Définition Ancre de lien ou Texte d’ancrage

Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

Le texte d’ancrage , également connu sous le nom d’ancre de lien, est la seule partie de lien que les utilisateurs voient sur une page. Cet extrait hypertexte de la phrase mène à une autre source en ligne, une fois que vous cliquez dessus. L’ancre est généralement composée d’un ou de quelques mots cliquables, généralement soulignés et colorés en bleu (cela peut également être n’importe quelle autre couleur). Ces mots agissent comme des mots-clés et doivent décrire avec précision la page liée ou d’atterrissage.  

 

Si vous êtes fan du SEO, vous avez certainement déjà entendu parler de texte d’ancrage ou d’ancre de lien. Souvent négligé ou mal utilisé par bon nombre de référenceurs, ce terme peut sembler insignifiant à première vue, ce qui est une véritable erreur qui peut coûter cher au référencement d’un site Web.

Alors :

  • Que faut-il comprendre par texte d’ancrage et pourquoi est-il important pour le SEO ?
  • Quelles sont les astuces et bonnes pratiques pour l’optimiser efficacement ? 

À la fin de ce guide, vous saurez quand et comment utiliser efficacement le texte d’ancrage pour éviter les pénalités de Google et améliorer votre référencement.

Allons-y donc ! 

Chapitre 1 : Qu’est-ce que le texte d’ancrage et quels sont les différents types qui existent ?

Dans ce premier chapitre, je vais expliquer :

  • Ce qu’est le texte d’ancrage ;
  • A quoi il ressemble ;
  • Et les différents types qui existent.

1.1. Qu’est-ce que le texte d’ancrage pour le SEO ?

Sur une page Web, l’ancre de lien représente la partie cliquable d’un lien. 

Source : Sitechecker

Il est visible pour les utilisateurs, leur donnant un indice sur la destination d’un lien avant qu’ils ne cliquent dessus. 

En d’autres termes, l’ancre de lien est quelque peu descriptive de la page liée ou d’atterrissage afin que les utilisateurs sachent à quoi s’attendre. 

Il faut tout de même retenir que les lecteurs ne sont pas les seuls à lire le texte d’ancrage. 

Les robots des moteurs de recherche qui parcourent le Web en indexant les bonnes pages examinent également l’ancre de lien.

Les informations que ces robots d’exploration trouvent finissent par jouer un rôle important dans la façon dont les algorithmes des moteurs de recherche caractérisent et évaluent un site Web ou une page particulière. 

Cependant, le rôle exact joué par le texte d’ancrage et son poids varient d’un moteur de recherche à l’autre, et même d’une mise à jour à l’autre.

Pour l’essentiel, le texte d’ancrage est l’un des nombreux facteurs pris en compte par les moteurs de recherche lorsqu’ils essaient de comprendre de quoi parle une page et, par conséquent, pour quels mots-clés cette page doit être classée.

1.2. Quelle est l’apparence du texte d’ancrage ?

Sur une page Web ou dans un article de blog, l’ancre de lien apparaît généralement au lecteur dans une couleur différente du reste du texte. Il peut aussi parfois être en gras ou souligné. 

Quoi qu’il en soit, c’est ce sur quoi vous pouvez cliquer pour accéder à une autre page ou à un autre site.

Source : Website Rescue

Si vous deviez regarder le code HTML d’une page, un lien ressemblerait à ceci :

<a href= »https://www.website.com/ »>Le texte d’ancrage</a>

L’URL qui occupe la première moitié de ce code est l’endroit où le lien vous redirige. Le texte de la seconde moitié (dans ce cas « Le texte d’ancrage ») est le texte cliquable qui apparaît à un lecteur. 

Sur une page Web ou un article, notre exemple de texte d’ancrage peut ressembler à ceci :

Dans l’exemple ci-dessus, il ne s’agit que du simple texte d’ancrage.

Si vous avez l’habitude de visiter les pages Web ou de lire les contenus, vous saurez certainement que le texte d’ancrage ne ressemble pas toujours à cela. 

Il existe différents autres types de texte d’ancrage qui sont couramment utilisés.

1.3. Quels sont les différents types de texte d’ancrage ?

Pour créer un profil de texte d’ancrage diversifié et éviter d’être pénalisé par les moteurs de recherche, vous devez comprendre tous les types d’ancres de lien.

On commence !

1.3.1. Ancre de marque

Une ancre de marque utilise le nom de votre marque (ou une variante de celle-ci) comme texte d’ancrage.

Si votre profil de lien est bien équilibré, votre nom de marque devrait être parmi les plus utilisés, sinon LE texte d’ancrage le plus utilisé pointant vers votre site Web.

Lorsque vous créez une marque, les propriétaires de sites Web établiront naturellement un lien en utilisant votre nom de marque lorsqu’ils citent votre entreprise.

Prenez Ahrefs, par exemple :

Plus de 50% des sites Web, qui y sont liés, utilisent le nom de marque Ahrefs dans l’ancre.

Ou encore Buffer :

41% de leurs domaines référents utilisent des ancres de marque.

C’est pour dire que les ancres de marque doivent constituer la plus grande partie de votre profil de texte d’ancre.

Et voici la raison :

Google s’attend à ce que les ancres de marque soient le texte d’ancre le plus fréquemment utilisé pour créer un lien vers votre site.

Cela se justifie par le fait que si vous êtes une autorité connue dans votre secteur, c’est votre nom de marque que la plupart des sites Web utiliseront pour vous mentionner.

Les ancres de marque sont les plus couramment utilisées, à moins que vous n’ayez un domaine de correspondance exact (EMD). 

Ce dernier est un nom de domaine qui correspond précisément à une requête de recherche qui générera du trafic vers votre site Web.

Par exemple, si votre domaine de marque est OrdinateursPortablesPasCherEnLigne.com, vous devez être prudent et utiliser le moins possible l’ancre de marque, sinon vous risquez d’être pénalisé. 

En effet, trop de liens riches en mots-clés pointant vers votre site sont susceptibles d’entraîner des pénalités venant des moteurs de recherche.

Voici quelques exemples d’ancres de marque sans domaine de correspondance exact :

  • Twaino ;
  • Backlinko de Brian Dean ;
  • Neilpatel ;
  • Etc.

1.3.2. Ancre de Mots-clés LSI

LSI également connu sous le nom de « indexation sémantique latente », utilise des termes variés de votre mot-clé cible.

Si votre mot-clé cible est « boutique en ligne », alors les mots-clés LSI pourraient inclure :

  • Boutique d’e-commerce ; 
  • Boutique de commerce électronique ; 
  • Boutique en ligne ouverte ; 
  • Etc. 

Vous pouvez facilement trouver des mots-clés LSI en tapant votre mot-clé cible dans la barre de recherche Google.

1.3.3. Ancre de correspondance exacte

Ce type d’ancre utilise la phrase-clé cible exacte ou le mot-clé spécifique pour laquelle vous souhaitez vous classer. C’est le type de texte d’ancrage qui a le plus de pouvoir pour améliorer votre classement. 

Par exemple :

Si la page vers laquelle vous vous connectez cible le mot-clé « acheter des robes de mariée », le texte d’ancrage de correspondance exacte serait également « acheter des robes de mariée ».

Voici quelques autres exemples de ce type d’ancre de lien :

  • Société de référencement ;
  • Acheter des chaussures de foot ;
  • Meilleur restaurant de Miami ;
  • Vols pas chers Londres Paris ;
  • Etc.

Bien qu’il puisse être utile de gagner des liens pour le mot-clé exact que vous ciblez, vous devez faire attention à ne pas avoir trop d’ancres de correspondance exacte. En effet, cela pourrait entraîner une pénalité de Google, car celui-ci peut le considérer comme du keyword stuffing.

Pour ce faire, utilisez raisonnablement l’ancre de correspondance exacte sur vos pages. Ce qui nous amène à notre prochain type de texte d’ancrage :

1.3.4. Ancre de correspondance partielle

Les ancres de correspondance partielle utilisent du texte qui inclut une variation du mot-clé cible ainsi que des termes génériques.

Si la page liée concerne ‘’la création de liens’’, un texte d’ancrage à correspondance partielle peut être « stratégies de création de liens » ou « comment créer des liens efficacement ».

Ou si vous essayez de vous classer pour le « marketing Instagram », les ancres de correspondance partielle seraient : 

  • Conseils utiles sur le marketing Instagram ; 
  • En savoir plus sur le marketing Instagram ; 
  • Etc. 

Voici quelques autres exemples de ce type d’ancre de lien :

  • Un restaurant de premier plan à Miami ;
  • Achetez des vols pas chers de Londres à Paris ;
  • Notre société de référencement.

Ce qui est intéressant avec le texte d’ancrage de correspondance partielle, c’est qu’il communique à Google sur le sujet de la page liée de façon naturelle.

1.3.5. Ancres associées

Comme les ancres à correspondance partielle, le texte d’ancre associé utilise des variantes de votre mot clé.

Mais, contrairement aux ancres de correspondance partielle, les ancres associées n’incluent jamais le mot-clé lui-même.

Supposons qu’un article porte sur  « le référencement des images ». Le mot-clé cible principal est « image seo » mais, parmi les ancres les plus utilisées, on peut voir :

  • Optimisation des images pour la recherche ;
  • Bien placé sur Google images ;
  • Guide détaillé sur l’optimisation d’image ;
  • Etc.

Aucun d’entre eux n’inclut le terme « image seo » lui-même.

Les textes d’ancrage associés sont utiles pour créer un profil de lien plus diversifié et vous aider à éviter une optimisation excessive.

Il n’y a pas de véritable science à l’utilisation de texte d’ancrage connexe. Assurez-vous simplement d’utiliser un bon mélange de mots-clés LSI, plus des synonymes et le tour est joué.

1.3.6. Ancres génériques

Ce type de texte d’ancrage utilise un mot ou une phrase générique qui ne fournit pas de contexte utile sur le sujet de la page liée et sert souvent d’ancre d’appel à l’action

Étant donné que les ancres génériques utilisent généralement des verbes d’action, elles constituent un moyen puissant d’encourager davantage de lecteurs à cliquer sur votre page. 

Les ancres génériques fréquemment utilisées comprennent :

  • Cliquez ici ;
  • Lire la suite ;
  • Plus d’informations ;
  • Acheter maintenant ;
  • S’inscrire ;
  • Vérifier ;
  • Découvrir plus ;
  • Visitez le site Web ;
  • En savoir plus ;  
  • Ce site Web ; 
  • Cette page ; 
  • Allez ici ; 
  • Etc.

Néanmoins, évitez de créer trop de liens avec un texte d’ancrage générique sur vos pages, car cela peut devenir ennuyeux pour les utilisateurs.

1.3.7. Ancres aléatoires

Comme les ancres génériques, les textes d’ancre aléatoires utilisent des phrases qui n’incluent aucun type particulier de mot-clé.

Ce qui sépare les ancres aléatoires des textes d’ancre génériques, c’est que les ancres aléatoires n’utilisent pas de langage exploitable. 

La sélection d’exemples d’ancres aléatoires est un peu compliquée, car elles ne sont que spontanées et subjectives pour la page utilisant le texte d’ancre.

Néanmoins, voici quelques exemples de ce que les ancres aléatoires pourraient inclure :

  • Article de fond ;
  • Nouvel article de blog ;
  • Un changement récent ;
  • D’après cet article ;
  • Etc.

Puisqu’il y a peu de choses qu’un moteur de recherche peut déterminer à partir d’une ancre aléatoire, vous vous demandez peut-être quel est l’impact du texte d’ancre aléatoire sur les performances de classement.

La réponse est, pas grand-chose, voire rien.

Selon une étude d’Ahrefs , il n’y a pas de corrélation significative entre l’utilisation aléatoire du texte d’ancrage et le classement élevé des mots clés :

Cela signifie-t-il que vous ne devriez pas les utiliser ?

Pas du tout.

Il existe des informations que les robots de Google peuvent obtenir à partir du texte entourant l’ancre.

Par exemple, d’après les brevets de Google :

‘’Les données entourant le lien, les données à gauche du lien ou à droite du lien, ou le texte d’ancrage associé au lien peuvent être utilisés pour déterminer le contexte associé au lien.’’

Brevet des États-Unis – 15 mars 2004

En d’autres termes, si le texte d’ancrage réel est aléatoire ou sans rapport avec la page liée, Google examinera le texte entourant le lien pour aider à comprendre de quoi parle la page.

Donc, la leçon ici est d’incorporer des textes d’ancre génériques et aléatoires, mais assurez-vous toujours de placer l’ancre dans le texte environnant en respectant la pertinence.

1.3.8. Ancre Nue

Lorsque l’URL brute est utilisée comme ancre plutôt qu’un mot ou une phrase, elle est appelée ancre nue.

Prenons l’exemple de la page d’accueil SEO Twaino :

Le https://twaino.com/ cliquable est un texte d’ancrage nu.

Les ancres nues se trouvent généralement au bas des communiqués de presse ou dans les biographies des auteurs sur les articles de blog. 

Très peu d’informations contextuelles sont incluses dans le texte d’ancrage nu, à moins que votre nom de domaine n’inclut un mot-clé.

Dans ces conditions, l’utilisation d’ancres nues est totalement sûre. Par rapport aux ancres de correspondance exacte, aucune pratique trompeuse n’est utilisée pour manipuler les classements de recherche avec l’utilisation de mots-clés spécifiques.

Et, tout comme les ancres génériques et aléatoires, lorsque le texte près d’une ancre nue contient des informations contextuelles, il peut avoir un avantage de classement.

1.3.9. Ancre de marque + mot-clé

Ce type de texte d’ancre utilise des noms de marque plus des mots-clés à correspondance partielle. En règle générale, les ancres de marque plus mot-clés sont utilisées lorsqu’un site essaie d’optimiser un mot-clé tout en renforçant votre image de marque. 

En termes simples :

En incluant le nom de marque à côté du mot-clé pour lequel vous souhaitez vous classer, vous aidez Google à connecter votre marque aux principaux produits et services qu’elle propose.

Voici quelques exemples d’ancrage de marque + mot-clé :

  • Buffer pour la gestion des médias sociaux ;
  • Ahrefs pour la recherche de mots-clés ;
  • Les services de référencement SEO de Twaino ;
  • Sacs de voyage par Tumi ;
  • Etc.

L’objectif ici est de corréler votre nom de marque (ou expressions de marque) à vos expressions de mots-clés cibles. 

Passons à notre neuvième type d’ancre.

1.3.10. Ancre à longue queue

Les ancres à longue queue sont une autre variante d’ancre à correspondance partielle, sauf qu’elles sont composées de plusieurs mots, généralement quatre ou plus.

Source : Edtech

En plus d’inclure votre mot-clé dans le texte d’ancre, les ancres à longue queue incluent également des termes descriptifs, génériques ou de marque. 

Un exemple de texte d’ancrage à longue traîne pourrait être « pourquoi les magasins de commerce électronique devraient-ils investir dans le référencement local ? » avec le lien pointant vers une page sur les stratégies de référencement local.

Plus d’exemples de texte d’ancrage à longue traîne :

  • En savoir plus sur les richs snippet sur le blog Twaino ;
  • Cette nouvelle tactique de marketing sur les réseaux sociaux vous permet d’obtenir plus d’abonnés ;
  • Le marketing Instagram fait partie du marketing mix ;
  • Pourquoi les magasins de commerce électronique devraient investir dans le marketing Instagram ;
  • Etc.

Ces types d’ancres se créent naturellement lorsque d’autres sites Web renvoient vers vous. Parfois, les rédacteurs utilisent un sous-titre ou un titre complet comme ancre de lien à longue traîne.  

Étant donné que les ancres à longue queue sont le plus souvent créées naturellement, elles n’ont pas besoin d’être l’objectif principal de votre stratégie de création de liens.

Néanmoins, ils peuvent être utiles pour diversifier votre profil de liens et vous aider à vous classer plus haut pour les termes de mots-clés à longue traîne.

1.3.11. Ancre d’images

Les ancres textuelles ne sont pas les seuls types d’ancres. Les images peuvent également être utilisées pour ancrer deux pages ensemble. Les moteurs de recherche interprètent la balise Alt d’une image de la même manière qu’un texte d’ancrage.  

Comme il n’y a pas de texte cliquable dans une ancre d’image, Google utilise le texte Alt de l’image pour comprendre le contexte de la page liée.

Pour cette raison, il est important d’écrire des balises Alt descriptives et axées sur les mots-clés pour vos images.

Si vous débutez dans l’écriture de texte alternatif, vous pouvez vous référer à notre guide de référencement d’images pour un didacticiel pas à pas sur les balises Alt et l’ensemble du processus d’optimisation.

Comme les autres types d’ancres ci-dessus, les ancres d’image jouent un rôle important dans un bon profil de lien. En fait, un profil de liens bien équilibré peut s’attendre à ce que 5 à 25 % de tous les liens proviennent d’images.

1.4. Quelques cas d’utilisations du texte d’ancrage

Il y a certains endroits et cas où c’est une bonne idée d’utiliser des liens d’ancrage. Voici quatre exemples dont certains d’entre eux permettent de créer un lien vers la même page :

1.4.1. À l’intérieur du contenu

C’est le cas le plus courant. Dans ce cas, l’ancre de lien est utilisée pour diriger le visiteur vers une autre page du même site ou d’un autre site.

1.4.2. Table des matières

Tout comme dans les livres, il est plus facile de naviguer dans l’article avec une table des matières en place.

La différence est que vous pouvez rendre votre table des matières cliquable. Si les visiteurs de votre site recherchent une section spécifique à lire, ils pourront y accéder en cliquant simplement dessus.

1.4.3. Appel à l’action

Lorsque vous créez un entonnoir de vente, toutes les actions de votre site doivent conduire à l’étape suivante. Les liens d’ancrage peuvent vous aider à pousser l’utilisateur vers la réalisation de cette prochaine étape. 

En tant que propriétaire de site, vous pouvez placer sur votre page divers blocs d’appel à l’action qui renvoient à l’action souhaitée.

1.4.4. Pages de destination et mises en page d’une page

Certaines pages de destination sont composées de plusieurs sections atteignant des milliers et des milliers de pixels à parcourir.

Pour faciliter la vie de vos visiteurs, c’est une bonne idée d’intégrer la navigation (menu) en haut de la page pour leur faciliter la navigation. Une telle approche améliorera l’expérience utilisateur et aidera également à structurer l’information.

1.4.5. Défilement vers le haut

Defilement vers le haut

Vous vous souvenez probablement du cas où vous avez fait défiler la page jusqu’en bas avant de constater qu’il y avait quelque chose en haut ! Pour revenir, il fallait tout faire défiler vers le haut.

Avec les liens d’ancrage, vous pouvez ajouter une ancre tout en bas de la page et créer un lien vers le haut. Cela aidera les visiteurs de votre site à revenir plus rapidement au sommet.

En fait, de nombreux magasins de commerce électronique utilisent cette approche Scroll to Top pour améliorer l’expérience utilisateur.

Maintenant que vous savez ce qu’est le texte d’ancrage ainsi que les astuces pour diversifier votre profil de lien grâce aux différents types de texte d’ancre, voyons les raisons qui justifient son importance et son impact sur le SEO.

Chapitre 2 : Pourquoi le texte d’ancrage est-il important ?

Avant d’aborder dans ce chapitre l’importance de l’ancre de lien proprement dit, je vais d’abord expliquer son impact sur le SEO avant et après la mise à jour de l’algorithme Penguin de Google qui a eu lieu en 2012.

2.1. Comment le texte d’ancrage affecte-t-il la recherche Google avant et après la mise à jour Penguin ?

Les backlinks jouent un rôle important dans l’algorithme du moteur de recherche Google depuis le tout début. Il n’est donc pas surprenant que le texte d’ancrage, qui est une caractéristique essentielle de tout lien, ait également joué un rôle important.

Avant la mise à jour Penguin de Google en 2012, le texte d’ancre était non seulement facile à manipuler, mais aussi considéré comme un facteur clé du référencement. 

À cette époque, le texte d’ancrage de correspondance exacte était un moyen que les pratiquants du SEO black hat utilisaient souvent pour manipuler le moteur de recherche Google. 

En créant un texte d’ancrage, à la fois sur et hors site, qui correspond exactement au mot-clé pour lequel ils voulaient se classer, ces référenceurs pourraient inciter Google à présenter leurs pages comme plus pertinentes pour un mot-clé particulier ou un ensemble de mots-clés.

Cette pratique était connue sous le nom de « Google Bombing » et a entraîné la montée en flèche d’une tonne de pages non pertinentes ou de mauvaise qualité dans les SERPs.

Heureusement, cette tactique s’est arrêtée en 2012 avec Penguin 1.0. La première mise à jour de l’algorithme Google Penguin s’est concentrée sur le spam dans les résultats de recherche.

Le résultat étant que les sites Web qui manipulaient délibérément les résultats de recherche avec du spam d’ancre de lien (parmi d’autres stratégies de référencement Black Hat) ont fini par subir des pénalités de classement.

À la suite de cette mise à jour, beaucoup de sites Web ont en effet perdu leur classement et leur trafic du jour au lendemain. 

De la même manière, les mises à jour ultérieures de Penguin ont continué la guerre contre les pratiques de texte d’ancrage manipulatrices.

Par conséquent, une optimisation efficace du texte d’ancre consiste simplement à éviter les profils de texte d’ancre contenant du spam, et non à les créer.

2.2. Pourquoi le texte d’ancrage est-il important ?

Maintenant que vous avez une idée de son impact sur la recherche Google avant et après la mise à jour Penguin, pourquoi devriez-vous réellement vous en soucier ? 

Voici ce que dit John Mueller de Google dans un tweet concernant ce sujet :

Ce dernier affirme que Google utilise le texte d’ancrage pour aider à comprendre le contexte du lien et, par conséquent, cela peut impacter le classement. 

Voici un autre tweet de John où il affirme que le texte d’ancrage (et le texte alternatif de l’image) aide beaucoup Google à comprendre le contexte du lien :

En bref, Google s’appuie fortement sur le texte d’ancrage pour déterminer le sujet de vos pages. Cela reflète la façon dont les autres domaines et pages voient votre contenu.

Supposons qu’une page reçoive de nombreux liens avec un texte d’ancrage lié aux ‘’biscuits au chocolat’’. Google saura alors que la page concerne probablement les ‘’biscuits au chocolat’’.

Ce qu’il faut simplement retenir, c’est que le moteur de recherche utilise le texte d’ancrage comme l’un des facteurs pour déterminer la pertinence d’une page.

Depuis le lancement de sa mise à jour Penguin en 2012, Google utilise également le texte d’ancrage d’une autre manière. La mise à jour ciblait un certain nombre de pratiques de référencement douteuses, y compris la création de liens non naturels. 

L’une des façons dont Penguin aide Google à identifier les liens non naturels est le texte d’ancrage. Les algorithmes du moteur de recherche recherchent ​​et peuvent reconnaître un texte d’ancrage irréaliste ou artificiel. 

Il est donc crucial d’optimiser votre ancre de lien pour ne pas perdre votre classement SERP. C’est un moyen d’éviter que Google ne vous inflige des pénalités pour des liens non naturels. Cela nous amène au chapitre suivant !

Chapitre 3 : Les meilleures pratiques et astuces pour optimiser votre texte d’ancrage 

Connaître le texte d’ancrage et son importance est formidable. Mais si vous souhaitez tirer parti du texte d’ancrage pour améliorer l’expérience utilisateur et vous classer plus haut dans la recherche, vous avez besoin de stratégies d’ancrage éprouvées.

Ci-dessous, je vais partager quelques astuces puis tactiques de texte d’ancre que vous pouvez utiliser sur votre site aujourd’hui pour obtenir un avantage de classement et échapper à toutes pénalités.

Commençons :

3.1. Restez concis et descriptif

Un texte d’ancrage concis et descriptif aide les utilisateurs à comprendre de quoi parle la page liée.

Bien qu’il n’y ait pas de longueur optimale pour le texte d’ancrage, il doit fournir des informations précises sur la page liée en quelques mots afin que les utilisateurs (et les moteurs de recherche) puissent comprendre rapidement de quoi il s’agit.

Comme l’a expliqué John Mueller :

« Je ne pense pas que nous fassions quelque chose de spécial pour la longueur des mots… vous devez probablement vous concentrer davantage sur des points comme : comment pouvez-vous faire comprendre plus clairement à vos utilisateurs que lorsqu’ils cliquent sur ce lien, c’est ce qu’ils vont trouver. »

Vous devriez toujours essayer d’écrire le texte d’ancrage le plus précis et le plus concis en utilisant des mots pertinents et descriptifs.

Voici un exemple : 

Le texte d’ancrage dans cet exemple fournit une description concise et précise de la page Web liée et indique clairement aux utilisateurs à quoi s’attendre lorsqu’ils cliqueront sur le lien.

Remarque : Si la page Web contient 2 liens ou plus menant à la même page en utilisant des ancres différentes, Google peut n’utiliser qu’un seul texte d’ancre pour les informations contextuelles, comme c’était le cas jusqu’en 2009.

Cependant, il n’est toujours pas tout à fait clair sur le texte d’ancrage qui sera utilisé par Google :

« … de notre côté, ce n’est pas quelque chose que nous avons défini … c’est quelque chose que nos algorithmes pourraient choisir de faire d’une manière ou d’une autre. Donc, ma recommandation serait de ne pas trop s’inquiéter à ce sujet. » ( John Mueller )

3.2. Ne trompez pas vos visiteurs

N’utilisez jamais de texte d’ancrage trompeur ou non pertinent pour manipuler intentionnellement vos utilisateurs. 

Google vérifie toujours si vous créez un lien vers des sites Web contenant du spam ou non pertinents en utilisant des textes d’ancrage trompeurs.

Si l’ancre de lien ou le contexte autour du lien n’a rien à voir avec la page Web vers laquelle vous vous connectez, Google vous évaluera comme un site Web de mauvaise qualité et vous infligera des sanctions si nécessaire.

Par exemple :

Si votre texte d’ancrage est « gagner de l’argent », mais que le site Web lié concerne le jeu en ligne, les moteurs de recherche le percevront comme une alerte rouge pour votre site Web.

3.3. Perfectionnez votre pourcentage de correspondance exacte

Avoir trop d’ancres de liens de correspondance exacte sur une seule page est dangereux et peut entraîner une catastrophe dans le classement des moteurs de recherche.

Mais ne vous méprenez pas.

Je ne suggère pas que vous renonciez complètement aux ancres de correspondance exacte. L’exact opposé est vrai.

Comme je l’ai mentionné plus haut, les textes d’ancrage de correspondance exacte aident les lecteurs et les moteurs de recherche à identifier précisément  le sujet de la page liée. 

Et précisément dans le cas des moteurs de recherche, cela détermine le mot-clé spécifique pour lequel la page doit être classée.

Mais puisque les ancres de correspondance exacte fonctionnaient très bien, beaucoup de référenceurs ont spammé leur site avec eux jusqu’à ce que Google publie la mise à jour Penguin. C’est à partir de ce moment que les sanctions contre  cette pratique manipulatrice ont commencé.

Ce qui présage la question suivante :

Comment devriez-vous utiliser ce type de texte d’ancrage dans le cadre de votre profil de lien aujourd’hui ? 

Eh bien, selon Google, faire correspondre le texte exact de la page à laquelle vous faites référence est une bonne pratique dans une certaine mesure.

Google préfère les ancres de correspondance exacte ou les ancres de correspondance partielle aux ancres génériques et aléatoires. Elles offrent une meilleure expérience utilisateur en présentant une description plus explicite de la page liée.

Pourtant, ce n’est pas parce que Google recommande d’utiliser un texte d’ancrage de correspondance exacte que vous devez abuser sur chaque page de votre site ou sur les sites sur lesquels vous publiez. Utilisez-les plutôt avec modération et beaucoup d’attention. 

Mais comment ?

Dans leur analyse des types de texte d’ancrage et les classements, Ahrefs a trouvé une « corrélation relativement faible entre le pourcentage de liens ancrés de correspondance exacte et les classements ». 

Certains membres de la communauté SEO sont allés encore plus loin et recommandent de n’utiliser des ancres de correspondance exacte qu’entre environ 1 % et 5 % du temps

Mais c’est une généralisation radicale. Si le mot-clé exact est naturel, des pourcentages bien plus élevés que cela seront raisonnables.

Mais, supposons maintenant que votre mot-clé cible est « meilleur physiothérapeute Dubai ».

Pensez-vous que la moitié des sites Web qui font référence à une page sur ce sujet utiliseraient « meilleur physiothérapeute Dubai » comme point d’ancrage ?

Bien sûr que non.

Ce terme ne serait jamais utilisé naturellement dans une phrase.

Étant donné que Google ne s’appuie plus sur la fréquence des mots-clés pour déterminer la pertinence d’une page, le point à retenir ici est d’utiliser avec modération le texte d’ancrage de correspondance exacte.

De plus, utilisez-les UNIQUEMENT lorsqu’ils s’intègrent naturellement dans une phrase.

3.4. Choisissez le bon type de texte d’ancrage pour votre contenu

La façon dont Google et les visiteurs du site interprètent vos liens se résume au type de texte d’ancrage que vous utilisez. Et avec la publication de la mise à jour BERT, Google a considérablement amélioré sa compréhension et son classement des pages. 

Grâce à cette mise à jour du traitement du langage naturel, l’utilisation par Google du texte autour de l’ancre de lien lors de la correspondance du contenu avec les requêtes de recherche s’est améliorée.

Dans cet esprit, utilisez un bon mélange de types de texte d’ancrage et évitez de vous fier uniquement au texte d’ancrage de correspondance exacte qui peut pénaliser votre site Web.

Cependant, ce n’est pas seulement la correspondance exacte du texte d’ancrage dont vous devez tenir compte. Il existe d’autres types d’ancrages qui sont mauvais dans certains cas de création de liens.

Et, lorsque vous utilisez le mauvais type d’ancre dans le mauvais scénario, vos performances SEO seront compromises.

Alors, comment savoir quel type de texte d’ancrage utiliser et quand ?

Décomposons cela en détail avec quelques exemples :

3.4.1. Liens de profil

En ce qui concerne les liens de profil, optez pour un texte d’ancrage de marque ou nu.

Ces liens ne sont pas utilisés pour un classement direct, mais plutôt pour aider à soutenir le profil de lien global de votre marque. 

3.4.2. Liens d’annuaire

Pour les annuaires ou les citations en ligne, les liens de marque, nus ou génériques comme « cliquez ici » ou « visiter le site Web » sont les textes d’ancrage les plus naturels que vous puissiez utiliser.

Puisque vous souhaitez encourager les lecteurs sur votre site, une ancre générique avec un langage exploitable ajoute une motivation supplémentaire pour que les utilisateurs de l’annuaire visitent votre site Web et explorent vos produits ou services.

3.4.3. Liens contextuels

Les liens contextuels, en revanche, peuvent être organiques ou gagnés naturellement. Puisque vous n’avez  aucun contrôle réel sur les liens retour organiques, surtout s’ils proviennent de la presse, vous verrez probablement des ancres de :

  • Marque ;
  • Nues ;
  • Et à longue queue.

De temps en temps, vous pouvez aussi obtenir des ancres génériques comme « en savoir plus ».

D’un autre côté, les liens contextuels gagnés vous donnent la possibilité d’utiliser des ancres de correspondance exacte ou partielle.

Lisez n’importe quel article d’invité ou blog en ligne et vous rencontrerez rarement des ancres nues ou de marque dans le contenu de la page.

C’est parce que les ancres nues et de marque semblent auto-promotionnelles. Google n’aime pas les liens d’auto-promotion et limite leur efficacité dans son algorithme.

Ce qui m’amène à ce point de vue sur les liens contextuels construits :

Lorsque vous publiez des articles en tant qu’invité, renvoyez à votre propre site avec prudence et uniquement lorsque cela ajoute de la valeur pour le lecteur.

Si vos publications d’invités ne sont pas utiles au lecteur et sont jonchées de liens promotionnels, il y a de fortes chances que vous nuisez plus à votre marque que vous ne l’aidez de toute façon.

Et enfin, concernant les ancres pour les liens contextuels : Utilisez par défaut, le texte d’ancrage de correspondance partielle.

Vous pouvez utiliser occasionnellement un texte d’ancrage de correspondance exacte, mais uniquement là où il s’intègre naturellement dans le contenu.

3.5. Évitez de gagner des liens à partir de sites toxiques ou de spam 

En ce qui concerne les backlinks, tout lien qui enfreint les directives de Google aux webmasters est considéré comme de la manipulation. 

Les liens considérés comme un schéma de liens par Google doivent être évités. L’utilisation de liens manipulateurs peut entraîner une diminution des classements ou, pire encore, une action manuelle et une suppression complète des résultats de recherche.

Google est explicite sur l’utilisation non naturelle du texte d’ancrage :

Le texte d’ancrage non naturel « enfreint les directives de Google » et les contrevenants seront pénalisés.

Si vous créez des liens « destinés à manipuler le PageRank ou votre classement dans Google », qu’il s’agisse d’ancres non naturelles ou autres, vous courez véritablement un gros risque.

Toute forme de création de liens manipulatrice peut entraîner une pénalité manuelle ou algorithmique entraînant une baisse significative :

  • Des classements organiques ;
  • De la visibilité ;
  • Du trafic ;
  • Des prospects ;
  • Et des ventes.

Et pire, se remettre d’une pénalité Google est ardu et fastidieux. En fait, après avoir abordé les pratiques de manipulation des liens, la plupart des sites Web ne reviennent presque jamais à leurs niveaux de trafic d’avant la pénalité.

Source : Seroundtable

Étant donné que vos chances de récupération sont inférieures à cinquante pour cent, lors de l’évaluation d’une opportunité de lien potentielle, vous devez faire beaucoup attention.

Alors, comment rester prudent, tout en faisant la différence entre les opportunités de liens de qualité et celles qui sont mauvaises ?

Eh bien, voici une liste de contrôle rapide des backlinks à éviter :

  • Les liens provenant de sites construits dans le seul but de faire des backlinks ;
  • Les liens provenant de sites non pertinents sur le plan thématique ;
  • Les liens qui proviennent de sites non indexés par Google ;
  • Les liens placés de manière non naturelle dans les commentaires de blog ;
  • Les liens qui sont cachés en bas de page du site ;
  • Contenu marqué comme sponsorisé, mais utilisant des liens suivis ;
  • Les liens utilisés à partir de réseaux de blogs privés (PBN).

Si votre site reçoit l’un de ces liens, assurez-vous de contacter le webmaster et demandez sa suppression. Si le lien a un potentiel de trafic, une alternative serait de le conserver avec un attribut de non-suivi (rel=”nofollow”) ajouté au lien.

Vous pouvez aussi désavouer tous les liens que vous n’êtes pas capable de modifier.

3.6. Concentrez-vous sur la pertinence lors du choix des mots d’ancrage

L’algorithme de recherche de Google a beaucoup évolué au fil des ans, mais un facteur de classement reste aussi vital aujourd’hui qu’au début. Il s’agit de la pertinence des liens. 

Si vous n’êtes pas familiarisé avec le concept de pertinence des liens, voici une explication rapide :

Les liens que vous envoyez aux sites Web (ou que vous recevez des sites) sont considérés comme des « votes ». Plus une page Web obtient de votes de la part de sites Web faisant autorité, meilleures sont ses chances d’être bien classées dans les pages de résultats. 

En fait, Google ne regarde pas seulement le nombre et la force des liens (par exemple, la popularité des liens) pour déterminer le classement d’une page. Il examine également la pertinence de ces liens par rapport au contexte de la page liée. 

Par exemple, supposons que vous exploitez une pizzeria. Un lien d’un blog sur la gastronomie ou les voyages indique à Google que votre site Web est une autorité de confiance dans son domaine.

Par contre, obtenir un lien depuis un site financier ou un blog automobile n’aura pas autant d’impact, quelle que soit son autorité. La raison à cela est qu’un site financier ou un blog automobile n’est pas pertinent pour une pizzeria.

Le contexte compte aussi.

Comme le souligne  Siege Media, un article de blog sur l’enseignement de l’argent aux enfants serait moins pertinent sur un site financier que sur un blog de maman.

Source : Siège média

Lorsque vous sélectionnez des mots pour votre texte d’ancrage, faites en sorte que le texte d’ancrage indique clairement le contenu auquel il est lié.

La leçon ici est qu’en dehors de l’accessibilité, les utilisateurs et les moteurs de recherche utilisent votre texte d’ancrage pour prévisualiser le sujet de la page liée.

3.7. Optimisez le contenu entourant votre texte d’ancrage pour tirer parti de l’algorithme BERT

Avec la mise à jour BERT de 2019, Google est devenu  encore plus  compétent dans la compréhension du langage comme le font les humains.

Avant BERT, Google s’appuyait fortement sur la correspondance entre les termes de recherche et les pages Web. 

Mais après BERT, Google renvoie des réponses plus pertinentes, même si la requête n’est pas contenue dans la page. 

Cette innovation est appelée traitement du langage naturel et est l’un des plus grands changements connus par le moteur de recherche Google.

Mais quel est le rapport exact avec les textes d’ancrage ?

Cela signifie simplement que vous pouvez à peu près oublier le ciblage par mots-clés dans vos liens d’ancrage et vous serez toujours bien classé.

Que vous incluiez ou non un mot-clé dans le lien, Google déterminera le contexte du lien en fonction du langage naturel qui l’entoure.

En d’autres termes, fournir un contexte supplémentaire autour du texte d’ancrage donne aux utilisateurs et aux moteurs de recherche des informations plus utiles sur le lien.

Ceci est particulièrement utile lorsque vous utilisez des mots génériques.

Voici un exemple : 

Bien que le texte d’ancrage « guide détaillé » ne soit pas très précis, le texte qui l’entoure indique clairement que la page Web liée est un guide Google Analytics contenant des informations sur la façon de le configurer.

3.8. Utilisez différents types de texte d’ancrage

Bien que diverses études tentent de fournir le ratio optimal de textes d’ancrage. La vérité est qu’il n’y a pas de réponse définitive à cela.

La meilleure solution est un mélange naturel de différents types d’ancres contenant des termes pertinents et descriptifs qui vous aideront à diversifier votre profil de lien.

Se concentrer uniquement sur quelques types d’ancres de lien (généralement les textes d’ancrage riches en mots-clés) peut faire plus de mal que de bien. Cela laisse une impression de sur-optimisation, ce qui est mauvais pour le référencement. 

3.9. N’oubliez pas les ancres d’image

Même s’il n’est pas un moteur de recherche distinct, Google Images enregistre 4 fois plus de volume de recherche que YouTube, ce qui en fait un poids lourd de recherche indéniable.

Source : Sparktoro

L’une des facettes les plus importantes du référencement d’images est le texte ALT.

Cette alternative textuelle est utilisée à des fins d’accessibilité lorsque l’image ne s’affiche pas et comme outil descriptif pour les robots de Google afin de mieux associer les bons mots-clés à vos images.

Comme l’indique Google, ajouter plus de contexte à vos images peut conduire à un « trafic de meilleure qualité sur votre site ».

Le texte ALT de vos images a également une troisième fonction.

Étant donné que Google ne peut pas « lire » les images dans le sens habituel, la balise Alt de votre image agit comme le texte d’ancrage lorsque cette image renvoie à une autre ressource ou page.

Voici un processus en 5 étapes pour rédiger un texte ALT descriptif et l’optimiser pour le référencement :

  • Demandez quelles informations seraient utiles à quelqu’un qui ne peut pas voir cette image ?
  • Supprimez toutes les conjonctions ou connexions (par exemple a/an).
  • Incluez votre mot-clé cible dans votre texte ALT vers le début de la balise.
  • Gardez votre texte ALT inférieur à 125 caractères.

En suivant ces cinq étapes, le texte alternatif de votre image sera descriptif et fournira plus de contexte aux moteurs de recherche (et aux malvoyants) concernant l’image elle-même ainsi que la page à laquelle elle est liée.

3.10. Changez ce que vous pouvez et acceptez ce que vous ne pouvez pas changer

Comme de nombreux facteurs de classement des moteurs de recherche, la rédaction d’un bon texte d’ancrage est un équilibre délicat entre offrir une bonne expérience utilisateur et pratiquer un bon référencement. 

Cependant, contrairement à de nombreux autres facteurs de classement des moteurs de recherche, il s’agit d’un exercice d’équilibre qui est parfois sous votre contrôle et parfois hors de votre contrôle.

Lorsque vous écrivez votre propre contenu ou lorsque vous créez vos propres liens, vous pouvez contrôler (ou au moins influencer) le texte d’ancrage utilisé pour renvoyer vers vos pages. 

Cependant, lorsque d’autres personnes se connectent à vous, vous devez souvent faire avec le texte d’ancrage qui vous est donné. Dans ces cas, il est important de se rappeler que les liens provenant de domaines de haute qualité sont, en général, une bonne chose. 

Même s’ils n’utilisent pas exactement le texte d’ancrage que vous souhaitez, vous ne pouvez qu’accepter. Encore une fois, les profils de backlink naturels sont variés, ce qui signifie un texte d’ancrage et un contexte divers.

Concentrez-vous simplement sur la rédaction de texte d’ancrage qui informe vos lecteurs et répond aux questions des utilisateurs. 

Si vous faites cela, vous avez de fortes chances d’améliorer votre profil d’ancre de lien et de ne pas tomber dans quelconque pénalité des moteurs de recherche.

3.11. Calcul du ratio de texte d’ancrage parfait 

À présent, vous maîtrisez parfaitement les meilleures pratiques en matière de texte d’ancrage.

Mais encore, vous pouvez vous demander :

Quel est le pourcentage idéal pour chacun des types de texte d’ancre ?

Comme nous l’avons dit plus haut, il n’y a pas de pourcentage exact pour ancrer les textes.

Cependant, nous pouvons déduire les ratios de texte d’ancrage idéaux sur la base de l’analyse des SERP et de diverses études de référencement.

Dans l’analyse Ahrefs sur les types de texte d’ancrage et les classements, ils ont découvert qu’il y avait peu de corrélation entre les ancres de correspondance exacte et les classements.

Source : Ahrefs

L’étude d’Ahrefs est allée plus loin en analysant d’autres types de texte d’ancrage comme les ancres aléatoires et génériques.

Par exemple, si le mot-clé était « construction de liens », alors les ancres aléatoires/génériques seraient quelque chose comme « cliquez ici » ou « cet article ».

Source : Ahrefs

Le graphique ci-dessus montre que le pourcentage moyen d’ancres aléatoires et génériques pointant vers les pages les mieux classées est plus élevé que celui des ancres de correspondance exacte.

En fait, bien que Google ait déclaré utiliser un texte d’ancrage pour obtenir le contexte de la page à laquelle le lien est lié, le moteur de recherche n’a jamais été transparent sur le poids donné à certains types d’ancres dans son algorithme.

Dans cet esprit, nous nous tournons vers les SERP pour obtenir des indices.

Clayton Johnson de The HOTH, a analysé des milliers de liens pour divers résultats de classement numéro un (nombre non divulgué) afin de déterminer le rapport de texte d’ancrage idéal. 

Son objectif était de déterminer le rapport modèle des types d’ancrage pour les versions de deux pages : Pages d’accueil et Pages internes.

Pour plus de simplicité, Clayton a classé chaque lien qu’il a analysé en trois catégories :

  • Ancres de correspondance exacte ;
  • Ancres de correspondance partielle ;
  • Ancres de marque, naturelles et nues.

Voici ce qu’il a trouvé :

3.11.1. Rapports de texte d’ancrage de la page d’accueil

Pour votre page d’accueil, votre texte d’ancrage devrait ressembler à ceci :

  • 80%-95% de tout le texte d’ancrage doit être de type : ancre de marque, générique et nue ;
  • Jusqu’à 10 % de tout le texte d’ancrage doit être constitué d’ancres à correspondance partielle et d’ancres associées ;
  • Jusqu’à 5% de tout le texte d’ancrage doit être des ancres de correspondance exacte.

Ces données ont tout leur sens. Une marque de confiance sera fréquemment référencée, et quand c’est le cas, la page la plus souvent liée sera la page d’accueil.

3.11.2. Ratios de texte d’ancrage de page interne

Pour les pages internes de votre site telles que le produit, la catégorie et les blogs, les ratios de texte d’ancrage doivent se décomposer comme suit :

  • 50% à 60% de tous les liens de pages internes doivent être des correspondances partielles et des ancres associées ;
  • 35-45% de tous les liens de pages internes doivent être des ancres de marque, génériques et nues ;
  • Jusqu’à 10%  de tous les liens de pages internes doivent être des ancres de correspondance exacte.

Pour vous assurer que vous vous situez bien dans ces plages de texte d’ancrage, permettez-moi de vous montrer par la suite comment auditer votre site.

Chapitre 4 : Audit de vos ratios de texte d’ancrage actuels

Il existe plusieurs outils que vous pouvez utiliser pour auditer le profil d’ancrage de votre site. Je vais en partager trois ici :

4.1. Ahrefs

Si vous utilisez Ahrefs, tapez la page que vous souhaitez auditer dans Site Explorer et accédez à ‘’Anchors’’ sur le côté gauche.

Jetez maintenant un œil à votre profil d’ancrage et vérifiez si la page a un équilibre sain de types de texte d’ancrage pour le format de page approprié. 

4.2. Majestic

Lorsque vous utilisez Majestic, insérez l’URL de votre page dans l’explorateur de site et accédez à l’onglet ‘’Ancre de lien’’.

Une fois que vos données de texte d’ancrage apparaissent, vous pouvez soit les numériser manuellement, soit exporter les données dans une feuille de calcul Excel.

L’avantage d’Excel est que vous pouvez ensuite catégoriser toutes les ancres de vos données selon leur type (de marque, nue, exacte, etc.).

4.3. SiteProfiler

Comme les deux précédents outils, SiteProfiler vous permet d’obtenir un aperçu rapide des types de texte d’ancrage et de leur distribution sur votre site Web.

Après cette étape, si vous trouvez que vous en avez trop d’un certain type d’ancre, alors vous devriez mettre mes stratégies énumérées plus haut à contribution.

Après avoir audité votre profil de texte d’ancrage et appliquez les bonnes pratiques nécessaires, vous devriez éviter quelques mauvaises pratiques à l’avenir. Ce qui nous mène à ce dernier chapitre.

Chapitre 5 : Récapitulatif de quelque pratique de manipulation à éviter avec les textes d’ancrage

Dans cet avant dernier chapitre, nous allons parler de quelques mauvaises pratiques que certains référenceurs ont l’habitude d’appliquer sans être conscient du risque qu’ils encourent.

Il s’agit de : 

  • Liens internes avec des ancres riches en mots-clés ;
  • Texte d’ancrage excessif ;
  • Texte d’ancrage avec du spam ;
  • Liens vers des sites de spam.

Entrons plus en détail à présent :

5.1. Évitez les liens internes avec des ancres riches en mots-clés

Bien que les liens internes soient généralement encouragés, l’utilisation d’ancres riches en mots-clés peut avoir un impact négatif sur votre profil de lien. 

Au lieu de cela, essayez de créer un long texte d’ancrage et de diffuser les mots-clés qu’il contient pour maximiser son impact. 

Par exemple, plutôt que d’utiliser votre mot-clé cible « conseils marketing Instagram », optez pour quelque chose comme « conseils pour améliorer votre marketing Instagram ».

5.2. Évitez les textes d’ancrage excessif

Tout comme le bourrage de mots clés, il est aussi possible d’avoir un excès de texte d’ancrage sur une page donnée. 

Généralement, on parle d’excès de texte d’ancrage lorsqu’il y a plusieurs liens sur une page qui renvoient vers d’autres pages à l’interne ou à l’externe du site, ou vers la même page avec une variété de texte d’ancrage.

Cette pratique sur un site Web peut avoir des conséquences négatives sur le classement de la page concernée, car elle est considérée par Google comme une pratique indésirable.

5.3. Évitez le texte d’ancrage de spam

Lorsqu’une ancre de lien n’a aucun rapport avec la page sur laquelle elle est créée ou celle vers laquelle elle renvoie, on parle de texte d’ancrage spammé.

Non seulement cette pratique ne marche plus depuis quelques années, mais est également considérée par les moteurs de recherche comme une tactique de référencement black hat

5.4. Méfiez-vous des liens vers des sites de spam

Tout comme les sites de haute autorité renvoyant vers votre site peuvent améliorer votre classement, votre site renvoyant vers des sites toxiques et contenant du spam peut endommager votre profil de lien. 

Les sites auxquels vous vous connectez ont de véritables impacts sur la façon dont les moteurs de recherche voient votre page.

Chapitre 6 : Autres questions posées sur le l’ancre de lien ou texte d’ancrage ?

6.1. Qu’est-ce qu’un texte d’ancrage dans le référencement ?

Un texte d’ancre est un bouton ou un morceau de texte cliquable sur une page ou un article de site Web qui vous permet de naviguer d’une page à une autre.

6.2. Qu’est-ce qu’un exemple de texte d’ancrage ?

Par exemple, si vous cliquez sur le texte d’ancrage « seo pour les débutants », vous serez redirigé vers la page de ce site Web qui explique aux débutants les bases du référencement naturel.

6.3. A quoi servent les liens Anchor ?

Un lien d’ancrage est un lien hypertexte sur une page qui, lorsqu’il est cliqué, renvoie le visiteur vers une zone spécifique de cette même page ou d’une page différente. 

Cela facilite non seulement la navigation des utilisateurs, mais aussi celle des robots d’exploration. Il permet aux visiteurs (robot ou humain) de découvrir facilement de nouvelles pages connexes à la page de l’ancre.

6.4. Les ancres de lien sont-elles bonnes pour le référencement ?

Le texte d’ancrage est très important pour le référencement, car il peut indiquer à Google de quoi parle une page. En fait, l’utilisation du texte d’ancrage comme signal de classement est incluse dans plusieurs brevets Google. 

Ne pas utiliser de texte d’ancrage ou utiliser un texte d’ancrage générique, tel que « cliquez ici » est généralement considéré comme une mauvaise pratique de référencement.

6.5. Quelle est l’ancre la plus efficace pour le SEO ?

L’ancre de lien qui a le plus d’impact positif sur le classement d’une page est : L’ancre de correspondance exacte. On parle de ce type d’ancre lorsque vous utilisez exactement le mot clé cible de la page de destination comme texte d’ancrage.

Cependant, il doit être utilisé avec modération sur une page pour éviter d’être considéré comme bourrage de mots-clés par les robots. Pour cela, il est conseillé de le mélanger parfois avec l’ancre de correspondance partielle qui consiste à utiliser des variations du mot-clé cible.

6.6. Quelle est la différence entre Ancre et Hyperlien ?

Le texte d’ancrage et les hyperliens sont très peu liés, car les deux font partie du lien d’une page à une autre. Un hyperlien est le lien lui-même. Le texte d’ancrage est le texte ou le nom donné au lien lorsque l’hyperlien est ajouté.

6.7. Les liens d’ancrage fonctionnent-ils sur mobile ?

Dans la plupart des cas, les liens d’ancrage ne fonctionnent malheureusement pas correctement sur mobile.

6.8. C’est quoi un lien de qualité ?

Un lien de qualité est un lien qui provient des sites considérés comme qualitatifs et de confiance par les moteurs de recherche. Il est considéré comme un vote et apporte de la popularité, l’un des principaux piliers du SEO. 

En résumé :

Bien que le rôle du texte d’ancrage ait diminué au fil des ans, il ne doit pas être négligé. Aux yeux de Google, le texte d’ancrage continue de jouer un rôle essentiel dans l’ordre et le classement des résultats de recherche.

Mais, rappelez-vous, le texte d’ancrage n’est qu’une pièce du puzzle SEO global.

Que vous développiez votre stratégie de création de liens, rédigiez du contenu SEO ou que vous auditiez votre référencement on-page, gardez à l’esprit les meilleures pratiques en matière de texte d’ancrage. 

Avec un peu de temps et d’efforts, vous pouvez obtenir la bonne distribution de texte d’ancrage pour aider votre classement SERP. 

En suivant notre guide étape par étape, vous pouvez être sûr que votre texte d’ancrage plaira aux utilisateurs et à Google.

À présent, j’espère que ce guide vous a aidé à approfondir vos connaissances en ce qui concerne le texte d’ancrage, son importance et les bonnes pratiques pour l’optimiser.

Merci et à bientôt ! 

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire