Comment Faire Une Analyse Sémantique en SEO ?

Dans l’industrie du référencement, il y a eu beaucoup de changements au fil des ans. À l’origine, l’optimisation des moteurs de recherche se basait juste sur l’ajout des mots-clés spécifiques à une page pour améliorer son classement. 

Cependant, au fil du temps, les moteurs de recherche sont devenus plus intelligents et plus complexes, ce qui leur permet d’afficher exactement aux utilisateurs ce qu’ils recherchent ainsi que tout ce qui va avec. 

Ainsi, lorsque vous saisissez une phrase, une question ou un sujet dans la barre de recherche Google, vous verrez sans doute des résultats très pertinents. 

Alors, comment Google comprend t-il exactement ce que vous demandez ?

La réponse à cette question nous amène à couvrir les points suivants :

  • Ce qu’est l’analyse sémantique et pourquoi l’implémenter dans votre stratégie SEO ;
  • Comment le web a évolué avec cette nouvelle approche du SEO ?
  • Quel est l’avenir du référencement sémantique ?
  • Quels changements devons-nous commencer à mettre en œuvre pour nous préparer au préalable ? 
  • Comment faire une analyse sémantique en SEO et se positionner avec les recherches sémantiques ?
  • Quels sont les outils à utiliser pour réaliser une analyse sémantique SEO efficace ?

Voilà une petite partie des nombreux sujets pertinents autour de l’analyse sémantique que nous allons aborder dans ce guide !

Allons-y donc !

Chapitre 1 : Qu’est-ce que l’analyse sémantique et pourquoi est-elle importante ?

1.1. Qu’est-ce que l’analyse sémantique en SEO ?

Grâce à la correspondance des concepts, aux synonymes et aux algorithmes de langage naturel, les moteurs de recherche comprennent le langage comme le ferait un humain.

Par conséquent, l’analyse sémantique encore appelée SEO sémantique vise à améliorer la précision des résultats de recherche en comprenant l’intention de l’utilisateur à travers la signification contextuelle de sa recherche.

Analyse Semantique en SEO (2)

En d’autres termes, le référencement sémantique est le processus de création de contenu autour de sujets, au lieu d’un ou deux mots-clés. C’est-à-dire, le contenu doit se concentrer davantage sur un sujet général plutôt que sur une question spécifique. 

Pour être plus précis, elle étudie la relation entre des mots individuels dans une requête de recherche pour créer un sens ou un contexte.

Apprendre a creer du contenu SEO semantique

Le référencement sémantique va encore plus loin dans le contenu en répondant de manière proactive aux questions supplémentaires que votre visiteur pourrait se poser.

Cela implique de réfléchir à la véritable intention de vos lecteurs et à la manière dont les différentes pages de destination de votre site Web sont interdépendantes. 

De cette façon, vous devez créer un contenu qui correspond parfaitement à ce que l’utilisateur recherche sur Internet par rapport à vos produits, services ou secteur d’activité. 

Un élément de contenu correctement optimisé pour le référencement sémantique non seulement, répondra à la question qu’un utilisateur se pose maintenant, mais répondra également aux deuxième, troisième et quatrième questions qu’il pourrait se poser après la lecture. 

Fichiers robots.txt

Il s’agit d’ajouter plus de profondeur, de sens et de raison à votre contenu.

Les créateurs de contenu rencontrent généralement 3 problèmes lorsqu’ils traitent du contenu sur un moteur de recherche :

  • Google est intelligent, mais c’est toujours un robot. Plusieurs mises à jour d’algorithmes de Google ont pour but d’aider les robots d’exploration de Google à comprendre le langage humain. Cependant, ce sont des robots. Bien que leur apprentissage automatique soit assez avancé, ils ne sont pas capables de vraiment parler avec le langage humain. C’est là que l’écriture sémantique peut être utile.
  • D’autres marques rivalisent pour votre public cible. Avec plus de contenu luttant pour les premières SERPs des moteurs de recherche, il est difficile de se démarquer auprès d’un chercheur. Google utilise l’autorité, la qualité et l’expérience de la page pour déterminer si votre contenu a plus de valeur que celui de vos concurrents.
  • Google peut promouvoir votre contenu, mais vous devez faire le reste. Les moteurs de recherche peuvent généralement comprendre de quoi parle votre contenu. Mais c’est à vous de répondre aux questions des consommateurs avant même qu’ils ne les posent et de les conduire vers la conversion.

Le concept de référencement sémantique peut aider à résoudre ces 3 problèmes. 

1.2. Pourquoi le SEO sémantique est-il important ?

  • Pour les utilisateurs :

D’un côté, pour les utilisateurs, c’est très frustrant de devoir parcourir plusieurs articles différents pour rassembler toutes les informations dont on a besoin à partir d’une simple recherche. 

Ainsi, en termes d’expérience utilisateur, l’optimisation pour le référencement sémantique et la fourniture d’un contenu de qualité approfondi sont d’une grande importance.

Ecrire des titres percutants et accrocheurs
  • Pour les moteurs de recherche

D’autre part, les moteurs de recherche savent déjà ce qui est bon pour les utilisateurs et s’assurent de classer les pages en conséquence. Ils deviennent plus intelligents en utilisant l’apprentissage automatique pour comprendre le contexte et le sens de chaque page. 

Cela leur permet de mieux fournir aux utilisateurs des résultats pertinents. En effet, depuis la mise à jour de l’algorithme Hummingbird et la technologie BERT, Google s’oriente de plus en plus vers l’analyse sémantique. 

Sans entrer dans les détails de ces mises à jour, le résultat est que Google comprend désormais mieux que jamais les sujets ainsi que les intentions de recherche et ne s’appuie pas uniquement sur des mots clés.

En termes simples, le référencement sémantique est essentiel pour bien se classer dans les SERP, et il le sera encore plus à l’avenir.

1.3. Web traditionnel vs Web sémantique

Le W3C définit un web sémantique comme : « Un Web étendu, doté d’un plus grand sens dans lequel tout utilisateur d’Internet pourra trouver plus rapidement et plus facilement des réponses à ses questions grâce à des informations mieux définies ».

Le web traditionnel (avant le boom de Hummingbird) reposait sur la structure des liens entre les différents documents, et les résultats de la recherche se réduisaient à la relation entre la requête insérée dans le moteur de recherche et les mots-clés qu’un document intégrait. 

En d’autres termes, le moteur de recherche n’était pas en mesure d’interpréter le contenu dans son intégralité, c’est pourquoi les sites Web créés n’avaient aucun contexte sémantique, mais se concentraient plutôt sur l’inclusion des mots-clés sans suivre aucune structure logique d’information.

Avec l’arrivée du web sémantique, cela change. Les moteurs de recherche créent des entités basées sur des faits qui les définissent et d’où l’importance du contexte sémantique au sein d’un site Web.

Le web sémantique met en relation des concepts. Par exemple, si un utilisateur recherche  » Say, say, say « , Google interprète déjà que l’utilisateur recherche des informations sur une chanson, dont le compositeur est Paul Mcartney, qui apparaît sur l’album Pipes of Peace et qui est interprétée avec Michael Jackson

Recherche Say say say

Google, grâce à son apprentissage, sait qu’un utilisateur qui recherche le titre de cette chanson voudra voir le clip vidéo, obtenir des informations sur les interprètes ou l’album et continuer à parcourir des chansons similaires.

Autrement dit, ce qu’il fait, c’est généré une relation entre toutes les entités et l’affiché avec le Knowledge Graph.

1.4. SEO sémantique et l’algorithme Hummingbird

Les moteurs de recherche ont changé avec l’arrivée de Hummingbird

7-Google-Pneguin-Panda-et-Hummingbird.jpg

Il est révolu le temps où Google ne comprenait pas la signification du contenu de notre blog ou de notre site Web. 

Aujourd’hui, l’algorithme de Google est capable de générer plus de réponses humaines et de tirer parti du référencement sémantique.

Depuis son inclusion dans les données structurées de Google, le moteur de recherche a commencé à prendre en compte la position des mots-clés en plus des autres mots et leur relation les uns aux autres pour créer des entités. 

Une entité est une image, une personne, une chose ou un lieu, qui peut être lié à une date, des actions ou d’autres entités.

Grâce à cet algorithme de Google, les recherches vocales complexes pourraient avoir une réponse fructueuse.

Par exemple, si vous voulez savoir quels sont les restaurants les moins chers à Paris, vous pouvez demander « où manger à Paris pas cher » et obtenir un résultat exact à votre demande. 

Recherche ou manger a Paris

Cette évolution des moteurs de recherche a permis d’améliorer le Knowledge Graph et les rich snippets.

Chapitre 2 : Google et la recherche sémantique

2.1. D’où vient la recherche sémantique ?

Les recherches sur le Web ont remarquablement évolué. 

Recherche Semantique

Pensez à la façon dont vous recherchiez des informations il y a quelques années, vos recherches étaient sûrement plus générales, alors que maintenant nous utilisons tous constamment le Web pour trouver des informations précises

Par exemple, si nous voulons rechercher un café bio près de chez nous, nous insérons des mots comme « où boire du café bio pas cher dans le quartier de… à Marseille » dans le moteur de recherche. 

En d’autres termes, nous utilisons un langage plus naturel et spécifique dans la recherche car nous savons ce que nous voulons trouver.

C’est exactement ce qui a conduit à l’apparition et à la consolidation du référencement sémantique, qui cherche non seulement à prêter attention au signifiant mais aussi au sens des recherches.

Et comme le définit Techopedia : << La recherche sémantique est une technique de recherche de données dans laquelle une requête vise non seulement à trouver des mots-clés, mais aussi à déterminer l’intention et la signification contextuelle des mots qu’une personne utilise pour la recherche. >>

En d’autres termes, les moteurs de recherche ne prennent plus uniquement en compte les mots clés que nous entrons dans leur barre, il valorise également d’autres facteurs tels que :

  • Notre historique de recherche précédent ; 
  • Notre emplacement physique ; 
  • Le type d’appareil via lequel nous accédons ; 
  • Etc. 

Son objectif est de fournir à ses utilisateurs les meilleurs résultats possibles et pour cela il a besoin :

  • De plus d’informations que quelques simples mots-clés ; 
  • De connaître le contexte dans lequel nous les insérons pour savoir ce que nous voulons.

Cette technique a exigé une nouvelle approche du SEO

Au lieu de vous concentrer sur des mots-clés spécifiques et exacts, vous devriez commencer à créer du contenu qui répond aux besoins de l’utilisateur, en utilisant davantage de phrases sémantiques et de synonymes pour vos cibles principales.

2.2. Google propose-t-il une recherche sémantique ?

La réponse courte est oui. Google utilise des techniques sémantiques car cela permet de mettre à jour sa formule de recherche pour une plus grande satisfaction des utilisateurs.

Les facteurs de la recherche semantique

Google utilise l’intelligence artificielle (IA) ainsi que l’apprentissage automatique pour fournir les meilleurs résultats SERP et améliorer l’UX. 

Ils sont également importants pour maintenir une recherche sémantique réussie. Par conséquent, Google met constamment à jour ses algorithmes.

Il existe 3 principales mises à jour de la recherche sémantique de Google : 

  • Hummingbird (2013) – Interprète la signification de différents mots dans la requête pour comprendre le contexte et fournir des résultats qui correspondent à l’intention du chercheur.
  • RankBrain (2015) – Fonctionne comme un système d’apprentissage automatique qui comprend la signification des requêtes et sert les résultats de recherche associés. Cela fait partie de l’algorithme Hummingbird et fonctionne également comme un facteur de classement.
  • BERT (2019) – Utilise la technologie NLP pour encore mieux comprendre les requêtes de recherche, interpréter le texte et identifier les relations entre les mots, les phrases, etc.
Le parcours de Google vers un moteur de recherche semantique

Toutes ces mises à jour sont faites pour optimiser la compréhension des robots du contexte derrière les requêtes de recherche. C’est une analyse mécanique approfondie des mots et des intentions. 

Pour fournir les meilleurs résultats de recherche, Google prend également en compte le taux de rebond et le temps passé sur la page. Ces derniers affectent le classement des pages dans le SERP.

2.3. Pourquoi Google utilise-t-il la recherche sémantique ?

Google utilise la recherche sémantique pour :

  • Comprendre les sites Web par sujets couverts et pas seulement par mots-clés utilisés ;
  • Mieux comprendre l’intention de recherche de l’utilisateur ;
  • Séparez les sites Web de mauvaise qualité de ceux de haute qualité ;
  • Fournir des réponses rapides aux questions (par exemple, extrait en vedette, graphique des connaissances) ;
  • Intégrer les technologies Google, telles que RankBrain, BERT et Hummingbird ;
  • Améliorer l’expérience utilisateur (en tenant compte des  signaux Core Web Vitals).

2.4. Quels sont les exemples de recherche sémantique dans Google ?

Il existe une variété de recherches sémantiques courantes que vous rencontrez tous les jours. Voici 7 principaux exemples :

  1. Requêtes et résultats conversationnels  

Faites comme si vous tapiez cette question sur Google : « Combien de temps durent les vacances d’été ? » 

Combien de temps dure les vacances d ete

Google vous donnera la réponse dans votre recherche, sans même vous rendre sur un site Web.

  1. Orthographe corrigée automatiquement 

Si vous avez mal orthographié un mot dans ce que vous recherchez, l’orthographe corrigée automatiquement vous offre d’autres options que vous recherchez peut-être. 

Correction orthographe recherche

Cela permet de corriger votre recherche en fonction de ce que vous vouliez à l’origine qu’elle soit.

  1. Sujets tendance 

Une recherche sémantique donne à l’utilisateur des éléments de tendance qui se connectent à une recherche. Par exemple, si un mot ou nom comme « Cristiano Ronaldo » est saisi dans la recherche, des informations sur les tendances apparaîtront.

Recherche cristiano ronaldo

C’est-à-dire, les dernières informations virales sur lui.

  1. Réponse du graphique des connaissances 

Recherchez-vous une requête plus large comme « athlètes célèbres ? » 

Recherche athletes celebres

Une réponse au graphique des connaissances est pratique car un moteur de recherche aura stocké les recherches les plus populaires sur ce sujet pour vous donner un regroupement d’images et de sites Web pour plus d’informations.

  1. Recherche d’une personne 

Si vous décidez de rechercher « Tom Cruise », non seulement les sites Web les mieux classés s’afficheront, mais, sur le côté droit de l’écran, vous verrez apparaître une image de cette célébrité, ainsi que le panneau de connaissances.

 Recherche Tom Cruise
  1. Concepts 

Lors de l’utilisation de concepts, une recherche peut proposer un graphique d’images au lieu d’options de site Web. Par exemple, si vous recherchez les conditions de circulation à Paris, une carte apparaîtra en premier indiquant les conditions routières. 

Recherches les onditions de cIrculation a Paris

Le vert signifie que les routes sont dégagées et le rouge signifiant qu’il y a un trafic arrêté et encombré.

  1. Langage naturel 

Au lieu d’enchaîner les mots, le langage naturel examine l’ensemble de la question pour aider à fournir une réponse à celle-ci. 

Recherche fait il chaud a Paris

Par exemple, si vous demandez à quel point ‘’il fait chaud à Paris’’ à l’instant, la recherche sémantique permettra d’afficher les résultats de la température au lieu de comparer la signification littérale de tous les mots recherchés pour proposer des options de recherche.

Chapitre 3 : Quels sont les avantages de l’optimisation pour le SEO sémantique ?

3.1. Permet d’identifier les besoins de votre public cible

En générant un contenu qui intéresse votre public à chaque fois qu’il interagit avec votre marque et qui s’adapte à son intention, vous créerez une relation à haute valeur ajoutée pour lui (clients ou prospects). 

Cela se traduira par la reconnaissance et la divulgation de la marque et, bien sûr, influencera les ventes futures.

Vous pourrez également mieux identifier et connaître vos Buyer Persona, l’évolution de leurs intentions, goûts, envies… afin d’être beaucoup plus pertinent à chaque étape de la roue du cycle ou de l’entonnoir de vente.

3.2. Permettre des conversions faciles

Le but de la rédaction de contenu est d’obtenir une sorte de conversion, qu’il s’agisse d’un appel téléphonique, d’un abonnement par e-mail ou d’un achat. 

Conversion Rate (1)

Ainsi, chaque élément de contenu que vous créez devra servir son propre objectif. Si votre contenu stagne et n’inspire pas les utilisateurs, alors à quoi ça sert ? 

Le contenu relie tous vos efforts de marketing, et un contenu fantastique permettra une conversion facile. 

Lorsque les utilisateurs trouvent un contenu approfondi et qui réponde à toutes leurs questions, ils sont plus susceptibles d’acheter. Ils verront également plus probablement votre marque comme une autorité de l’industrie.

3.3. Permet le classement pour plus de mots clés

Même si vous ne souhaitez être classé que pour un mot clé principal, Google finit généralement par classer vos pages Web pour plusieurs expressions de mots clés. Alors, pourquoi ne pas faire d’une pierre plusieurs coups lors de la rédaction de votre contenu ? 

Les éléments de contenu avec une profondeur d’actualité ont tendance à explorer davantage de sous-thèmes et de questions liés à la cible principale des mots clés. Cela élargit la portée du contenu des SERP. 

L’idée est simple, plus vous écrivez sur plusieurs sous-thèmes différents, plus vous avez de chances d’améliorer votre visibilité dans plusieurs résultats de recherche. 

Avant toute chose, l’optimisation de plusieurs mots-clés vous garantira plus d’opportunités de générer du trafic vers votre site Web.

3.4. Diminue le taux de rebond et augmente la profondeur de défilement

Non seulement Google lit le contenu dont vous faites la promotion sur votre site Web, mais il examine également la façon dont les gens le consomment. 

Reduire votre taux de rebond

Dans une quête pour assurer la meilleure expérience utilisateur possible, Google souhaite uniquement promouvoir des pages Web de haute qualité. 

S’il voit que les consommateurs rebondissent sur votre site Web presque dès qu’ils y atterrissent, il croira que votre site Web n’est pas pertinent ou utile.

Puisque le contenu approfondi nécessite des pages de destination plus longues, vos visiteurs feront défiler plus loin et passeront plus de temps sur la page. C’est-à-dire tant que le texte, les images et les médias enrichis se chargent rapidement.

La profondeur thématique vous permet de plonger très profondément dans un certain sujet à portée de main. 

Mais lorsque vous ajoutez de la profondeur thématique à la page, assurez-vous de ne pas sacrifier d’autres éléments clés de l’expérience de l’utilisateur. Cela inclut l’architecture du site, les liens et les éléments de navigation faciles tels que les liens de saut.     

3.5. Améliore la lisibilité

Avez-vous déjà lu un contenu Web rempli de mots-clés pour lesquels le propriétaire du site souhaite juste se classer ? Non seulement c’est difficile à lire, mais cela dévalorise toute l’expérience.

Comme indiqué précédemment, le référencement sémantique n’est pas hyper-focalisé sur un mot clé. En écrivant et en pensant au référencement sémantique, vous améliorez réellement la lisibilité de votre contenu.

Lorsque vous utilisez des mots liés à votre sujet principal, vous pouvez donner plus de contexte au lecteur, ce qui améliore la lisibilité décuplée. La lisibilité est importante à la fois du point de vue de l’intention de l’utilisateur et du référencement, car elle améliore l’engagement avec la page. 

L’engagement est l’une des mesures les plus importantes auxquelles Google prête attention, et il est directement lié à l’amélioration des classements et du volume de recherche. Et qui ne voudrait pas de ça ?

3.6. Autres avantages clés liés à l’utilisation du référencement sémantique 

  • Amélioration de la qualité du contenu : En vous concentrant sur le terme de sujet plus large, vous êtes plus susceptible de fournir aux utilisateurs toutes les informations nécessaires et de faciliter leur processus de recherche.
  • Augmentation du temps moyen passé par les utilisateurs sur une page : Si les utilisateurs trouvent votre contenu intéressant et utile, ils resteront plus longtemps sur votre page.
  • Amélioration de l’autorité de domaine : La recherche approfondie sur le sujet comprend une analyse factuelle du sujet, apportant plus de qualité à votre contenu. 
  • Possibilités de liens internes : Lorsque vous approfondissez un certain sujet, vous constatez qu’il peut être lié à d’autres sujets que vous couvrez. Cela vous donne la possibilité d’insérer des liens internes de manière organique. 
  • Obtention d’un meilleur positionnement dans Google (Hummingbird) et Bing puisque les deux moteurs de recherche introduisent du contexte sémantique dans les pages de leurs résultats.
  • Obtention d’un meilleur positionnement dans les résultats des recherches vocales.
  • Obtention d’une présence dans l’historique de recherche, les appareils, l’emplacement

Chapitre 4 : La relation entre le SEO sémantique et les autres techniques

4.1. Relation entre SEO sémantique et le traitement du langage naturel

Pour mieux comprendre ce qu’est exactement le référencement sémantique, il est important de comprendre comment les données derrière le langage sont traitées. 

Le traitement du langage naturel (TLN) ou natural language processing (NLP) en anglais, est la façon dont les ordinateurs fonctionnent pour comprendre le langage humain et déduire des significations derrière ce qui est dit. 

Les modèles de NLP sont des éléments constitutifs de la communication entre les humains et les ordinateurs. 

La comprehension du language naturel par BERT

De nouvelles avancées en NLP se produisent tout le temps, comme avec SMITH et GPT-3 . 

Avec chaque nouvelle mise à jour d’algorithme, les moteurs de recherche comme Google comprennent mieux le langage humain.

4.2. Relation SEO sémantique, intelligence artificielle (IA) et traitement du langage naturel (NLP)

Comme le traitement du langage naturel (TLN ou NLP), l’intelligence artificielle (IA) est un concept important pour le référencement. 

Qu'est ce que fait l'IA ?

Dans ses algorithmes, Google utilise les deux pour :

  • Classer les requêtes ;
  • Leur donner un sens ; 
  • Les lier entre elles ; 
  • Comprendre la qualité des pages ;
  • Et comparer les SERP générés entre eux. 

Le traitement du langage naturel consiste à interpréter et catégoriser le contenu. 

Pour cette raison, connaître les nouvelles technologies développées dans le cadre des méthodes NLP et de l’intelligence artificielle sera bénéfique pour améliorer le référencement sémantique. 

4.3. Relation entre les synonymes, les différents formats de requêtes et l’analyse TF-IDF pour le référencement sémantique

Il existe un lien entre le SEO Sémantique et les différentes orthographes des mots, leurs synonymes. Les utilisateurs peuvent utiliser des mots différents pour rechercher le même sujet. 

Il est donc important d’utiliser naturellement des synonymes ou des mots similaires dans un sujet pour satisfaire tous les utilisateurs dans le contexte de l’intention de recherche, et pour s’assurer que le moteur de recherche peut concilier des concepts difficiles. 

Même si l’analyse TF-IDF n’a pas une grande importance dans les études SEO, elle peut refléter l’approche de différents éditeurs de contenu sur un sujet. 

Avec l’analyse TF-IDF, on peut comprendre selon certains critères quel concept ou mot a le plus d’importance dans un article

TERM FREQUENCY - INVERSE DOCUMENT FREQUENCY (1)

Différents articles qui mentionnent le même sujet peuvent utiliser différentes versions du même concept. 

L’utilisation de différentes variantes du même concept pour les moteurs de recherche aide les algorithmes à mieux comprendre le sujet et à l’associer à des intentions de recherche spécifiques.

Identifier l intention de recherche des utilisateurs

Pour une meilleure compréhension de ce qu’est l’analyse TF-IDF, vous pouvez lire notre article.

La rédaction de différentes formes de mots-clés aidera à obtenir plus de visibilité pour différents types de termes de recherche et améliorera également la pertinence du contenu pour le sujet. 

Lors de l’utilisation de différentes formes de mots-clés, la structure naturelle du contenu et les autres aspects bénéfiques ne doivent pas être négligés. Le contenu doit toujours être créé pour les utilisateurs plutôt que pour les moteurs de recherche.

4.4. Relation entre les éléments de référencement On-page et le référencement sémantique

Les éléments de référencement sur la page (On-page) sont étroitement liés au référencement sémantique. 

Ces éléments on-page à utiliser sur une page Web doivent être organisés de manière sémantique pour mieux servir l’objectif du contenu. 

Ce changement dans la structure interne du contenu doit être indiqué dans les balises d’en-tête pour inclure la partie pertinente du concept associé. 

Les mots dans les URL, la navigation dans le fil d’Ariane, les liens internes, les textes d’ancrage, les images dans la page Web, les balises alt d’images et les URL d’images doivent accompagner le sujet pertinent avec la même approche dans ce contexte. 

SEO ON-PAGE (1)

Des éléments tels que les balises de titre, les méta descriptions doivent également être écrits conformément au référencement sémantique. 

Ainsi, la structure du contenu peut être comprise plus facilement par le moteur de recherche et l’utilisateur.

4.5. Relation entre la recherche sémantique et la recherche vocale

L’objectif principal de Google, en incorporant l’IA d’apprentissage automatique dans son algorithme de moteur de recherche, est d’essayer de rendre la recherche plus conversationnelle. 

Nous constatons que la recherche vocale devient de plus en plus populaire. 

Statistiques de recherche vocale

Pour cela, il est vraiment important de l’appliquer lors de la rédaction de contenu pour une page Web ou un article de ressource. Par conséquent, il est recommandé d’utiliser des phrases « plus verbales ».

En effet, l’un des principaux points à retenir de la connexion entre la recherche sémantique et la recherche vocale est que les mots clés sont souvent » plus verbaux « 

Poser une question à un assistant vocal

La façon dont quelqu’un recherche quelque chose sur son bureau est très différente de la façon dont il rechercherait verbalement. Les « mots clés » de la recherche vocale sont davantage basés sur des questions et sur la conversation. 

Chapitre 5 : Indexation sémantique latente (LSI)

L’indexation sémantique latente est un concept utilisé par les moteurs de recherche comme Google pour découvrir comment un terme et son contenu fonctionnent ensemble pour définir la même chose. 

Autrement dit, un moteur de recherche est suffisamment intelligent pour identifier le contexte du contenu et les synonymes autour d’un mot-clé.

En intégrant des mots-clés LSI (synonymes, concepts apparentés…), vous doterez vos contenus d’une plus grande richesse sémantique, sans tomber dans l’erreur d’accumulation  de mots-clés.

Voyons plus en détail dans les sections ci-dessous !

5.1. Que signifie l’analyse sémantique latente ?

L’analyse sémantique latente (LSA) s’appuie sur quelques concepts différents qui analysent les relations entre un ensemble de documents (ou pages Web) et les termes qu’ils contiennent en comprenant un ensemble de concepts. 

Latent semantic

LSA utilise la technique de traitement du langage naturel qui est un domaine de l’informatique, de l’intelligence artificielle et de la linguistique informatique qui compare l’interaction entre les ordinateurs et les langages humains.

L’objectif principal est de traiter un corpus en langage naturel ou des échantillons de texte du monde réel. 

Les défis posés par le traitement des langues naturelles se résument bien sûr à un apprentissage automatique et à la compréhension des significations ainsi que du contexte d’un ensemble spécifique de termes.

Par exemple, si vous êtes une personne de France qui recherche des voitures à Paris et que vous tapez « auto », un LSA saura qu’une voiture et une automobile (auto) sont des termes similaires.

5.2. Google utilise-t-il l’analyse sémantique latente dans son algorithme ?

La réponse courte est oui. Google utilise l’apprentissage automatique pour traiter toutes les requêtes et obtenir les meilleurs résultats possibles pour cette requête. 

Google a nommé cette fonctionnalité d’apprentissage automatique « RankBrain« . 

rank brain (1)

Andrey Lipattsev, un stratège principal de la qualité de la recherche chez Google, est sorti et a déclaré que l’un des trois principaux facteurs de classement était le contenu, les liens et RankBrain.

Google est très discret sur son algorithme et ce qu’il intègre, ce qui est compréhensible. Cela rend notre travail de SEO plus difficile bien sûr, mais qui n’aime pas les défis.

Comprendre Rank Brain et l’importance du contenu sont essentiels pour créer des pages Web qui ajoutent de la valeur à l’utilisateur et sont correctement indexées.

5.3. Processus d’indexation sémantique latente via TF*IDF

Avec la formule TF*IDF, vous pouvez analyser l’importance de certains mots sur une page.

la formule TF IDF
  • TF (Term Frequency) – Détermine la fréquence d’un terme ou d’un mot dans un document. Combien de fois ce terme apparaît-il sur une page ?
  • IDF (Inverse Document Frequency) – Calcule la fréquence de termes spécifiques en comparant le nombre de documents disponibles avec le nombre de documents contenant ce terme.
Formule tfidf

Cette méthode tente de pondérer un mot-clé pour identifier son importance dans un document. De plus, il compare un mot clé à un groupe de documents et donne une estimation assez limitée de l’importance de ce mot sur la page.

Chapitre 6 : La recherche de mots-clés et la création de contenu pour le SEO sémantique

6.1. Mots-clés – Comment effectuer une recherche de mots clés pour le référencement sémantique ?

Le référencement sémantique est un concept important car il permet de se concentrer sur un sujet entier plutôt que sur un seul mot-clé. Pour cette raison, les études de recherche de mots clés diffèrent également. 

9-Evolution-de-la-recerche

À ce stade, au lieu de se concentrer sur une seule requête, il convient de se concentrer sur de nombreuses requêtes interconnectées.

Par conséquent, les mots-clés LSI doivent être incorporés de trois niveaux différents dans votre contenu, chaque niveau effectuant une tâche spécifique :

  • Niveau 1 : Mots clés assez similaires aux mots clés cibles initiaux ;
  • Niveau 2 : Mots thématiques qui, bien qu’ils ne soient pas synonymes de mots cibles et principaux, ont des concepts connexes ;
  • Niveau 3 : Mots radicaux qui répondent aux questions des utilisateurs après avoir localisé votre page, tels que « trouver des logements abordables dans le Vermont » au lieu de « logements abordables dans le Vermont ».

Ces trois niveaux fonctionnent ensemble dans des recherches ciblées par mots clés pour aider les utilisateurs non seulement à trouver ce qu’ils veulent, mais également à fournir un contenu pertinent qui répond à leurs questions.

De plus, pour la recherche sémantique de mots-clés SEO, les étapes suivantes doivent être suivies :

  • Tous les outils tels que Google Keyword Planner, LSI Graph, Ahrefs Keyword Explorer, SEMRush Keyword Magic Tool, Moz Keyword Research peuvent être utilisés pour la recherche de référencement sémantique.
  • La saisie semi-automatique Google, Google People Also Ask, Google Suggested Queries, Google Knowledge Graph, Google Knowledge Panel Semantic peuvent être utilisés pour la recherche SEO.
  • Des ressources telles que Wikipedia, Wikidata, Wikihow peuvent être utilisées pour la recherche de mots-clés en référencement sémantique.
  • La saisie semi-automatique YouTube, les titres de vidéos YouTube, les commentaires, les fils de discussion et les questions du centre d’appels ou les sources d’actualités peuvent également être utilisés pour la recherche sémantique de mots-clés de référencement.

6.2. Contenu – Comment rédiger du contenu en utilisant le référencement sémantique ?

La rédaction de contenu sémantique est le terme utilisé pour la création de contenu pour le principe de référencement sémantique. 

Pour réussir votre rédaction de contenu sémantique, vous devez suivre les étapes suivantes :

  • Les termes utilisés pour rechercher sur le sujet doivent être répertoriés de manière hiérarchique.
  • L’intention de recherche de ces termes doit être analysée.
  • Les entités telles que les personnes, les institutions, les lois, les pays, les lieux, les villes et les dates dans le sujet doivent être répertoriées.
  • La quantité de contenus distincts qui seront créés sur le sujet doit être déterminée.
  • La hiérarchie dans laquelle les contenus seront liés les uns aux autres et leurs textes d’ancrage doivent être déterminés.
  • Il doit être spécifié au moteur de recherche avec les balises méta, les en-têtes, les mots-clés et les textes d’ancrage des URL à créer, quel contenu correspond à quelle intention de recherche.
  • La moitié du contenu principal et du contenu supplémentaire d’une URL doit être effectuée correctement pour éviter le problème de cannibalisation des mots clés.
  • La présentation, les fonctions et le contenu des pages des concurrents dans le SERP des requêtes les plus importantes doivent être examinés.
  • Le contenu doit être créé dans un langage entièrement spécialisé, pour profiter à l’utilisateur et s’assurer qu’il est facilement compris par le moteur de recherche.

Chapitre 7 : Analyse sémantique – 8 meilleures pratiques pour se positionner avec les recherches sémantiques

En premier lieu, vous devez donner un sens à vos pages Web, afin que Google sache quel type de services vous offrez aux utilisateurs. 

Pour cela, il est très utile d’utiliser des extraits enrichis car ils ajoutent des informations détaillées sur les pages Web et aident à mieux cataloguer leur contenu.

De même, les mots-clés auront un usage secondaire, car en SEO sémantique le plus important est le contenu de l’article, qui doit être écrit en langage naturel

En fait, les utilisateurs n’ont plus tendance à écrire comme des robots mais à demander au moteur de recherche comme s’ils parlaient à un ami, ce qui va encore augmenter avec l’expansion des recherches vocales. Par conséquent, votre contenu doit être adapté à cette tendance.

D’autre part, il faut faire attention à l’utilisation de : 

  • Synonymes ;
  • Polysémies ; 
  • Phrases fixes ; 
  • Variations de genre ; 
  • Différentes conjugaisons de verbes ou changements linguistiques ; 
  • La relation entre les paragraphes ; 
  • Les liens ; 
  • La structure de l’article ; 
  • Champs sémantiques ; 
  • Abréviations ; 
  • Etc.

Le référencement sémantique analyse tous ces éléments.

Si votre contenu est centré sur un mot-clé qui peut être ambigu, assurez-vous de le clarifier. Par exemple, si vous parlez d’exercices, Google doit savoir si vous faites référence à des exercices physiques ou à des exercices en anglais, littérature, etc. 

En ce sens, l’utilisation de synonymes et de mots-clés associés peut être d’une grande aide, bien qu’il faut également lui donner un contexte approprié.

Voyons plus en détail ces meilleures pratiques d’optimisation pour le SEO sémantique en 8 sections :

7.1. Ajout d’un balisage de données structurées

Google souhaite que les propriétaires de sites ajoutent des données structurées à leur site Web afin qu’il puisse mieux comprendre leur contenu. 

Si vous essayez de promouvoir des produits, des événements ou des offres d’emploi spécifiques, il n’y a aucune raison de ne pas ajouter les balises appropriées.

Cela permet d’offrir une plus grande visibilité à votre contenu et d’améliorer votre positionnement sur le Web.

Un exemple de ceci est les pages de recettes de cuisine, où il y a un classement par étoiles pour les recettes. Ces extraits enrichis sont très attrayants pour les utilisateurs et les robots de Google.

En fait, l’ajout d’extraits enrichis à une page Web a pour but de fournir au bot davantage d’indices sémantiques. Selon le type de site internet que vous auditez, il conviendra d’utiliser l’un ou l’autre.

Par exemple, s’il s’agit d’un e-commerce, il sera intéressant d’insérer des fragments tels que :

Donnees structurees1

La documentation sur la typologie des extraits enrichis et sa mise en œuvre se trouve sur schema.org.

D’autre part, pour vérifier si les extraits enrichis sont correctement implémentés, vous pouvez utiliser l’outil de test des extraits enrichis

Rich Result test

En insérant l’URL de la page produit ou en incorporant le code, vous pouvez voir s’il y a un extrait enrichi et s’il y a des erreurs dans la mise en œuvre.

7.2. Utilisation des liens internes avec un texte d’ancrage contextuel

Lorsqu’un utilisateur clique sur votre site Web, il souhaite trouver une solution à son problème. Il recherche la réponse la plus simple et la meilleure à sa requête. 

S’ils doivent passer du temps à chercher des informations, ils passeront probablement à un autre site Web.

C’est pourquoi vous devriez leur fournir autant d’informations pertinentes et contextuelles dès leur arrivée sur votre site Web.

Cela signifie non seulement utiliser le contenu pour créer du sens autour d’un sujet particulier, mais aussi pour inclure des liens internes utiles avec du texte d’ancrage. 

Lien-interne-1

Vous devez penser au parcours de votre client. Au lieu de mettre toutes les informations dont il peut avoir besoin sur une seule page Web, une solide structure de liens internes peut faire des merveilles. 

Il répond à la fois aux questions des utilisateurs et stimule votre propre référencement. Cependant, vous devriez créer des liens avec un texte d’ancrage pertinent pour le lecteur, pour vous assurer qu’il clique dessus !

7.3. Recherche de mots-clés collectifs

La recherche de mots clés est, en un mot, complexe. La plupart des spécialistes du marketing numérique effectuent simplement une recherche de mots clés sur des mots clés individuels pertinents pour leurs produits et services. 

Mais pensez au nombre de types de mots différents qu’il y a dans la langue française ! Votre recherche de mots clés doit vraiment viser à capturer toutes les différentes manières dont les utilisateurs peuvent rechercher des produits ou des services comme le vôtre. 

Par exemple, utilisez l’extension Chrome Search Atlas LinkGraph pour mieux comprendre les autres façons dont les utilisateurs recherchent des requêtes similaires.

Search Atlas LinkGraph

Cela inclut :

  • Les verbes ;
  • Les adjectifs ; 
  • Les questions et expressions associées ; 
  • Les sous-thèmes ;
  • Et les mots-clés LSI. 

Les mots-clés LSI, également appelés mots-clés d’index sémantique latent, sont des termes de recherche pertinents pour le mot-clé principal que vous ciblez.

Lorsque vous améliorez votre recherche de mots clés, vous réussirez à créer un contenu pertinent. Ce contenu apparaîtra également plus haut dans les résultats de recherche pour des expressions de mots clés plus pertinentes.

7.4. Organisation de contenu en groupes de sujets (Clusters contextuels)

L’organisation de votre contenu en groupe aidera les moteurs de recherche à mieux comprendre les principaux sujets sur lesquels porte votre site Web et contribuera donc à renforcer votre autorité thématique. 

Mots cles LSI

Cela aidera également les lecteurs à trouver ce qu’ils recherchent plus facilement et plus rapidement. Vous voulez que vos articles fonctionnent ensemble plutôt que de servir un seul objectif.

Une façon d’y parvenir est d’utiliser le modèle pilier-cluster.

strategie-Cluster-thematique

Les étapes de base de votre plan d’action sont les suivantes :

  1. Pensez aux principaux sujets que vous traitez sur votre site Web ;
  2. Planifiez le contenu de manière à ce que chaque article puisse être associé à l’un de ces sujets ;
  3. Ne répétez pas les informations, chaque article doit couvrir un nouvel angle unique sur ce sujet ;
  4. Connectez les éléments de contenu pertinents sur le même sujet grâce à des liens internes.

Cela devrait être une partie importante de votre stratégie de contenu.

7.5. Recherche de la profondeur du contenu

La profondeur du contenu est l’un des principaux différenciateurs du référencement sémantique.

Bien qu’un contenu plus long ne soit pas techniquement un facteur de classement, les avantages de créer un contenu plus approfondi sont clairs dans la recherche SEO et les classements.

Cela fait référence à la quantité de détails que votre contenu couvre sur un sujet donné.

Pour estimer la profondeur de votre contenu, vous pouvez vérifier le nombre de H2, H3, H4 du contenu le mieux classé pour une requête spécifique. Pour faciliter ce processus, vous pouvez utiliser une extension de navigateur, telle que Detailed.

Detailed SEO Extension

7.5.1. Comment identifier les sous-thèmes ?

Pour trouver les sous-sujets que vous pouvez couvrir dans votre contenu, vous pouvez :

  • Consultez les pages les mieux classées ;
  • Regardez la section ‘’Autres questions posées’’ pour une requête spécifique ;
  • Recherchez les questions que les gens posent sur les forums et les réseaux sociaux.

Pour identifier les sous-sujets, vous pouvez également utiliser TF-IDF, qui sera discuté en détail un peu plus loin dans cet article.

7.5.2. Comment déterminer les formats de contenu pour chaque rubrique ?

Dans un monde de données, il existe de nombreuses façons de présenter l’information. Et les utilisateurs ont aussi leurs préférences. 

Par exemple, ils préfèrent les tableaux lorsqu’il s’agit de comparaisons, et si nous regardons certaines recettes, les ingrédients sont généralement dans une liste.

Vous pouvez vérifier comment les concurrents présentent différents types d’informations, consulter un article de Wikipedia sur le sujet ou y réfléchir vous-même. 

Mais dans tous les cas, faites attention à la variété des formats de contenu, car il ne suffit pas d’utiliser simplement des paragraphes de texte pour tout.

7.6. Optimisation des pages pour TF-IDF

Comme mentionné plus haut, TF-IDF signifie « Term Frequency – Inverse Document Frequency ». Il s’agit d’une technique qui peut aider les moteurs de recherche à comprendre le contexte de votre contenu. 

Cela peut également vous aider à savoir ce que vous devez couvrir et mentionner dans un élément de contenu.

Une analyse TF-IDF peut mesurer la fréquence à laquelle différents termes sont mentionnés dans le classement des résultats dans le SERP pour une requête spécifique et leur importance.

Par exemple, si vous avez un article sur « Queen« , Google doit comprendre s’il s’agit de Queen Elizabeth II ou de Queen, le groupe de rock

Pour faciliter ce processus, vous pouvez utiliser des phrases clés, spécifiques à chacune de ces entités. « Freddie Mercury », « musique », « Bohemian Rhapsody »… sont des termes qui aideraient certainement le moteur de recherche à savoir que vous parlez de Queen, le groupe.

Vous pouvez également utiliser TF-IDF pour trouver des angles de contenu à couvrir.

Pour effectuer une analyse TF-IDF, vous pouvez utiliser un outil tel que WebSite Auditor.

Website Auditor

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur TF-IDF.

7.7. Comprendre la signification des entités

Bien que Google comprenne de mieux en mieux les sujets, il n’est toujours pas aussi intelligent qu’un cerveau humain. Le moteur de recherche ne considère pas un sujet comme tout ce que les humains considèrent comme un sujet.

Pour fournir des résultats sémantiquement pertinents et utiles, Google conserve une base de données soigneusement organisée, largement connue sous le nom de Knowledge Graph

Google Knowledge Graph

La fonction principale de cette base de données est de faire coïncider des éléments d’information uniques à des entités spécifiques (par exemple, ce que Google considère comme un sujet).

Contrairement aux mots clés, Google connaît la signification de chaque entité, si et comment elle est liée à d’autres entités. Leur utilisation peut donc aider le moteur de recherche à mieux comprendre de quoi parle votre contenu.

Pour vérifier rapidement si Google considère ou non quelque chose comme une entité, vous pouvez :

  • Vérifier s’il existe une page Wikipedia à ce sujet. Wikipedia agit comme un ensemble de données principal pour le Knowledge Graph, vous pouvez donc supposer en toute sécurité que les sujets de ses articles sont des entités.
  • Utiliser l’API de traitement du langage naturel de Google.
  • Taper le sujet dans la barre de recherche et voir si un panneau de connaissances apparaît.

7.8. Applications SEO de mots-clés LSI

Il est inutile d’avoir des groupes de mots-clés super intéressants si nous ne les appliquons pas plus tard dans l’optimisation SEO de notre site web. 

Voyons donc comment vous allez utiliser ces termes.

7.8.1. Balise méta title

Le titre de la page est l’un des éléments les plus importants à optimiser dès le référencement, car :

  • Il apparaît sous la forme d’un lien cliquable dans les résultats organiques, ce qui impacte directement le CTR.
  • Google le prend comme un élément différenciateur entre les pages, par conséquent, il doit toujours être unique pour chaque page indexée.
  • C’est l’un des principaux éléments de l’optimisation SEO, par conséquent, il est important d’inclure les principaux termes pour lesquels vous voulez vous positionner :
    • Si la requête comprend l’un des mots-clés de notre titre, il apparaîtra en gras.
    • Google accordera de l’importance aux mots qui apparaissent dans cet élément de la page.

Néanmoins, cette balise meta title doit être correctement optimisée pour les moteurs de recherche. 

IMAGE SOCIAL MEDIA BALISE TITLE

Pour cela, il convient de prendre en compte les facteurs suivants :

  • La balise title doit être unique : Comme nous l’avons mentionné, Google le considère comme un élément de différenciation entre les pages ;
  • Sa longueur doit être d’environ 55-60 caractères : Pour vérifier la longueur, vous pouvez utiliser l’outil suivant. Il convient de noter qu’il ne faut pas se concentrer seulement sur la longueur, mais aussi sur le fait que le titre soit optimisé et orienté vers la recherche de l’utilisateur ;
  • Le terme principal doit apparaître aussi près de la racine de la balise car ce sera la première chose que Google lira ;
  • En général, le nom de la marque sera inclus à la fin du titre (séparé par un trait d’union « -« , ou une barre pipe « | »).

7.8.2. Balise de méta description

La balise meta description n’a pas trop de validité au niveau SEO. Cependant, étant très important pour l’utilisateur et le CTR, vous ne devez pas le négliger.

IMAGE SOCIAL MEDIA BALISE META DESCRIPTION

Lorsqu’un utilisateur effectue une recherche pour laquelle une page de votre site apparaît comme résultat, si le terme de recherche est présent dans la méta description, il n’hésitera pas à cliquer dessus.

Néanmoins, il existe un certain nombre de recommandations autour de cette balise :

  • Comme pour le méta-titre, il est recommandé qu’il soit unique pour chaque page ;
  • Sa longueur doit être de 160 caractères maximum ;
  • Son contenu doit être attrayant pour l’utilisateur, y compris un CTA ou un appel à l’action pour inviter l’utilisateur à cliquer sur le résultat et à visiter votre site Web.

7.8.3. Les balises Hx

L’utilisation de ces balises a pour objectif d’établir des niveaux sémantiques au sein de la page et ainsi d’optimiser certains groupes de mots-clés.

Optimiser-les-balises-titres-pour-le-SEO

Au niveau du référencement, l’en-tête le plus important est le <h1>. Cependant, pour bien l’optimiser pour le SEO, les points suivants doivent être respectés :

  • Il doit être unique au sein d’une même page.
  • Évitez de répéter le même <h1> dans différentes URL.
  • Il est recommandé d’insérer le terme principal.

En plus de <h1>, il est important d’utiliser d’autres niveaux hiérarchiques tels que <h2> et <h3>. Il est recommandé d’utiliser certains des mots-clés secondaires dans le groupe de termes associés à chaque page. 

Ces mots-clés secondaires seront des variations sémantiques du mot-clé principal et, par conséquent, vous aideront à ajouter une plus grande valeur sémantique à votre contenu.

L’un des aspects à prendre en compte lorsque l’on implémente ce type de balises est leur relation hiérarchique. Cela signifie que vous éviterez d’utiliser <h2> à la place de <h1> ou que vous ne sauterez pas de <h2> à <h4>, par exemple.

<h1>….</h1>

….

<h2>….</h2>

….

<h2>….</h2>

….

<h3>….</h3

<hn>….</hn

7.8.4. Processus d’inclusion des mots-clés LSI dans le contenu

Pour inclure les mots-clés LSI que nous avons vus précédemment, il est conseillé de sélectionner les pages stratégiques comme catégories et sous-catégories.

En effet, le processus serait le suivant :

Pour chaque page, choisissez un groupe de mots-clés avec un terme principal et d’autres termes secondaires qui viendront étayer le contenu et les autres rubriques.

C’est-à-dire, vous aurez d’une part, un terme principal (le plus important et pour lequel vous voulez vous classer) et, d’autre part, un groupe de mots-clés secondaires qui sont des variations sémantiques du premier

Normalement, les mots-clés de type secondaire seront moins compétitifs et avec un volume de recherche inférieur.

Tant dans la balise meta-title que dans l’en-tête <h1>, vous devez inclure le terme principal pour lequel vous voulez vous positionner, car comme nous l’avons dit, ce sont deux des éléments les plus importants pour les moteurs de recherche.

Pour le reste des titres (<h2>, <h3>, <h4>…) et le contenu qui accompagnera ces sous-titres, vous devez essayer d’inclure les mots-clés secondaires.

Vous devez répéter ce processus pour toutes les pages Web stratégiques que vous éditez.

Chapitre 8 : Quelques outils d’analyse sémantique

Heureusement, dans le monde du référencement, nous sommes entourés de centaines d’outils (certains utiles, d’autres moins) qui nous facilitent la vie. Par conséquent, il existe également une série d’outils visant à auditer la partie sémantique d’un site Web.

Un outil d’analyse sémantique vous permettra surtout de découvrir facilement les expressions les plus fréquentes et la fréquence des mots sur une page.

Voici une liste de 6 outils d’analyse sémantique :

8.1. Site-analyzer

Site-analyzer

Cet outil analyse les parties essentielles du texte en matière de référencement, telles que : 

  • La longueur du texte ; 
  • Le nombre de mots dans le texte ; 
  • L’analyse de la densité des mots clés ;
  • Etc. 

8.2. Answer the Public 

 Answer the Public

Sûrement l’un des outils les plus utiles pour étudier les mots-clés sémantiques et planifier le contenu sémantique. 

Il se base sur le « Search Listening » des questions que les utilisateurs posent dans les moteurs de recherche (Google, Bing…) et génère de multiples options pour les mots-clés de longue traîne. 

8.3. Semrush 

Semrush 

C’est l’un des meilleurs outils marketing « Tout en un ». Il se charge de l’étude, l’audit et la planification des mots-clés, du trafic organique, des backlinks, du contenu…

8.4. Google Trends 

Google Trends 

Permet d’étudier la tendance des mots clés par année, région, pays, et de faire des comparaisons entre plusieurs d’entre eux pour déterminer quels mots ou mots-clés seront pertinents.

8.5. Seolyze

Seolyze

Cet outil est basé sur la fonction TF/IDF que nous avons vue précédemment. 

Contrairement à d’autres outils qui n’analysent que la densité des mots-clés de votre page, Seolyze analyse la densité de tous les termes liés et de tous les mots utilisés par le contenu des 10 concurrents qui se positionnent sur la première SERP de Google.

8.6. nTopic

nTopic

Cet outil vous donne un score rapide pour savoir si votre page est pertinente au niveau du contenu pour un certain mot-clé. 

Comme tout outil, il donne un pourcentage « gratuit » afin que vous puissiez ensuite contracter un abonnement et découvrir comment améliorer cette page autour de ce mot-clé.

En résumé

Le référencement sémantique est un outil fantastique à la fois pour l’optimisation des moteurs de recherche, mais aussi pour vraiment saisir vos utilisateurs au moment idéal pour la conversion. 

Grâce au traitement du langage naturel derrière l’algorithme Hummingbird de Google, il est là pour rester. Les stratégies marketing d’aujourd’hui nécessitent une attention particulière aux détails et à ce que les utilisateurs recherchent, mais les recherches sémantiques vont au-delà.

Vous devez également comprendre et anticiper ce que les utilisateurs vont demander et répondre à ces questions en utilisant des couches de mots-clés soigneusement conçus et de contenu à valeur ajoutée.

Souhaitez-vous améliorer votre contenu existant avec le référencement sémantique ? Nous pouvons vous aider en cas de besoin d’aide.

Merci pour la lecture de ce guide ! N’hésitez pas à le partager si vous avez aimé.

À bientôt !

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire