Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

Le challenge marketing le plus important pour faire développer mon Agence SEO Twaino est la création de contenu. 

En effet, je suis comme ces 53 % de spécialistes qui estiment que le blogging est leur première priorité. 

Mais selon la même étude, la création de contenu n’occupe que la deuxième position en termes de priorité :

Top 5 des priorités en marketing

Toutefois, une analyse approfondie permet de constater que la création de contenu est un élément majeur présent au niveau de toutes ces priorités, bien évidemment avec des proportions différentes.

De plus, une étude menée aux Etats-Unis a révélé que les blogs sont considérés comme des sources fiables d’informations et de conseils pour 81% des internautes américains.

81% des internautes americains considerent les blogs comme une source fiable

Créer du contenu peut être considéré un pilier de développement très important pour un business qui souhaite avoir de la visibilité en ligne. 

Mais comme vous pouvez l’imaginer, il ne suffit pas de créer et de publier n’importe quel contenu pour avoir des résultats. Cela étant, comment créer des articles de blog performants qui peuvent vous permettre d’atteindre vos objectifs ?

Il s’agit exactement de l’objectif de mon présent article qui se chargera de vous montrer la technique de surenchère

Il s’agit d’une puissante approche qui vous permet de créer des contenus de qualité, vous permettant d’obtenir beaucoup d’autorités. Ces derniers  sont susceptibles d’occuper les meilleures positions dans les SERPs notamment grâce aux backlinks qu’ils suscitent. 

Le processus de création de contenu de mon Agence SEO Twaino est principalement basé sur cette stratégie. Pour vous prouver son efficacité, je vais partager avec vous les résultats que j’ai obtenus en l’utilisant. 

Pour aller plus loin, je décris les démarches à suivre, étape par étape, afin que vous puissiez être en mesure de créer des contenus très performants et utiles pour votre audience

Chapitre 1. Qu’est-ce que la technique de surenchère et pourquoi l’adopter ?

1.1. Qu’est-ce que la technique de surenchère ?

La technique de surenchère tire son origine de la technique de skyscraper développé par Brian Dean, il y a quelques années. 

Pour faire simple, cette stratégie se scinde en trois grandes étapes à savoir : 

  • Trouver les meilleurs contenus sur votre thématique ; 
  • Créer un contenu plus qualitatif que ce qui existe déjà ; 
  • Faire la promotion de votre contenu.

Ainsi, la technique de surenchère consiste à se baser sur les meilleurs contenus existants pour proposer quelque chose d’encore plus qualitatif.

Pour reprendre la métaphore de Brian Dean, supposons que vous alliez dans une ville qui a plusieurs gratte-ciels. 

Si vous êtes comme moi, vous n’allez certainement pas vous soucier de l’immeuble qui occupe la cinquième position en termes de taille ou de prestige. 

Vous allez probablement portez votre attention sur le gratte-ciel le plus haut et le plus imposant. 

Technique surenchère SEO

Il en va de même pour les contenus, vous n’allez pas vous préoccuper de l’article qui occupe la cinquième place lorsque vous effectuez une recherche. Vous voulez le meilleur contenu existant par rapport à votre requête, et ce, comme tous les utilisateurs de moteur de recherche.

La technique de surenchère consiste à créer le contenu le plus remarquable qui sera capable de se distinguer nettement des autres.

Personnellement, je préfère la métaphore d’une vente aux enchères pour mieux parler de cette technique. 

En effet, exactement de la même manière que lors d’une vente aux enchères, ça sera l’acheteur capable de proposer la meilleur offre ou le meilleur contenu, qui sera susceptible de décrocher la première place dans le moteur de recherche.

1.2. Pourquoi devriez-vous adopter la technique de surenchère ? 

En SEO, la meilleure approche à adopter est celle du pragmatisme et du test. 

Ainsi, plutôt de me contenter d’éléments vagues, je vais concrètement me baser sur des résultats que j’ai personnellement obtenu dans le cadre de mon Agence Twaino en utilisant la technique de surenchère. 

Comme deux exemple valent mieux qu’un seul, je vous présenterai par la suite, les résultats de Brian Dean, avec son site Backlinko.

1.2.1. Les résultats de Twaino avec la technique de surenchère

Il s’agit pratiquement de la seule stratégie que j’ai utilisée depuis le lancement de mon site web. 

Elle m’a permis de passer de 0 à 1 000 visiteurs mensuel en 5 mois dans un secteur assez compétitif, le SEO.

Plus de 1000 visiteurs pour GA

J’ai d’ailleurs publié un article sur comment passer de 0 à 1 000 visiteurs mensuels  qui montre en détaille les résultats que j’ai obtenus et les leviers que j’ai déployés. 

La durée peut sembler longue pour certaines personnes, mais il faut bien comprendre que les résultats vont se manifester de manière plus ou moins rapide en fonction de la compétition du secteur. 

De plus, il faut en moyenne 6 mois à 1 an pour qu’un site web qui se lance commence réellement à obtenir de la traction. 

J’ai eu l’occasion d’expliquer et de détailler ces deux points dans l’article que je viens de citer sur les 1 000 visiteurs mensuels. Sur ce, qu’est-ce qu’il y a lieu de comprendre ?

En effet, l’industrie du SEO est composée d’Agences qui savent comment optimiser efficacement leur site web et occuper les bonnes positions dans les moteurs de recherche. Aussi, il faut noter que les Agences sont nombreuses et que la plupart sont déjà solidement établies.

Donc à priori, un nouveau site qui n’a aucune autorité et qui commence à partir de zéro devrait avoir pas mal de difficulté à avoir des résultats. 

Résultat 1 : Augmentation du nombre de visiteurs

Un démarrage long, qui a tendance à s’accélérer dans la mesure où le nombre de mes visiteurs évolue rapidement.

Le 21 septembre dernier j’étais encore à 1 002 visiteurs mensuels et aujourd’hui, 22 octobre, je suis à 2 094 :

GA avec 1000 visiteurs

Par conséquent, j’ai presque doublé le résultat que j’ai eu en 5 mois en 1 mois. Autrement dit, j’ai réussi à gagner 1 000 visiteurs de plus en l’espace de 1 mois ! 

Je vous rassure, je n’ai pas changé de stratégie. La création de contenus surenchéris en termes de qualité et de quantité reste mon principal atout. 

Des chiffres sans campagne SEA

Comme vous pouvez le voir, le compteur de mes campagnes est encore à zéro !

Je me permets également de vous confirmer que cette évolution du nombre de visiteurs est essentiellement dû à mon trafic organique et donc sans achat publicitaires, ou de campagne d’emailing. 

Donc purement une résultant d’une campagne SEO qui commence à porter ses fruits.

Par ailleurs, le nombre de visiteurs n’est pas le seul indicateur de réussite. 

Résultat 2 : Un contenu dans featured snippet

La technique de la surenchère m’a permis de placer mon contenu en position zéro de Google.

Il s’agit de mon article « Créer un funnel de vente rentable et efficace : Le guide complet ». Il se trouve dans le feature snippet pour le mot clé compétitif « Funnel de vente » :

 

Petit rappel : « Encore connu sous les noms de « position 0 » ou d’extrait optimisé selon Google, le featured snippet est une fonctionnalité qui permet à Google d’afficher une réponse directe à une requête sans que l’utilisateur ne soit obligé de cliquer sur un lien. Il s’agit d’un brief aperçu que montre généralement Google lorsqu’il juge la réponse pertinente, l’utilisateur pourra alors cliquer sur le lien pour avoir beaucoup plus d’informations. Les featured snippets sont sous forme d’encadré de texte situé au-dessus des résultats et s’accompagnent parfois d’image, il s’agit d’une position privilégiée pour augmenter votre visibilité».

Alors, parmi les nombreuses résultats qui sont disponibles pour le mot-clé « funnel de vente », Google a jugé pertinent de proposer à ses utilisateurs l’extrait suivant de mon article : 

« Une fois la confiance établie avec vos contenus et la prise de décision, ce prospect devient votre client en procédant à un ou des achats. Ce sont les étapes clés de ce parcours que le funnel de vente permet d’analyser et d’optimiser. ».

Vraiment pertinent, n’est-ce pas ? Pour l’instant, mon contenu sera dans le featured snippet jusqu’à ce que Google estime qu’il y a un meilleur extrait pour ses utilisateurs. 

Mais, combien de temps il a fallu pour que mon article apparaisse dans cette position ?

Le temps en SEO

Pour être  franc, je ne pourrai pas exactement dire à quel moment mon article à commencer à apparaître à la position zéro. Malheureusement, Google n’envoie pas de notification lorsqu’il place un contenu à une telle position ☺

Cela dit, j’ai publié l’article au début du mois de juillet et il a donc fallu environ trois mois pour que mon contenu se classe à ce niveau !

Cette remarque me permet de vous indiquer que la technique de surenchère n’est absolument pas magique, elle va prendre du temps et beaucoup d’efforts.

Si vous souhaitez avoir des résultats du jour au lendemain, il ne s’agit pas de la bonne technique pour vous. Car vous allez devoir y consacrer du temps, notamment pour la création d’un contenu de qualité. 

Une fois publié, il faudra également un certain délai avant que vous n’obteniez des résultats ou du trafic. 

Toutefois, si votre site web est déjà établi et que vous avez un trafic mensuel élevé, vous êtes susceptibles d’avoir rapidement des résultats ! 

Autrement dit, le délai d’attente devrait être relativement plus court que quelqu’un qui vient de se lancer.

Ainsi, est-ce que la stratégie de surenchère fonctionne ? Je réponds oui, avec les preuves que je viens de vous montrer. 

1.2.2. Les résultats de Brian Dean 

Cela étant, l’auteur de la stratégie Brian Dean a également eu de très bons résultats lorsqu’il a utilisé sa technique. 

En l’espace de 14 jours, son trafic à  doubler :

 

Notez également que ce n’est pas la seule statistique impressionnante. Son nombre de site référents ou de site ayant créé des backlinks vers son site web a très bien décollé : 

Ce qui a permis à Dean d’avoir plus de 300 000 visiteurs… 

Nombre de backlinks Brian Dean Skycraper technique  

Je pense qu’à cette étape, vous avez suffisamment de preuves que la technique de surenchère est très efficace. 

Maintenant, avant de passer au processus pour utiliser cette stratégie, je pense qu’il est indispensable d’éclaircir quelques notions. Notamment les backlinks et la définition d’un contenu de qualité.

1.3. Quel lien existe-t-il entre la technique de surenchère et les backlinks ?

Les backlinks ou liens provenant des autres sites web sont des facteurs importants dans le classement des moteurs de recherche.

1.3.1. L’importance des backlinks pour le SEO

Selon une étude sur 1 millions de résultats de recherche, il existe une forte corrélation entre le nombre de domaine référents et la position dans les moteurs de recherche :

1 Position dans Google en fonction du nombre de domaines referentsCe qui implique que plus vous avez de sites uniques faisant des liens vers votre site web, plus vos pages auront tendance à mieux se classer dans les résultats. 

Dans la même logique, plus vous avez de backlinks de qualité de manière général, plus votre site web a des chances de connaître une amélioration de sa position dans les moteurs de recherche.

Position dans Google en fonction du nombre de backlinks

Toutefois, il faut être prudent dans les types de sites qui font des liens vers vos pages web. Il faut s’assurer qu’ils sont de qualité pour que vous ne soyez pas pénalisé par les algorithmes des moteurs de recherche. 

Lorsque vous avez beaucoup de liens provenant des sites de référence, l’autorité de votre site web (DA) sera améliorée et il s’agit également d’un facteur important pour les classements : 

Position dans Google en fonction de l autorite de domaine du site

Dans une moindre mesure, l’autorité d’une page (PA) individuelle est prise en compte par les moteurs de recherche pour leur classement :

Position dans Google en fonction de l autorite de page

Pour aller plus loin, HubSpot a mené une étude sur 6,192 articles de blog. Le constat est qu’il y a une corrélation importante entre le nombre de backlink et le trafic organique :

Trafic organique moyen en fonction du nombre de liens externe moyen

En tenant compte de ces différentes statistiques, il est facile de comprendre qu’une bonne stratégie de création de backlinks peut vous permettre d’améliorer la visibilité de votre site web sur les moteurs de recherche. 

Exemple pratique 

Prenons le mot clé « planter un arbre ». 

Je vais me servir de l’extension Moz toolbar afin de déterminer le Domain Autorithy (DA) ou le score d’autorité des sites web dans le SERPs : 

Planter un arbre SERP DA

Il suffit d’installer l’extension, de vous inscrire et d’actualiser les résultats de Google pour avoir la même interface que moi.

Cliquez sur la petite flèche se trouvant à côté du logo de Moz pour exporter en CSV les résultats de la page afin de l’analyser.

Extraction DA MOZ planter un arbre 

Pour constater une réelle différence, je vais comparer ce résultat avec celui de la troisième page.

Vous pouvez déjà constater que l’intitulé des pages est moins pertinent pour ma recherche :

Resultat SERP planter un arbre resultat page 10

En plus de la pertinence qui est moindre, il y a une baisse au niveau : 

  • Des Backlinks (links) ; 
  • Du Page Authority (PA) ; 
  • Du Domain Autorithy (DA).

Extraction DA MOZ page 10 planter un arbre

Evidemment, ce ne sont pas les seuls éléments qui sont pris en compte lors des classements. 

Il faut dénombrer plus de 200 facteurs de classement au niveau de Google. C’est pour cela que vous avez des sites ayant des DA élevée qui sont surclassés par des sites web ayant de faibles DA :

Le domain authority nest pas le seul critere de classement

1.3.2. Le corrélation entre les backlinks et la technique de surenchère

Selon une étude de certains Google Search Quality Strategist, le second critère le plus important en dehors du netlinking est le contenu ! 

C’est exactement pour cette raison que malgré le faible DA de mon site pour le moment, mon article sur le funnel de vente se positionne bien : Featured snippet et deuxième position dans les résultats organiques.

La qualite de page est importante

Par conséquent, si vous créez un contenu de haute qualité, il y a de fortes chances que votre contenu se classe parmi les premiers résultats.

Un bon classement vous permet évidemment d’avoir un nombre considérable de taux de clics notamment selon le mot-clé sur lequel vous vous positionnez.

Taux de clics en fonction de la position dans la SERP

Alors quelle est la relation entre la technique de surenchère et les backlinks ?

Si vous avez consulté mon article sur la création de backlinks, vous avez constaté que parmi la vingtaine de stratégies énumérées, c’est le link bait qui est considéré comme la plus efficace.

Link bait

Cela consiste à créer un contenu apportant une très grande valeur ajoutée au lecteur. Un contenu d’appât de liens est suffisamment qualitatif pour attirer à lui seul des backlinks car les propriétaires de site seront intéressées de liées cette resources de qualité. 

C’est en quelque sorte l’idée derrière la technique de surenchère, une approche absolument alignée avec les pratiques de Google

« Le meilleur moyen d’inciter les autres sites à créer des liens pertinents et de qualité vers votre site consiste à publier un contenu unique et pertinent, qui vous permettra de gagner naturellement en popularité auprès des internautes. La création d’un contenu de qualité est récompensée. Les liens constituent généralement des votes éditoriaux attribués de plein gré. Plus le contenu de votre site est utile, plus vous avez de chances qu’une autre personne trouve ce contenu intéressant pour ses lecteurs et crée un lien vers votre site. ».

Pour aller plus loin, vous pouvez regarder Matt Cutts qui montre comment le moteur de recherche fonctionne : 

 

La surenchère vous permet d’avoir un contenu de qualité qui incite les autres bloggeurs à créer  des liens vers vous. Néanmoins, vous allez promouvoir votre contenu afin de maximiser le nombre de backlinks vers votre site.

Lorsque vous votre contenu est plus qualitatif et détient plus de liens que les contenus existants dans les SERPs, vous augmentez vos chances d’être classé dans les premières positions. D’autant plus que ce sont deux critères très importants pour le classement dans les SERPs.

Vous savez désormais que ma stratégie peut vous permettre d’atteindre vos objectifs SEO. Il est temps de comprendre réellement ce qu’est un contenu de qualité avant de décrire le processus.

Chapitre 2 : Qu’est-ce qu’un contenu hautement qualitatif ?

Il s’agit d’un concept très important dans le content marketing qui mérite un chapitre entier.

Je pense qu’on est tous d’accord sur le fait que la qualité du contenu est un élément très important, mais concrètement qu’est ce qu’on entend réellement par un contenu de qualité ? 

2.1. Qu’est-ce qu’un contenu de qualité ?  

J’ai eu l’occasion de mentionner plusieurs fois dans mes articles qu’il est important de créer des contenus de qualité sans expliquer concrètement ce qu’il en retourne. 

Je peux répondre à cette question avec l’affirmation du spécialiste du marketing B2B, Doug Kessler :

« Un contenu de qualité trouve un écho auprès de son auditoire. Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être intelligent, beau ou drôle, mais ce n’est pas de la qualité. ». 

Voilà, la qualité de contenu peut être résumée avec ces deux phrases. Il est très important de savoir que votre audience est le seul juge de votre contenu ! 

Autrement dit, vous ne pourrez pas être certains que votre contenu est réellement qualitatif à moins que vous ne l’ayez soumis à votre audience. 

A ce sujet, John Bell indique : 

« La qualité est vraiment déterminée par notre public – prospects, clients et agents. S’ils le trouvent utile – ce que nous pouvons dire à partir des données et de la rétroaction – il pourrait s’agir d’un contenu de qualité. Notre objectif est de nous appuyer sur des données et de créer du contenu qui soit hautement utilisable et/ou inspirant pour nos auditoires. C’est la qualité ! »

On peut donc conclure que quel que soit vos efforts, vous ne pourrez pas confirmer que votre contenu est de qualité sans l’avoir publié et constaté de réelles performances.

Partant ce postulat, voyons les principaux facteurs qui peuvent vous aider à qualifier un contenu comme étant de qualité.

2.1.1. Un contenu de qualité se reconnaît par les données 

Il est impératif de vous baser sur les statistiques ou les données afin d’affirmer qu’un contenu est de qualité. C’est à mon avis la seule façon de savoir si vous avez un contenu d’autorité ou de qualité. 

En effet, les contenus d’autorité sont les types de contenus qui performent extrêmement bien par rapport à la thématique qu’ils traitent. Ils occupent généralement les trois premières positions dans les SERPs et permettent d’avoir le plus de trafic et de prospects. 

Evidemment, ils ne sont pas nombreux et Larry Kim le CEO de WordStream estime qu’ils représentent environ 3 % de tous les contenus. Cela illustre bien le niveau de difficulté que ces types de contenu exigent.  

Pour aller plus loin, voyons les 4 facteurs qui peuvent vous permettre d’affirmer qu’un contenu est de qualité. 

Avec ces éléments, vous serez en mesure de déterminer quel type d’article ou de contenu prendre en compte pour créer votre contenu surenchéri. 

Autrement dit, vous saurez quel type d’article vous devriez surclasser.

Facteur 1 : Les contenus de qualité occupent les bonnes positions dans les SERPs

Si vous avez un contenu qui ne se classe pas bien dans les SERPs, il y a peut-être un problème en ce qui concerne sa qualité. 

En effet, les contenus d’autorité ont tendance à bien se positionner dans les résultats.

La raison de cela est relativement simple : Les algorithmes de Google notamment RankBrain utilisent un système de récompense selon l’engagement.

RankBrain est une intelligence artificielle qui apprend sans cesse et qui se base sur la satisfaction des utilisateurs pour modifier les résultats qu’il propose :

Comment google rankbrain fonctionne ? Cheminement

Ainsi, plus le contenu connait d’engagement de la part des internautes, plus RankBrain va essayer d’améliorer la position du contenu.

Cela étant, vous pouvez vous demander comment Google sait qu’un contenu donné suscite l’engagement de ses utilisateurs ?

Le moteur de recherche se base principalement sur le taux de clic, le taux de rebond et le dwell time (ou le temps que passent vos visiteurs sur votre page web).

1. Le Taux de clic ou le CTR

Le taux de clic ou CTR

Comme on l’a déjà vue, les contenus de qualité qui occupent les premières positions connaissent un CTR ou taux de clic plus élevé :

Taux de clics en fonction de la position dans la SERP

Les contenus d’autorité qui constituent une infime partie ont près de 7 fois plus de CTR ou taux de clic que la plus grande partie des contenus occupant de la 5ème place à la dernière page. 

De plus, le CTR basé sur le gain de classement est le suivant : 

Pour interpréter ce diagramme, considérez que : Pour chaque 3 % d’augmentation ou de diminution de CTR, votre position peut augmenter ou diminuer d’une place.

Le taux de clic est donc un important paramètre dans le SEO et Matt Cutts ajoute à ce sujet : 

« Votre fréquence d’apparition n’importe pas. Il est important de savoir à quelle fréquence vous êtes cliqué et à quelle fréquence vous les convertissez en ce que vous voulez vraiment (ventes, achats, abonnements) ».

2. Le dwell time et le taux de rebond

Le dwell time est un facteur qui fait également partie du bon sens ! Plus les internautes passent du temps sur votre site web, plus Google va considérer que ce contenu est de qualité.

Un Dwell time élevé amelioré le classement dans Google

Par ailleurs, un taux de rebond trop élevé peut être signe que votre site web n’offre pas une bonne expérience utilisateur.

Taux de rebond SEO

Il s’agit notamment du pogosticking qui peut montrer qu’un contenu est de basse qualité.

 

En effet, le pogosticking : « est un type spécial de rebond dans la mesure où l’utilisateur clique sur d’autres résultats de recherche pour tenter de trouver la réponse à sa requête. ». 

Pogosticking page GOOGLE

Lors des recherches, il arrive souvent qu’on revienne sur la page des résultats afin de consulter une autre page afin de trouver une solution à notre requête. 

Si un nombre important d’internautes rebondissent de cette manière pour une page spécifique, il y a de fComportement pogostickingorte chance que les algorithmes la considèrent comme de basse qualité et la déclassent.

A contrario, les pages qui sont le plus consultées ou qui bénéficient du pogosticking vont connaître une amélioration de leur position.

Le pogosticking définition

Dans l’image ci-dessus, les moteurs de recherche sont susceptibles de mieux classer prochainement la dernière page.

Facteur 2 : Les contenus d‘autorité ont un niveau d’engagement élevé

Sur les réseaux sociaux, l’engagement suscité par les contenus d’autorité sont nettement plus importants : 

Selon le graphique, on peut estimer que les contenus d’autorité qui sont au nombre de 3 ont 10 fois plus d’engagement que les 127 restant. 

La différence est tout simplement énorme !

Il faut noter également que les réseaux sociaux tels que Facebook utilisent des algorithmes comme RankBrain. Voici la schématisation que Larry Greatty en a faite : 

Comme vous pouvez le constater, les algorithmes de Facebook favorisent la popularité du contenu plutôt que sa qualité. 

Pour capter l’attention des utilisateurs sur les plateformes sociales, vous avez besoin d’un contenu qui déclenche une réponse émotionnelle

Les émotions qui vont susciter le plus de partage

C’est pour cette raison que même les fakes news connaissent un grand succès sur les réseaux sociaux. Ils suscitent de vives émotions chez les internautes ! 

Seul le contenu qui atteint un engagement élevé sur les réseaux sociaux peut vraiment être considéré comme étant de qualité. Et vous pouvez le juger à travers les 5 éléments suivants :

 

Facteur 3 : Les contenus d’autorité font de belles performances sur tous les canaux

Les contenus d’autorité sont ceux qui performent correctement sur la quasi-totalité des canaux à savoir : 

  • Les moteurs de recherche ; 
  • Les réseaux sociaux ; 
  • Les emails ; 
  • Etc…

Les contenus d'autorité obtiennent de belles performances

Le contenu d’autorité : 

  • A de bons résultats sur les réseaux sociaux ; 
  • A tendance à bien se classer dans les moteurs de recherche ; 
  • A tendance à bien convertir. 

Dans la même logique, un contenu qui échoue dans un canal est susceptible d’échouer dans un autre. 

Facteur 4 : Les contenus de qualité permettent d’atteindre les objectifs

Qu’avez-vous retiré du contenu que vous avez publié ? 

C’est la question la plus importante que vous devriez vous poser si vous souhaitez déterminer si votre contenu est de qualité.

C’est le retour sur investissement ou ROI qui vous permettra d’affirmer que vous avez produit un contenu réellement qualitatif.

Supposons que vous voulez des pommes et que vous en plantiez la graine. 

La plante pourrait donner des fruits ou ne pas en donner dans certaines conditions.

La pertinence de vos efforts n’aura tout son sens que lorsque vous aurez atteint votre objectif : Celle d’avoir des pommes. 

Il en va de même pour les contenus : Quels que soient vos investissements ou vos estimations, ce sont ses performances et la mesure dans laquelle il vous permet d’atteindre vos objectifs qui vous permettront de les considérer comme étant de qualité.

le retour sur investissement en SEO

C’est pour cette raison qu’un contenu de qualité n’a pas d’attributs figés. 

Il peut : 

  • Être long ou court ; 
  • Avoir des dizaines d’images ou aucune ; 
  • Avoir une grammaire irréprochable ou quelques fautes d’orthographe ; 
  • Contenir des exemples ou des statistiques ou pas ; 
  • Etc…

L’important est de savoir si votre contenu clé atteint son objectif marketing en termes de : 

  • Trafic ; 
  • Classement ; 
  • Engagement ; 
  • Conversions.

Cela étant, vous n’êtes pas obligé de fonctionner à l’aveugle. 

Les spécialistes du marketing ont constaté que certains types de contenus ont tendance à mieux performer que les autres. 

Il vous sera donc possible de capitaliser sur ces attributs ou similitudes afin de créer un contenu susceptible de bien performer dans les résultats. 

C’est ce qu’on verra dans le prochain chapitre, mais laissez-moi d’abord vous montrer dans quel mesure mon article sur le funnel de vente m’a permis d’atteindre mes objectifs.

2.1.2. Cas pratique d’un contenu de qualité 

Il s’agit toujours d’un acte un peu prétentieux de prendre son propre travail pour parler de “contenu de qualité”, mais mon objectif réel est de pouvoir vous montrer les statistiques qui se cachent derrières ce résultat, informations qui n’est pas forcément accessible pour des contenus meilleurs que le mien.

Dans mon cas, je peux sans doute affirmer que mon article sur le funnel de vente est de qualité. 

La preuve est qu’il se classe à la position zéro dans les résultats de recherche :

Resultat snippet funnel de vente

De plus, elle est la quatrième page des plus vues sur mon site web à l’heure actuel :

Résultat article funnel de vente dans les resultats GA

En d’autres termes, c’est l’une des pages qui draine le plus de trafic sur mon site web.

Elle n’est pas forcément celle qui réalise le plus de performance Dans Google Analytics. 

Si je considère la page « compteur de mots », on peut constater qu’en plus du trafic, le temps moyen passé sur la page est considérable : 6 minutes 34 seconde, contre 2 minutes 09 secondes. 

Cela dit, je considère le « funnel de vente » comme étant de qualité puisqu’elle répond aux critères de qualification que j’ai énumérés dans cette section.

Alors que la page « compteur de mots » est encore en 11ème position et occupe donc la première place de la deuxième page :

Compteur de mots 7eme resultats GOOGLE

Il est important de noter que si vous venez de lancer votre business, la fréquence de publication a également un impact très important sur vos performances. 

Si vous créez un seul contenu d’autorité et que vous attendez plusieurs semaines avant de publier un autre, vous aurez du mal à avoir des résultats significatifs. 

Vous devez être régulier dans votre stratégie de création de contenu

A cet effet, faisons le tour du sujet en approfondissant les habitudes des contents marketers à succès. 

Ceci, afin de maximiser votre tendance de réussir vos stratégies de content marketing. 

2.2. Quels sont les qualités des meilleurs contents marketers ?

Si vous vous inspirez de ce qui se fait de mieux, il y a fort à parier que vous arriviez à créer également un contenu d’autorité.

Mais avant toute chose, on peut se demander pourquoi il est crucial d’apprendre à créer des contenus de qualité ?

2.2.1. L’importance de savoir créer des contenus d’autorité

La quantité d’information publiée sur la toile chaque minute est phénoménale. En 2017, smart insights a publié cette infographie pour montrer ce qui se passe sur le net en 60 secondes sur le web :

60 secodes sur le WEB

Comme vous pouvez le constater, il y avait chaque minute en 2016, 1 440 articles WordPress publié. La différence n’est pas énorme avec les années précédentes, de même pour les emails. Mais les chiffres sont différents avec les réseaux sociaux et Google qui ont presque doublé en taille.

Quelles sont les statistiques de cette année ? 

VisualCapitalist fait le point avec cette infographie :

Comme vous pouvez le voir, les différences sont énormes et si je prends uniquement les emails, il y a 149 513 en 2016 contre 188 Millions en 2019. 

Malheureusement, l’étude n’a pas indiqué le nombre d’articles de blog publié chaque minute. Mais il est possible de faire une estimation avec les données de Hosting Tribunal

En effet, il est montré que plus de 10 millions d’articles de blog sont publiés chaque jour en 2019 contre 2 millions en 2012. 

Si on considère qu’une journée fait 24h et qu’une heure fait 60 minutes, on peut affirmer qu’il y a 6 944 articles publiés chaque 60 secondes

Avec ces chiffres, vous pouvez évaluer la quantité astronomique d’informations auxquelles les internautes doivent faire face chaque minute. Sans oublier la quantité de données déjà existante et celle qui va s’ajouter.

Comme vous pouvez l’imaginer, seulement une minorité notamment les contenus d’autorité ou extrêmement qualitatif seront consommés. 

Voici les 6 qualités qui font que les contents marketeurs à succès sortent à chaque fois du lot : 

Qualité 1 : Le désire d’être une source d’information 

Il y a beaucoup de choses qu’un marketeur devrait faire pour attirer et fidéliser son audience. Mais avoir le désire d’être la source d’information idéale pour son audience est l’une des priorités absolue. 

La plupart des blogs qui ne réussissent pas n’ont pas ce désir ancré dans leurs actions. 

En effet, il faut garder à l’esprit que vous n’êtes pas seulement en compétition avec les concurrents que vous avez identifié dans votre secteur d’activité. 

Vos concurrents indirects sont : 

  • Les médias traditionnels ;
  • Les réseaux sociaux ; 
  • Google ; 
  • Netflix ; 
  • Etc…

Toutes les autres distractions et préoccupations dans la vie de vos consommateurs sont des éléments que vous devrez prendre en compte. 

Pour devenir la ressource préférée de vos utilisateurs, il faut mettre toutes les chances de votre côté pour y arriver.

En fait, il faut reconnaître que ce n’est pas facile de créer des contenus extrêmement qualitatifs pour l’audience.

Si vous venez de lancer votre site web comme je l’ai fait il y a quelques mois, il y a de fortes chances que vous n’ayez pas des résultats immédiatement. Presque tous les blogs ou influenceurs à succès sont passés par là. 

Vous devriez aussi garder à l’esprit que vous allez devoir vous accrocher afin de déployer les actions nécessaires jusqu’à l’obtention des résultats que vous voulez. 

Qualité 2 : Connaître votre audience et produire le contenu le plus utile pour eux

Avec cette quantité d’information disponible sur la toile, il est quasiment impossible de vous démarquer si vous ne proposez pas un contenu différent et qui joue un rôle précis.

Chuck Hester indique : 

« Tout ce qui ajoute de la valeur au lecteur est un contenu de qualité. Il permet au lecteur de mieux comprendre un sujet d’une manière dont il n’était peut-être pas au courant. Pour “garantir” un contenu de qualité, mettez-vous à la place de votre lecteur et posez-lui ces questions : Est-ce pertinent ? Est-ce educatif ? Cela ajoute-t-il de la valeur ? ».

En d’autres termes, le bloggeur qui remplit son calendrier éditorial sur tout ce qu’il pense être pertinent n’aura pas de résultats significatifs. 

Il est indispensable de créer des contenus ayant un objectif précis. Sur une étude réalisée par Businessesgrow, seulement 42% des spécialistes du marketing B2B estiment que le content marketing de leur organisation est efficace :

Comment les professionnels du marketing B2B perçoivent l'efficacité du marketing de contenu dans leurs organisations _

L’une des causes les plus importantes est la création de contenus n’ayant aucun objectif précis. 

Les meilleurs content marketers, essaient de comprendre leur public cible en orientant selon leurs objectifs, les contenus sur ce que les besoins de leur audience. Vous pouvez le constater grâce à cette statistique issue d’une étude de : 

  • Content Marketing Institute ; 
  • Marketing Profs ; 
  • Hightail

Quels objectifs doivent atteindre votre marketing de contenu dans les 12 prochains mois _

En fait, si vous écrivez du contenu pour tout le monde, vous n’écrivez du contenu pour personne.

Supposons par exemple que vous vendez des fruits et légumes sur votre site web. Dans votre blog, au lieu d’aborder principalement le jardinage, vous abordez également vos activités sportives adorées dans le but de toucher un grand monde. 

Cette stratégie a toutes les chances de ne pas fonctionner ! 

Il devient alors pertinent de faire une étude pour déterminer qui sont vos clients et ce qu’ils veulent réellement

Vous pouvez vous servir du cocon sémantique pour planifier votre stratégie de création de contenu selon les besoins et intentions de votre audience. 

Vous serez en mesure d’aborder des sujets aussi spécifiques que : 

  • Comment choisir des légumes et fruits ; 
  • Les valeurs nutritives des fruits et/ou légumes ; 
  • Les meilleures saisons pour cultiver les fruits et légumes ;
  • Etc…

Vous devez être axé sur la valeur que votre contenu apporte et avoir un œil pour la qualité. 

Il est important d’écouter votre auditoire et de baser votre stratégie sur ce qu’ils veulent, c’est un facteur important qui définit une stratégie marketing à succès.

Les statistiques montrent que le point de vue de l’audience est ce qui fait le succès d’une stratégie de contenu.

En effet, 61 % des décisions d’achat des consommateurs sont influencées par le contenu personnalisé ou le contenu qui s’adresse à eux.

61% des décisions d'achat des consommateurs sont influencées par le contenu personnalisé ou le contenu qui s’adresse à eux

En plus de ce chiffre, il est important de savoir que 90 % des consommateurs préfèrent le contenu personnalisé des marques qu’ils suivent. 

En créant vos contenus, adressez-vous directement à votre audience en traitant des problèmes ou des difficultés auxquels ils sont confrontés. 

Quand votre contenu apporte une valeur réelle aux internautes, vous avez plus de chance de créer une relation de confiance. 

Ainsi, l’une des meilleures habitudes que vous pouvez développer en tant qu’acteur du marketing de contenu est de vous poser plusieurs fois la question : Ce contenu offre-t-il une réelle valeur ajoutée ?

Personnellement, lorsque je crée du contenu, je me concentre sur la valeur que j’apporte aux lecteurs. S’il y a beaucoup de valeur à partager, je n’hésite pas à créer un long contenu pour que rien ne soit oublié.

Exemple avec mon article sur le funnel de vente

Mon site web a été lancé il y a environ six mois et je ne vous cache pas que mon principal objectif dans un premier temps est d’avoir du trafic sur mon site web et de créer une audience fidèle.

Pour ce faire, j’ai opté pour la stratégie de surenchère afin de proposer des contenus qui permettront à mon audience d’appréhender tous les aspects du webmarketing et de la création d’entreprise. 

Vous allez constater que la longueur de mon article sur la création du funnel de vente est importante et dépasse celle des deux autres pages faisant partie du top 3 : 

Nombre de mots par articles funnel de vente

Dans l’intention d’être utile au lecteur, je réponds aux questions essentielles sur le funnel de vente comme vous pouvez le constater à travers mon plan :

Structurer son contenu avec des menus

J’explique également les raisons pour lesquelles la conversion qui est un élément vitale, peut avoir des problèmes sur un site :

contenu surenchere detaille pour aider les utilisateurs

Je donne également des exemples pratiques d’entonnoir de vente :

Contenu surenchere Donner des exemples

Je détaille également la création d’un funnel de vente à partir de zéro :

Contenu surenchere Donner un cas concret

Le lecteur a également droit à des astuces pour optimiser son tunnel de vente :

Contenu surenchere Presenter des astuces

Sans oublier que je fais l’effort de prouver les écrits avec des données et statistiques.

En plus d’être utile, il est important d’être créatif en essayant de présenter votre contenu d’une autre manière que ce qui se fait.

Vous pouvez utiliser d’autres formats de contenus comme :

  • Les vidéos ; 
  • Les images ;
  • Les infographies ; 
  • Les podcasts ; 
  • Etc…

J’ai rarement vu de blogs à succès avec uniquement du contenu textuel et/sans de simples images. 

Pour mon article, j’ai opté pour : 

  • Audio avec Amazon Polly :

Contenu surenchere Ajout audio

  • Vidéo de YouTube : 

Contenu surenchere video

  • Infographies :

3 Funnel pour le content marketing

  • Des images originales : 

Créer un funnel de vente rentable et efficace : Le Guide complet

Je pense que cet article offre une grande valeur au lecteur et je compte le mettre à jour prochainement afin de l’améliorer. 

En résumé, il est important de garder à l’esprit la satisfaction de votre audience et de vous assurer que votre contenu est : 

  • Enseigne quelque chose ;
  • Éclaire le lecteur ;
  • Fournit des conseils pratiques ;
  • Inspire le changement ; 
  • Etc…

Ainsi, pensez au maximum à diversifier les types de média dont vous allez vous servir. Un texte creusé et précis, est le grand minimum à mon sens. 

Pensez à ajouter également des visuels, des vidéos et de l’audio. Bref, offrez à votre audience le maximum de possibilité pour consommer votre contenu le plus agréablement possible.

Qualité 3 : Les influenceurs analysent leurs performances  

Nous avons eu l’occasion de voir qu’un contenu ne peut être évalué que grâce aux données. Les meilleurs influenceurs mesure constamment leurs performances, ce qui n’est pas le cas de plus de 51 % des contents marketers :

Quelle valeur portez-vous au marketing de contenu dans votre organisation _

Lorsque vous ne mesurez pas l’efficacité de votre contenu, vous n’avez aucune idée de ce qui fonctionne ou non et de ce que vous devriez faire par la suite.

Par exemple, saviez-vous qu’environ 85 % des spécialistes du marketing réutilisent leur contenu dans le cadre de leur stratégie ?

Stratégie de réutilisation du contenu

Et seulement 56% des leaders ou spécialistes de marketing alignent leurs différentes équipes sur une même stratégie de création de contenu :

La stratégie de contenu est-elle alignée pour l'ensemble de l'équipe _

Ces spécialistes du marketing de contenu peuvent prendre un article à succès et le réutiliser dans : 

  • Une vidéo; 
  • Une infographie ; 
  • Un podcast ;
  • Etc…

Ou encore, ils pourraient prendre les articles les plus performants sur un sujet précis et les combiner pour en faire un aimant à prospect de haute performance.

Si vous ne mesurez pas le succès de votre marketing de contenu et ne prenez pas de décisions fondées sur des données, vous ne serez pas en mesure d’optimiser vos performances.

Le succès vient d’un état d’esprit à la fois créatif et business qui englobe les données :

Un état d'esprit créatif orienté business

Qualité 4 : L’organisation

Les créateurs de contenus à succès sont très bien organisés dans leurs stratégies. 

Qu’allez-vous répondre, si je vous pose la question : Envisagez-vous l’année prochaine de créer un nombre de contenu plus élevé, équivalent ou moins ?

Pour réellement répondre à cette question, vous devriez connaître l’état de votre stratégie de création de contenu. Autrement dit, vous basez sur des données concrètes. 

En effet, il est important de : 

  • Savoir qui produit le contenu ;
  • Être à l’affût des opportunités de contenu ;
  • Suivre des indicateurs d’engagement pour ajuster votre stratégie et votre calendrier éditorial ;
  • Avoir un calendrier éditorial ;
  • Évaluer le processus de production de contenu étape par étape pour éliminer les éventuels problèmes.

Si vous suivez ces différents points, vous serez en mesure prendre les décisions les plus éclairées. Ce que 56 % des spécialistes du content marketing n’arrivent pas à faire :

Les changements dans votre organisation ont-ils eu un impact sur votre _approche en marketing de contenu _

Les meilleurs spécialistes du marketing de contenu sont très bien organisés et savent comment utiliser le contenu pour le  synchroniser avec le parcours des consommateurs. 

Ce qui permet de mesurer l’efficacité des contenus suivant les stades : 

A quel moment s'effectue les mesures du ROI pour le marketing de contenu

Les canaux sur lesquels vous faites la promotion de votre contenu peuvent également avoir un impact sur son succès. 

Si vous souhaitez avoir des contenus d’autorité, il faudrait être en mesure de gérer la distribution de vos contenus sur les canaux que votre audience utilise le plus : 

Quelles sont les plateformes utilisées par les entreprises pour distribuer leurs contenus marketing _

Et savoir ce qui marche pour vous : 

Cela signifie également qu’il faut connaître la stratégie de contenu que vous utilisez et la proportion dans laquelle chacune d’elle fonctionne pour vous. 

Savoir également quoi optimiser par la suite : 

Tous ces éléments ne peuvent être connus que si vous êtes organisé. 

Si vous n’êtes pas organisé et que vous ne faites que rassembler du contenu sur un coup de tête, sans plan de distribution approprié, vos performances ne seront pas optimales.

Qualité 5 : Le storytelling

Nous aimons tous les histoires et c’est l’une des raisons pour lesquelles l’industrie du cinéma est si florissante et vous pouvez également en faire un outil très efficace.

En effet, la richesse de l’histoire ainsi que l’authenticité de votre voix vont susciter l’enthousiasme et la confiance de votre public cible, ce qui les fera passer à l’action.

Le storytelling est très puissant ! Buffer le prouve bien dans l’un de leur article en montrant la façon dont ils ont eu jusqu’à plus de 300 % de lecteurs grâce à cette stratégie.

En effet, l’équipe à procéder à un test A/B sur deux différents articles. L’un avec une histoire et l’autre sans histoire avec uniquement les étapes pour avoir 1 000 nouveaux inscrits en 24 heures :  

Les résultants sont sans appels : 

La puissance du storytelling

Buffer indique également que : 

« Quand nous entendons des histoires, notre cerveau agit comme si nous les vivions. »

C’est la raison pour laquelle tant de marques intègrent intelligemment la narration d’histoires dans leur publicité. 

Voici quelques exemples : 

  • Rolex : 
  • Charitywater : 
  • Hôtel François 1er :

Hotel francois premier

  • Innocent :

Publicite innocent

  • Apple : 

En poursuivant ses efforts avec persévérance, il est devenu une référence dans son secteur et a atteint désormais plus de 335 900 visiteurs mensuels : 

Les histoires aident l’auditoire à établir un lien personnel, ce qui est essentiel à l’engagement.

Gardez à l’esprit que vos clients ne veulent pas lire des manuels scolaires et ne s’engageront pas dans un texte abstrait qui ne leur parle pas.

Ils veulent des histoires auxquelles ils peuvent s’identifier, des histoires qui évoquent l’empathie et l’émotion.

Votre auditoire se souviendra toujours de ce que vous lui avez fait ressentir, et vous pouvez le faire en racontant des histoires à la fois persuasives et mémorables. 

Il y a cependant des règles à suivre pour ne pas faire fuir vos lecteurs au lieu de les captiver. En attendant mon article sur le sujet, consulter les 5 types de story telling que vous pouvez dans votre stratégie.

Qualité 6 : La régularité

Les résultats du contenu marketing mettent parfois un peu de temps à venir, et il faut être patient.

Vous devez faire preuve de régularité dans vos efforts de création de contenu si vous voulez avoir des résultats.

Lorsque Joe Pulizzi, un expert du content marketing, a lancé la première stratégie de marketing de contenu pour son site « Content Marketing Institute » en 2007, il y avait moins de 1 000 visites au cours des six premiers mois.

En poursuivant ses efforts avec persévérance, il est devenu une référence dans son secteur et a atteint désormais plus de 335 900 visiteurs mensuels : 

Similarweb contentmarketing

Et beaucoup d’abonnés sur les réseaux sociaux :

Nombre de connexion pour le site contentmarketing

Mon site web également suit le même schéma, sauf que j’ai eu mes 1 000 visiteurs mensuels avec un peu moins de 5 mois.

Vous comprenez désormais les enjeux du content marketing, il est temps de voir comment créer un contenu susceptible de bien performer dans les SERPs.

Chapitre 3 : Comment mettre en place la technique de surenchère ?

Maintenant que vous comprenez les avantages de la technique de surenchère et ce qu’on peut qualifier de contenu de qualité, il faut le mettre en pratique.

Les étapes suivantes vous aideront à créer votre contenu hautement qualitatif afin d’avoir des backlinks qui auront un impact direct sur votre site Web.

Etape 1 : Vérifiez les contenus les populaires

S’il n’y a pas de public pour votre contenu, peu importe à quel point il est bon, personne ne le lira. 

Il est important de vous assurer que le contenu que vous allez créer vous permettent d’avoir des résultats. Pour cela, vous allez vous concentrer uniquement sur les types de contenus qui sont déjà populaires. 

Comment dénicher de tels contenus ? Vous pouvez utiliser plusieurs outils et méthodes pour le faire.

Les outils pour trouver des contenus à succès

3.1.1. BuzzSumo

Buzzsumo find content

Ce puissant outil vous permet d’identifier les contenus ayant connu le plus d’engagements sur les réseaux sociaux. 

C’est exactement le type de contenu à partir duquel vous allez construire votre propre contenu. 

Voici comment vous pouvez l’utiliser :

Prenons notre exemple précédent sur « planter un arbre »  

Une recherche avec BuzzSumo me permet d’avoir les contenus ayant connu le plus d’engagement : 

Tous ces contenus peuvent vous inspirer pour choisir le sujet que vous allez traiter.  

BuzzSumo vous donne également la possibilité de filtrer les contenus par : 

  • Langue de publication ; 
  • Pays ; 
  • Période de publication ; 
  • Formats de contenu : 
    • Quizz ; 
    • Infographie ; 
    • Listes ; 
    • Etc…

 

Ainsi, vous avez un aperçu des types de contenus qui fonctionnent le mieux selon une thématique précise.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas également à essayer différentes variations du même mot-clé afin de trouver le contenu idéal que vous recherchez.

BuzzSumo vous permet de voir aussi les influenceurs sur la thématique qui fait l’objet de votre recherche. 

Pour cela, cliquez sur la rubrique « influencers » situé à côté de « content ».

Vous pourrez jeter un œil à leur compte afin de voir les contenus qu’ils ont publiés et évaluer leur popularité. Il s’agit de véritables opportunités de backlinks que vous pourrez exploiter. 

N’oubliez pas de vous rendre sur les pages de la section « contenu » afin de faire des analyses poussées :

Article rechauffement climatique planter arbre

Mieux, BuzzSumo vous permet de trouver les contenus qui performent bien chez vos concurrents

Je vais seulement prendre l’exemple du site web de l’image précédente qui se trouve à la troisième position pour le mot-clé « planter un arbre » : 

  

Il est évident qu’il ne s’agit pas d’un site web spécialisé dans la plantation des arbres. Mais vous voyez l’idée, il suffit d’entrer le domaine de vos concurrents afin de voir les contenus qui ont suscité le plus d’engagements chez eux.

Il faut noter que l’outil est payant et propose 14 jours d’essai avec les fonctions élémentaires : 

Pour utiliser toutes les fonctionnalités de BuzzSumo, il faudra passer par un abonnement payant.

Ressource supplémentaire : Baclinko.com/BuzzSumo – The Definitive Guide

3.1.2. Quora

  • Utilisez l’outil : Quora

Si vous voulez écrire un article qui s’adresse à votre audience, quoi de mieux que de connaître leurs véritables préoccupations ?

Quora est une plateforme communautaire qui fonctionne pratiquement de la même façon que les forums. Cela dit, c’est une véritable espace social comme Facebook ou Twitter où vous pouvez poser des questions et avoir des réponses venant des autres membres.

Les questions et réponses traitent d’un éventail de thèmes allant des plus généraux aux plus spécifiques. Il est important de noter que les algorithmes de Quora essaient toujours de proposer les meilleurs contenus ou discussions aux différents mots-clés recherchés. 

Il s’agit d’une véritable source d’inspiration pour avoir des contenus susceptibles de susciter un vif intérêt auprès de votre audience. 

Utilisons toujours notre exemple avec le mot-clé « planter un arbre » :

Utilisation Quora planter un arbre 

Je vous recommande fortement d’effectuer aussi des recherches en anglais puisque la communauté anglaise est généralement plus active :

Trouver des resultats en anglais sur quora

Vous avez la possibilité d’utiliser des filtres afin d’affiner vos recherches :

Cibler les questions sur Quora

Vous pouvez filtrer les résultats par « sujets » :

Trouver des sujets interessants avec Quora

Il faut noter que le terme « planter un arbre » n’est pas très populaire. Mais comme il s’agit tout simplement d’un exemple, l’idée est de vous montrer comme faire.

Lorsque je clique sur le premier sujet, j’ai le résultat suivant :

Découvrir des thematiques avec Quora

Avec des sujets populaires comme celui-ci: 

Quora nombre de commentaires

Comme vous pouvez le constater, il y a certaines questions qui sont restées sans réponses:

Trouver les questions sans reponse

Alors que d’autres ont peu de réponses:

Quora apporter plus de reponses a des questions

Il est important de noter que la plupart des questions posées sur ces genres de plateformes font généralement suite à des recherches non fructueuses sur les grands moteurs de recherche tels que Google.

Il s’agit d’une occasion pour vous de répondre à divers préoccupations et si possible d’insérer un lien vers votre contenu pertinent dans vos réponses sur ces plateformes.

3.1.3. Reddit et les forums 

Consulter les reponses sur reddit

Une autre tactique efficace pour trouver du contenu populaire est de jeter un coup d’œil à Reddit et aux forums. Le principe est pratiquement le même qu’avec Quora. 

En effet, Reddit utilisent le vote communautaire pour accroître la visibilité du contenu, ce qui peut vous permettre d’avoir d’excellentes idées de sujets à succès.

Chercher les sujets sur reddit

Notez les sujets avec un grand nombre de « upvotes » pour évaluer quel contenu est populaire au sein d’une communauté donnée, et utilisez ceci comme votre base.

Il y a également les forums qui peuvent vous permettre d’avoir des idées de contenus susceptibles de faire autorité dans votre niche : 

Retouver des informations dans les blogs

  • Ou, Andilil avec 4 pages de discussion : 

Consulter les commentaires dans les forums 

Avec tous ces éléments, vous avez des idées concernant les formats et les types de contenus qui ont le plus de succès concernant la thématique que vous souhaitez aborder. 

Maintenant, il faut s’orienter vers les moteurs de recherche notamment Google pour voir les pages qui se classent le mieux.

3.1.4. Déterminez les contenus qui se classent le mieux sur Google

Une fois que vous avez identifié un sujet que vous allez traiter, faites des recherches dans Google pour connaître les contenus qui occupent les premières positions dans les SERPs.

En effet, vous ne souhaitez pas seulement créer un contenu susceptible d’avoir un engagement élevé de la part de votre audience. Il faudrait qu’il se positionne correctement dans les moteurs de recherche afin d’atteindre effectivement votre public.

Quel que soit la qualité et le niveau d’engagement que votre contenu peut susciter, il ne fera pas de bonnes performances s’il n’est pas bien positionné dans les moteurs de recherche.

Notez que 93% des expériences en ligne commencent par ces piliers du web.

93 des experiences en lignes commencent avec un moteur de recherche 2

En d’autres termes, un internaute effectue une action sur la toile 9 fois sur 10 grâce aux moteurs de recherche.

Conclusion, être visible revient à s’assurer que votre public cible puisse facilement vous trouver.

Vous allez donc faire en sorte que votre contenu d’autorité surclasse ceux qui occupent déjà les bonnes positions des SERPs. 

Mais pour ce faire, il faut analyser ces pages que Google considère comme les plus pertinentes pour la thématique.

Supposons que vous avez finit par choisir de traiter le sujet : « comment planter un arbre ? ».

Voici les résultats qui s’affichent après une recherche Google :

Résutats videos comment planter un arbre

Une fois que vous connaissez les meilleurs pages pour votre thème, faite une analyse approfondie.

Etape 2 : Faites une analyse des contenus de vos concurrents 

A ce niveau, je vous conseille de prendre en compte tous les éléments de résultats proposé par Google. 

Il est judicieux d’évaluer les performances des formats de contenu que Google propose déjà.

3.2.1. Analysez les différents types de formats proposés par Google

Google propose généralement plusieurs formats de résultats selon les requêtes de ses utilisateurs.

Ses résultats peuvent inclure : 

  • Des vidéos ; 
  • Des images ; 
  • Des infographies ; 
  • Des profils Google Maps.

Il s’agit d’indices sur le format dans lequel vous devriez présenter vos contenus. Si vous voulez optimiser vos performances, vous pouvez procéder à des combinaisons de formats.

Par exemple, si les résultats de votre recherche vous amène des résultats géolocalisés, il serait peut-être intéressant d’optimiser en plus de votre contenu d’autorité, votre fiche Google My Business afin d’augmenter vos chances d’être mieux classé.

Resultats geographique avec Google maps

Dans mon cas, des vidéos YouTube se classement en première position. Il est judicieux d’y jeter un coup d’œil afin d’évaluer le nombre de vues et d’ajouter si possible une vidéo à votre contenu.

Regarder les videos pour voir ce qui fonctionne

Il s’agit de la première vidéo des résultats de recherche et le nombre de vue est assez important. Il serait pertinent de penser déjà à ajouter une vidéo au contenu d’autorité que vous souhaitez créez.

Ces petites actions sont très importantes dans la mesure où elles vont vous permettre de créer un contenu mixte pouvant surclasser tous les types de contenus présents dans les résultats.

Il est temps de jeter un coup d’œil aux contenus des pages du résultat organique.

3.2.2. Analysez les pages du résultat organique de Google

Cette partie est très importante puisque vous allez passer au crible les résultats de la première page. 

Pour maîtriser le processus complet à adopter pour analyse de la concurrence, je vous conseille de consulter l’article sur les 5 étapes à connaître absolument pour une stratégie SEO.

Je vais néanmoins aborder certains aspects essentiels. 

Ce qu’il faut essayer de faire ici est de relever le maximum d’informations sur les contenus des pages de la première page. 

Vous allez prendre en compte des éléments tels que : 

  • La position ; 
  • Le titre ;
  • L’URL ;
  • La méta description : 
  • L’autorité de la page ;
  • L’autorité du domaine ;
  • Nombre de backlinks ; 
  • Nombre de partages ; 
  • Nombre de mots ; 
  • Qualité des visuels ; 
  • Le design de la page ; 
  • Etc…

Pour ne pas vous mélanger les pinceaux, vous pouvez utiliser le modèle d’analyse concurrentielle de Twaino

Outil gratuit Twaino analyse concurrentielle

Notez que toutes ces données sont des facteurs pris en compte par les algorithmes de Google dans les classements.

Si vous avez des difficultés à le remplir, consulter l’article que j’ai cité précédemment sur les 5 étapes en complément de la description suivante.

Pour le mot-clé « comment planter un arbre », voici les trois premiers résultats : 

  • Gerbeaud

Se rendre sur les pages de resultats

  • Le monde

Découvrir les articles tres bien classes dans Google

  • Detentejardin

Résutat Google pour comment planter un arbre

Vous allez vous servir de Moz Toolbar que j’ai cité précédemment pour récupérer automatiquement la plupart des informations. 

Activez-le et cliquez sur la flèche pour importer les informations en CSV : 

Vérifier les Page authority et Domain authority

Vous avez le fichier Google Sheet suivant :

Faire une extration des resultats MOZ pour comparer

Il vous suffit de prendre les données et de remplir votre feuille d’analyse :

Les informations restantes peuvent être collectées grâce à plusieurs outils SEO tels qu’Ahrefs et Moz.  

Pour ce exemple, je vais utiliser la solution gratuite Ubersuggest:

Résultat dans Ubesrsuggest de comment planter un arbre

A ce niveau, vous pouvez déjà noter la difficulté SEO qui est une estimation du niveau de la concurrence pour la recherche organique. Plus il est élevé, plus vous aurez des difficultés pour vous positionner.

Il est de 6 pour le mot-clé de mon exemple, ce qui est relativement bas.

Pour connaître le nombre de site référents ayant fait de lien vers la page, il faut cliquez sur la rubrique « Idées de Mots-clés » : 

Ubersuggest idees de mots cles plus resultats 

Dans la colonne de droite, vous avez les pages des SERPs et il vous suffit de cliquer sur le nombre de liens. A mon niveau, je clique sur le chiffre 4 et j’ai le résultat suivant :

Obtenir la liste des backlinks

Il est important de noter que les chiffres donnés par les différents outils sont parfois différents. Cela dit, vous avez une estimation assez approximative de la réalité sur laquelle vous pouvez appuyer pour faire vos analyses.

A ce niveau, il y a 4 différents domaines qui ont fait des liens vers la page. Toutefois, il ne s’agit pas de site web ayant des scores de domaine élevé. 

Pour cette raison, je peux donner une note de « 2 » pour la qualité des liens.

Je continue de compléter la feuille de calcul de Google Sheet : 

Pour connaître le nombre de partage de l’article sur les réseaux sociaux, vous pouvez vous servir d’Ubersuggest qui donne le nombre total :

Vérifier les partages sur un sujet

Ou, vous pouvez entrer l’URL de la page dans BuzzSumo : 

Maintenant que vous avez ces chiffres, il faut utiliser Bulk SEO Tool qui vous permet de connaître l’âge des sites de vos concurrents. Il suffit de saisir le nom de domaine et de cliquer sur « Submit » :

Age du domaine avec Bulk SEO

Ensuite, déterminez le nombre de mots présents sur la page. Pour cela, utilisez mon outil compteur de page web et saisissez l’URL :

Résultat compteur de mots Twaino

La page compte 1 563 mots, ce que j’inscris dans la feuille de calcul : 

Déterminons maintenant le nombre de liens dans le contenu (outbound link) afin d’apprécier les ressources vers lesquelles l’article renvoie. 

Pour cette étape, aidez-vous de l’extension Chek My Link qui vous permet de détecter rapidement les liens présents dans un contenu.

L’outil colore les ancres de texte, ce qui vous permet de localiser rapidement les liens.

Vérification des liens

Noter qu’il s’agit de déterminer uniquement le nombre d’outbounds links. Les liens placés dans les menus ne sont pas à considérer. 

Une fois que Chek My Link vous permet de les répérer, comptez-les de façon manuelle.

Dans mon cas, je dénombre 17 liens sortants. 

Si possible jetez un coup d’œil aux pages vers lesquelles ces liens renvoient pour enrichir éventuellement votre contenu avec.

Le reste des données à collecter se fera de façon manuelle. En d’autres termes, vous allez vous rendre sur la page web et évaluer le contenu.

Comptez le nombre d’image, de vidéos sur la page et évaluez leur qualité en donnant une note.

La page de Gerbeaud ne contient qu’une image, ce qui est très peu si vous voulez avoir un contenu d’autorité. 

Ensuite, appréciez le design général de la page et de la présentation du contenu. N’oubliez pas de tenir compte également de la lisibilité du contenu ainsi que de l’expérience du lecteur en général.

L’avant dernier point est la fraîcheur du contenu, c’est-à-dire l’ancienneté du contenu. Plus la publication est ancienne, plus vous avez de chance de la surclasser avec un nouveau contenu. 

Enfin, évaluez le niveau d’optimisation de la page avec le mot-clé principal. 

Dans mon cas, l’article est bien optimisé avec le mot-clé « Planter un arbre » puisqu’il se trouve dans : 

  • L’URL ; 
  • Le Titre ; 
  • Certains sous-titres ; 
  • Dans le texte.

Tout ces éléments ont pour objectif de mesure si oui ou non il est intéressant pour vous de vous lancer ou non dans la création de ce contenu en ciblant le mot clé “planter un arbre”.

Vérification des liens

J’inscris les dernières informations dans la feuille de calcul :

Voilà comment vous pouvez effectuer une collecte de données efficace pour évaluer les pages web existantes.

Étape 3 : Évaluez si vous pouvez proposer un meilleur contenu que ce qui existe

Maintenant  que vous avez une idée claire du contenu proposé par vos concurrents, il faudrait prendre du recul et vous demandez si vous pouvez créer un meilleur contenu.

Bonne ou mauvaise expérience utilisateur

Servez-vous de la collecte de données pour voir dans quelle mesure vous pouvez faire mieux que ce qui existe déjà. 

Vous connaissez la moyenne des différents attributs des meilleurs contenus et vous pouvez déterminer les éléments qui feront que votre contenu sera meilleur que ce qui est proposé.

Pour mon exemple, l’idée serait d’avoir peut être 10 fois plus de : 

  • Site référents ; 
  • Backlinks ; 
  • Nombre de partages sur les réseaux sociaux ; 
  • Nombre de mots ; 
  • Nombre d’images et de vidéos.

D’avoir également une note de 10/10 sur : 

  • La qualité des backlinks ; 
  • Les images et vidéos ; 
  • L’optimisation des mots-clés ; 
  • Le design ; 
  • Le niveau de détail du contenu.

S’il la plupart des contenus que vous analysez ont d’excellentes notes à tous les niveaux, il serait peut être judicieux de choisir un autre sujet moins compétitif. 

Avant de vous décider, considérez néanmoins dans quelle mesure vous pouvez faire les choses différemment. En effet, si la plupart des contenus sont des textes, vous pouvez opter pour les visuels : 

  • Vidéos ; 
  • Infographies.

Ou proposez un autre type de contenu comme les articles sous formes : 

  • De listes ; 
  • D’études de cas ; 
  • Des données d’industries ; 
  • Etc…

En conclusion, explorer toutes les options que vous avez pour construire le gratte-ciel le plus remarquable. 

Technique surenchère SEOJ’aime les longs contenus tout comme Neil Patel :

 

Dans le cas où vous constatez qu’il ne sera pas possible d’avoir un contenu 10x meilleur, il est préférable de changer simplement de sujet. 

Si vous faites seulement un contenu 2x meilleur, il est probable que vous n’ayez pas les résultats souhaités. 

Aussi, le risque d’être rapidement surclassé par un autre concurrent est élevé. L’idée est en quelque sorte de rendre très difficile la tâche pour les concurrents qui vont prendre l’initiative de vous vouloir vous devancer.

L’objectif est alors simple “ gagner sans combattre ».

Si vous pensez que vous pouvez offrir un meilleur contenu, alors il est temps de se relever les manches dans le but de proposer un article majeur.

Étape 4 : Choisissez les types de contenus evergreens

Il est très peu utile d’écrire du contenu d’autorité ayant une durée de vie limitée. 

Il attirera des lecteurs, de l’engagement et des liens pour une courte période de temps, mais son effet va vite s’estomper.

Fraicheur contenu vs contenu ancien et perimé

Et comme les performances des contenus diminuent avec le temps, votre contenu risque d’être rapidement surclassé lorsque d’autres contenus plus frais seront publiés.

C’est pourquoi, j’aurai tendance de vous conseiller de choisir des sujets evergreens dont l’effet durent dans le temps et qui peuvent être considérés comme intemporels

Mon exemple « Comment planter un arbre » peut être considéré comme intemporel. Le processus pour planter un arbre n’est pas susceptible de changer avec le temps.

Par contre, un sujet sur « La Mairie de xxxx plante des arbres à l’occasion de xxx » est susceptible de perdre de l’impact au fil du temps. 

Alors, voici les types de contenu qu’il faut éviter si vous voulez créer un contenu d’autorité : 

  • Les articles d’actualité ;
  • Les articles concernant une saison donnée ; 
  • Les articles tournés vers les tendances actuels ;
  • Les statistiques qui peuvent vite changer ou devenir obsolète.

Maintenant, voyons quels types de contenu convient le mieux en fonction de votre stratégie : 

3.4.1. Les Guides et les tutoriels « Comment faire » 

Les articles basés sur les processus permettent souvent d’obtenir de beaux succès. Il faut simplement s’assurer que les techniques que vous décrivez ne changeront pas dans un avenir proche.

C’est le cas de mon article sur le « funnel de vente » :

Contenu surenchere Comment creer un funnel de vente

Ainsi que de plusieurs autres de mes articles déjà publiés.

3.4.2. Les définitions de l’industrie 

Il s’agit du format qui est pratiquement le plus facile à réaliser de ma liste. En effet, vous ne pouvez pas vous tromper avec les définitions des acronymes et des expressions communs du jargon de votre industrie. 

Contenu surenchere dictionnaire

Ces définitions ne sont pas susceptibles de changer dans l’avenir. Ce qui signifie que vous pouvez écrire ce contenu une seule fois et en bénéficier au fil du temps.

3.4.3. Les listes de ressources / outils

Faire une liste de ressources populaires de votre secteur constitue un excellent point de départ.

Contenu surenchere les meilleures formations

Cela dit, il faut vérifier périodiquement vos liens pour vous assurer qu’aucune des ressources auxquelles vous faites référence n’est mise hors ligne.

3.4.4. Des positions inchangées sur les enjeux de l’industrie 

Ce type de contenu est le plus difficile à trouver puisqu’il s’agit d’analyser les différents sujets afin de trouver ceux qui auront une durée de vie importante. 

Contenu surenchere nom et logo google

Bien que peu de choses dans ce monde soient vraiment immuables, vous devriez être en mesure de trouver au moins quelques sujets généraux qui ne sont pas susceptibles de changer de façon significative dans un avenir proche.

3.4.5. Les Foire aux questions (FAQ)

Les articles de la FAQ peuvent fournir des conseils utiles aux débutants dans votre domaine, faisant de ces articles des éléments importants de vos campagnes de contenu.

Contenu surenchère SEM

Une fois que vous avez décidé du type de contenu à créer, il faut passer à l’une des phases les plus importantes en SEO : La recherche de mots-clés. 

Etape 5 : Faites une recherche de mots-clés 

A ce niveau, il est important d’utiliser les outils SEO afin d’avoir une analyse précise des mots-clés. 

En effet, écrire du contenu qui se positionne correctement pour un mot-clé à fort potentiel est la meilleure façon d’aider votre site Web à booster son référencement. Mais ne serait-il pas mieux que votre contenu se positionne sur plusieurs mots-clés ?

En effet, Google tient compte désormais du contexte des contenus ainsi que des mots et expressions employés. Autrement dit, Google essaie de comprendre tous les contenus qu’il traite afin de proposer à ses utilisateurs les meilleurs résultats même s’ils ne sont pas optimiser sur un mot-clé en particulier.

Prenons par exemple la requête « visiter Disneyland Paris sans payer » :

Faire une recherche Visiter disneyland sans payer

Vous allez constater que Google a compris ma requête ou mon intention de recherche qui est de connaître les bons plans pour visiter Disneyland.  

Gardez à l’esprit que la recherche évolue et que l’optimisation d’un contenu pour un mot-clé spécifique est une stratégie qui perd de plus en plus d’efficacité. 

Ce sujet fera l’objet d’un de mes prochains articles, mais vous pouvez déjà prendre connaissance de mon article sur la stratégie SEO à connaître. J’ai eu l‘occasion d’y expliquer comment tenir compte de l’intention de recherche pour une recherche de mots-clés efficace.

Cibler quelques mots-clés ayant un champ sémantique similaire peut aider Google à mieux comprendre votre contenu et à améliorer le classement de votre contenu sur plusieurs requêtes. 

Vous voulez créer un contenu d’autorité qui aborde différents aspects de la thématique que vous traitez. Il est pertinent de cibler plus d’un seul mot-clé, même si vous pouvez considérer un mot-clé comme principal et les autres secondaires.

Faire une recherche de mots clés peut vous permettre : 

  • D’inclure dans votre contenu les différentes facettes d’un sujet donné ;
  • D’évaluer le trafic des mots-clés que vous avez choisi. 

Je considère toujours mon exemple sur « comment planter un arbre ». 

Pour faire simple, je peux aller sur Quora et intégré dans mon article une partie qui traite de certaines questions posées par les internautes :

Pour cette étape vous pouvez consulter les plateformes communautaires pour avoir des idées sur certains aspects que vous allez traiter dans votre contenu et utiliser les outils SEO afin de capter le trafic issu des mots-clés.

Une autre solution efficace est d’utiliser les générateurs de mots-clés tels qu’UberSuggest afin de trouver des mots-clés similaires : 

Résultat dans Ubesrsuggest de comment planter un arbre

Sur l’image, j’ai le volume approximatif du trafic pour le mot clé. 

Cliquez sur « Idées de mots-clés » pour avoir d’autres suggestions : 

Ubersuggest idees de mots cles plus resultats

Ou également sur « Idée de contenus » pour avoir d’autres termes ou aspects à aborder : 

Vérifier les partages sur un sujet

Après la sélection des mots-clés sur lesquels vous souhaitez voir votre contenu se positionner évaluer leur trafic mensuel pour déterminer s’ils vous permettront d’attirer beaucoup d’attirer une grande partie de votre audience. 

Vous n’avez aucun intérêt à vous positionner sur un mot-clé dont le volume de recherche mensuel est de 10 ou 100. De même, il est judicieux d’éviter les mots-clés ayant des volumes de recherche trop élevés ou un niveau de difficulté assez important. 

L’idéal serait d’opter pour les mots-clés à longue traînes qui vous permettent d’avoir du trafic qualifié. Ils feront également l’objet d’un prochain article.

Mots clés de longue Traine SEO

En bonus, vous pouvez également utiliser Google trends afin d’analyser les tendances des mots et expressions que vous avez choisi selon les périodes de l’année.

Cet outil est très facile à utiliser et vous permet de découvrir la popularité des thématiques sur une période et dans des zones géographiques données.

Il faut noter que l’outil se base sur les requêtes de ses utilisateurs et c’est une très bonne façon de trier les mots-clés sur lesquels vous allez vous positionner.

Prenons mon exemple « comment planter un arbre » : 

Google trends comment planter un arbre

Vous avez également l’intérêt par région et les sujets associés : 

Vous pouvez ajouter des filtres pour avoir des résultats plus précis. 

A ce niveau, je m’intéresse uniquement à la France et aux données sur une période de 5 ans minimum : 

Mieux, vous avez la possibilité de faire une comparaison entre plusieurs mots-clés. 

Dans mon cas, je vais prendre le mot-clé « acheter un arbre » : 

Comparaison comment planter un arbre VS acheter un arbre

Voilà à peu près comment vous pouvez affiner le choix de vos mots-clés. Ou encore, programmer la publication de vos contenus selon les périodes où ils suscitent le plus de l’intérêt.

Une fois les mots-clés sélectionné, déterminez l’intention de recherche de votre audience. Pour faire simple, il s’agit de prendre en compte les besoins de votre audience et de définir l’angle sous lequel votre contenu sera créé.

Si on suppose que mon audience est composée de jardiniers, il est probable qu’ils fassent la requête « planter un arbre » pour connaître les meilleurs outils et périodes pour planter leurs arbres.

Dans le cas où mon audience serait composée de personnes s’intéressant à l’écologie, la requête « planter un arbre » peut indiquer qu’ils veulent savoir les bénéfices environnementaux de planter un arbre. 

Il s’agit de deux perspectives différentes concernant la même thématique. Une étude approfondie s’impose donc avant que vous ne passiez à la phase effective de création de votre contenu.

N’hésitez donc pas à prendre connaissance de mon article sur le cocon sémantique pour approfondir le sujet.

Une fois que vous êtes fixé, commencez par créer votre contenu d’autorité. 

Étape 6 : Créez un long contenu qui fait autorité sur sa thématique 

A moins d’avoir déjà une grande autorité et que vous soyez considéré comme une référence dans votre domaine, il est judicieux d’éviter les contenus de petites tailles. 

J’aime les longs contenus tout comme Neil Patel : 

Le contenu plus long a tendance à performer d'avantage à tous les niveaux - Neil Pantel

Si j’avais publié un contenu de 500 – 1000 mots sur le funnel de vente, il est fort peu probable que mon article se classe aussi bien.

Nombre de mots par articles funnel de vente

Ecrire un article plus long que ce qui existe déjà est un excellent moyen pour vous de vous démarquer. 

En effet, la plupart des articles publiés ont une longueur comprise entre 500 et 1 000 mots. Ce qui est relativement peu lorsque vous voulez que vos articles aient une bonne performance. 

La taille est donc le premier élément à prendre en compte pour votre contenu d’autorité.

Notez qu’il y a de nombreux avantages dans la création de longs contenus : 

  • Vous allez être considéré par vos visiteurs comme une personne ayant fourni plus de travail / recherche à la production d’un contenu et vous serez perçu comme un leader d’opinion sur la thématique. Ils n’auront plus besoin de parcourir 10 sites Web différents pour obtenir des informations sur le même sujet.
  • Le contenu long-forme est durable puisque vous pouvez lancer plusieurs campagnes de marketing uniquement en les ré-affectant ; 
  • Les articles plus longs génèrent des opportunités sur une plus longue période. En effet, vous allez attirer des backlinks et du trafic organique de Google de façon intemporelle.

Je vais me proposer de vous montrer les statistiques qui vous feront certainement adopter ce format.

3.6.1. Pourquoi créer un long contenu ?

Facteur 1 : Les longs contenus apportent une immense valeur ajouté à l’audience

Contrairement aux articles très courts, les longs contenus ne font pas seulement gratter la surface pour une thématique. Ils apportent de la valeur aux lecteurs en couvrant tous les angles de la thématique. 

Il est important de noter qu’à l’instar des moteurs de recherche, la manière dont les internautes effectuent les recherches évolue également.

En effet, les internautes souhaitent désormais avoir des réponses à des questions spécifiques. Ce qui fait que le nombre de requêtes avec des mots-clés à longue traîne est important : 

Mots clés de longue Traine SEO

En tant que content marketer, vous aurez donc à composer laborieusement plus de mots afin d’optimiser votre contenu pour les moteurs de recherche. 

Il ne faudrait pas oublier que les utilisateurs qui utilisent des mots-clés aussi précis sont généralement à la phase de décision pour effectuer un achat.

Par exemple, un internaute qui recherche “Chaussure homme de soirée taille 42 pas cher” est susceptible d’être plus proche de l’achat que celui qui recherche “Chaussure homme”. 

Les longs contenus vous permettent de cibler aisément ce type de mots-clés, ce qui les rend beaucoup plus propices à la conversion. 

Facteur 2 : Plus le contenu est long, plus il suscite d’engagement 

Moz et BuzzSumo ont réalisé une étude sur 1 millions d’article et le constat qu’ils ont fait est que 85% des articles faisant partie de l’étude ont moins de 1 000 mots : 

La même étude a permis de constater que plus le contenu est long, plus il a : 

  • De partages ; 
  • De likes ; 
  • De backlinks.

Il est important de noter qu’il y a une corrélation prononcée entre la longueur des articles et le positionnement des pages dans les SERP : 

Sans oublier l’étude de Moz qui montre la corrélation entre la longueur des contenus et le nombre de liens :

Nombre de liens entrants sur 500 posts Nombre de mots sur 500 Posts

Dans la même logique, HubSpot a effectué une analyse sur 6 192 de ses articles. 

Le constat est sans appel : Les articles ayant plus de 2 500 mots sont ceux qui gagnent le plus de liens :

Les articles ayant plus de mots sont ceux qui gagnent le plus de liens

Il en va de même pour le nombre de partages sur les réseaux sociaux :

Nombre de mots vs Nombre de partage moyen sur les réseaux sociaux

Cela dit, ce sont les articles ayant une longueur comprise entre 2 250 et 2 500 qui connaissent le maximum de trafic : 

Nombre de mots vs trafic organique moyen

Allons encore plus loin avec l’étude de BuzzSumo sur 100 millions d’articles. Le constat qui a été fait est que les articles les plus longs ont connu le plus de partage sur les réseaux sociaux :

Nombre de partages en fonction du nombre de mots

Les recherches d’industrie ne s’arrêtent pas à ce niveau puisque Garret Moon de CoSchedule’s à analyser 6 mots-clés à longue traîne, le format de requête le plus utilisé par les internautes. 

Il a constaté que les contenus qui se positionnent le mieux ont environ 2 000 mots. 

Nombre de mots moyen avec les positions associées

Considérons également le  cas de WordStream qui hésitait quant à la publication de longs contenus ou d’articles ayant plus de 1 000 mots. 

Après avoir effectué des essaies avec de tels contenus, ils ont constaté une augmentation du temps passé par les utilisateurs sur leurs pages web.

Augmentation du nombre de mots Contenu surenchere

Il en va de même pour mon site web puisque la plupart de mes articles ont plus de 10 000 mots : 

 

Mon record pour l’instant est de 20 minutes 44 secondes en moyenne sur mon article portant sur Google Search Console

Voilà les statistiques et les données d’industrie qui confirme les performances des longs contenus.  Il est évident que c’est la forme à privilégier lorsque vous souhaitez créer un contenu d’autorité. 

Alors, comment faire pour créer un long contenu, je vous donne tous les détails.

3.6.2. Comment écrire un long article de plus de 3 000 mots ?

Je vous conseille de créer des articles ayant un grand volume de mots, mais il est évident qu’il faut éviter de gonfler votre article uniquement dans le but de le voir plus dense que les publications existantes. 

En effet, les statistique révèlent que : 

« 72% des spécialistes du marketing pensent que la création de contenu pertinent est la tactique de référencement la plus efficace ».

72% des specualsites du marketing pensent que la creation de contenu pertinent est la tactique de referencement la plus efficace

Je préconise de penser longueur et pertinence simultanément ! 

Assurez-vous que votre long contenu ajoute réellement de la valeur à vos lecteurs. N’oubliez pas que Google tient compte de la pertinence des articles et de l’interaction que les lecteurs ont avec votre contenu. 

S’il n’est pas utile et pertinent, il ne sera pas considéré comme un contenu d’autorité : Ni par les moteurs de recherche, ni par les lecteurs.

Voici donc un processus simple et clair sur comment construire un article de grande taille.

Phase 1 : Effectuez des recherches intensives 

Il n’y a pas 36 solutions pour rédiger un long contenu de haute qualité. Il faut obligatoirement passer par l’étape de la recherche approfondie. 

Même si vous êtes un expert par rapport au sujet sur lequel vous souhaitez rédiger votre contenu, il est toujours pertinent de procéder à des recherches approfondies. 

Cela vous permet de découvrir de nouveaux aspects à couvrir afin de rendre encore plus complet et intéressant votre article.

Jetez par exemple un coup d’œil à mon article sur les 89 chiffres clés du SEO à  connaître absolument : 

Contenu surenchere les chiffres a connaitre

Bien que je connaisse déjà certaines statistique SEO, cela m’aurait été impossible de produire un contenu aussi long et qualitatif sans effectuer des recherches. 

Cela étant, comment avoir toutes les informations que vous voulez sans perdre beaucoup de temps ? 

Astuce 1 : Utilisez les syntaxes de Google 

Pour vos recherches, vous allez évidemment utiliser Google et c’est bien normal. 

Mais saviez-vous que vous pouvez utiliser des syntaxes sur Google qui vous permettront d’avoir des résultats précis ?

Si vous ne le saviez pas, consulter cette vidéo de Matts Cutt qui vous permet d’avoir quelques simples astuces : 

Vos recherches seront alors plus précises et vous serez en mesure de trouver rapidement l’information que vous recherchez.

Astuce 2 : Utilisez d’autres moteurs de recherche que Google 

J’ai publié récemment un article sur d’autres moteurs de recherche auxquels on ne pense pas. Vous pouvez les consulter afin de choisir le moteur de recherche qui correspond à votre thématique. 

Vous pouvez par exemple faire usage de Google Scholar qui vous permet d’avoir des contenus scientifiques selon votre sujet.

Faire des recherche sur Google Scholar

Voici le résultat pour le mot-clé « comment planter un arbre » : 

Comment planter un arbre Google Scholar

Il est toujours bien d’appuyer vos arguments avec des informations scientifiques pour ne pas laisser le moindre doute chez le lecteur.

Astuce 3 : Faites des recherches en anglais 

Dans la plupart des secteurs, il y a beaucoup plus d’informations anglophones que francophones. Alors si vous avez la chance de comprendre l’anglais, lorsque vous le lisez, alors n’hésitez pas.

Les blogs anglais fournissent beaucoup plus d’informations et je vous conseille d’utiliser cette langue lorsque vous vous lancez à corps perdu dans les recherches. 

De plus, la communauté anglaise à tendance à publier beaucoup d’études et de données d’industrie. 

Il s’agit donc d’une excellente option pour enrichir votre contenu.

Phase 2 : Créez une structure pour votre contenu 

Vous savez désormais quelles informations vous allez traiter dans votre article. Il est temps de définir la structure que vous allez suivre pour qu’il y ait une cohérence dans vos idées.

Il n’y a pas une règle d’or en la matière, puisque certains rédacteurs préfèrent définir la structure de leur article à la fin de la rédaction. D’autres par contre, préfère suivre un plan strict. 

Quel que soit votre préférence, il est néanmoins important d’avoir une idée approximative de la structure que vous allez suivre. 

Bien évidemment, elle sera ajustée au fur et mesure qu’il sera nécessaire de le faire.

Votre structure peut se présenter de cette façon : 

Par ailleurs, dans le cas où vous aurez envie d’ajouter des éléments à votre plan, posez-vous ces questions : 

  • Votre public cible sera-t-il intéressé par le sous-thème que vous comptez couvrir ? Une  évaluation du volume de recherche concernant le sous-thème peut vous aider à vous décider
  • L’ajout d’une étude de recherche particulière dans votre contenu présente-t-il votre idée de façon convaincante ?

Jetez un dernier coup d’œil à votre plan afin de vous assurer qu’il reflète vos objectifs de création de contenu et ajoute de la valeur à vos lecteurs.

Phase 4 : Rédiger votre article au brouillon

Comme le recommande SlidShare, écrivez seulement à cette étape sans vous préoccuper de la construction des phrases ou de l’ajout ou non de telles images ou ressources. 

 

Vous allez vous occuper de la correction au moment de l’édition de votre contenu. 

Comme vous avez effectué des recherches intensives à la phase 1, vous avez probablement beaucoup d’idées à développer. Plus vous avez d’éléments de recherche, plus vous serez en mesure d’atteindre le nombre de mots que vous vous êtes fixé. 

Par ailleurs, il est recommandé d’écrire l’introduction et la conclusion à la fin de votre rédaction. En effet, cela permet d’avoir assez d’éléments pour faire un bon résumé de tout ce que vous avez eu à dire. 

Cette approche vous permet également de bien introduire le contenu de votre article puisque plusieurs éléments dont vous n’aviez pas forcément idée vont certainement s’ajouter à votre article. On a tendance à bien présenter ce que l’on maitrise, dit-on. 

Cependant, choisissez toujours l’approche de rédaction qui fonctionne le plus pour vous ! 

Phase 5 : Traitez le sujet en profondeur

Il n’y a pas une limite précise de nombre de mots à atteindre et je ne m’en fixe pas. Soyez le plus complet possible en traitant tous les aspects qui sont importants pour votre audience.

Creuser vos sujets en profondeur

L’approfondissement d’un sujet permet de créer un contenu plus complet et d’offrir ainsi plus de valeur à vos lecteurs. Votre but devrait être de créer la source ultime pour le sujet en question.

Mettez-vous à la place de votre public pendant un moment. 

Aimeriez-vous : 

  • Parcourir de multiples ressources pour avoir des bribes d’information ? 
  • Ou préférez-vous avoir une ressource solide qui vous donne toutes les informations nécessaires sans jamais vous donner une raison de quitter la page ?

Si vous êtes comme moi, c’est la deuxième option qui me semble la plus évidente. 

Gardez à l’esprit que les gens sont occupés et personne n’a le temps de passer au crible internet dans le but de trouver des informations ici et là. 

Cela signifie qu’il faut :

  • Prendre le temps de faire des recherches approfondies : 
  • D’aborder tous les points importants de la thématique ; 
  • D’ajouter des statistiques à jour ; 
  • De compléter avec des études de cas pour illustrer les résultats concrets ; 
  • Etc…

Tout cela demande du temps, un investissement important et de la patience. Mais vos efforts seront récompensés par la suite.

Phase 6 : Enrichissez votre contenu avec des data 

« L’approche axée sur les données se concentre sur la création de contenu de haute qualité qui résout les problèmes ou les questions qui préoccupent le public en offrant des preuves et en étayant chaque affirmation par des découvertes scientifiques, des données et des recherches à jour », Pawel Grabowski.

Cet aspect est très important et je vous invite à utiliser beaucoup de statistiques et de données pour consolider vos affirmations. 

Qui n’aime pas l’approche scientifique où des chiffres servant de preuves aux arguments ?

Analyse de données SEO

Certains blogueurs commencent à l’utiliser dans leur stratégie de contenu, mais votre contenu d’autorité devra faire mieux. C’est là que l’analyse de la concurrence a vraiment toute sa valeur. 

Lorsque vous constatez que vos concurrents utilisent des données, des études de cas et des statistiques dans leur contenu, vous devriez en fournir plus dans votre article. 

Quand les gens investissent leur temps dans la consommation de contenu, ils veulent ce qu’il y a de mieux. Fournissez donc des références à des ressources qui sont pertinentes au sujet que vous couvrez. 

Je vais dédier un article spécial sur la création de « data-driven contenu ». 

A ce niveau, vous avez fini de rédiger le brouillon de votre article, il faut passer à l’étape des corrections.

Etape 7 : Editez votre contenu 

A cette étape, vous allez vous concentrez sur trois éléments essentiels : 

  • Les titres ; 
  • La lisibilité du texte ; 
  • Optimisation pour le référencement.

3.7.1. Des titres et sous-titres convaincants

Le titre est votre plus grand atout pour attirer les visiteurs sur votre contenu.

Tous les efforts que vous avez déployés pour la création de votre contenu ne servira à rien si aucun lecteur ne clic sur votre article pour le lire.

Il est important de savoir que 80 % des gens ne liront que le titre et seulement 20 % vont lire le reste de votre contenu. Mais une fois qu’un visiteur débute la lecture, rien n’indique qu’il va lire votre article complet. 

En effet, si vous n’impressionnez pas un utilisateur dans les 10 à 20 premières secondes, il n’hésitera pas à quitter votre page.

Probabilité de quitter la page après quelques secondes

Cette statistique est d’autant plus vraie puisqu’on a tous l’habitude de sauter les pages dont les contenus ne nous attirent pas au premier coup d’œil.

Un titre captivant fait partie intégrante de la technique de surenchère et si vous n’êtes pas doué pour créer des titres convaincants, vous pouvez consulter mon guide sur la création de titres captivants

Vous allez y trouver : 

  • Des méthodes qui fonctionnent ; 
  • Des formules qui ont fait leur preuve ; 
  • Des outils efficaces pour évaluer l’impact de vos titres.

N’oubliez pas également de bien choisir les sous-titres puisqu’ils sont les fils conducteurs pour un lecteur à la recherche d’informations spécifiques sur votre article.

Si un visiteur ne trouve pas ce qu’il cherche, il sera déçu et quittera votre site. Ce qui nous amène au second point de la phase d’édition.

3.7.2. Veillez à ce que votre texte soit agréable à lire

Cette étape peut venir avant ou après avoir trouvé des titres et sous-titres captivants. Ici, vous allez revoir la construction de vos phrases et de vos paragraphes.

Si vous constatez que vous avez de longues phrases, essayez de les diviser en plusieurs phrases pour faciliter la lecture. L’idée est d’avoir des phrases d’environ 10, 15, voir 20 mots maximum.

Les phrases courtes aident le lecteur à bien digérer votre contenu car elles augmentent la lisibilité du contenu de 58%.

Les phrases courtes aident vos lecteurs à digérer plus facilement votre contenu

Profitez de cette occasion pour corriger les fautes que vous avez laissées à la première phase de rédaction.

Il faut également veiller à ce que votre contenu soit lisible notamment en gérant bien les espaces. 

Considérez les deux exemples suivants, lequel choisirez-vous de lire ? :

Rendre votre contenu scannable facilement

Celui de gauche est beaucoup plus attirant que celui de droite, n’est-ce pas ?

Même si celui de droite offre de précieuses informations, je pense que beaucoup de lecteurs choisiront de ne pas le lire. Il suffira pour eux de quitter la page et d’aller consulter un autre site web. 

Ne commettez pas une erreur similaire dans votre article surtout lorsqu’il est long !

Vous devriez également utiliser des paragraphes plus courts de 3 à 6 lignes maximum. 

Laissez également un espace supplémentaire entre vos paragraphes pour offrir une meilleure expérience de lecture à votre audience.

Penser a espacer votre contenu

Dans la mesure du possible, vous devriez également utiliser des puces pour faire des listes. Ils aident le lecteur à traiter l’information plus rapidement que les paragraphes groupés.

Si vous avez un blog qui n’est pas B2B comme le mien, vous pouvez utiliser des contractions puisqu’elles correspondent à la façon dont nous menons des conversations. 

Vos lecteurs apprécieront un ton d’écriture conversationnel plutôt qu’un ton formel. Cela dit, il faut prendre des précautions comme le recommande Bkacontent qui indique qu’il faut seulement utiliser les abréviations  : 

  • “Lorsqu’on utilise une citation directe d’un particulier ;
  • Lorsque vous utilisez un idiome qui contient déjà une contraction (la suppression de la contraction enlèverait probablement à l’attrait simpliste de l’idiome) ;
  • Lors de la rédaction des notes de bas de page d’un texte formel, où une rupture dans la formalité n’est pas désapprouvée ;
  • Lorsqu’il s’agit d’un style d’écriture personnel ;
  • Lorsque vous écrivez sur les contractions elles-mêmes.”

Augmentez également l’UX de votre article en créant une table des matières.

Proposer une table de contenu

Pensez également à colorer certaines sections de votre article pour faciliter la lisibilité du texte : 

Ne pas hesiter a citer ses sources

3.7.3. Optimisez votre contenu pour le SEO

Assurez-vous que votre article est optimisé pour vos mots-clés cibles. Vous pouvez essayer d’inclure dans certaines sections de votre contenu votre mot-clé principal :

  • L’URL ; 
  • Le titre ; 
  • Certains sous-titres ; 
  • Les balises méta ;
  • Dans le texte.

N’oubliez pas d’utiliser également des mots-clés à longue traîne afin d’attirer du trafic qualifié vers votre site web. 

Pour aller plus loin, consulter mon guide sur le SEO afin de connaître toutes les optimisation On-Page que vous pouvez mettre en place pour votre contenu.

Pour vous assurer de la bonne optimisation de votre contenu, vous pouvez utiliser un plugin SEO tel que Yoast

Yoast le plugin SEO

De plus, enrichissez votre contenu d’autorité avec des liens externes pertinents. Cela permet à vos lecteurs d’avoir des sources supplémentaires s’ils veulent approfondir leur connaissance. 

Cela dit, il faut faire preuve de prudence puisqu’il déconseillé de faire des liens vers des sites web spammeurs ou de très basse qualité. Sinon, les performances de votre site web dans les SERPs sera négativement impactée et les autres liens présents sur la page n’auront pas une grande valeur.

Les liens nofollow ne sont pas suivis, mais ils peuventn avoir une certaine valeur à ne pas négliger

Le googler Matt Cutts indique : 

« De la même manière que Google fait moins confiance aux sites lorsqu’ils font des liens vers des sites spammeurs ou de mauvais ‘’quartiers’’, certaines parties de notre système encouragent les liens vers de bons sites. ». 

C’est pour cette raison que lorsque vous enrichissez votre contenu avec des liens vers des pages d’autorité, vous avez plus de chance de bien ranker dans les résultats.

Les liens provenant de sites d'autorité améliorent vos chances de bien ranker dans Google

Dans le cas où vous pensez qu’une ressource est très pertinente pour vos lecteurs, mais vous doutez de sa crédibilité, utiliser l’attribut « nofollow ». 

Cela permet de signaler à Google de ne pas considérer le lien dans ses évaluations. Si vous n’êtes pas habile pour évaluer la valeur d’un site web, utiliser seulement les liens normaux lorsque le site web est une référence dans son secteur et digne de confiance comme Wikipédia.

Sachez néanmoins que nofollow n’est pas une alternative pour faire des liens vers des sites web de faible qualité. 

Les liens nofollow ne sont pas suivis, mais ils ont une certaine valeur et inutile de la gaspiller : 

Les liens nofollow ne sont pas suivis, mais ils peuventn avoir une certaine valeur à ne pas négliger

En ce qui concerne les liens internes, n’utilisez pas l’attribut nofollow. Optez pour les liens normaux afin de passer du jus de liens vers les différentes pages web de votre site web.

Pour faire correctement le maillage interne, vous pouvez utiliser la stratégie du cocon sémantique.

Voilà quelques bonnes pratiques pour optimiser votre contenu afin d’augmenter ses chances de bien ranker dans les SERPs.

Étape 8 : Offrez une expérience multimédia riche aux lecteurs

L’Internet est devenu très visuel : 

De même que l’intérêt des internautes pour les vidéos : 

Après avoir cerné cette tendance, Google a commencé à valoriser les visuels dans ses résultats. Ainsi, dans toutes les recherches par mots-clés aux États-Unis : 

  • 55% renvoient au moins une vidéo ; 
  • 40% renvoient au moins une image.

Pour les contenus longs, les visuels ont encore plus de sens dans la mesure où il est difficile de s’imaginer lire un bloc de texte de plus de 3 000 mots.

Les vidéos et les images vous permettent de faire respirer votre contenu en le rendant plus facile à digérer. 

A ce sujet, gardez à l’esprit qu’une étude a montré qu’une personne arrive seulement à retenir entre 10 à 20 % de l’information orale ou écrite, contre 65 % de l’information visuelle.

Prenons cet exemple de mon article sur la formation au SEO :

Illuster avec des images uniques et de qualites

Cette infographie sur le SEO m’a permis de synthétiser les données de telle sorte que le lecteur puisse appréhender en quelques secondes l’information que j’essaie de faire passer.

En plus d’images et de vidéos, j’utilise des captures d’écran, des graphiques et des infographies pertinents afin de rendre plus agréable et digeste les longs contenus que j’ai l’habitude de publier.

Proposer des impressions ecran ou printscreen

  • Prenez des captures d’écran d’articles pertinents et créez des liens vers ces articles. 
  • Téléchargez des images à partir des banques d’images ou créez des images originales
  • Recherchez des vidéos pertinentes sur YouTube et intégrez-les dans vos articles. 

Il s’agit de quelques astuces pour enrichir votre contenu de visuels. 

Vous pouvez également ajouter des images GIF animées puisqu’ils sont divertissants et sont les plus partagés sur les médias sociaux selon Buffer : 

Le nombre de partage sur les réseaux sociaux en fonction de la typologie de contenu

Globalement, les visuels augmentent la valeur perçue de votre message et optimisent votre contenu pour les médias sociaux

Donc, assurez-vous de les inclure dans vos longs articles.

Les tactiques les plus importantes pour optimiser le contenu des réseaux sociaux

Après avoir intégré les visuels, votre article est prêt à être publié. 

Mais avant de le mettre en ligne, relisez le une dernière fois pour corriger : 

  • Les fautes de grammaire et d’orthographe ; 
  • Les fautes de ponctuations ;
  • La syntaxe des phrases et leur construction ; 
  • La cohérence des visuels avec votre contenu ; 
  • Etc…

Si vous utilisez Microsoft Word ou Google  Doc, vous aurez le privilège d’être signalé de la présence de quelques fautes. Cela dit, ces outils ne sont pas toujours parfaits et il faut que vous relisiez vous-même votre copie.

Il est également recommandé de faire appel à une personne extérieure qui, avec un regard neuf, vous permettra de corriger les fautes que vous avez omis.

Etape 9 : Publiez votre contenu et faites sa promotion 

Une fois que votre article est totalement prêt, il ne reste plus qu’à le publier et à faire sa promotion.

A cette étape, vous avez déjà fourni beaucoup d’efforts, mais la rédaction seule ne suffira pas à faire de votre contenu du jour au lendemain une source d’autorité. 

Pour tirer pleinement profit de votre contenu de qualité, vous devez vous assurer qu’il atteigne les influenceurs de votre communauté.

Pour cela, vous pouvez vous lancer dans le marketing d’influence ou Influencer Marketing en anglais.

Moz fait savoir que : 

« Influencer Marketing est le nom que nous donnons au processus de développement de relations avec des personnes influentes qui peuvent vous aider à créer de la visibilité pour votre produit ou service. Ce type de marketing dépend de ce que vous avez quelque chose de grand à offrir à vos clients potentiels, et l’audience de l’influenceur, et il dépend également de la construction d’une bonne relation avec l’influenceur. »

Toutefois, il faut s’y prendre de la bonne manière.  

En effet, seulement 43% des bloggeurs estiment que solliciter les influenceurs pour la promotion de leur contenu donne de bons résultats.

Résultats obtenus par les bloggers en fonction des différents canaux de promotions

En effet, envoyer des messages automatiques à des centaines de personnes ne vous permettra pas d’avoir des résultats efficaces. 

Personnalisez chaque courriel que vous envoyez puisqu’ils auront 20,3% plus de chance d’avoir des réponses que les mails automatisés : 

Des messages personnalisés permettent d'améliorer significativement le taux de réponses

Ne soyez pas pressant dans le premier courriel en demandant à tout le monde de partager directement votre article. 

Le taux de réussite de cette stratégie est plus faible quelle que soit la qualité du contenu.

Passez un peu de temps à interagir avec l’influenceur et à ajouter de la valeur à son blog ou à son entreprise. 

Ils l’apprécieront et comme ils vous font confiance, ils sont plus enclins à partager votre contenu.

 

Pour cette partie, je vous suggère de consulter mon guide sur la création de backlinks. Vous avez toutes les démarches et astuces pour mener à bien vos campagnes de promotion.

N’oubliez pas également de diffuser votre message sur les réseaux sociaux tels que : 

  • Facebook ; 
  • Twitter ; 
  • Reddit 
  • Etc…

Voilà comment vous pouvez mettre en place la technique de surenchère. Si vous suivez les étapes, vous êtes susceptibles d’avoir de très bons résultats comme les statistiques tendent à le prouver.

Il reste une dernière étape afin de confirmer l’effectivité de la stratégie.

Chapitre 4 : Analysez les performances de votre contenu 

La dernière partie, va consister à analyser les performances de votre contenu. 

Il s’agit d’une étape à ne pas prendre à la légère, car c’est justement l’analyse de ces informations qui vont vous permettre de comprendre les contenus susceptibles de plaire à votre audience, et donc d’en proposer encore d’avantage par la suite.

Car comme le dit Lord Kelvin : 

« Si vous ne pouvez pas mesurer, vous ne pouvez pas améliorer »,.

Il y a plusieurs indicateurs que vous pouvez suivre lorsque vous analysez le succès de votre contenu. Mais il est judicieux de s’attarder sur ceux qui sont les plus pertinents pour votre stratégie. 

Pour ce faire, pensez à vos objectifs marketing et commerciaux afin de déterminer ce que le succès représente pour vous. 

Si vous souhaitez faire du branding et faire connaître votre marque, alors les indicateurs tels que le nombre de prospects ou de conversions ne seront pas forcément vos priorités.

Dans cette condition, les facteurs les importants seraient : 

  • Le nombre de nouveaux abonnés ; 
  • Le nombre de likes ; 
  • Le nombre de commentaires ; 
  • Le nombre de partages ; 
  • Etc…

Tous les indicateurs pouvant vous permettre de mesurer la notoriété de votre marque devraient être considérés. 

N’oubliez pas d’évaluer également les canaux de distribution que vous utilisez. Si les canaux ne sont pas pertinents pour votre public cible, vous risquez de ne pas obtenir de bons résultats. 

Voici la liste complète des indicateurs que vous pouvez être amené à suivre. A vous de faire le choix de ce qui est le plus pertinent pour votre stratégie. 

Les métriques associées aux contenus

Il y a principalement 4 grandes catégories d’indicateurs :

  • L’engagement de l’audience ; 
  • Les comportements de l’utilisateur ; 
  • Les paramètres SEO ; 
  • Les performances de l’entreprise.

4.1. Les indicateurs d’engagement de l’audience 

4.1.1. Le nombre de likes et de partage

Like ou dislike facebook

Le nombre de likes et de partages sont les deux premiers indicateurs de votre popularité et de l’engagement de votre audience à l’égard de votre contenu. 

Toutefois, ces deux paramètres ne se valent pas puisque le fait de partager votre contenu montre que l’abonné à suffisamment aimé votre contenu pour élargir sa portée. 

Par conséquent, avoir beaucoup de partages est plus intéressant qu’avoir des mentions likes.

4.1.2. Les commentaires

Partage social media réseaux sociaux

Commenter un contenu demande beaucoup plus d’effort que de le partager ou de faire une mention « like ».

Les commentaires sont une bonne mesure pour évaluer le niveau d’engagement de l’audience par rapport à votre contenu. 

Si votre contenu a suffisamment motivé vos lecteurs pour qu’ils expriment leur opinion, il est important de le prendre en compte.

4.1.3. Les mentions

Homme pensée Like Coeur Partage Ecommerce

Les mentions sont d’excellents éléments qui permettent de mesurer également la performance de votre contenu. 

Si quelqu’un mentionne votre contenu sur les réseaux sociaux ou dans ses contenus sans faire des liens vers votre contenu, il est judicieux de chercher à le savoir.

En effet, vous allez connaître les contextes dans lesquels votre audience vous mentionne. 

Parlent-ils de vous en bien ou en mal ? 

S’il y a des influenceurs qui vous mentionnent dans leur contenu, il peut s’agir d’une bonne opportunité pour créer de nouvelles relations qui élargiront la portée de vos campagnes.

4.1.4. Les Republications

Like dislike commentaires jaime partage vue

Contrairement aux mentions, la republication constitue le fait qu’une partie ou la totalité de votre contenu soit republié intégralement sur un site tiers.

Citer les sources de confiance et de qualite

Il peut s’agir : 

  • D’un texte ; 
  • D’une infographie ; 
  • D’une vidéo ; 
  • Etc…

Si vous constatez qu’il y a des republications de vos contenus, vérifiez que l’auteur ait inclu votre lien. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez lui demander de le faire afin d’avoir plus de trafic référent sur votre site web.

4.1.5. Les demandes reçues

Les demandes de votre audience après la publication de vos contenus est un excellent paramètre pour évaluer leur succès. 

Les  demandes peuvent être de diverses natures : 

  • Interview ; 
  • Rédaction de contenu sur un sujet donné ; 
  • Partage de connaissance ; 
  • Coopération ; 
  • Etc…

4.2. Les mesures du comportement de l’utilisateur

4.2.1. Pages vues (Pageviews)

Les pages vues

Il s’agit du nombre total de fois qu’une page particulière de votre site Web a été consultée sur une période donnée. 

Ce paramètre vous permet d’évaluer automatiquement la qualité d’un contenu par rapport à d’autres.

Page vue GA

Avec cette mesure, vous pouvez déterminer les types de sujets que votre audience aime consommer. Ce qui vous permet de proposer ensuite des types de contenus similaires.

4.2.2. Visiteurs uniques (Unique Visitors)

Comme on peut l’imaginer, il s’agit du nombre total de visiteurs qui ont consulté une page particulière de votre site web, et ce, même s’ils l’ont consulté à plusieurs reprise.

Vue unique GA

Si le même visiteur revisite la même page, le nombre compte pour 1 seul visiteur unique. Contrairement au Pageviews, vous pourrez déterminer si de nouveaux visiteurs atterrissent sur votre contenu et le nombre de lecteurs qui ont pris connaissance du contenu.

4.2.3. Les nouveaux utilisateurs et les utilisateurs qui reviennent

Les visiteurs récurrents

Distinguer le nombre de nouveaux visiteurs de ceux qui reviennent peut vous permettre d’évaluer si votre contenu et votre site web sont considérés comme des sources de confiance.

En effet, avoir de nouveaux visiteurs est une bonne chose, mais faire en sorte que les visiteurs reviennent sur votre site web est un peu plus compliqué. 

Il faut que votre contenu soit réellement qualitatif afin que vous ayez non seulement de nouveaux visiteurs, mais que vous puissiez conserver les anciens.

4.2.4. Temps moyen sur la page (Average Time on Page)

Le dwell time

Il s’agit du paramètre idéal pour savoir si les visiteurs lisent votre contenu ou pas.

Temps moyen passe sur la page GA

Toutes les pages de votre site web n’auront certainement pas la même durée. Par exemple, les visiteurs sont susceptibles de passer moins de temps sur votre page de contact que sur l’un de vos articles.

Le dwell time SEO

Il s’agit d’un bon indicateur sur les types de contenus appréciés par votre audience. Si vous constatez qu’il y a des pages qui performent mieux que d’autres, vous pouvez faire des comparaisons afin d’optimiser celles qui ont du mal à retenir l’attention de vos lecteurs.

4.2.5. Taux de rebond (Bounce Rate)

Taux de rebond website

Le Bounce rate vous permet de connaître la proportion d’utilisateurs qui quitte la page sur laquelle ils ont atterri sans consulter d’autres pages. 

Dans certains cas, un taux de rebond élevé peut indiquer que quelque chose ne va pas avec la page. 

Si votre site web permet aux visiteurs de consulter l’heure ou la météo, un taux de rebond élevé pourrait ne pas être un problème vue l’objectif ponctuel de la page.

Cependant, si vous avez un site e-commerce, un taux de rebond élevé est inquiétant puisque la plupart des clients quittent vos pages sans effectuer des achats. 

Taux de rebond SEO

D’autant plus qu’il y a la page d’achat est généralement indépendante de la page produit.  

S’il s’agit d’un blog, le taux de rebond élevé peut ne pas être un véritable problème en soit puisque certains visiteurs peuvent quitter et revenir plusieurs fois de suite sur une même page. Dès que l’information recherchée est trouvée, ils ferment automatiquement la page.

4.2.6. Pages par session (Pages per session)

Ce chiffre indique le nombre moyen de pages vues pendant une session sur votre site Web.

Nouveaux utilisateurs GA

Cette mesure indique si votre contenu est suffisamment attrayant et organisé pour motiver un visiteur à découvrir une autre page Web. 

Si votre blog ou votre site Web comporte des liens appropriés et utiles, les utilisateurs seront plus susceptibles de visiter plus d’une page.

4.2.7. Profondeur de page (Page Depth)

Profondeur de Page SEO

Cette statistique vous permet de connaître le nombre moyen de pages que vos utilisateurs visitent par session au-delà de la page d’accueil. 

Cette mesure indique dans quelle mesure votre contenu global est attrayant. Si ce nombre est trop faible, cela pourrait être le signe d’une mauvaise interconnexion du contenu ou d’une mauvaise qualité de conception et de navigation du site Web. 

4.2.8. Sources de trafic (Traffic Sources)

Cette statistique vous permet de connaître les sources qui génèrent du trafic vers votre site Web. 

Acquisition flux et repartitions GA

Lorsque vous avez une idée des canaux qui vous permettent d’avoir le plus de trafic, vous serez en mesure de les optimiser et de cesser de gaspiller vos efforts sur les canaux qui ne vous apporte presque pas de visiteurs.

Déterminez si votre nouvelle stratégie sur les réseaux sociaux à porter ses fruits ou si votre compagne de linkbuilding a été efficace. 

Vous pouvez également identifier les canaux et les stratégies ayant un bon potentiel. Peut-être qu’un investissement plus important dans les ressources ou un ajustement de la stratégie ferait une énorme différence.

4.3. Les indicateurs SEO

4.3.1. Le trafic organique (Organic traffic)

Affiche le nombre de personnes qui ont trouvé votre site Web via un moteur de recherche.

De faibles chiffres peuvent indiquer qu’un article ou une page n’a pas été optimisé correctement. Donc, pour augmenter le trafic organique, vous devez prêter attention à l’optimisation des contenus pour les moteurs de recherche.

4.3.2. Le dwell Time (Temps de visite)

Le dwell time SEO

Cet indicateur permet d’avoir le temps moyen qu’un visiteur passe sur le site web avant de la quitter.

Si vos visiteurs quittent rapidement votre page web ou votre site, son référencement sera négativement affecté.

Le dwell time

Contrairement aux temps moyen passé sur une page, vous ne pourrez pas avoir une statistique précise. 

Vous devrez analyser les trois statistiques suivantes : 

  • La durée de la session ; 
  • Le taux de rebond ; 
  • Temps passé sur la page.

Un dwell time élevé signifie que vous avez un taux de rebond bas et un temps passé sur la page assez haut.

4.3.2. Les backlinks

Les backlinks SEO

Il s’agit de l’un des facteurs de classement les plus importants chez les moteurs de recherche. 

C’est pour cela que vous devrez garder un œil sur la quantité et la qualité des liens que vous recevez des autres sites web.

4.3.3. Mots-clés

Vérifiez la performance de votre article pour les mots-clés que vous cibler. Il faut pouvoir répondre à la question suivante : Pour combien de mots-clés vos contenus sont-ils classés dans le top 3 de Google ? 

Il est également important de connaître les performances des pages des concurrents par rapport à ces mots-clés. 

A l’instar des autres outils SEO, Ubersuggest est capable de vous aider dans cette analyse : 

4.3.4. Le nombre d’impression 

Like dislike commentaires jaime partage vue

Il s’agit du nombre de fois où votre contenu est apparu dans les résultats de recherche. 

Connaître les requêtes qui ont permis à votre contenu d’apparaître dans les résultats de recherche est pertinent. Vous saurez comment optimiser efficacement votre contenu lorsque vous allez vouloir le mettre à jour. 

4.3.5. Le taux de clic – CTR

En moyenne le CTR du premier résultat dans Google est de 31,7%

Comme décrit dans les chapitres précédents, le taux de clic est un excellent moyen pour évaluer le succès de votre contenu.

Si votre CTR est bas, vous pouvez envisager un autre titre ou une autre méta description pour attirer plus d’internautes.  

4.4. Les indicateurs selon le chiffre d’affaires de la société

4.4.1. Le nombre de prospects

Il est important de connaître le nombre de clients potentiels que vous permet de générer vos contenus.

Attirer les leads coeur commentaires vue like

Cela vous permet de déterminer les types de contenus qui incitent votre audience à passer à l’action et à optimiser tous les autres contenus qui ne vous permettent pas d’atteindre cet objectif. 

Pour ce faire, vous devez configurer Google Analytics afin de mesurer ce paramètre pour chacun de vos contenus.

4.4.2. Le nombre de prospects existants qui réagit à votre contenu

Avoir de nouveaux prospects ne suffit pas généralement pour atteindre les objectifs marketings et commerciaux. Il est très important d’accompagner vos prospects dans leurs processus d’achat. 

En analysant le nombre de prospects existants qui ont interagi avec votre contenu, vous pouvez évaluer et développer un meilleur lead nurturing.

Pour évaluer ce paramètre, suivez le nombre d’utilisateurs qui reviennent (ou returning visitor) dans Google Analytics. 

Suivez également les utilisateurs qui interagissent régulièrement avec vos contenus.

4.4.3. Le taux de conversion

Il s’agit de la proportion de visiteurs qui ont effectué l’action que vous souhaitez après avoir pris connaissance du contenu : 

  • Clic ; 
  • Achat ;
  • Enregistrement ; 
  • Téléchargement ; 
  • Etc…

Taux de conversion

Prenez le nombre de conversions et divisez-le par le nombre total de clics sur votre CTA pendant la même période.

Taux de conversion = Conversions/Total des clics…

4.4.4. ROI ou Retour sur Investissement (Return on Investment)

Retour sur investissement SEO

Le ROI est la proportion des revenus que nous tirons des différentes actions : 

A ce niveau, il s’agit des revenus liés au contenu que vous avez créé : 

Formule retour sur investissement SEO

4.5. Les outils pour mesurer les performances de votre contenu 

4.5.1. Google Analytics

Plus de 1000 visiteurs pour GA

Il s’agit probablement de l’outil le plus important que chaque gestionnaire de site Web ou expert en marketing devrait pouvoir utiliser. 

Google Analytics est l’un des meilleurs moyens d’obtenir des informations vitales sur les performances de votre site Web et de ses contenus. 

Google Analytics permet : 

  • D’avoir des données démographiques complètes sur l’audience ; 
  • De mesure l’engagement de l’audience ; 
  • De déterminer quels sujets sont les plus appréciés ; 
  • D’identifier d’où vient l’auditoire ; 
  • Etc…

Vous pouvez compter sur Google Analytics pour mesurer l’efficacité de vos efforts de marketing sur les différents canaux que vous utilisez. 

4.5.2. Google Search Console 

GSC illustration

Google Search Console est tout aussi important pour mesurer les résultats de vos efforts marketing.

Vous pouvez suivre : 

  • Les mots-clés pour lesquels votre site Web a été classé ; 
  • Le nombre et la qualité des backlinks ; 
  • Le nombre de pages indexées ;
  • Etc… 

Vous recevez des messages d’erreur et des rapports qui peuvent être utilisés pour améliorer les performances de votre site Web et augmenter l’efficacité de vos efforts de référencement pour atteindre le bon public.

4.5.3. Facebook Page Insights

Puisque Facebook est le plus grand réseau social, il devient encore plus important de savoir ce qui fonctionne pour votre public et ce qui ne fonctionne pas sur la plateforme. 

Vous pouvez également installer un Pixel qui vous permettra de voir plus précisément les caractéristiques et les spécificités de votre audience.

Facebook Page Insights est un outil où vous pouvez suivre le succès de votre campagne et étudier le comportement de vos abonnés.

L’outil est complètement gratuit et vous pouvez l’utiliser pour : 

  • Mesurer la notoriété et l’engagement social : Vous aurez des informations détaillées sur les vues, commentaires et partages que vos contenus suscitent. Vous verrez également d’où viennent vos fans : Votre site Web, Google, ou d’autres sites Web qui ont des liens vers vous.
  • Connaître vos fans : L’outil vous indiquera quand vos adeptes sont les plus actifs, qui visionnent vos publications, où ils vivent et quels boutons ils cliquent plus facilement que les autres. 

4.5.4. YouTube Analytics

Youtube analyse data

A l’instar des outils de Google, YouTube Analytics est complètement gratuit.

L’outil peut vous permettre de savoir si vos téléspectateurs apprécient chaque minute de votre vidéo ou s’ils quittent après seulement quelques secondes. 

Vous allez également : 

  • Mesure l’engagement de votre audience : Les rapports de fidélisation de l’auditoire, les rapports d’engagement et les lieux de lecture vous renseigneront sur la façon dont les spectateurs interagissent avec vos contenus vidéo. Vous apprendrez non seulement combien de personnes ont cliqué sur le bouton de lecture, mais aussi combien ont regardé jusqu’à la toute fin, commenté ou partagé vos vidéos sur d’autres canaux.
  • Mesure du temps sur la page : L’onglet « Regarder le temps » vous montre combien de temps vos visiteurs passent sur votre page à regarder vos vidéos. En outre, vous saurez à quelle minute ils cliquent et ce qui les a amenés sur votre chaîne (vidéos suggérées, Google, ou autres sources).

4.5.5. Twitter Analytics

Twitter Analytics est un outil qui vous permet de voir comment vos followers réagissent aux contenus que vous partagez. 

Vous pouvez : 

  • Suivre l’ensemble de vos performances mensuelles ; 
  • Analyser chaque tweet séparément ; 
  • Obtenir des informations sur vos followers.
  • Voir combien de fois :
    • Les gens ont vu vos tweets ;
    • Ils ont visité votre profil ;
    • Les gens vont ont suivi/ne vous ont pas suivi ;
    • Etc…

Ces statistiques vous aident à mesurer le retour sur investissement du marketing de contenu sur Twitter. 

Il existe évidemment d’autres outils performants pour suivre les performances de votre contenu. 

Je vous recommande de consulter le chapitre 12 de l’article sur la création de backlinks

Vous avez une description de plusieurs outils performants tels que : 

Ahrefs

Moz

Majestic

Page Accueil Ubersuggest

Buzzsumo accueil

Google alertes

Outil Mention

BuzzStream

Outil Ninja Outreach

Outil Yesware

Outil Upwork

Outil Freelancer

Outil codeur

Chapitre 5 : Gardez votre contenu à jour et évitez certains pièges

5.1. Suivez les tendances et mettez régulièrement votre contenu à jour

Avec le temps, la pertinence de votre contenu peut être amené à diminuer et ainsi s’en suivra les performances.

Fraicheur contenu vs contenu ancien et perimé

En effet, la date de publication fait également partie des facteurs de classement des moteurs de recherche

A ce sujet, Google indique : 

« Le contenu sur le Web est en plein essor. Elle ne se développe pas seulement en taille et en nombre, mais avec l’avènement de la vidéo, des images, des nouvelles et des mises à jour en temps réel, la page Web moyenne est plus riche et plus complexe. De plus, les attentes des gens en matière de recherche sont plus élevées qu’elles ne l’étaient auparavant. Les chercheurs veulent trouver le dernier contenu pertinent et les éditeurs s’attendent à ce qu’on le trouve dès qu’ils le publient. Pour suivre l’évolution du web et répondre aux attentes croissantes des utilisateurs, nous avons créé Caffeine. »

De plus, d’autres acteurs publieront de nouveaux contenus sur le sujet, l’industrie changera et de nouvelles alternatives verront le jour. 

La mise à jour de votre contenu pour qu’il reste pertinent pour votre public est cruciale pour maintenir la valeur que vous avez mis tant de temps et d’efforts à créer.

Cela étant, dans quelle mesure devriez-vous faire une mise à jour sur votre de votre contenu ?

Pour répondre à cette question, Moz a effectué une étude qui lui a permi de déterminer les facteurs pouvant influencer l’impact d’une mise à jour. 

Je vais y consacrer prochainement un article entier, mais vous pouvez déjà utiliser ces astuces.

5.1.1. L’ampleur de la mise à jour

Google peut choisir d’ignorer les mises à jour qui n’affectent qu’une toute petite portion d’un contenu.  Si vous ne mettez à jour qu’une seule phrase dans votre contenu d’autorité, il aura moins d’impact que la modification de toute une section.

5.1.2. La zone des modifications 

Impacts des changements sur une page

Comme on peut s’y attendre, apporter des modifications sur les menus de la page, impact moins le SEO que les changements apportées au contenu. 

Par conséquent, les mises à jour ne seront pas réellement considérées si elles interviennent au niveau : 

  • Du javaScript ;
  • Des commentaires ;
  • Des annonces publicitaires ;
  • De la navigation ;
  • Des date/heure ;
  • Etc…

5.1.3. La fréquence de mise à jour 

Fréquences de changements Contenus

A toutes choses égale par ailleurs, un contenu que vous mettez à jour régulièrement aura plus d’impact qu’un contenu que vous mettez à jour peu souvent.

Cela dit, il faut être prudent à ce niveau en gardant le rythme adéquat selon la thématique.

Si par exemple j’apporte des modifications toutes les semaines à cet article, je pense que beaucoup de personnes vont décider de ne plus le consulter. Mais des apports tous les 6 mois pour un contenu pareil serait acceptables.

5.1.4. La fréquence de création de nouvelles pages web 

Fréquences de création de nouvelles pages

Aussi étonnamment que cela puisse paraître, créer de nouvelles pages régulièrement peut améliorer le score de fraîcheur de votre site web. En d’autres termes, si vous publiez régulièrement de nouveaux articles, cela aura un impact sur les anciens.

5.1.5. L’obtention de nouveau liens 

L'obtention de nouveau liens pertinents

Obtenir de nouveau liens est un signal qui permet aux moteurs de recherche de savoir que votre contenu est encore d’actualité. 

De plus, lorsque votre site web reçoit des liens de site web ayant un score de « fraîcheur » élevé, le score de votre site web s’améliore. 

Après l’analyse du contenu, il peut arriver qu’il y ait pas de nouveaux éléments à apporter pour le mettre à jour.

L'obtention de liens frais

Dans ce cas, vous pouvez choisir de le mettre sous un autre format (vidéo ou infographie) et tenter de relancer une autre campagne de netlinking afin d’avoir des backlinks beaucoup plus frais .

5.1.6. Les comportement des utilisateurs peuvent influencer la fraîcheur du contenu 

Lorsque les internautes interagissent bien avec votre contenu, Google considère que votre contenu est encore d’actualité.

 

C’est pour cette raison qu’avoir un contenu d’autorité à l’épreuve du temps est capital.

5.1.7. La modification du texte d’ancre peut diminuer la valeur du lien

Les textes d'ancres dans le temps

Dans la mesure du possible, il est recommandé de ne pas modifier le texte d’ancre des liens lors de vos mises à jour. D’autant plus que cela diminue la valeur des liens. 

Néanmoins, si la page vers laquelle le lien pointe est cassée, vous pouvez changer le texte d’ancre ainsi que le lien.  

Ce sont quelques facteurs qu’il faut garder à l’esprit lorsque vous allez vouloir mettre à jour votre contenu.  

5.2. Les pièges à éviter lorsque vous créez un contenu d’autorité

5.2.1. Ne pas choisir le bon mot-clé ou le bon sujet 

Il est très important de savoir choisir le bon sujet pour votre audience. 

Lorsque vous souhaitez créer un contenu d’autorité, il est important de choisir un sujet qui répond à un problème très important pour votre audience.

Considérons l’article sur les “200 facteurs de classement de Google” que Brian Dean a créé avec la technique de surenchère. 

Le contenu a connu un très grand succès dans la mesure où il répond à une problématique très importante dans le SEO et qui n’avait pas encore une réponse complète jusque-là : Tous les facteurs que Google considère pour classer les pages dans ses résultats.

Mon conseil : Si vous allez utiliser la technique de surenchère, choisissez un sujet qui vous permet de répondre de façon complète à une véritable problématique dans votre secteur. 

5.2.2. Vous aurez plus de difficultés si les gens ne vous connaissent pas

Partage social media réseaux sociaux

Si vous venez de vous lancer, vous êtes très probablement dans la situation où vous devez acquérir d’autorité, ce qui signifie que vous allez mettre plus de temps d’obtenir des résultats. 

Si vous êtes comme moi, il vous faudra également un minimum de temps avant que vos contenus d’autorité commencent à réaliser des performances. 

Par conséquent, moins votre marque est populaire, plus la qualité et la quantité des contenus que vous devez diffuser doit être élevée au départ.

A ce jour, mon blog compte moins d’une centaine d’articles de grande taille. C’est grâce à un effort constant que j’ai pu avoir les résultats que je vous ai présenté. 

Si vous venez de vous lancer, la technique de surenchère ne se limitera donc pas à créer un seul contenu et attendre qu’il réalise des performances. 

Il faut en créer beaucoup !

5.2.3. Le contenu est une question d’investissement

Avec la stratégie de la surenchère, la réussite d’un contenu n’est que la face immergée de l’iceberg.

Si vous suivez la stratégie, assurez-vous d’exécuter au mieux chaque étape : 

  • Choisissez le bon mot-clé ; 
  • Publiez un superbe article ; 
  • Faites correctement la promotion de votre contenu.

Bien qu’il n’y ait aucune garantie que vous obtiendrez de résultats spectaculaires, la technique de surenchère vous permet d’augmenter drastiquement vos chances de réussite.

Conclusion : La technique de surenchère – Créez des contenus performants

Avouons-le, il est extrêmement difficile de positionner un site web dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Et en dépit de l’existence d’une multitude de stratégies de référencement, il n’y a aucune garantie quant à l’occupation de ces positions.

La principale cause est évidemment les dizaines de millions de contenus qui sont publiés chaque minute sur la toile :

Parmi les nombreuses méthodes et techniques du SEO, l’une des plus efficaces est sans doute le content marketing. Il s’agit d’un fait qui est confirmé par 57 % des experts SEO : 

57% des experts SEO pensent que la creation de contenu est la meilleure strategie

Toutefois, comme on peut le deviner, Tous les contenus ne se valent pas. Alors que d’autres performent excellemment bien, certains n’apportent aucun résultats. 

C’est pour cette raison que je vous ai proposé la technique de surenchère

Cette stratégie vous permet de concentrer uniquement vos efforts sur des contenus susceptibles de réaliser de belles performances. Tant au niveau des moteurs de recherche qu’au niveau de votre audience et de vos objectifs commerciaux.

Dans cet article, j’ai eu l’occasion de fournir les preuves qui ont pour but de montrer l’efficacité de la technique de surenchère. Les différents chapitres vous ont également permis de connaître tout le processus de création de contenus pouvant faire autorité dans votre thématique.

Cette technique de la surenchère permet donc d’obtenir des résultats à partir du moment on travaille assidûment dessus.

De plus, il faut laisser suffisamment de temps afin d’évaluer le retour sur investissement de vos efforts car cela sera largement dépendant de la visibilité et de la notoriété actuelle de votre site web. 

Alors qu’un site relativement jeune devra attendre plus longtemps, un site déjà établi aura des résultats beaucoup plus rapidement. 

Au final, quel que soit votre situation, un effort constant et soutenu vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Sur ce, je vous dis à bientôt ! 

En vous souhaitant beaucoup de trafic et de visibilité !