Définition SEO on-page

Accueil » Définition » S » Définition SEO on-page
Définitions SEO par ordre alphabétique

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

 Également appelé « SEO on-site », « référencement sur page » ou encore « référencement sur site », le « SEO on-page » regroupe l’ensemble des pratiques courantes du référencement naturel qui s’appliquent directement sur le site web. Ce versant du SEO consiste à l’optimisation de tout ce qui se trouve sur les pages web. Ainsi, si le contenu représente le principal objet du SEO on-page, il n’est certainement pas le seul.

Composante essentielle de toute campagne de marketing digital réussie, le SEO (Search Engine Optimization) est sans aucun doute l’un des moyens les plus efficaces pour améliorer sa visibilité en ligne et accroître le trafic vers son enseigne digitale.

L’optimisation d’un site web pour les utilisateurs et les moteurs de recherche passe impérativement par l’implémentation directe sur le site web de diverses mesures. On parle alors de SEO on-site. 

Il s’agit d’une étape incontournable pour assurer la présence et le classement correct de votre site web dans les résultats de recherche (SERP).

Afin de vous aider à avoir une connaissance pratique et complète du SEO on-page ainsi que des différentes techniques qui lui sont spécifiques, ce mini guide répond de manière assez exhaustive aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce que le SEO on-page ?
  • Pourquoi le référencement sur page est-il incontournable pour votre site web ?
  • Quels sont les éléments clés du SEO on-site ?
  • Comment concrètement optimiser le SEO on-page de votre site Internet ?
  • Et bien d’autres choses encore.

Parce qu’il s’agit d’un versant crucial du référencement naturel, je vous invite à suivre ce contenu avec la plus grande des attentions.

Sur ce, commençons !

Chapitre 1 : Introduction au SEO on-page – Les bases du référencement sur site

Avant de nous plonger au cœur même des spécificités du SEO on-page, assurons-nous d’abord de bien comprendre de quoi il retourne et pourquoi est-ce qu’il est important de s’y intéresser.

Dans ce premier chapitre vous trouverez les réponses aux diverses questions de base que l’on peut se poser en débutant avec le SEO on-page.

1.1. Que représente vraiment le SEO on-page ?

Traduit simplement en français, l’acronyme SEO (Search Engine Optimization) signifie littéralement “optimisation pour les moteurs de recherche” ou encore, “référencement naturel” dans la pratique courante. En revanche, les expressions on-page ou on-site signifient respectivement “sur la page” et “sur le site“.

Sur la base de cette petite décomposition, nous pouvons simplement dire que le SEO on-page fait référence à l’optimisation pour les moteurs de recherche des pages web.

En d’autres mots, le terme SEO on-site correspond au référencement naturel d’un site web directement par l’optimisation de ses propres composants. C’est un ensemble de techniques qui permettent de construire des pages web conformes aux exigences des moteurs de recherche et répondant parfaitement aux demandes des internautes. 

De la structure du site à l’ensemble de son contenu (textes écrits et autres), le référencement on-page désigne les nombreux éléments que l’on peut contrôler sur le site lui-même pour améliorer sa présence en ligne. 

Ainsi, cette pratique couvre l’optimisation tant du contenu que du code source HTML des pages de votre site web (l’optimisation de tout ce qui se trouve sur le site). 

C’est ainsi que le référencement sur site permet aux moteurs de recherche et à leurs utilisateurs de :

  • Comprendre le contenu des pages web ;
  • Considérer les pages Internet comme pertinentes pour une ou plusieurs requêtes de recherche données (mot-clé ou groupe de mots-clés) ;
  • Juger les pages utiles et dignes de paraître à une bonne position dans les résultats des moteurs de recherche ;
  • Etc. 

Pour faire court, le SEO on-page se concentre sur la création et le perfectionnement des composants internes des sites web, par opposition au référencement off-page qui ne traite que des signaux extérieurs aux sites. 

SEO ON-PAGE (2)

On assimile souvent le référencement naturel à un grand bol de soupe où :

  • Le SEO off-page représente tous les éléments extérieurs qui sont ajoutés à la soupe (les backlinks par exemple) ;
  • Et le SEO on-page représente le bol de soupe (les aspects techniques du site web) et la soupe elle-même (le contenu).

La soupe du seo

En dehors de la partie off-page, les tactiques on-page sont la substance même du référencement. 

Comment l’on-page et l’off-page se complètent-ils ?

1.2. SEO on-page vs. SEO off-page : Quelles différences ?

Telles les deux pièces uniques d’un puzzle, le SEO on-page et le SEO off-page s’emboîtent harmonieusement pour déterminer l’autorité et le positionnement d’un site web dans les SERP.

En comparant ces deux sections du référencement naturel, on comprend clairement que les deux stratégies s’accordent et se complètent à la perfection pour renforcer le site web et lui bâtir une forte présence en ligne.

Contrairement à la croyance populaire qui voudrait que ces deux versants du SEO soient interchangeables, les apports et domaines de définitions du SEO on-page et du SEO off-page sont clairement différents.

De plus, leurs importances respectives se valent et il serait dommageable pour le site web de prioriser l’un au détriment de l’autre.

1.2.1. SEO on-page : Apports et domaine de définition 

Vous souhaitez certainement que le grand Google, Bing ainsi que les autres moteurs de recherche puissent aisément et correctement appréhender le contenu de vos pages web pour ensuite l’associer aux requêtes de recherche les plus pertinentes.

C’est là que le SEO on-page entre en jeu. 

En effet, une campagne de SEO on-page efficace organise le contenu du site web de manière à le rendre plus simple et plus accessible aux robots des moteurs de recherche. Ces derniers sont alors parfaitement capables de l’explorer et de l’indexer.

En plus d’aider les moteurs de recherche à parcourir et à interpréter de manière optimale le contenu de vos pages web, une bonne stratégie de référencement sur page aide également les internautes à rapidement comprendre votre site web. 

Les visiteurs comprennent alors facilement de quoi parlent les pages de votre site web et ils sont en mesure de rapidement savoir si elles répondent vraiment à leur intention de recherche. 

Dans le même temps, les moteurs de recherche sont à même de comprendre ce qu’un humain verrait et la valeur ajoutée qu’il obtiendrait en visitant les pages de votre site web. 

À partir de là, les moteurs de recherche se font une idée assez précise de ce que représente un contenu de qualité pour les cybernautes. C’est ainsi qu’ils sont à même de leur proposer les résultats les plus pertinents pour une requête de recherche spécifique (mot-clé).

Afin de maintenir ce niveau de compréhension au maximum, le référencement sur site se concentre entre autres sur l’optimisation :

  • Du contenu (textuel, visuel, etc.) proposé sur le site Internet ;
  • De l’ergonomie de l’interface utilisateur ;
  • Des performances du site web en terme de vitesse ;
  • De la sécurité proposée sur le site web ;
  • Et de bien d’autres éléments.

Une chose essentielle qu’il convient de garder à l’esprit est que le référencement sur page est un processus que l’on peut qualifier de science exacte. 

Contrairement à l’off-page, vous avez la mainmise sur le déploiement et les résultats de votre stratégie SEO on-page.

1.2.2. SEO off-page : Apports et domaine de définition

Le SEO off-page se veut être un processus imprévisible. Et pour cause, vous n’avez pratiquement aucun contrôle sur les éventuels résultats de vos différents efforts.

Cette section hors site du SEO se focalise sur :

À l’instar de son congénère on-site, le SEO off-site associe un certain nombre de tactiques de référencement, la différence étant que ces techniques opèrent en dehors de votre site web. 

En effet, avec le SEO off-page votre site web en lui-même n’est que très rarement modifié. Toutes les actions sont réalisées en dehors du site web ou plus précisément sur des sites tiers afin d’augmenter la visibilité de votre enseigne digitale.

Le principe du référencement hors page est de prouver la crédibilité de votre site web en faisant ressortir :

  • Son autorité ;
  • Sa popularité ;
  • Sa pertinence ; 
  • Et sa fiabilité. 

L’objectif ici est clairement de garantir au moteur de recherche que votre site web est digne de confiance, qu’il est utile et qu’il est aimé des utilisateurs.

Comme le déclare Wendy Piersall : 

« Google ne vous aime que lorsque tous les autres vous aiment déjà ».

Pour y parvenir, la principale stratégie d’optimisation du SEO off-page est le linkbuilding. 

Et pour cause, le simple fait que des sites web tiers déjà réputés pointent des liens entrants vers votre site web suffit à prouver aux moteurs de recherche que votre site est considéré comme pertinent et utile pour les autres.

De plus, les backlinks (leur nombre et leur qualité) sont l’un des principaux facteurs de classement des sites web dans les SERP de Google. 

Pour mieux estimer l’autorité des pages web de votre site, les algorithmes de Google vérifient également sa réputation apparente sur l’ensemble du web. 

Il est désormais clair et évident que l’association SEO on-site et SEO off-site est nécessaire à la construction de toute campagne SEO efficace

La raison en est simplement que lorsqu’elles sont exécutées ensemble, ces deux stratégies de référencement agissent en totale synergie pour améliorer le trafic et le classement organique de votre site web dans les SERP. Ce qui se traduira ensuite par une augmentation du taux de conversion et donc des revenus générés par le site web

En bref :

  • Le SEO off-page désigne ce que “les autres sites Internet disent de votre site web” et il se charge d’y attirer les bons visiteurs.
  • Le SEO on-page correspond à ce que “votre site web dit aux moteurs de recherche” et il convertit vos visiteurs en clients avérés.

À chacun son rôle !

1.3. L’importance du SEO on-page : Pourquoi est-il incontournable ?

Si le SEO on-page est considéré comme un incontournable, c’est d’abord parce qu’il fait partie intégrante de toute stratégie de référencement. Par conséquent, il aide à : 

  • Améliorer le classement du site web ;
  • Atteindre un public plus large et spécifique ;
  • Et à gagner plus de trafic organique qualifié.

Outre cet aspect général de la question, voyons plus en détail l’intérêt que présente l’optimisation du SEO on-page.

1.3.1. Le SEO on-page : Un facilitateur incontournable de la recherche Internet

Au début de l’année 2021, le web comptait déjà un peu moins de 2 milliards de sites Internet. Pour les algorithmes des moteurs de recherche, cela représente une énorme masse de données à trier et à analyser pour organiser les données d’Internet, et ensuite fournir aux utilisateurs le contenu le plus adapté à leurs besoins.

Dans ce contexte, l’optimisation efficace du SEO on-page permet d’aider les moteurs de recherche à faire correspondre la pertinence du contenu de votre site web par rapport au mot-clé pour lequel vous essayez de vous positionner.

Ce faisant, le SEO on-page peut être considéré comme une tentative de faciliter autant que faire se peut la tâche des moteurs de recherche dans leurs efforts pour fournir le meilleur contenu capable de satisfaire l’intention des internautes. 

1.3.2. Le SEO on-page : Une précaution nécessaire pour figurer dans les SERP de Google

Grâce aux mises à jour régulières de son algorithme, Google améliore tant sa capacité à comprendre l’intention derrière chaque requête des utilisateurs, que sa capacité à évaluer les sites web et l’expérience utilisateur qu’ils offrent à leurs visiteurs.

Le géant américain a effectivement pris des mesures décisives dans ce sens avec :

  • La mise à jour Google Panda de 2011 pour lutter contre les contenus de faible qualité, les contenus dupliqués et les contenus spammeurs ;

  • La mise à jour Google Penguin de 2012 pour repérer et sanctionner les sites Internet disrespectueux des directrices de Google pour les webmasters ;

  • La mise à jour Google Hummingbird ou colibri de 2013 pour l’analyse complète et contextuelle des requêtes de l’utilisateur ;

  • La mise à jour Google Quality ou Phantom de 2015 pour pénaliser les sites web sans aucune valeur ajoutée pour les internautes ou ceux qui affichent uniquement de la publicité ;

  • La mise à jour Google Page Experience de 2021 pour souligner l’importance de l’UX (User eXperience) ou expérience utilisateur en français ;

  • La mise à jour Mobile Friendly de 2015 et le principe du Mobile First Indexing déployé en 2021 pour inciter et encourager les sites Internet à s’adapter au mobile en première intention ;

Ces différentes mises à jour servent à filtrer le web afin que Google puisse proposer à ses utilisateurs le meilleur contenu possible en matière de recherche Internet. 

Pour mieux anticiper l’action de ces filtres et garantir la présence de votre site web dans les sphères ultras sélectes des résultats de recherche de Google, il est primordial de veiller à la qualité de votre contenu.

Qui dit qualité de contenu dit clairement SEO on-page. En d’autres mots, l’optimisation correcte du SEO on-page est une précaution nécessaire qu’il convient de prendre lorsqu’on souhaite paraître dans les résultats de recherche de Google. 

Ayez toujours à l’esprit que la manière dont votre page web est optimisée peut avoir un impact considérable sur sa capacité à se classer.

1.3.3. SEO on-page – Pertinence et mots-clés

Aujourd’hui, de nombreuses personnes s’interrogent sur l’impact et le bien-fondé de l’utilisation des pratiques traditionnelles du SEO on-page.

Eh bien, même si Google est clairement beaucoup plus avancé qu’il ne l’était à l’époque, vous devez savoir qu’il utilise encore certaines pratiques de la vieille école.

Et pour cause, une partie du processus par lequel Google évalue le degré de pertinence des pages web par rapport aux requêtes de recherche implique toujours la recherche de mots-clés spécifiques.

À juste titre, dans sa description du fonctionnement de la recherche, Google dit que :

Recherche Google

Un autre fait flagrant qui prouve la valeur des mots-clés en SEO on-page est la présence du même mot-clé dans presque toutes les balises de titre des pages les mieux classées pour une recherche donnée.

Recherche life insurance quotes

Ceci étant, certaines personnes en viennent à penser que le référencement sur site se résume juste à insérer quelques mots-clés ici et là dans le contenu des pages web pour en assurer la qualité. Mais ce n’est pas vrai ! 

Bien que le placement astucieux de ces mots-clés soit toujours important, il l’est beaucoup moins qu’auparavant. Ce qui importe désormais, c’est la pertinence.

La pertinence du contenu est certainement l’un des éléments les plus incontournables du SEO on-page et elle va bien au-delà de la simple inclusion de mots-clés dans votre contenu. Vous devez vous demander si votre contenu est pertinent par rapport à l’intention de l’utilisateur qui effectue la recherche. 

Vu sous ce nouvel angle, le SEO on-site consiste davantage à comprendre votre public cible qu’à répéter ou insérer des mots-clés.

Ce faisant, le référencement sur page prend en compte les besoins de vos utilisateurs en se concentrant sur ce qu’ils recherchent ainsi que sur les sujets (mots-clés) qui pourraient les intéresser et autour desquels vous pouvez construire votre contenu.

C’est ainsi que les pages web correctement optimisées pour le SEO on-page présentent un contenu de qualité qui est :

  • Approfondi ou riche (par opposition aux contenus minces et pauvres qui sont la cible de Google Panda) ;
  • Convivial ou user-friendly (parfaitement lisible, organisé, épuré et clair) ;
  • Unique (originale et authentique par opposition au contenu dupliqué) ;
  • Fiable et faisant autorité (sources vérifiées et sujet spécialisé)
  • En accord avec l’intention de recherche de l’internaute (réponds aux attentes des cybernautes et corresponds aux requêtes ou aux mots-clés pour lesquels il est classé)
  • Etc.

Il ne fait plus aucun doute qu’il est crucial de maîtriser les stratégies de référencement sur page, sous peine de ne pas être classé dans les SERPs de Google en raison de lacunes liées au contenu.

Maintenant que vous avez compris l’importance du référencement sur site pour Google, examinons de plus près les différents critères on-page qui influencent le succès de votre site web dans les SERPs. 

1.4. Quels sont les principaux facteurs on-page du SEO ?

Le référencement sur site est une branche du SEO qui combine de multiples facettes. Voici quelques-uns de ses principaux facteurs. 

 facteurs seo importants sur la page

Comme vous vous en souvenez peut-être, le SEO on-page se concentre à la fois sur le contenu et la sphère technique du site web. Logiquement, les différents facteurs qui régissent ce pan du SEO entrent en jeu :

  • Soit pour l’optimisation du contenu (l’objet principal de cet article) ;
  • Soit pour l’optimisation du référencement technique.

Referencement Technique

Dans cette section, nous nous attèlerons principalement à préciser les facteurs on-page indirectement et directement en rapport avec le contenu du site web.

Pour ce qui est du volet technique du SEO sur site, je vous invite à consulter ce guide détaillé du Technical SEO. Vous y trouverez parfaitement développés, les différents facteurs techniques du référencement sur page et leurs tactiques d’optimisation.

Sur ce, parcourons les facteurs on-page en rapport avec le contenu.

1.4.1. Les principaux facteurs de classements on-page “non techniques”

Il existe d’innombrables signaux de classement des pages web dans les SERP de Google. Cependant personne ne sait avec certitude de quoi il retourne et comment ils fonctionnent vraiment.

En effet, Google a tout d’une Blackbox et ses dirigeants restent très discrets quant aux formules et principes de fonctionnement qui régissent le moteur de recherche. 

Ceci étant, pour l’optimisation SEO des sites web, les référenceurs établissent et déploient leurs stratégies en se basant sur les diverses déclarations et annonces officielles que le géant de Mountain View veut bien donner sur certains aspects partiels de ses algorithmes. 

À ce jour, on estime que plus de 200 facteurs de classement influencent la parution des sites web dans les résultats de recherche de Google.

Au nombre de tous ces critères, on remarque que sur les 15 facteurs de classement les plus importants en 2019, 11 représentent des critères du SEO on-page. 

C’est vous dire à quel point les facteurs on-page sont déterminant pour qu’une page web puisse prétendre aux SERP de Google. Et pour cause, lorsqu’ils sont correctement optimisés, ces facteurs de classement sur page ont un impact important sur la capacité des pages web à bien se classer.

Dans le même temps, une stratégie SEO sans création et optimisation de contenu n’a pas de sens et elle ne saurait fournir aucun résultat concluant. À juste titre, puisque le contenu d’un site web est ce qui le rend digne d’être classé dans les SERP.

Il est évident que sans le SEO on-page, il serait très laborieux voir même impossible, de bien positionner votre site web dans les SERP.

Les principaux facteurs on-page qui affectent le classement des pages dans les SERP du moteur de recherche sont regroupés dans les points suivants.

1.4.1.1. Le contenu proprement dit de la page web

Le contenu, c’est ce que l’internaute est venu voir. De ce fait, c’est l’une des priorités du moteur de recherche lorsqu’il établit le classement des pages web dans ses SERP. 

Il est donc indispensable d’avoir sur ses pages web un contenu de qualité exceptionnelle. 

Les différents facteurs de classement on-page qui sont considérés pour le contenu sont :

  • La longueur du contenu (plus c’est long, mieux s’est) ;

  • La présence d’une table des matières ;

  • La couverture ou la profondeur de traitement du sujet ;

  • La proéminence des mots-clés ;
  • La densité des mots-clés (pour déterminer la thématique traitée par le contenu) ;

  • Le LSI ou l’indexation sémantique latente dans le contenu (pour comprendre le sens des mots ayant plus d’une signification) ;
  • Le TF-IDF ou Term Frequency-Inverse Document Frequency (pour la pertinence du contenu) ;
  • Le contenu utile pour la cible ;
  • La présence de contenu dupliqué (à proscrire) ;
  • La fraîcheur du contenu ;
  • L’ampleur des mises à jour du contenu ;
  • Les changements apportés au contenu de base 
  • La grammaire et l’orthographe ;
  • Les puces et listes numérotées ;
  • Les références et sources ;
  • Le niveau rédactionnel facilement compréhensible ;
  • L’utilisation des multimédias ;
  • L’optimisation des images ;
  • Et bien plus encore.
1.4.1.2. Les balises Title et Description

Il s’agit de la deuxième catégorie autour de laquelle s’axent les facteurs on-page “non techniques” pour le référencement naturel. C’est ainsi que pour classer les pages web dans ses SERP, le moteur de recherche Google prend en compte notamment :

  • La présence d’un mot-clé dans la balise Title ;
  • Les mots-clés au début de la balise Title ;
  • La présence d’un mot-clé dans la balise Description ;
  • La présence de mots-clés LSI dans les balises de titre et de description ;
  • La présence d’un mot-clé dans la balise H1 ;
  • La présence d’un mot-clé dans les sous-titres ou balises H2, H3… H6 ;
  • Etc. 
1.4.1.3. Les URL

Parallèlement au contenu et aux balises de titre et de description, la structure URL est également très importante. Parce qu’elle permet aux moteurs de recherche de comprendre l’importance relative d’une page web donnée, elle ajoute une métrique de pertinence à la page. 

Les facteurs de classements on-page “non techniques” pris en compte par le moteur de recherche pour les URL sont entre autres :

  • La longueur de l’URL (plus c’est court, mieux c’est) ;
  • L’URL Path ou le chemin de l’URL (pour aider à expliquer l’architecture du site web) ; 
  • La présence de mot-clé dans l’URL ;
  • URL String ou Chaîne URL (les URL conviviales auront en effet positif sur le pagerank) ;
  • Les textes d’ancrages de marque ;
  • Etc. 

1.4.2. Les autres facteurs de classement on-page “non techniques”

Mise à part les principaux critères on-page relatifs au contenu, aux balises de titre et de description ou encore aux URL, il existe d’autres facteurs de classement on-page qui sont “non techniques” et tout aussi importants. 

  • L’utilisation optimale des métriques de Google Analytics 
  • L’analyse correcte des données de la Google Search Console ;
  • Le taux de clic organique pour un mot-clé ;
  • Le CTR organique pour tous les mots-clés ;
  • Le taux de rebond ;
  • La présence de mots-clés YMYL (your money, your life) ;
  • Les contenus dont le sujet est tendance ;
  • La pénalité Panda ;
  • Le contenu généré automatiquement ;
  • Et bien d’autres ;

Afin de vous aider à comprendre dans quelles mesures ces différents facteurs “non techniques” du SEO on-page influencent le classement des pages web dans les SERP de Google, je vous exhorte à consulter mon guide complet des critères de classement Google.

Dans les chapitres suivants, nous verrons étape par étape comment implémenter les principaux facteurs précédemment cités afin d’optimiser votre SEO on-page. 

Chapitre 2 : Comment créer et optimiser du contenu pour le SEO ?

Maintenant que vous avez acquis les bases du SEO on-page, il est temps que nous abordions concrètement l’optimisation de vos pages web.

Comme je vous l’avais précédemment annoncé, ce guide ne prend en charge que la sphère non technique du SEO on-site. L’optimisation du SEO technique est développée dans un autre guide.

Bien avant de penser à effectuer des optimisations “techniques”, il est nécessaire de se concentrer sur la création et l’optimisation du contenu que les moteurs de recherche auront à classer.

2.1. Comment produire du contenu adapté pour le SEO on-page ?

Dans cette section du guide, je vous explique comment créer du contenu que Google désire classer dans ses SERP. 

Quand bien même votre site web est bien optimisé, il ne sera pas bien classé s’il ne respecte pas les critères de qualité en vigueur pour le contenu. Vous devez le retenir une bonne fois pour toutes : il n’y a point de stratégie SEO sans contenu de qualité.

Avant de commencer, il est nécessaire que vous ayez déjà en tête un mot-clé cible principal pour votre contenu. Si tel n’est pas encore le cas, lisez mon guide sur la recherche de mots-clés pour facilement y parvenir.

Maintenant voici comment faire pour créer un contenu SEO-friendly :

  • Pertinent qui satisfait à l’intention de recherche ;
  • Unique ;
  • Exhaustif avec de la valeur ajoutée ;
  • Et clair.

2.1.1. Un contenu pertinent qui répond à l’intention de recherche

Ce n’est plus un secret pour personne, la pertinence est clairement la partie la plus cruciale du SEO on-site. Cette pertinence consiste en réalité à aligner votre contenu sur l’intention de recherche de l’internaute.

Si les pages de votre site web n’offrent pas aux utilisateurs de Google les informations qu’ils recherchent, vos chances d’être classé dans les SERPs du moteur de recherche sont minces, voire inexistantes.

Il est donc nécessaire que votre contenu soit en accord avec l’intention de l’internaute.

Étant donné que Google est le mieux placé pour comprendre l’intention de recherche, la meilleure façon d’y parvenir aussi est de commencer par analyser les résultats actuels les mieux classés pour votre mot-clé cible. 

Pour ce faire, il faut considérer les trois éléments suivants :

  • Le type de contenu ;
  • Le format du contenu ;
  • Et l’angle d’approche du contenu.
2.1.1.1. Les types de contenu

On distingue le plus souvent cinq types :

  • Les articles de blog ;
  • Les fiches produits ;
  • Les contenus de catégories ;
  • Les contenus pour les pages de destination ;
  • Et les vidéos.

À titre illustratif, les pages les mieux classées pour la requête “red maxi dress” proposent pour la grande majorité, des contenus de catégorie e-commerce pour les magasins célèbres.

Recherche red maxi dress

De ce constat on comprend que si vous souhaitez vous positionner pour le mot-clé “red maxi dress”, il est peu probable que vous le soyez avec un article de blog. Et pour cause, dans ce cas précis, les internautes pensent achat et non apprentissage.

D’un autre côté, pour certains mots-clés, les choses sont loin d’être aussi évidentes. Par exemple, quand on examine les résultats de recherche au sommet des SERP pour la requête “plante”, on remarque un mélange entre les pages de catégorie e-commerce et les pages d’articles de blog.

Recherche plante

Dans ce dernier cas de figure, faites appel à votre sens du discernement. 

À juste titre, parce que si approximativement on retrouve une proportion de 50 % pour les articles de blog et les pages de e-commerce, les deux premiers résultats sont respectivement un article de blog et une page d’e-commerce. 

Cela nous indique que même si pour ce mot-clé, la plupart des internautes cherchent à apprendre, une grande majorité cherche plutôt à effectuer des achats. Vous aurez probablement le même niveau de chance d’être classé pour ce mot-clé avec un article de blog ou une page d’e-commerce.

2.1.1.2. Les formats de contenu

On parle principalement de format de contenu lorsqu’il s’agit d’articles de blog. Au nombre des formats disponibles pour ce type de contenu, on retrouve le plus souvent sur le web :

  • Les guides pratiques ou les tutos ;
  • Les listes ;
  • Les articles d’actualité ;
  • Les articles d’opinion ;
  • Et les revues.

Prenons quelques exemples. Pour la requête “forcer le redémarrage de l’iPad”, tous les résultats de la première page des SERP sont des guides pratiques.

Recherche forcer le redemarrage de l ipad

À contrario, pour une recherche sur le mot-clé “idées marketing”, les premiers résultats des SERP Google sont plutôt des listes.

Recherche idees marketing

Pour avoir les meilleures chances de se positionner dans les SERP pour l’un ou l’autre de ces mots-clés par exemple, vous devez appliquer le format correspondant à votre contenu. Et pour cause, il serait difficile et même vain de classer un tutoriel à un endroit où les internautes attendent une liste.

Mais comme vous le savez, rien n’est jamais tout blanc ou tout noir. Il suffit de regarder les pages les mieux classées dans les SERP pour la requête “comment avoir plus de vues sur youtube” et vous en conviendrez.

Recherche comment avoir pluus de vues sur youtube (1)

En effet, pour une requête pareille on s’attendait surtout à des articles de blog au format “comment faire”, voilà qu’on obtient un mélange assez homogène de guides pratiques et de listes sur la première page des SERP.

Dans ce cas, puisque le terme “comment” fait partir du mot-clé, on serait tenté en priorité d’opter pour un format classique de tutoriel. Mais en réalité il n’existe pas de format dédié pour ce type d’article. 

C’est à vous de choisir ce qui cadre le mieux avec les informations que vous souhaitez partager. Chacun à sa propre perception des choses et vous pouvez choisir l’une ou l’autre des solutions, et pourquoi pas même les deux comme l’a fait Twaino.

Pour parler de l’augmentation du nombre de vues sur YouTube, Twaino a préféré réaliser dans un premier temps, un guide pratique qui explique le principe de vue et les différents facteurs susceptibles d’entraîner son augmentation

Dans un second temps maintenant, j’ai dressé une liste des 20 meilleures astuces permettant de faire grimper le nombre de vues sur YouTube.

Recherche comment avoir pluus de vues sur youtube (2)

2.1.1.3. L’angle d’attaque du contenu

Quand on parle d’angle de contenu, cela fait référence à l’argument de vente principal du contenu.

Pour la requête “comment faire un bon latte” par exemple, les cybernautes semblent vouloir savoir comment le faire chez eux sans aucun équipement spécialisé.

Recherche comment faire un bon latte

De l’autre côté, pour la requête “meilleur Samsung” les gens recherchent clairement les résultats les plus récents en matière de smartphone pour la marque Samsung.

Recherche Google meilleur samsung

Sachez que l’angle du contenu n’est pas toujours aussi tranché que pour les exemples précédents. En effet, comme pour le type et le format du contenu recherché par les utilisateurs de Google, l’angle du contenu souhaité peut aussi varier pour une même requête.

En considérant les premiers résultats pour la requête “recette de riz au lait”, les angles d’approche sont multiples : simple, facile, meilleure, etc.

Recherche Googe recette riz au lait

Cela va de soi, l’angle de contenu idéal pour ce mot-clé n’est pas évident. Il convient donc de choisir ce qui vous semble le plus agréable et le plus utile pour quelqu’un qui cherche “comment faire du riz au lait”.

Bien qu’il soit très important d’aligner votre contenu sur les attentes des utilisateurs, vous n’avez pas à toujours suivre le troupeau. 

Et pour cause, si vous êtes convaincu que vous pouvez capter l’attention des internautes avec un type de contenu, un format ou un angle d’approche différent de ceux de la masse, n’hésitez pas à tenter votre chance.

2.1.2. Un contenu exhaustif avec de la valeur ajoutée

Publier un contenu qui correspond globalement à l’intention de recherche de l’utilisateur est certainement un bon début pour prétendre à un bon classement, mais ce n’est clairement pas suffisant.

En effet, l’analyse de l’intention de recherche au travers du type, du format et de l’angle du contenu ne donne qu’un vague aperçu de la véritable intention de l’internaute.

Pour mieux comprendre les différents aspects du sujet que doit couvrir votre contenu, vous devez prospecter davantage en analysant minutieusement les pages les plus pertinentes et les mieux classées. 

Toutefois, si vous ciblez le mot-cléstratégie SEO“, et que vous prévoyez d’écrire un article sur l’optimisation du SEO, il est inutile d’analyser ou de vous inspirer des articles les mieux classés pour l’optimisation du SEA. Vous devez plutôt analyser les pages web similaires à la vôtre.

Supposons par exemple que vous écriviez sur “comment installer Google Analytics sur WordPress” et qu’après analyse des pages les mieux classées vous constatez que les premiers contenus s’adressent principalement aux débutants. 

Vous savez donc automatiquement que ce ne serait probablement pas une bonne idée d’expliquer dans les moindres détails l’utilisation avancée de l’outil Analytics pour le suivi d’une campagne de marketing en ligne.

Eh oui, pour mériter de paraître sur la première page des SERP de Google, votre contenu doit tenir toutes ses promesses sans pour autant en faire trop. C’est-à-dire qu’il doit être exhaustif et couvrir intégralement les éléments que l’internaute espère et désire retrouver sans passer à l’hors sujet.

Par ailleurs, sachez que des millions d’articles de blog paraissent quotidiennement sur le web. Pour que votre contenu sorte du lot et soit remarqué par les internautes, il doit rigoureusement avoir une réelle valeur ajoutée.

Autrement dit, votre contenu SEO doit être utile, profitable et surtout attrayant. 

Pour ce faire :

  • Ajoutez des détails (des images, des captures d’écran, etc.) ;
  • Adoptez un style de rédaction solide pour un contenu plus attrayant ;
  • Mettez régulièrement à jour votre contenu et préférez les stratégies, les processus et les exemples inédits ;
  • Valorisez le contenu écrit par des auteurs spécialisés et expérimentés ;
  • Etc. 

2.1.3. Un contenu unique

Nous avons vu qu’il est essentiel de donner aux internautes ceux qu’ils veulent dans les moindres détails, mais il vous incombe également de leur apporter quelque chose d’original. Grâce à cette touche de nouveauté, votre contenu sera différent de tous les autres. 

Le terme “unique” n’est pas seulement mis ici par opposition au contenu dupliqué, il fait surtout référence à un contenu qui ne se contente pas de retranscrire les mêmes idées que les contenus déjà existants.

Ainsi, l’unicité de votre contenu peut prendre la forme :

  • D’une nouvelle astuce ;
  • D’une meilleure liste de ressources ;
  • D’un design de qualité ;
  • D’une interface utilisateur intuitive et solide ;
  • D’une nouvelle étude de cas ;
  • D’un processus simplifié étape après étape ;
  • Etc. 

Par exemple, ce guide complet de la campagne SEO gagnante est classé en position 0 pour le mot-clé très compétitif “Campagne SEO”.

Recherche campagne seo

Vous pensez que Twaino s’est classé à cette position parce que le mot-clé “campagne SEO” a été utilisé plusieurs fois dans le contenu ?

Cela a certainement aidé. Mais pour une requête aussi compétitive que celle-là, intégrer et répéter des mots-clés n’est pas suffisant.

En réalité, si ma page s’est retrouvée au sommet, c’est tout simplement parce qu’elle est unique.

Bien évidemment, mon guide contient des conseils et des stratégies que vous pouvez trouver partout ailleurs. 

Qu est ce qu une campagne seo

Mais il contient également beaucoup de conseils, d’astuces et d’exemples inédits. De plus, la méthodologie qui y est proposée pour lancer sa campagne SEO est des plus optimales.

Reussir une campagne seo

2.1.4. Un contenu clair 

Peu importe que votre contenu corresponde à l’intention de recherche, qu’il soit complet et unique, personne ne le lira s’il n’est pas clair.

Par exemple, même si le résultat ci-dessous des SERP pour la requête “all grain brewing” répond à l’intention de recherche, il n’empêche qu’il reste un mur de texte minuscule et compacter que personne n’a envie de lire.

All Grain

Alors, pour que votre contenu soit clair et attrayant, il convient d’utiliser :

  • Des listes à puces ;
  • Des caractères gras et italiques ;
  • Des sous-titres descriptifs (H2-H6) pour établir une hiérarchie ;
  • Des images, des graphes ou des infographies pour illustrer les idées et rompre le texte ;
  • Des vidéos intégrées pour expliquer certaines notions ;

  • Des boîtes d’information pour résumer, notifier ou mettre en évidence des informations importantes ;
  • Des mots simples et faciles à comprendre dans un registre de langue courant ;
  • Des phrases et des paragraphes courts pour que le texte soit fluide et aéré ;
  • Des phrases correctes sur le plan grammatical et stylistique ;
  • Une grande police de caractères pour éviter la fatigue oculaire des lecteurs ;
  • Etc. 

Outre ces différentes mesures, il est conseillé au rédacteur d’écrire le contenu comme s’il parlait directement à l’internaute afin de rendre les choses un peu plus divertissantes et conversationnelles.

Plus concrètement, il s’agit de faire en sorte qu’il soit aussi facile que possible pour les utilisateurs de Google de trouver ce qu’ils sont venus chercher dans votre contenu. 

À raison, parce que si vous couvrez le sujet dans son intégralité, mais que l’internaute ne trouve pas ce qu’il cherche, il va tout simplement appuyer sur la flèche “retour” en quête d’une page plus claire et plus digeste.

En plus des conseils précédemment cités pour clarifier votre contenu, je vous recommande d’appliquer la célèbre méthode de la pyramide inversée : placer « le besoin de savoir avant le bon à savoir ».

La methode de la pyramide inversee

Par exemple, lors de la rédaction de l’article Définition Google Search Console, il y avait beaucoup d’éléments à couvrir. Mais après analyse des SERP, je savais que la plupart des internautes souhaitaient principalement comprendre ce qu’est la GSC. 

C’est pourquoi, bien qu’il s’agisse d’un guide complet expliquant en détail la Search Console, ses fonctionnalités et son utilisation, j’ai veillé à définir l’outil et à résumer sa fonction globale dans une petite boîte d’information au début de l’article.

C’est d’ailleurs ce qui est traditionnellement fait pour chacun des articles du type “Définition” sur le blog SEO de Twaino.

Si vous n’arrivez pas à clairement faire la part des choses entre ce qu’il faut savoir et ce qu’il est bon de savoir pour le sujet que vous traitez, analysez à nouveau les pages web les mieux classées.

Tout ce que nous avons abordé jusque-là en matière de création de contenu SEO devrait vous fournir la combinaison gagnante pour bien créer le vôtre.

À présent que vous connaissez les différents ingrédients nécessaires à la création d’un contenu de qualité, nous allons voir comment vous devez procéder afin d’optimiser au mieux ce contenu pour le SEO.

2.2. Comment procéder pour bien optimiser votre contenu ?

Ça y est, vous connaissez les principes directeurs de la création de contenu SEO-friendly, il est temps de réellement amorcer l’optimisation de votre contenu.

Dans ce chapitre, je vous montre de manière pratique comment optimiser vos pages web à l’aide des mots-clés. 

Vous l’aurez certainement compris, le SEO on-page ne consiste pas juste à trouver un mot-clé et à le placer à chaque tournant de phrase. Pourtant, il est coutume de cibler un mot-clé central et de l’utiliser à des endroits clés sur la page tels que :

  • La balise titre (méta titre) ;
  • Les sous-titres ;
  • Le corps du texte ;
  • Les textes d’ancrage pour les URL ;
  • Etc. 

Optimisatin de mots cles

Pour ce faire, voici quelques conseils pratiques que vous allez adorer.

2.2.1. Optimisez vos balises de titre et de description 

De toutes les utilisations possibles du mot-clé principal, la meilleure pratique consiste à l’utiliser dans les balises de titre et de description de votre page web. 

En effet, quand vos potentiels visiteurs recherchent “crêpes au chocolat fait maison”, ils s’attendent probablement à retrouver le mot-clé dans le méta titre de la page web. 

Cela vaut aussi pour la méta description.

Gardez à l’esprit que Google peut remplacer votre méta description par une quelconque portion de texte tiré de votre page, s’il le juge plus approprié pour l’internaute.

Vous l’aurez compris, ces deux éléments influencent fortement votre taux de clic (CTR). Il est donc crucial de veiller à ce qu’ils soient aussi séduisants que convaincants.

2.2.1.1. Comment optimiser votre méta titre ?

C’est le premier élément de votre page web qui est vu par l’internaute dans les SERP. 

SEO Local le guide complet

À juste titre, il se doit d’être optimal. Pour ce faire, le moyen le plus simple de créer son méta titre est de la définir comme le titre de votre article ou de votre page web. Autrement dit, pour votre article, le titre et le méta titre seront les mêmes.

En tout cas, c‘est la stratégie qu’a adoptée Twaino pour la grande majorité de ses articles de blog SEO. À titre illustratif, l’article ci-dessus a un titre et un méta titre identiques.

Article SEO Local le guide complet

Cependant, il est parfois recommandé de légèrement modifier les choses. En effet, lorsque le titre de votre article est trop long et que vous l’utilisez tel quel comme méta titre, Google va simplement le tronquer dans les SERP.

Agence SEO a Paris

Il convient dans ce cas de faire preuve de bon sens pour raccourcir au mieux les titres trop longs avant de les utiliser comme méta titre. Par exemple, dans mon guide sur l’audit SEO d’un site web, j’ai simplement fait ablation de la fin du titre puis je l’ai reformulé pour le méta titre.

 Article audit seo en 8 etapes

Audit de l indexation

Toujours par rapport à la longueur, le méta titre doit faire moins de 600 pixels pour s’afficher entièrement, soit moins de 60 caractères (espaces compris).

Outre les précautions concernant la longueur de votre méta titre, il convient de l’améliorer en :

  • Faisant usage de termes émotionnels tels que génial, inattendu, étrange (les gens réagissent aux émotions positives comme négatives) ;
  • Préférant les termes interrogatifs comme pourquoi, quel, comment (les gens sont en quête de réponses, montrez-leur que vous les avez) ;
  • Utilisant des chiffres (ils attirent l’attention) ;
  • Incitant l’internaute à cliquer avec un appel à l’action (les calls-To-Action) ;
  • Datant votre contenu avec l’année en cours ;
  • Etc. 

2.2.1.2. Comment optimiser la méta description de votre contenu ?

C’est prouvé, les pages dotées d’une méta description obtiennent 5,8 % de clics en plus que celles qui n’en ont pas. 

C’est vous montrer à quel point elles sont importantes. 

Si vous ne prévoyez aucune méta description, à l’instar du méta titre, Google se chargera de prélever aléatoirement une portion de texte de votre page en lieu et place de la méta description. 

Google reecrit la meta description

Cela vaut également si la description que vous avez prévue n’est pas pertinente vis-à-vis de la requête de recherche. Bien entendu, cet extrait de texte n’aura probablement pas l’air aussi bien qu’une balise de description optimisée et rédigée manuellement.

En ce qui concerne la longueur, la méta description est tronquée par le moteur de recherche lorsqu’elle fait plus de 960 pixels sur ordinateur et plus de 680 pixels sur mobile. 

Campagne seo gagnante

En termes de caractères, il est conseillé de rester entre 140 et 160 caractères (espaces compris). 

Creation et parametrage de Google My Business

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un facteur de classement, il reste important de bien les optimiser, car une description captivante peut parfois entraîner une élévation du taux de clic (CTR) et donc du trafic organique.

Pour y parvenir, il convient de produire une description convaincante en appliquant les conseils suivant :

  • Faites correspondre votre description à l’intention de recherche ;
  • Utilisez un mot-clé ou sa reformulation dans votre description (Google met en gras les mots similaires à la requête de l’utilisateur) ;
  • Préférez la voix active en vous adressant directement à l’internaute ;
  • Restez concis et précis ;
  • Etc. 

Toutefois, n’investissez pas tout votre temps et votre énergie dans la rédaction de la méta description, parce que, quoi qu’on en dise, elle reste relativement peu importante à l’échelle globale du processus.

2.2.1.3. Comment vérifier et garantir l’optimisation correcte de vos balises de titre et de description

Après l’implémentation des diverses mesures d’optimisation pour vos balises méta, il est judicieux sinon incontournable de veiller à ce que les actions entreprises soient effectives. Pour ce faire, vous disposez du simulateur de SERP proposé par Twaino.

Ce simulateur de SERP gratuit et en ligne vous permet de voir comment s’affiche vos pages web dans les SERP de Google, bien avant la publication de votre contenu. Ce faisant, vous évitez les éventuelles surprises désagréables et optimisez par la même votre taux de clic.

2.2.2. Intégrez votre mot-clé dans le titre H1 et les sous-titres de votre contenu

Inclure son mot-clé principal dans le titre de sa page ou de son article relève désormais du bon sens en matière de SEO. Comme le rappelle John Mueller de Google en 2020 :

« Et lorsqu’il s’agit d’un texte sur une page, le titre est un signal très fort qui nous indique que cette partie de la page traite de tel ou tel sujet. »

Il convient d’appliquer la balise H1 au titre de l’article et les H2 à H6 aux sous-titres correspondants. 

Si vous vous servez d’un CMS tel que WordPress, la plateforme le fait automatiquement pour vous. Si tel n’est pas le cas, il vous faudra le faire manuellement. 

La balise H1 est très importante, car elle aide Google ainsi que les lecteurs à comprendre la structure de votre contenu.

Assurez-vous que votre titre H1 comporte le mot-clé principal ou l’une de ses nombreuses variantes. À l’instar de la balise title ça aide à confirmer aux moteurs de recherche et aux visiteurs que votre contenu traite bel et bien du sujet concerné.

Il est également souhaitable d’employer stratégiquement d’autres mots-clés, des synonymes ou des expressions connexes dans les sous-titres (H2-H6) si vous le désirez. Libre à vous de procéder ainsi, car vous ne perdez rien à ne pas le faire.

2.2.3. Optimisez vos URL et les textes d’ancrage

C’est vrai, mettre votre mot-clé dans vos URL n’influence probablement en rien votre classement dans les SERP. Toutefois, cela reste une bonne initiative qui peut éventuellement vous permettre d’améliorer l’expérience utilisateur et le CTR de votre page web.

Et pour cause, avec la présence de votre mot-clé dans votre URL, les internautes ont déjà depuis les SERP, une vague idée sur le contenu de votre page avant de cliquer.

Comment créer des URL SEO-friendly ?

Comme vous le savez sûrement déjà, vos URL doivent être aussi courtes qu’informatives. C’est comme tout ce qui est présenté dans les SERP, lorsque c’est trop long, Google le tronque.

En ce qui concerne les textes d’ancrage, il est recommandé qu’ils soient représentés par des mots-clés. Les textes d’ancrage permettent à Google et aux visiteurs de savoir de quoi parle le contenu qui est lié. 

Si les ancres des URL qui mènent vers d’autres pages de votre site web sont des mots-clés, cela constitue éventuellement un signal pour que Google classe ces pages plus haut pour les mots-clés en questions.

Pour bien optimisez vos ancres, il convient entre autres :

  • D’éviter au maximum les textes d’ancrage comme “cliquez ici” ou “cet article” ;
  • De décrire d’une certaine façon la page web liée ;
  • De ne pas abusivement répéter les mêmes textes d’ancrage encore et encore dans votre contenu ;
  • Etc. 

2.2.4. Utilisez votre mot-clé principal dans les 100 premiers mots de votre contenu

Cette tactique appartient à la vieille école, mais elle continue de faire la différence. 

Pourquoi est-ce qu’il est important de mentionner son mot-clé dans les 100 à 150 premiers mots de son article ?

Tout simplement parce que Google accorde une attention particulière aux mots qui apparaissent tôt sur votre page web. Quand on y pense, cela relève presque de la logique.

Supposons que vous venez de publier un article qui traite de la “crème pâtissière”. Si votre article parlait vraiment de “crème pâtissière”, trouvez-vous logique que le terme ne soit mentionné pour la première fois qu’en milieu de page ou pire encore en bas de page ? Eh bien non.

C’est pour ça qu’il est judicieux d’inclure au moins un mot-clé dans le premier paragraphe de votre contenu. 

2.2.5. Quelques éléments cruciaux à retenir

Nous en avons parlé plus tôt dans ce contenu et cela vaut la peine de le clarifier une fois pour toutes : le référencement sur page ne consiste pas à rechercher un mot-clé et à juste l’incorporer autant que faire se peut dans le contenu.

Le mot-clé central dans sa fonction vous aide simplement à faire converger les idées de votre contenu sur un sujet en particulier. Bien qu’il soit un excellent outil dans le suivi des meilleures pratiques d’optimisation, il peut facilement devenir une épée à double tranchant.

En effet, quand il s’agit d’optimiser votre contenu pour un mot-clé, la règle d’or est de : ne pas forcer les choses.

Par exemple, si votre mot-clé principal est “meilleure stratégie d’optimisation du SEO local pour les PME”, il serait clairement insensé de le répéter dans chacun des endroits stratégiques précédemment mentionnés.

Vous n’avez pas non plus à remplir votre page avec les mêmes expressions encore et encore juste parce qu’il s’agit de votre mot-clé cible. Et pour cause, Google comprend parfaitement que “chaussures de course bon marché”, “chaussures de running bon marché” et “chaussures running bon marché” ont la même signification.

Si vous suroptimisez votre contenu, cela peut réellement nuire à votre classement dans les SERP de Google.

Alors, détendez-vous et sachez doser l’occurrence de vos mots-clés. Pour ce faire, lors de la création de votre contenu :

  • Faites preuve de bon sens ;
  • Restez naturel ;
  • Soyez raisonnable ;
  • Et ne pensez pas au nombre de mots-clés.

Chapitre 3 : Les autres techniques d’optimisation du SEO on-page 

Ce chapitre est une liste de certaines techniques de référencement sur site qu’il convient d’appliquer en plus pour une optimisation parfaite et complète du SEO on page de votre site Internet.

Une fois que vous aurez créé et optimisé votre contenu, voici une poignée de conseils cités pêle-mêle qui vous permettront d’élever votre SEO on-site au niveau supérieur :

  • Augmentez les CTR organiques de vos pages web grâce à l’optimisation correcte des balises de titre et de description ainsi que des URL.
  • Optimisez votre contenu pour les signaux UX en implémentant une section pour les commentaires en dessous de votre contenu.
  • Optimisez votre contenu pour les featured snippets.
  • Diminuer le taux de rebond
  • Préférez les images uniques, originales et compressées (de petite taille) aux photos de stock.
  • Optimisez les images en donnant pour chaque image de votre site web, un nom de fichier en accord avec l’image et les mots-clés ainsi qu’une balise alt descriptive.
  • Boostez le maillage interne de votre site web en ajoutant dans votre contenu, des liens internes qui mènent vers les pages les mieux classées de votre site web.

  • Optimisez votre contenu pour la recherche vocale en créant des FAQ (questions posées fréquemment) dans votre contenu et sur l’ensemble de votre site.

  • Respecter les diverses règles de création de contenu en vigueur pour la rédaction web.
  • Optimisez correctement le SEO technique de l’ensemble de votre site web (la vitesse des pages, l’architecture du site, la sécurité, l’adaptation pour le mobile, etc.).

Dorénavant, vous disposez de tous les éléments nécessaires pour avoir une page optimisée pour le SEO on-page.

Chapitre 4 : Questions fréquemment posées sur le SEO on-page

4.1. Quand et pour qui le SEO on-page est-il indiqué ?

Cela coule de source, pour maîtriser le SEO on-page, il est indispensable de posséder des connaissances étendues, car cette partie du SEO couvre de nombreux aspects.

Si l’optimisation du SEO technique ne nécessite qu’une configuration unique, pour l’optimisation on-page du contenu, c’est le contraire. En effet, chacun des aspects que nous venons de décortiquer plus haut devra être pris en compte chaque fois et toutes les fois que vous souhaitez publier du contenu sur votre site web.

Le référencement sur page étant un processus continu et en perpétuel mouvement, il doit être effectué même si votre page web siège déjà au top des SERP. 

Par ailleurs, c’est l’affaire de tout opérateur de site web, rédacteur web, spécialiste du webmarketing ou du SEO. En fait, cela concerne toute personne qui tente de classer un site web dans les SERP des moteurs de recherche.

Mais si vous avez des difficultés à exécuter certaines des mesures nécessaires à l’optimisation correcte de vos pages, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel du SEO on-page comme Twaino.

4.2. Quelles sont les caractéristiques d’une page web idéalement optimisée pour le SEO ?

À la vue de tout ce qui a été développé plus haut, on peut sans peine dire qu’une page web idéale se doit de remplir un certain nombre de conditions.

Et pour cause, en plus de l’optimisation de la sphère technique du SEO on-page, la page web parfaitement optimisée devra :

  • Être hyper pertinente et centré sur l’intention de recherche pour un sujet spécifique ;
  • Être correctement hiérarchisée grâce à une URL courte et incluant un mot-clé ;
  • Être optimisée avec des mots-clés stratégiquement et intelligemment incluses dans la balise de titre et de description, le texte alt des images ainsi que les 100 premiers mots du corps de texte ;
  • Proposer un contenu bien structuré avec des titres H1 et des titres H2-H6 ;
  • Fournir un contenu unique, exhaustif et clair ;
  • Etc. 

Optimisation de mots cles

4.3. Quelles sont les grandes étapes de l’optimisation du SEO on-page ?

Il y a en effet, beaucoup de choses à assimiler en ce qui concerne le référencement sur page. Toutefois si vous retenez le plan global suivant, vous devrez pouvoir vous en sortir sans aucune difficulté.

  1. Comprendre les facteurs de classement on-page de Google.
  2. Chercher et judicieusement choisir son mot-clé principal.
  3. Comprendre l’intention de recherche cachée derrière la requête (mot-clé) de l’internaute.
  4. Créer un contenu et l’optimiser suivant les principes définis plus haut dans ce contenu (un processus qu’il faudra répéter lors de la publication de chaque nouveau contenu).
  5. Optimiser tous les aspects techniques du site web (un processus qui débute dès la création du site et qui ne s’implémente qu’une seule fois).

Les elements d une page optimisee

En résumé

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, c’est que vous êtes convaincu à raison que le SEO on page est à bien des égards, une solution incontournable et efficace pour grimper dans les SERP du numéro 1 des moteurs de recherche.

Dans ce guide, je vous ai expliqué pas à pas et en détail les différents facteurs de réussite ainsi que les tactiques les plus importantes pour l’optimisation correcte du référencement sur site.

Suivez les conseils ci-dessus et vos pages seront probablement mieux optimisées que celles de la concurrence. J’espère que ce mini guide du SEO on-page vous sera très utile.

À présent, j’aimerais avoir votre opinion sur la question. Faites-moi part de vos expériences en matière de SEO on-page et partager vos astuces dans les commentaires.

À très bientôt !

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire