0 mots, 0 caractéres.

Détails

 

Keyword Density
Commencer à taper, ou copier / coller votre document ici...

Compteur de mots : tout savoir sur ce puissant outil

Compteur de mots et de caractères Gratuit en ligne

Table des matières

Dans cette vidéo, je vous explique comment utiliser le compteur de mots et de caractères de Twaino. Un outil gratuit et en ligne.

Manuellement, il est très difficile et astreignant d’évaluer avec précision le nombre de mots ou de caractères d’un texte. Cet exercice devient très consommateur en temps pour un document de plusieurs pages. Or, il s’avère parfois indispensable de connaître le nombre de mots, de caractères, de phrases et de paragraphes, pour plusieurs raisons. C’est le cas, par exemple, pour certains professionnels tels que les rédacteurs Web ou les journalistes qui se font souvent payer sur cette base, de même pour les étudiants qui doivent rendre un mémoire ou un devoir avec un minimum de pages imposé, dans le but de valider leurs examens. Ainsi, des limites sont parfois imposées pour des documents tels que les essais, les thèses, les lettres de motivation, les mémoires et bien d’autres. De plus, les réseaux sociaux fixent une limitation de caractères pour les publications, par exemple 250 pour Facebook et 280 pour Twitter. Par conséquent, il est très important d’avoir une solution efficace pour connaître facilement et rapidement le nombre de lettres, de mots, de caractères d’un texte ou d’une page Internet.

[fusion_menu_anchor name= »3″ class= » »][/fusion_menu_anchor]

Plusieurs outils ont été créés pour cela, mais l’un des plus puissants est : le compteur de mots en ligne. En plus de compter les mots, les caractères, les phrases et les paragraphes, cet outil évalue parfois le temps de lecture en silence et à l’oral. Il peut donc être très utile aussi bien pour la rédaction que pour la préparation d’un discours. Pour une parfaite maîtrise de ce système, je vous donne toutes les informations utiles accompagnées de quelques cas pratiques.

Le compteur gratuit en ligne de mots et de page Web Twaino

Compteur de mots Twaino

Il existe plusieurs compteurs en ligne qui sont totalement gratuits. Celui de l’agence SEO Twaino l’est également et vous n’avez donc aucun abonnement ni aucuns frais à payer pour profiter de ses deux différents compteurs :

  • un compteur de mots ;
  • un compteur de page Web.

Le compteur de mots Twaino

Le compteur de mots Twaino fournit instantanément plusieurs données, sans que vous ayez à appuyer sur un bouton. Il s’agit :

  • du nombre de mots ;
  • du nombre de caractères ;
  • du nombre de paragraphes ;
  • du temps de lecture ;
  • du temps de parole ;
  • de la densité des mots, avec les cinq mots qui sont le plus apparus dans le texte.
Detail du compteur de mots Twaino

Pour avoir ces informations, il vous suffit de saisir directement votre texte dans le champ réservé à cet effet ou de faire un simple copier-coller dans le même champ.

Copier le texte

Cette copie peut être faite à partir de n’importe quel logiciel de traitement de texte, comme indiqué dans le chapitre sur le fonctionnement des compteurs de mots.

Coller texte nombre de mots

Notez également que l’outil effectue le calcul quasi instantanément et vous n’avez aucune autre action à faire.

De plus, le compteur de mots Twaino ne fait aucune différence entre les langues et vous avez donc des statistiques fiables même pour un texte en anglais, en espagnol, en portugais…

Le compteur de page Web

Ce compteur fonctionne d’une façon un peu différente, même si les résultats fournis sont les mêmes.

Compteur de mot URL Twaino

En effet, il vous permet aussi de connaître avec exactitude pour une page Web :

  • le nombre de mots ;
  • le nombre de caractères ;
  • le nombre de paragraphes ;
  • le temps de lecture ;
  • le temps de parole ;
  • la densité des mots, avec les cinq mots qui sont apparus le plus souvent dans le texte.
Nombre de mots avec URL
Details nombre de mots URL
Densite de mots clees URL

Pour l’utiliser, vous devez avoir l’URL ou le lien de la page Web que vous souhaitez analyser. Celui-ci se présente généralement sous la forme « https://www…………./ » comme par exemple « https://www.twaino.com/blog/ » qui amène directement vers la page « Blog » du site Web Twaino.com.

Une fois que vous avez récupéré le lien de la page, vous devez le coller dans la zone réservée à cet effet. Puis, cliquez sur le bouton « compter » et l’interface affiche toutes les statistiques dont vous avez besoin.

Notez que vous n’avez pas besoin d’être le propriétaire du site Web et que vous pouvez avoir les statistiques de n’importe quel site Web.

Le compteur gratuit en ligne Twaino : un outil très efficace

Le compteur gratuit en ligne Twaino est un outil destiné aussi bien aux professionnels tels que les webmasters, les community managers, les rédacteurs Web et de la presse écrite, les écrivains, les traducteurs, qu’à toute personne désireuse de contrôler la longueur de son texte.

De plus, vous obtenez d’autres types d’informations comme la densité, le temps de lecture et de parole. Mieux, le second compteur permet d’avoir les mêmes données pour une page Web, grâce à sa seule URL.

[fusion_menu_anchor name= »4″ class= » »][/fusion_menu_anchor]

Mon compteur Twaino n’est évidemment pas le seul à évaluer le nombre de mots ou de caractères de vos textes, puisqu’il existe déjà plusieurs logiciels de traitement de texte qui propose cette fonctionnalité.

Qu’est-ce qu’un compteur de mots ?

La rédaction est une activité qui implique de nombreuses règles à respecter. Elle nécessite notamment un bon sens de l’analyse, une bonne compréhension du sujet traité, de la concentration et une bonne capacité à exprimer clairement ses idées.

Cette compréhension va se formaliser notamment dans la mise en page qui comprend la taille, la police, les interlignes, la disposition et le nombre de mots ou de caractères du texte.

Par simple curiosité ou pour suivre précisément des règles imposées, vous pouvez avoir besoin de connaître la longueur d’un texte. Par exemple, il se peut que vous ayez une limite à respecter, comme pour les posts des réseaux sociaux, ou que vous deviez établir une facturation au mot/caractère, comme les journalistes ou les rédacteurs Web.

Connaître précisément le nombre de mots et éviter les hypothèses

Dans ces conditions, il est crucial de suivre de près le nombre de caractères ou de mots pendant la rédaction. Dans le cas contraire vous risquez de ne pas respecter les consignes indiquées, ce qui peut conduire à une disqualification de votre travail. Vous pouvez également perdre beaucoup de temps en dépassant largement la limite exigée ou en étant très en dessous.

Respecter les consignes imposées et gagner du temps

Si vous avez un texte de 1 000 mots à rédiger et que vous dépassez cette limite, vous allez perdre du temps à deux niveaux. Premièrement, en ayant dépassé la limite exigée et deuxièmement, en devant supprimer certaines parties de votre texte après coup.

Par ailleurs, si vous êtes loin de la limite exigée, vous allez être obligé de refaire certaines recherches. Vous pouvez ainsi être amené à retourner sur des pages que vous aviez déjà visitées pour trouver d’autres informations qui vont étoffer votre texte.

[fusion_menu_anchor name= »5″ class= » »][/fusion_menu_anchor]

Dans l’une ou l’autre des situations, vous allez perdre un temps précieux qui aurait pu vous servir à autre chose. Pour éviter ces déconvenues, je vous invite à utiliser un compteur, qui est de loin la meilleure solution puisqu’il va souvent au-delà de la simple détermination du nombre de mots ou de caractères.

Quels renseignements donne un compteur de mots ?

En plus du nombre de mots et de caractères, un compteur de mots peut vous aider à déterminer pour un texte ou pour une page Web les informations suivantes :

  • le nombre de signes ;
  • le nombre de lignes ;
  • le nombre de paragraphes ;
  • la densité des mots ;
  • le temps de lecture à voix basse ;
  • le temps de lecture à voix haute.

Le nombre de caractères

Les notions de caractère et celle de signe sont parfois confondues, mais il existe bien une petite nuance entre les deux. En effet, le caractère est considéré comme l’élément basique d’un système d’écriture et comprend les lettres, la ponctuation, les chiffres…

En réalité, notez qu’une espace (au féminin, quand il s’agit de typographie !) entre deux mots est aussi souvent considérée comme un caractère. Cela signifie que vous allez en principe avoir deux informations : le nombre de caractères et le nombre de caractères « espaces comprises ».

D’ailleurs, c’est ce dernier qui est généralement pris en compte pour les limitations des réseaux sociaux et certains logiciels, ce qui est le cas dans notre outil.

En plus de son intertitre, cette sous-section comporte exactement 804 caractères avec espaces.

Le nombre de signes

Le signe, quant à lui, est défini comme une convention graphique servant d’unité de base à un texte et peut être :

  • manuscrit ;
  • typographique ou imprimé.

Par conséquent, la notion de signe est un peu plus large que celle du caractère puisqu’elle ne s’arrête pas uniquement aux éléments constituant un système d’écriture, mais également aux symboles, aux pictogrammes, etc.

Néanmoins, elles se confondent dans le domaine de la publication assistée par ordinateur. Cela signifie que pour cet article, le nombre de signes est égal au nombre de caractères.

Par ailleurs, notez que le terme “signe” fait partie du jargon des professionnels de la rédaction ou du journalisme. En effet, un journaliste de la presse écrite utilise une unité afin de se faire payer pour l’écriture d’un article. Il s’agit du feuillet qui est composé en général de 1 500 signes (espaces comprises), avec 15 lignes de 100 signes ou 25 lignes de 60 signes.

Cette sous-section comporte 1 014 caractères ou signes avec espaces.

Le nombre de mots

Dans la plupart des langues, les mots sont séparés par des espaces et/ou par de la ponctuation. On inclut également dans le nombre de mots les articles et les prépositions : « le », « de », « à »…

De plus, vous pouvez utiliser des textes d’autres langues et avoir un résultat aussi précis qu’en français, grâce à notre outil.

Vous venez de lire 82 mots avec ces trois paragraphes, y compris les mots de l’intertitre.

Le nombre de lignes

Certains compteurs de mots peuvent vous aider à connaître exactement le nombre de lignes que comporte votre texte, même s’il dépend en grande partie de la taille de la police et de la mise en page utilisée. Cela peut être très utile, notamment lorsque vous avez une limite graphique à respecter.

Si vous avez prêté attention, vous êtes sur la sixième ligne, en prenant en compte aussi celle de l’intertitre.

Le nombre de paragraphes

Un texte long comporte généralement plusieurs paragraphes afin de faciliter sa lecture. Grâce à cet outil, vous connaissez le nombre exact de paragraphes que comporte tout le texte.

En fonction de sa longueur, vous pouvez décider de l’aérer un peu plus en augmentant le nombre de paragraphes.

En prenant en compte le sous-titre de cette section, vous êtes actuellement sur le quatrième paragraphe.

La densité des mots

Il s’agit d’une donnée très intéressante, notamment si vous avez utilisé des mots-clés dans votre texte. En effet, vous allez pouvoir connaître le nombre total d’apparitions de tel ou tel mot. Cela vous permet d’optimiser votre texte pour le SEO par exemple, en augmentant le nombre de mots-clés ou en le diminuant.

Gardez aussi à l’esprit que les robots de Google cherchent à comprendre les pages Web qu’ils analysent à déterminer les expressions et les mots qui reviennent le plus souvent, c’est-à-dire les mots dont la densité est la plus élevée.

Prenez également soin de ne pas tomber dans l’excès avec la répétition de mots-clés qui pourrait être considérée par les robots de Google comme du Spam.

Detail du compteur de mots Twaino

Il est intéressant de pouvoir utiliser un compteur de mots focalisé sur la densité des mots-clés, sans prendre en compte les pronoms, les prépositions, les articles… Il s’agit exactement du fonctionnement de notre outil Twaino.

Pour cette sous-section, les 5 mots utilisés le plus souvent sont :

  • mots : 10 fois avec 23,3 % ;
  • avec : 6 fois avec 14 % ;
  • fois : 5 fois avec 11,8 % ;
  • densité : 4 fois avec 9,3 % ;
  • clés : 4 fois avec 9,3 %.

Le temps de lecture

Il s’agit d’une fonction proposée par certains compteurs de mots, comme le nôtre. Notez avant tout que les outils de traitement de texte classiques tels que Word, Excel, Google Docs… n’offrent pas la possibilité de connaître le temps de lecture.

En effet, l’ajout du temps de lecture moyen aux articles de blog est devenu une pratique de plus en plus courante et qui est très précieuse. Il s’agit de permettre aux lecteurs de connaître le temps moyen que leur prendra la lecture de vos articles.

En 2016, une étude de NewsCred sur 10 000 articles indique que le temps moyen de lecture par les utilisateurs est de 37 secondes. De plus, HubSpot montre la même année que 43 % de ces derniers survolent les articles.

Il est donc évident que les internautes ont très peu de temps à consacrer aux contenus. Leur indiquer un temps de lecture moyen est un argument de taille qui leur permet de savoir à quoi s’attendre. Cette information est susceptible de les aider rapidement dans la décision suivante : lire votre article ou non.

En plus d’indiquer le temps de lecture moyen de votre article, vous pouvez utiliser l’extension Readism de Google Chrome. Cet outil permet d’afficher en bas de l’écran un petit bandeau déroulant qui évalue le temps nécessaire pour finir la page.

Lire silencieusement cette section vous a pris un peu moins de 2 min.

Le temps de parole

La lecture à voix haute est moins rapide que la lecture silencieuse.

En effet, selon Wikipédia, un adulte à la capacité de lire entre 250 et 300 mots par minute lorsqu’il s’agit d’une lecture silencieuse et 200 mots par minute pour une lecture à haute voix. Notez que la vitesse maximale de lecture à voix haute est de 210 mots par minute si vous souhaitez être compris par votre auditoire. De plus, une tranche de 150 à 160 mots par minute est recommandée pour les livres audios.

Cette donnée est donc très utile lorsque vous souhaitez faire un discours, car une présentation orale exige une préparation minutieuse pour être une réussite. Dans la plupart des cas, le temps de parole est limité et il est dommage de ne pas finir convenablement.

Pour cela, vous pouvez avoir recours à des chronométrages par minuteur ou à des entraînements, avec des logiciels comme PowerPoint. Cependant, cette étape arrive après la rédaction du texte. Et il arrive souvent d’être obligé de supprimer des portions ou d’en ajouter pour s’ajuster à une durée donnée.

Ce processus est contraignant et entraîne parfois de considérables pertes de temps. Je vous recommande plutôt d’utiliser en amont un compteur de mots comme l’outil de Twaino, qui peut servir également de compteur de temps de parole.

Vous y voyez automatiquement la durée en minutes, dès que vous collez votre texte dans l’espace indiqué. Vous pouvez aussi contrôler cette information au fur et à mesure de la rédaction du texte directement dans le champ prévu.

À la fin, n’hésitez pas à vous entraîner avec votre minuteur, afin de vous assurer que votre présentation respecte les contraintes de temps imposées. Cette étape est d’autant plus nécessaire que le compteur de mot ne donne qu’une approximation et que la vitesse de parole peut considérablement varier d’une personne à l’autre.

Vous venez de passer environ 3 minutes à lire à haute voix cette sous-section.

Statistiques du présent chapitre

Sans tenir compte des statistiques de la présente sous-section, le chapitre « Quels renseignements donne un compteur de mots ? » comprend :

  • 1458 mots ;
  • 8097 caractères avec espaces ;
  • 60 paragraphes ;
  • 98 phrases.

Le temps de lecture silencieuse est d’environ 8 minutes et le temps de lecture à voix haute d’environ 11 minutes.

La densité des mots est la suivante :

  • mots : 27 avec 16,8 % ;
  • nombre : 19 avec 11,8 % ;[fusion_menu_anchor name= »6″ class= » »][/fusion_menu_anchor]
  • que : 19 avec 11,8 % ;
  • temps : 16 avec 9,9 % ;
  • lecture : 15 avec 9,3 %.

Comment utilise-t-on un compteur de mots ?

Compter chaque mot ou chaque caractère d’un texte est bien évidemment contraignant et le risque de faire de nombreuses erreurs est élevé. Cette méthode n’est pas très efficace.

C’est la raison pour laquelle le compteur de mots et de caractères est la solution idéale. En effet, cet outil calcule instantanément le nombre de caractères, de signes, de paragraphes, de lettres, de mots, de phrases, de temps de lecture à vois basse et à vois haute d’un texte ou d’une page Web. Encore mieux, son fonctionnement est très simple et ne nécessite parfois aucun clic.

Le fonctionnement d’un compteur de mots en ligne

Cet outil en ligne fonctionne exactement comme une puissante calculatrice et il est important de noter que certains offrent des fonctionnalités supplémentaires. En effet, les plus succincts ne comptent que le nombre de lettres, de mots ou de caractères, d’autres vont plus loin en évaluant le temps de lecture, le temps de parole, la densité des mots, voire en incluant un correcteur ou d’autres options.

Avec certains, les résultats sont automatiques et immédiats, avec d’autres il est nécessaire de cliquer sur un bouton. Sachez néanmoins que les compteurs de mots ou de caractères ne tiennent généralement pas compte de la langue du texte ni de la police utilisée, de sa taille, des minuscules et des majuscules…

Tout le processus se passe instantanément presque sans fournir d’efforts. Quatre options s’offrent à vous.

Faire un copier-coller de votre texte

La première possibilité est de faire un simple copier-coller, dans le cas où vous avez déjà rédigé votre texte :

  • dans le bloc-notes ;
  • dans Word ;
  • dans Excel ;
  • dans Dreamweaver ;
  • dans un éditeur de PDF ;
  • dans Wordpad ;
  • dans un e-mail
  • etc.

Pour cela, il vous suffit d’utiliser votre clavier avec le raccourci « Ctrl+a » pour sélectionner tout le texte du document, puis copier avec le raccourci « Ctrl+c ». Dans le cas où vous souhaitez utiliser votre souris et/ou vous désirez analyser seulement une partie du texte :

1- sélectionnez le texte avec votre curseur ;

2- cliquez droit sur la partie surlignée et choisissez sur « Copier ».

Après avoir copié le texte, posez votre curseur dans le champ de texte du compteur de mots, faites un clic droit et sélectionnez « Coller ». Vous pouvez également utiliser le raccourci « Ctrl + v » pour coller le texte.

Coller texte pour obtenir nombre de mots

Dans certains compteurs de mots, les statistiques s’affichent dès que le texte est collé. Dans d’autres, vous devez cliquer sur un bouton tel que « Compter ».

Coller texte nombre de mots

Rédiger directement votre texte sur le compteur de mots

La deuxième option que vous avez est de rédiger directement votre texte sur l’outil, dans le champ prévu à cet effet. Je vous recommande d’utiliser dans ce cas un compteur de mots qui n’exige pas d’appuyer sur un bouton pour donner les statistiques.

En effet, il est beaucoup plus intéressant d’obtenir instantanément le nombre de mots, de caractères, de temps de lecture… au fur et à mesure que vous rédigez.

Je vous conseille notamment d’utiliser cette option pour les textes courts, destinés aux réseaux sociaux par exemple.

En revanche, sachez que vous n’aurez aucune des options proposées par un outil spécial de traitement de texte. Si vous êtes déjà habitué à ce type de logiciels, vous pouvez choisir la première méthode.

Insérer directement le fichier de votre texte

Après avoir rédigé votre texte avec un logiciel de traitement de texte, certains outils vous donnent la possibilité d’insérer directement le fichier du texte. Vous trouverez dans ce cas un bouton tel que “Téléchargez votre texte”, qui vous permet de chercher et charger le fichier depuis votre ordinateur ou portable.

Ainsi, vous n’avez plus à effectuer un copier-coller. Toutefois, gardez à l’esprit que c’est tout le document qui sera analysé et dans le cas où vous souhaitez avoir les statistiques d’une seule partie, vous devez choisir l’une des deux précédentes options.

Par ailleurs, les types de fichiers acceptés par ces outils sont limités à certains formats : Word, PDF, texte brut, Excel, etc.

Insérer l’URL ou le lien de la page dans le compteur de mots

Pour obtenir les informations concernant l’ensemble d’une page Web, il vous suffit de coller le lien ou l’URL de l’une des pages de votre site Web (ou d’une page quelconque !), et d’appuyer sur le bouton « Compter ».

Compteur de mot URL Twaino

Vous recueillez alors les mêmes statistiques que pour un texte, c’est à dire :

  • le nombre de signes ;
  • le nombre de lignes ;
  • le nombre de paragraphes ;[fusion_menu_anchor name= »7″ class= » »][/fusion_menu_anchor]
  • la densité des mots ;
  • le temps de lecture ;
  • le temps de parole.

L’outil de Twaino offre cette fonctionnalité et vous permet d’afficher ces renseignements en quelques secondes.

À quels types d’utilisateurs s’adresse un compteur de mots ?

Le compteur de mots ou de caractères s’adresse à tout le monde. Ceux qui sont amenés à l’utiliser fréquemment dans leur activité professionnelle sont :

  • les webmasters/administrateurs de sites Web ;
  • les rédacteurs Web et de la presse écrite ;
  • les traducteurs ;
  • les écrivains ;
  • les community managers ou les influenceurs des réseaux sociaux ;
  • etc.

En effet, la plupart de ces professionnels doivent avoir le contrôle de la longueur de leur texte, puisqu’ils doivent souvent respecter un nombre exact de caractères, pour les réseaux sociaux par exemple.

Sachez par exemple que Google impose un nombre de caractères maximum pour les balises. Il existe aussi des procédures d’inscription dans les annuaires, des libellés de pages Web, d’articles ou de billets de blog, etc. qui ont des limites à respecter.

En plus de ces professionnels qui ont besoin de ces informations presque tout le temps, il faut compter également :

  • les étudiants qui veulent connaître le nombre de lettres ou de mots pour une thèse, un mémoire, un essai…
  • les orateurs qui souhaitent connaître le temps de parole du texte de leur discours ;
  • les demandeurs d’emploi qui désirent rédiger correctement une lettre de motivation.

D’une manière beaucoup plus générale, tout le monde peut avoir besoin d’un tel outil pour la rédaction d’un mail, d’un texto, d’un post sur un forum… qui nécessitent parfois l’utilisation d’un compteur de mots.

[fusion_menu_anchor name= »8″ class= » »][/fusion_menu_anchor]

Ainsi, le compteur de mots est un outil destiné à presque tout le monde, à partir du moment où l’on veut contrôler la taille d’un texte.

Quelques cas pratiques pour évaluer le nombre de mots ou de pages d’un document

Que vous soyez un professionnel, un étudiant ou un particulier, connaître à l’avance le nombre approximatif de mots ou de pages d’un texte peut s’avérer très utile pour suivre l’évolution de vos écrits. En plus de cas pratiques, voici quelques recommandations pour certains types de documents.

Combien de signes ou de caractères sur une page ?

Il est très souvent utile de connaître le nombre de pages, de signes et de caractères que vous consacrez à une rédaction.

Il peut s’agir par exemple d’un concours, d’un devoir scolaire ou encore d’un compte-rendu professionnel.

Et dans le but de connaître le nombre de pages, vous devez dans un premier temps déterminer le nombre de signes sur une page, sachant que le résultat final dépend de la mise en page de votre texte.

La mise en page

La mise en pages est l’opération qui consiste à organiser et à structurer les différents éléments d’une page, destinée à l’impression ou au Web, afin d’obtenir un résultat harmonieux et cohérent. Elle comprend ainsi la mise en forme et l’ajout d’illustrations ou d’animations à votre texte. Autrement dit, elle prend en compte des éléments tels que :

  • la police de caractères ;
  • la taille des caractères ;
  • les espacements et interlignes ;
  • les titrages et les lettrines ;
  • les illustrations ainsi que leur habillage.

Le nombre de caractères ou de signes par page : cas pratique

Si vous travaillez sur une feuille de format A4 avec une police de taille 12 pixels, des marges classiques de 2,5 cm et un interligne de 1,5, chaque page contiendra environ 36 lignes de 90 signes ou caractères (espaces comprises). Par conséquent, cette feuille va contenir 3 000 signes avec espaces.

Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une approximation et que les sauts de paragraphes ou les intertitres ne sont pas pris en considération.

Cela signifie que votre document écrit sur un format A4 comme avec le logiciel Microsoft Word va contenir approximativement 2 500 signes par page. Dans la même logique, vous pouvez estimer le nombre de signes à 500 000 pour un livre de 200 pages. En revanche, le nombre de mots sera évidemment différent.

Combien de pages font 1 000 mots ?

Vous avez besoin d’écrire un article, un billet de blog ou un essai qui doit faire moins de 1 000 mots, par exemple ? Il arrive parfois qu’une limite doive être respectée et il est nécessaire de pouvoir évaluer rapidement le nombre de pages correspondant.

Cependant, le résultat dépend également du support et de la mise en page finale du texte. Ainsi, vous n’aurez pas les mêmes résultats si vous utilisez Microsoft Word, Google Docs ou une page Web. Avec Microsoft Word, par exemple, le nombre de pages correspondant à un texte de 1 000 mots dépend :

  • de la taille de la police ;
  • du type de police ;
  • des marges ;
  • des espacements ;
  • de la structure des paragraphes ;
  • des illustrations (s’il y en a).

Voici quelques calculs rudimentaires pour que vous ayez une idée du nombre de pages pour 1 000 mots. Votre texte fait :

  • deux pages lorsque la taille de la police est de 12 pt, le type de police est Arial et l’espacement est simple ;
  • deux pages lorsque la taille de la police est de 10 pt, le type de police est Calibri et l’espacement est double.
  • quatre pages lorsque la taille de la police est de 12 pt, le type de police est Times New Roman et l’espacement est double.

Pour aller plus loin, voici quelques exemples pratiques.

Exemple 1 : 1 000 mots pour une demande d’admission

Supposons qu’un lycéen de terminale désire effectuer une demande d’admission à l’université. Pour cela, il doit rédiger une dissertation de 1 000 mots sur un sujet donné.

Le nombre de pages correspondant dépend des exigences de l’université en matière de mise en forme. Il peut néanmoins utiliser un compteur de mots pour suivre de près le nombre de mots qu’il rédige et avoir aussi une estimation du nombre de pages.

Dans le cas où le lycéen est tenu de rédiger à la main sa dissertation, le nombre de pages pour les 1 000 mots va dépendre de son écriture.

En moyenne, notez néanmoins qu’un texte de 1 000 mots correspond à 2 à 4 pages.

Exemple 2 : 500 mots pour un article de blog

Si vous voulez rédiger un article de blog de 500 mots et que vous le faites à l’avance dans Microsoft Word ou Google Docs, celui-ci fera 1 à 2 pages. Mais les 500 mots peuvent bien occuper une section ou la page entière de votre site Internet. L’élément clé ici est la mise en page du site Web qui va déterminer l’aspect final du texte.

Vous pouvez donc utiliser dans un premier temps un compteur de mots pour suivre la longueur de votre texte et dans un second temps, peaufiner la mise en page directement sur le site.

Exemple 3 : 50 000 mots pour un roman

Si un auteur écrit un roman de 50 000 mots avec la police Calibri de taille 12 points et un double interligne, son manuscrit sera d’environ 172 pages. Cependant, cette approximation ne tient pas compte des sauts de ligne et du fait que son histoire est divisée en plusieurs chapitres.

Par conséquent, le nombre de pages de deux différents romans ne sera probablement pas identique même s’ils ont 50 000 mots tous les deux, puisque la mise en page doit être prise en compte.

Exemple 4 : 500 mots pour un livre d’enfants

Les livres d’enfants comportent généralement des images et la taille des caractères est plutôt grande. C’est la raison pour laquelle vous pouvez facilement atteindre une vingtaine de pages pour un petit texte de 500 mots.

Le nombre de pages est relatif

Le respect d’un certain nombre de pages peut être une obligation professionnelle ou scolaire, voire un besoin personnel.

De plus, il s’agit d’un élément relatif qui dépend du type de support et de la mise en page, qui prend en compte la taille, la police, l’espacement, les marges et la structure des paragraphes.

Du reste, le format final et la destination importent aussi. En effet, même avec un nombre de mots équivalent, le nombre de pages ne sera pas identique sur un site Web, un document Word imprimé, un article de magazine, un roman ou un livre pour enfant.

Combien de mots sur une page ?

Lorsqu’un certain nombre de pages est requis, il est parfois utile de savoir combien de mots vous serez amené à rédiger par page. Cette section est en corrélation avec la précédente et de la même façon, le nombre de mots sur une page dépend de plusieurs facteurs.

La mise en forme du texte

La mise en forme du texte fait partie des éléments qui déterminent le nombre de mots d’une page. Elle prend en compte :

  • la police ;
  • la taille des caractères ;
  • les marges ;
  • la longueur du paragraphe ;
  • l’espacement et les interlignes.

En plus de ces éléments, la façon dont le travail final sera présenté à un impact direct sur le nombre de mots que vous allez retrouver sur une page.

Le document contient des images, des tableaux, des graphiques…

Le nombre de mots d’une page ne contenant que des mots diffère de celui d’une page contenant des éléments tels que des images, des graphiques, des tableaux…

Le type de support

Le nombre de mots sur une page Web n’est pas comparable à celui d’une page A4 ou d’un livre, quelle que soit sa taille.

Vous devez donc considérer le type de support physique ou virtuel du texte, avant de déterminer le nombre de mots par page.

Le niveau de lecture du livre

La différence entre le nombre de mots par page d’un livre pour enfant et celui d’un livre destiné aux adultes peut être considérable. Le premier contient généralement de nombreuses illustrations et très peu de mots, le second peut ne contenir aucune illustration et une police de petite taille.

Le nombre de mots par page est relatif

Connaître le nombre de mots par page est souvent très intéressant. En effet, cette donnée permet à un étudiant de suivre facilement sa progression jusqu’à la limite de pages ou mots requise pour son devoir.

Si vous êtes un auteur, par exemple, vous pouvez également suivre facilement l’évolution de votre manuscrit. Mais notez que cette information est relative et dépend de plusieurs facteurs, comme nous l’avons vu.

Combien de mots pour un discours de 5 minutes ?

Lorsque vous vous préparez à rédiger un discours d’une durée imposée, vous pouvez vous demander combien de mots vous devriez utiliser. Il n’y a pas de réponse exacte, mais vous pouvez avoir une approximation.

En effet, Daphne Gray-Grant, coach en publication, indique qu’en moyenne, une personne peut prononcer de 125 à 150 mots par minute. Ainsi, 5 minutes de conversation représentent environ 625 à 750 mots.

Gardez à l’esprit que plusieurs facteurs entrent évidemment en jeu. Cela inclut bien sûr la vitesse, puisque certaines personnes parlent plus lentement que d’autres, même si les deux se font comprendre.

Le plus important est de communiquer l’essence de votre discours de façon claire et éloquente.

Après la rédaction de votre discours avec un compteur de mots qui vous indique automatiquement la durée de lecture à voix haute, faites aussi des entraînements avec votre minuteur afin de vous assurer que vous êtes effectivement dans les temps et de procéder à des ajustements dans le cas contraire.

Combien de mots faut-il lors de la rédaction d’un texte ?

La rédaction est une pratique commune à presque tout le monde : certains l’utilisent de façon professionnelle, d’autres pour des devoirs ou pour des raisons personnelles.

Bien qu’il soit presque impossible de donner avec précision les nombres de mots que va contenir un texte, il existe des moyennes pour les types de rédaction classiques.

Le nombre de mots pour les essais

À un moment ou à un autre de votre vie, il est probable que vous ayez à rédiger une dissertation à des fins professionnels, pour des tests normalisés ou un devoir universitaire. Il existe plusieurs types d’essais dont le choix dépend de l’objectif :

  • exposition ;
  • narration ;
  • persuasion ;
  • analyse.

En plus d’explorer ces quatre types d‘essais, voici quelques recommandations sur le nombre de mots habituel pour chacun d’eux.

L’essai d’exposition

Ce type d’essai permet de transmettre une brève explication sur une idée, une question ou un thème. Selon Purdue OWL, il présente quelques exigences standards, qui peuvent être considérées comme étant des étapes :

  • l’étude d’une idée ;
  • l’évaluation des preuves ;
  • l’explication systématique et détaillée de l’idée ;
  • l’énoncé clair et concis d’un argument sur l’idée.

En fait, la concision est l’élément principal qu’exigent ces essais et, pour cela, la longueur recommandée est de 500 à 800 mots. Si vous souhaitez être efficace, votre essai doit disposer :

  • d’un énoncé de thèse, énoncé d’intention ou question de recherche clair et précis ;
  • d’une approche simple et sans superflu, pour vous permettre de répondre à la question ou à votre thèse avec des preuves factuelles à l’appui de votre position ;
  • d’une grande concision.

L’essai narratif

L’essai narratif consiste en une restitution d’expériences de la vie réelle ou abstraite et est généralement un récit personnel. Comme toute histoire, ce type d’essai nécessite une structure : un début, un milieu et une fin. De plus, il possède les caractéristiques suivantes :

  • écrit en général avec un point de vue à la première personne ;
  • images vives et détails sensoriels ;
  • composants indispensables à une histoire : thème, style, intrigue, personnage, décor, ton…

Pour raconter une histoire complète, il faut environ 1 000 mots. Il s’agit en réalité de la version courte d’un roman et chaque paragraphe de cet essai représente un chapitre de l’histoire.

Pour rendre ce genre de texte captivant et intéressant, il est recommandé d’ajouter des dialogues ou des anecdotes dans le récit et de finir par une déclaration personnelle ou une conclusion. Vous aurez ainsi de quoi offrir à vos lecteurs une histoire mémorable.

L’essai persuasif

Aussi appelé essai argumentatif, il se base sur un raisonnement logique, afin d’amener les lecteurs à adopter le point de vue de l’auteur. Comme il sert d’instrument de persuasion, sa rédaction exige beaucoup plus d’efforts que les autres types d’essais.

En effet, un argument ou une justification définitive est nécessaire lorsque vous souhaitez être éloquent et convaincant. Et pour que votre texte persuasif soit de qualité, il faut :

  • qu’il présente des preuves factuelles ;
  • qu’il maintienne l’intérêt du lecteur ;
  • qu’il dispose d’un raisonnement valable ;
  • qu’il présente une progression naturelle d’une idée à l’autre ;
  • qu’il dispose d’une conclusion forte et convaincante.

Si vous désirez produire un argumentaire efficace, un texte d’environ 2 500 mots est recommandé par Scribbr.

Toutefois, vous ne devez pas vous limiter à la longueur, vous devez éviter le remplissage qui risque de discréditer vos arguments. Tâchez néanmoins de donner le plus d’explications pertinentes possible et d’apporter des preuves substantielles pour appuyer votre argumentation.

L’essai analytique

L’essai analytique consiste, quant à lui, à présenter un argument en décomposant et examinant les éléments essentiels d’une idée, d’une question ou d’une œuvre d’art comme un livre, un film, une peinture, etc.

Il est caractérisé par :

  • une introduction et une présentation de l’argumentation, qui mettent en valeur le texte de l’œuvre littéraire sur laquelle vous voulez débattre ;
  • le maintien de l’intérêt du lecteur ;
  • l’analyse du texte, qui doit être pertinente et appuyée par des exemples ;
  • une réponse personnelle qui permet de démontrer votre compréhension approfondie, positive ou négative, du texte.

Le nombre de mots recommandé pour un essai analytique est de 500 à 700. L’essentiel est de couvrir tous les points principaux et non d’avoir un long texte. De plus, vous devez vous concentrer principalement sur l’analyse et non sur le fait de raconter une histoire.

Le nombre de mots pour les romans

Les romans sont catégorisés en deux types d’ouvrages. Les œuvres de fiction sont considérées comme des inventions et les œuvres de non-fiction apportent généralement une information sur un événement historique.

Si vous écrivez votre roman pour la première fois, vous vous posez certainement beaucoup de questions, dont le nombre de mots que devrait contenir votre ouvrage. La réponse à cette interrogation dépend du type d’œuvre (fictive ou non) et de son genre. Je vous explique tout.

Les œuvres de fiction

Dans cette catégorie, le nombre de mots préconisé est différent selon le genre de fiction. De plus, le niveau de lecture (adulte, adolescent ou enfant) a aussi un impact important.

Fiction commerciale pour adultes

Ces œuvres de fiction sont les plus nombreuses, avec, entre autres, la plupart des best-sellers. Il existe plusieurs genres :

  • mainstream ;
  • thriller ;
  • horreur ;
  • romance ;
  • suspense ;
  • mystère ;
  • littéraire ;
  • etc.

Lorsque vous écrivez des romans de ce type, le Writer’s Digest recommande de 80 000 à 89 999 mots. Vous devez tout de même prendre soin d’aller droit au but puisque ces types de livres ne sont pas destinés à être des sagas.

Science-fiction et fiction pour adultes

En termes de longueur, ces deux genres sont des exceptions puisqu’ils comprennent de 100 000 à 115 000 mots. De plus, certains peuvent largement dépasser ces chiffres : la série épique de George R. R. Martin, A Song of Ice and Fire en est un bel exemple. En effet, ses cinq livres publiés comportent un total combiné de 1 770 000 mots.

Fiction pour adolescents

Même si elles sont très semblables aux fictions pour adulte, les fictions pour adolescents sont adaptées à leur âge.

Le niveau intermédiaire s’adresse aux lecteurs âgés de 8 à 12 ans, selon Writer’s Digest : ce genre de roman ne comporte pas de sexualité, de violence graphique, ni de blasphème. Sa longueur varie de 20 000 à 50 000 mots selon la tranche d’âge et le sujet. En revanche, la longueur peut avoisiner les 40 000 à 50 000 mots pour les enfants de 12 ans.

Les livres pour jeunes adultes : ils contiennent de 55 000 à 80 000 mots. Toutefois, les histoires de science-fiction et d’heroic fantasy pour cette catégorie dépassent souvent les 80 000 mots.

Prenons l’exemple de la fiction pour adolescents très célèbre : Harry Potter de J.K. Rowling. Le total des sept livres de la série fait exactement 1 084 170 mots.

De plus, le nombre de mots diffère d’un livre à un autre : 257 045 mots pour « Harry Potter and the Order of the Phoenix » et 76 944 mots pour « Harry Potter and the Sorcerer’s Stone ».

Fiction pour enfants

En raison de l’accent mis sur l’éducation des enfants et l’absence d’intrigue secondaire, les livres pour enfants sont ceux qui contiennent le moins de mots. Leur nombre dépend du type de livre et du groupe d’âge auquel ils sont destinés.

Autres types d’écriture fictive

Il existe deux autres types de fiction :

  • les novellas ont une longueur de 20 000 à 50 000 mots avec une moyenne de 30 000 mots ;
  • la longueur des histoires courtes varie de 1 000 à 7 500 mots et si vous allez plus loin, votre histoire courte risque de devenir une novella.

Les œuvres de non-fiction

Ces ouvrages ont des sujets qui varient considérablement, de même que leur longueur. De nombreux genres existent et le nombre de mots peut changer de façon significative pour chacun d’eux. On trouve par exemple :

  • les biographies ;
  • les revues ;
  • les livres d’histoire ;
  • les livres sur le folklore ;
  • les études créatives ;
  • les essais ;
  • les textes religieux.

Pour illustrer cette variation de longueur, prenons comme exemple la Bible. Connaissez-vous le nombre de mots qu’elle contient ? La réponse dépend de la version et comme il existe plusieurs traductions différentes, le nombre de mots diffère également. La version King James comprend par exemple 783 137 mots.

Par ailleurs, le dictionnaire existe lui aussi en plusieurs versions dont le nombre de mots diffère également.

Pour la plupart des ouvrages de non-fictions, les opinions sur le nombre de mots recommandé varient et si vous souhaitez en créer un, je vous recommande d‘analyser le nombre de mots de livres comparables.

Le nombre de mots d’un roman

Lorsque vous connaissez le nombre de mots total de votre texte, il est tout à fait normal de chercher à évaluer le nombre de pages que cela représente. Pour ce faire, vous devez calculer le nombre de mots par page et les éditeurs ont leurs propres manières de présenter le produit final.

Lorsque vous en êtes à votre premier essai, je vous conseille de vous fier aux nombres de mots standards auxquels la plupart des éditeurs sont habitués.

Notez donc que pour un roman de fiction ou de non-fiction, vous pouvez compter 250 mots par page selon Fiction Factor. Gardez aussi à l’esprit que la longueur d’un roman dépend de plusieurs éléments dont le genre, le type d’écriture et le groupe d’âge ciblé.

La longueur des textes imposée par les réseaux sociaux

Si vous utilisez régulièrement les réseaux sociaux, vous savez que la longueur d’une publication est limitée en nombre de caractères.

Retrouvez ci-dessous les limites de texte qu’appliquaient Twitter, Facebook, LinkedIn, Instagram, Pinterest et YouTube en 2018.

Les limites de caractères de Facebook

Avec Facebook, il existe des restrictions à presque tous les niveaux. Voici le nombre maximal de caractères :

  • d’un post : 63 206 ;
  • d’un pseudo : 50 ;
  • de la description d’une page : 155 ;
  • des commentaires Facebook : 8 000 ;
  • du canevas Facebook :
    • texte : 500,
    • bouton : 30.

Quant aux publicités Facebook, elles ont également des seuils en matière de caractères, mais ceux-ci dépendent du format utilisé.

  • pour les publicités dynamiques « image seule » et les publicités à formulaire « Images » ainsi qu’à formulaire « Vidéos » :
  • titre : 25,
  • texte : 125,
  • description du lien : 30 ;
  • les publicités dynamiques « Carrousel » :
  • titre : 40,
  • les publicités dynamiques « Collection » :
  • titre : 25,
  • texte : 90.

Si vous vous demandez quelle est la meilleure taille pour un statut Facebook, sachez qu’elle est de 40 à 80 caractères selon une analyse de Jeff Bullas. En respectant cette fourchette, vous multipliez vos chances de garder l’attention de vos lecteurs. En allant au-delà, vous risquez de la perdre.

Par contre, pour que les publicités soient optimisées, Adspresso préconise d’utiliser 5 mots dans les titres et 14 mots dans le corps de texte.

Les limites de caractères de Twitter

Depuis 2017, Twitter a donné un peu plus de liberté à ses utilisateurs en passant de 140 à 280 caractères pour les tweets. Le nombre de caractères maximum :

  • d’un tweet : 280 ;
  • d’un Direct Message : 10 000 ;
  • d’un Twitter Handle : 15 ;
  • d’un nom de profil : 20.

Pour que vos tweets soient engageants, buffer recommande de rester dans la fourchette de 71 à 100 caractères. Toutefois, ce seuil peut être dépassé, notamment dans le cas d’une histoire pertinente pour les lecteurs.

Par ailleurs, gardez à l’esprit que les tweets comprenant 3 hashtags et plus performent moins que ceux qui n’en ont qu’un ou deux.

Les limites de caractères d’Instagram

Bien sûr, ce sont les images qui ont le plus d’importance sur ce réseau social, mais les textes aussi ont de la valeur également. Ils servent à commenter, à décrire les clichés et à les indexer grâce aux hashtags. Voici donc le nombre de caractères imposé par Instagram :

  • un post Instagram : 2 200 ;
  • un texte de bio : 150 ;
  • un nom de profil : 30 ;
  • un commentaire : 1000 ;
  • nombre maximum de hashtags : 30.

Pour optimiser vos posts sur Instagram, il est recommandé de rester entre 5 et 10 hashtags, sinon vous risquez le shadow banning. De même, pour les mots-clés que vous utilisez, il est préconisé de ne pas dépasser les 24 caractères.

Les limites de caractères de YouTube

Pour inciter les utilisateurs à regarder vos contenus ou pour effectuer des recherches sur cette plateforme, les textes sont très importants, même si ce sont les visuels qui sont rois. Voici donc les limites imposées par YouTube :

  • un titre de vidéo : 70 caractères ;
  • un titre de playlist : 60 caractères ;
  • une description de vidéo : 5000 caractères ;
  • tags YouTube : 30 caractères par tag avec un total de 500 caractères.

Pour YouTube, il n’y a pas de longueur idéale pour les textes, mais nous vous conseillons d’être clair et précis dans la description de vos vidéos. De plus, privilégiez les mots-clés les plus percutants pour les titres.

Les limites de caractères de LinkedIn

Le réseau social LinkedIn permet d’exprimer leur ressenti sur l’actualité ou sur leur activité, ce qui conduit souvent à de longs posts. Voici les limites de caractères pour ce faire :

  • un prénom de profil : 20 ;
  • un nom de profil : 40 ;
  • un À propos/Sommaire : 2000 ;
  • un témoignage employé : 400 ;
  • un nom de page : 50 ;
  • un titre de publication : 150 ;
  • une recommandation : 3000 ;
  • un contenu de publication : 120 000 ;
  • un titre LinkedIn Custom Module : 150 ;
  • un nom d’entreprise : 100 ;
  • une mise à jour de l’entreprise : 700 ;
  • un corps de texte LinkedIn Custom Module : 500 ;
  • un LinkedIn Custom Module URL Label : 70.

Pour que vous soyez percutant sur ce réseau social, okdork suggère de rester dans la fourchette entre 40 et 49 caractères pour les titres. N’oubliez pas d’intégrer les images, puisque les posts qui performent le plus contiennent environ 8 visuels.

Par ailleurs, les publications qui comprennent entre 1 900 et 2 000 mots sont les plus lues et il est donc pertinent d’adopter les longs formats.

Les limites de caractères de Pinterest

Pinterest impose aussi des limites. Les voici :

  • nom de profil : 20 caractères ;
  • nom d’utilisateur : 15 caractères ;
  • nombre maximum de tableaux : 500 ;
  • bio : 160 caractères ;
  • description tableau : 500 caractères ;
  • nom de tableau : 180 caractères ;
  • description d’épingle : 500 caractères ;
  • maximum d’épingles : 200 000.

Avec Pinterest, vous avez techniquement la possibilité de dépasser les 20 caractères pour le nom de profil. Toutefois, ce nom risque d’être tronqué par la plateforme, de même que celui de votre tableau si vous dépassez les 22 caractères.

La longueur d’une lettre de motivation

Pour augmenter vos chances d’être embauché par l’entreprise de vos rêves, votre curriculum vitae doit se démarquer de celui des autres candidats. Vous devez attirer l’attention du recruteur et c’est exactement ce à quoi va servir la lettre de motivation.

Il s’agit d’un élément très important puisqu’il peut mener à un entretien. Et pour bien faire, nous vous recommandons de prêter attention à sa longueur.

En effet, les chargés de recrutement voient de nombreuses lettres de motivation et sont capables d’évaluer la vôtre d’un simple coup d’œil. Si elle est trop courte, ils peuvent penser que vous n’avez pas fait beaucoup d’efforts, que vous êtes paresseux ou que vous n’êtes pas très intéressé par le poste.

En revanche, une présentation trop longue peut vous faire paraître comme quelqu’un qui manque d’organisation et de concision. N’oubliez pas non plus qu’ils n’ont pas le temps de tout lire si vous n’êtes pas concis et précis.

La taille idéale d’une lettre de présentation

L’objectif d’une lettre de motivation est simple : expliquer brièvement les raisons pour lesquelles vous êtes le candidat idéal pour le poste. Si votre texte fait deux pages, il est déjà trop long.

Pour que vous soyez sûr d’attirer l’attention du recruteur, votre lettre doit couvrir environ 75 % de votre page, avec des espaces blancs (marges, interlignes) pour les 25 % restants. Ce sont les proportions idéales pour rendre le contenu agréable à lire.

De plus, le corps de votre texte doit comprendre trois à quatre paragraphes et compter 250 à 300 mots. Cela permet au lecteur de parcourir la page en 10 secondes. De plus, n’hésitez pas à employer des termes forts pour exprimer votre intérêt et les raisons pour lesquelles vous êtes le candidat idéal.

La lettre de motivation parfaite : ce qu’elle doit contenir

Votre adresse

Dans le coin supérieur gauche de la page, indiquez :

  • votre nom ;
  • votre adresse physique ;
  • votre numéro de téléphone ;
  • votre adresse électronique.

Avec ces informations, le recruteur sera capable de communiquer avec vous si besoin.

L’adresse de la personne que vous contactez

Juste après un double interligne, indiquez l’adresse de la personne à qui la lettre est adressée. N’hésitez pas à faire des recherches pour être sûr d’avoir le nom et l’adresse exacte.

La date

Sautez deux lignes juste après l’adresse du destinataire et écrivez la date.

La formule d’appel

Après encore un double interligne, écrivez une formule personnalisée.

Le corps de la lettre
Premier paragraphe

Cette partie vous permet d’expliquer la raison pour laquelle vous écrivez. Elle doit contenir une phrase percutante qui montre pourquoi vous êtes le candidat idéal.

Deuxième paragraphe

Mettez ici en évidence vos qualifications, avec un résumé des expériences et des compétences pertinentes pour le poste.

Troisième paragraphe

Utilisez cette section pour parler, le cas échéant, d’expériences bénévoles pertinentes. Vous allez montrer ici votre intérêt pour les tâches en question, ainsi que votre engagement communautaire.

Quatrième paragraphe

Ce paragraphe vous permet de remercier le recruteur pour l’intérêt qu’il a apporté à votre candidature et d’indiquer votre disponibilité pour discuter davantage du poste.

Formule de politesse et signature

Une formule de politesse adéquate avant votre signature montre votre professionnalisme.

La lettre de motivation idéale

Pour que les recruteurs vous classent dans la catégorie des candidats qui méritent plus d’attention, votre lettre de motivation doit être solide, avec un nombre de mots adapté. Pour cela, je vous recommande de suivre les conseils précédents, qui vont vous aider à multiplier vos chances d’obtenir un emploi.

Les limites de caractères imposées aux administrateurs de sites Web et webmasters

Si vous êtes un webmaster ou un administrateur de site Web, vous êtes régulièrement confronté aux seuils suivants :

  • pour le nom de domaine d’un site Web : de 3 à 63 caractères ;
  • pour les balises meta « title », Google affiche actuellement seulement 600 pixels, ce qui est l’équivalent de 70 caractères environ ;
  • pour les balises meta « description » : de 150 à 300 signes ;
  • pour les balises meta « keywords » : 1 000 caractères.

Pour les campagnes Google Adwords voici les limites :

  • le titre : 25 caractères ;
  • l’URL : 35 caractères ;
  • l’URL de destination : 1 024 caractères.

Quant aux inscriptions sur les annuaires du Web, sachez que chacun a ses exigences. Toutefois, voici les restrictions habituelles :

  • le titre : 60 caractères ;
  • la description : 250 caractères.

La limite de caractères imposée aux messages SMS

Vous avez l’habitude de rédiger des SMS pour les membres de votre famille, vos amis et vos proches ? Vous avez certainement constaté que vous êtes parfois facturé pour deux ou plusieurs SMS après avoir envoyé votre message.

En effet, le nombre maximum de caractères (espaces comprises) pour un message SMS est de 160. Si vous dépassez ce chiffre, vous allez être facturé d’un deuxième SMS. Dans ce cas, le compteur de caractères vous sera très utile puisqu’il vous évite de devoir compter un à un les lettres, la ponctuation, les sauts de ligne et les espaces de votre message.

[fusion_menu_anchor name= »10″ class= » »][/fusion_menu_anchor]

Toutefois, il est important de noter que certains téléphones limitent le nombre de caractères par SMS à 70 caractères au lieu des 160.

Compter les caractères et les mots avec un logiciel de traitement de texte

Les logiciels de traitement de texte offrent une multitude d’options pour faciliter la rédaction et la mise en page, options précieuses pour les professionnels autant que pour les particuliers.

Les plus puissants d’entre eux permettent également de suivre le nombre de mots, de caractères avec ou sans espaces, de paragraphes et de lignes. Il s’agit de :

  • Microsoft Word ;
  • Microsoft Excel ;
  • Google Docs ;
  • LibreOffice.

Ce sont les plus populaires actuellement et nous allons voir comment vérifier le nombre de mots d’un texte avec chacun de ces outils. Cela signifie que vous pouvez peut-être vous passer d’un compteur de mots si vous êtes intéressé uniquement par les informations classiques, sans la densité des mots, le temps de lecture ou de parole.

Compter les caractères et mots dans Microsoft Word

Microsoft Word vous permet de contrôler, au fur et à mesure de la rédaction, la longueur de votre texte.

Microsotf Word Compteur de mot 1

Le nombre de mots s’affiche sur la barre d’état en bas à gauche. Ce nombre est suivi de la mention « mots » et en cliquant à cet endroit, une nouvelle fenêtre s’ouvre avec :

  • le nombre de pages ;
  • le nombre de mots ;
  • le nombre de caractères sans espaces ;
  • le nombre de caractères avec espaces ;
  • le nombre de paragraphes ;
  • le nombre de lignes.
Microsotf Word Compteur de mot 2

Vous avez la possibilité d’afficher ces statistiques pour une partie de votre texte en la sélectionnant au préalable.

Compter les caractères dans Microsoft Excel

La méthode pour afficher le nombre de caractères dans Microsoft Excel est différente de celle de Word et un peu plus complexe. Pour le faire, ouvrez le document dont vous voulez compter les caractères et sélectionnez une cellule vide dans laquelle le nombre sera indiqué.

Ensuite, cliquez sur le menu « Formules ». Sélectionnez « Insérer une fonction » situé dans le coin haut à gauche et sous l’inscription « fx ».

Dans la nouvelle fenêtre qui s’ouvre, saisissez « NBCAR » dans la zone de recherche et cliquez sur OK. Dans la boîte de dialogue « Arguments de la fonction », appuyez sur l’icône d’affichage juste à côté du champ de texte.

Sélectionnez ensuite la cellule pour laquelle vous souhaitez connaître le nombre de mots et appuyez sur l’icône de déploiement de la boîte de dialogue qui se trouve dans le coin droit.

Dans la boîte de dialogue « Arguments de la fonction » qui s’affiche de nouveau, appuyez sur « OK » et vous allez voir apparaître dans la cellule le nombre de caractères espaces comprises.

Si vous souhaitez avoir le total, il vous suffit maintenant de sélectionner la dernière cellule en dessous de celle comportant le premier nombre de caractères et de cliquer sur « Somme automatique ». Cette option se trouve juste à côté de « Insérer une fonction ».

Avant d’appuyer sur la touche « Entrée » pour avoir le résultat, assurez-vous d’avoir bien sélectionné les cellules.

Et voilà ! Vous pouvez connaître le nombre de caractères dans Excel, même si le processus est un peu complexe.

Compter les caractères et les mots dans Google Docs

Il est très facile d’obtenir ces informations dans Google Docs.

Google doc compter des mots

Après avoir ouvert votre document, cliquez sur le menu « Outils » situé en haut et juste à côté de « Format ». Sélectionnez ensuite l’option « Nombre de mots » qui vous donne :

  • le nombre de pages ;
  • le nombre de mots ;
  • le nombre de caractères avec espaces ;
  • le nombre de caractères sans espaces.
Google doc nombre de mots

Compter les caractères et les mots dans Apple Pages

Dans la barre d’outils d’Apple Pages, cliquez sur le bouton du menu « Présentation » et sélectionnez « Nombre de mots ». Si vous voyez plutôt le nombre de paragraphes ou une autre information, sachez qu’il s’agit de la dernière statistique qui a été sélectionnée dans le compteur.

Pour faire apparaître le nombre de mots, mettez le pointeur du côté droit du compteur en bas de la page. Cliquez ensuite sur les flèches qui apparaissent et sélectionnez ce dont vous avez besoin.

Notez que les statistiques sont mises à jour automatiquement et si vous souhaitez connaître le nombre de mots d’une partie de votre texte, il vous suffit de la sélectionner. Vous aurez les statistiques concernant la portion sélectionnée uniquement.

Compter les caractères et les mots dans LibreOffice

Au fur et à mesure de l’édition de votre texte, le nombre de mots est automatiquement actualisé et affiché dans la barre d’état de LibreOffice. Pour afficher les autres statistiques telles que le nombre de caractères sans espaces, il vous suffit de faire un double-clic sur le nombre de mots de la barre d’état.

[fusion_menu_anchor name= »11″ class= » »][/fusion_menu_anchor]

Vous pouvez également cliquer sur le menu « Outils » puis sur « Statistiques », pour avoir le même résultat. Dans le cas où vous désirez les statistiques d’une partie de votre texte, il suffit de la sélectionner et de cliquer sur le nombre de mots de la barre d’état.

Quelques compteurs de mots gratuits en ligne

En dehors du compteur de mots de l’Agence SEO Twaino, il existe plusieurs outils en ligne qui sont également très efficaces.

1. Word Counter

Wordcounter

Ce compteur en temps réel vous donne précisément :

  • le nombre de mots ;
  • le nombre de phrases ;
  • le nombre de caractères ;
  • le nombre de paragraphes ;
  • la longueur moyenne des phrases ;
  • la densité des mots.

En plus de ces informations, il offre plusieurs options de traitement de texte ainsi qu’un compteur de page Web. Notez qu’il est en anglais, mais vous ne devriez pas avoir de problèmes pour comprendre son fonctionnement.

2. Combien de mots

Combien de mots

Il s’agit d’un outil assez performant qui propose plusieurs options, comme le fait d’ignorer les tirets, les apostrophes ou les mots fréquemment utilisés (le, la, de, les, etc.). En plus du nombre de pages et de lignes, il indique aussi la densité des mots d’un texte.

3. WordCount.com

Il s’agit d’un outil très pratique au design minimaliste. Il est facile à prendre en main et il procède aussi au comptage en temps réel.

4. WordCounterTool

Word count tool

WordCounterTool est un compteur de mots qui offre de nombreuses options. Cela inclut par exemple la mesure de votre vitesse de frappe, c’est-à-dire du nombre de mots par minute que vous pouvez taper.

Pour le faire, il suffit d’appuyer sur le bouton « Démarrer » puis de commencer à saisir votre texte sur une durée d’une minute environ. À la fin du temps, arrêtez l’horloge pour connaître automatiquement votre vitesse de frappe.

5. Translators Base

Translators base

Ce site Web offre plusieurs options qui vous permettent de personnaliser ce que vous souhaitez compter. Par exemple, vous pouvez choisir le nombre de pages ou de lignes. Il en va de même pour les chiffres, les caractères ou les mots.

Après avoir effectué la personnalisation, il vous suffit de cliquer sur le bouton « Calculer » pour obtenir les résultats.

6. Wordcounttools

Pour se démarquer des autres sites Web similaires, wordcount permet de télécharger directement les fichiers PDF, Excel ou Word afin de compter le nombre de mots qu’ils contiennent. C’est très pratique puisque vous n’avez pas à faire de copier-coller. De plus, il propose des extensions sur les navigateurs Chrome et Firefox.

7. Compteur de caractères

Compteur de caracteres

Comme son nom l’indique, il ne sert qu’à compter les caractères et rien d’autre. De ce fait, il est très simple à utiliser et offre la possibilité de prendre en compte ou pas les sauts de ligne, les tabulations et les espaces. Avec un simple copier-coller, il donne automatiquement les résultats.

Conclusion

Compter les mots un à un est un exercice très contraignant et qui est une source d’erreurs, même avec un texte de petite taille. De plus, cette tâche devient encore plus complexe lorsqu’il s’agit de compter les caractères. Pourtant, il arrive que vous ayez besoin de connaître le nombre exact de mots ou de caractères d’un texte pour des raisons professionnelles, scolaires ou personnelles. Dans cette situation, vous n’avez pas d’autre choix que d’avoir recours à un outil. Vous pouvez utiliser des logiciels de traitement de texte tels que Word ou Google Docs. Mais ils restent limités et il vous faut dans ce cas opter pour un outil spécialement conçu pour cette tâche : le compteur de mots gratuit en ligne Twaino. Il n’est évidemment pas le seul, mais ce type de solution vous permet d’accéder à des options complémentaires intéressantes, comme la densité des mots, le temps de lecture et de parole. De plus, le compteur de page Web vous donne les mêmes informations pour une page Web à partir d’une simple URL.

Profitez-en et à bientôt !