Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

En janvier 2019, il y avait plus de 1,94 milliards de sites web sur Internet ! Un chiffre un peu fou qui indique que pratiquement 2 personnes sur 7 sur la planète détiennent un site web. Vous pouvez déjà imaginer à quel point la compétition est particulièrement intense. En fait, il s’agit également de l’une des principales raisons pour lesquelles il est très difficile de se démarquer et d’avoir de la visibilité sur la toile. Cela dit, cet objectif n’est pas impossible à atteindre puisqu’il existe plusieurs techniques et approches pour faire mieux que la concurrence afin de profiter d’une bonne visibilité. Vous conviendrez néanmoins que pour réussir un challenge pareil, il faudrait avant tout connaître qui sont vos concurrents et ce qu’ils font, d’où l’importance d’effectuer une analyse de la compétition. En fait, cette analyse vous permettra de savoir ce qui se fait déjà de bon ou de mauvais et de mettre des stratégies en place pour faire mieux. Capitaliser sur l’expérience de la concurrence est susceptible d’améliorer significativement vos performances en termes de revenu. Pour cela, j’ai élaboré ce guide qui va vous permettre de connaître, les éléments de comparaison à considérer, les outils qui vont vous permettre de collecter les données nécessaires pour réaliser vos comparaisons et ceux qui sont préférables d’éviter.

5 étape pour une analyse concurrentielle efficace et les pièges à éviter

Analyse Concurentielle

Je vous présente dans cette vidéo Youtube les points essentiels pour réussir une analyse de la compétition :

Retrouvez ma présentation sur l’analyse de la compétition :

Qu’est-ce qu’une analyse de la compétition ?

Comment faire une analyse de la competition ?

L’analyse de la compétition consiste à identifier les acteurs présents sur votre marché, afin de prendre note de : 

  • Leurs performances ;
  • Leurs communications ;
  • Leurs résultats ;
  • Etc…

Il s’agit souvent d’un point de départ lorsque vous souhaitez lancer votre entreprise. En fait, comprendre ce qui fonctionne bien chez la concurrence est une excellente manière de démarrer une activité, en proposant des services / produits assez proches, voir similaire dans un premier temps. Vous pouvez également vous inspirer de la concurrence et faire ensuite une réinterprétation afin de l’appliquer à votre business.

Comprendre ce que fait la compétition

Par conséquent, l’analyse de la compétition est un moment privilégié afin de comprendre de quelle manière vos concurrents parviennent à répondre aux besoins de leurs clients. 

Cette pratique dépasse le simple fait de vous rendre sur les réseaux sociaux et les sites web de vos concurrents. Il s’agit bien évidemment d’un point de départ, mais vous aurez besoin de beaucoup plus de données pour avoir une vision complète qui vous permettra de prendre des décisions pertinentes.

Dans cette mesure, vous allez essayer de comprendre ce qui fonctionne bien chez la compétition pour tenter de le mettre en place également à votre niveau. A contrario, vous allez voir aussi ce qui ne marche pas chez les autres afin de vous en écarter le plus possible.

Cela dit, il ne s’agit pas de répliquer exactement ce que vos concurrents font, vous devez faire les choses à votre façon afin de ne pas mettre de côté votre personnalité et votre branding. De plus, l’analyse de la compétition est très bien adaptée à une entreprise qui est sur le point de se lancer, mais aussi à une entreprise établie. Autrement dit, vous pouvez utiliser cette approche à n’importe quel stade de développement de votre business, d’autant plus qu’il a plusieurs raisons de le faire.

Pourquoi l’analyse de la compétition est-elle importante ?

La principale raison pour laquelle cette pratique est importante est le fait qu’il est très difficile de proposer un produit meilleur ou plus compétitif lorsqu’on ignore totalement ce que font les concurrents. Si vous souhaitez être meilleur que la concurrence, vous devez connaître vos adversaires, sans quoi, vous n’aurez aucun moyen de jauger votre service / produit par rapport aux autres. 

De plus, il vous sera très difficile de vous distinguer si vous ne savez pas ce qui vous rend vraiment différent par rapport aux autres entreprises.

Par exemple, lorsque je voulais mettre en place mon Agence SEO, Twaino, j’ai pris le temps d’étudier les Agences SEO qui existent déjà en France. En plus des services qu’elles proposent, j’ai analysé leurs différentes stratégies marketings. Ce qui m’a permis d’identifier ce qui fonctionne déjà, les limites et les opportunités que je peux saisir sur le marché. Bien évidemment, j’ai exploité les données issues de ces analyses afin de me démarquer des autres Agences.

Twaino Agence SEO

En dehors de ces généralités, cette analyse vous permet d’évaluer les forces et les faiblesses de la compétition afin de trouver une formule pour donner l’avantage à votre entreprise. Cela se matérialise à travers 4 grands objectifs :

  • Trouver les formules marketings qui fonctionnent afin de pouvoir les appliquer à votre propre business ;
  • Déterminer les points sur lesquels vous avez déjà un avantage compétitif et sur lesquels vous souhaitez vous renforcer encore plus ;
  • Identifier les opportunités au sein de votre marché cible afin de développer par exemple de nouveau produits ou services ;
  • Identifier les obstacles potentiels afin d’éviter d’effectuer les actions qui ne marchent pas ou qui pénalisent vos efforts.

Ces quatre différents objectifs vous permettent en quelque sorte de découvrir ce qui agace ou enchante votre clientèle cible et d’apporter par conséquent les améliorations nécessaires. D’où l’importance de réaliser une analyse de la compétition régulièrement afin d’adapter votre stratégie au développement de votre business.

Analyse de la compétition en 5 étapes

Etape 1 : Identifier vos véritables concurrents 

Avant de pouvoir réaliser une comparaison pertinente, vous devez dans un premier temps déterminer qui sont vos concurrents. Pour réussir cette étape, il est plus facile de faire une liste de tous les concurrents de votre secteur et de choisir ensuite ceux qui sont les plus pertinents.

1.1. Créez une liste de 7 à 10 concurrents

Afin d’identifier les concurrents les plus pertinents pour votre analyse, utiliser simplement des outils tels que :

Moteur de recherche Google

Test sur Similar Web

Alors que Google vous permet d’effectuer une recherche généralisée, Alexa et SimilarWeb vous permettent de trouver les entreprises similaires où faisant partie du même domaine d’activité. De plus, avec les différentes informations qu’ils fournissent sur le trafic et le classement, vous pouvez classer par ordre d’importance vos concurrents. Toutefois, veillez à ce qu’il y ait les entreprises qui :

  • Offrent des produits ou services similaires aux vôtres ;
  • Ont un public cible similaire au vôtre ;
  • Cible un public légèrement différent au vôtre sur le plan démographique par exemple ;
  • Soient nouveaux sur le marché ou plus anciens.

Il est préférable de se limiter à une liste d’environ 10 concurrents afin de rendre plus efficace votre analyse. En fait, plus vous choisissez de concurrents, plus vous aurez du travail à effectuer compte tenu de la collecte de données, ce qui risque de réduire la pertinence de l’aperçu que vous aurez par rapport au paysage de la concurrence.

1.2. Identifiez les concurrents primaires/secondaires

Après la constitution de votre liste de concurrents, il faut maintenant essayer de les classer et de les catégoriser. Autrement dit, il faudrait identifier ceux qui sont vos concurrents primaires, secondaires et tertiaires, ce qui vous permet de déterminer clairement le lien de votre entreprise avec ces entreprises.

  • Les concurrents primaires : Ce sont les entreprises qui offrent des produits ou services similaires aux vôtres et qui opèrent dans la même zone géographique que vous. Ce sont en réalité les marques auxquelles votre audience peut vous comparer. Il s’agit par exemple de BMW et Audi, qui sont des concurrents primaires.
  • Les concurrents secondaires : Ce sont les entreprises qui vendent des produits ou services similaires mais à un public différent. Toutefois, leur produit peut parfois résoudre le même problème ou satisfaire le même besoin du client. Par exemple, ces entreprises peuvent se concentrer uniquement sur les produits  de haut ou de bas de gamme. Louis Vuitton et Amazon sont deux concurrents secondaires.
  • Les concurrents tertiaires : Il s’agit des entreprises apparentées qui peuvent commercialiser leurs produits auprès du même public, mais qui n’offrent pas les même produits ou services que vous. En résumé, ils ne sont pas en concurrence directe avec vous et peuvent être considéré comme des partenaires potentiels ou de futurs concurrents s’ils choisissent d’étendre leurs activités. Par exemple, il y a Microsoft et Amazon.

La différence entre ces trois types de concurrents peut sembler parfois ambiguë, ce qui incite souvent les entreprises à se concentrer uniquement sur la concurrence directe. Bien évidemment, le poids des concurrents primaires est plus important et il faudrait leur porter une grande attention, mais il ne faudrait pas non plus négliger les deux autres  types de concurrents.

Supposons que vous avez un e-commerce où vous vendez des vêtements pour homme et que vous avez un concurrent donné qui en vend aussi. Dans vos analyses, vous vous rendez compte que le concurrent en question se concentre uniquement sur la vente des vêtements de plage. Alors que vous vous concentrez sur les vêtements tendances de tous les jours.

Dans ce cas, il s’agit d’un concurrent secondaire puisque vous vendez des produits similaires, mais à un public cible différent. Pour cela, vous n’avez pas être obligé de le surveiller de trop près. Cela dit, il faut le garder à l’œil puisqu’il peut changer de position à tout moment en incluant les types de vêtements que vous vendez et devenir donc l’un de vos concurrents primaires.

Il s’agit de l’une des raisons pour lesquelles il faudrait régulièrement réaliser une analyse de la concurrence pour être à l’affût des changements et des tendances du marché. Sinon, vous allez souvent remarquer ces changements assez tardivement, ce qui pourrait nuire à vos performances.

Cette première étape est très importante et je vous invite à ne pas la négliger afin que vos analyses et vos décisions soient réellement pertinentes. Vous connaissez désormais qui sont vos concurrents et vous avez réussi à les classer par ordre d’importance, maintenant nous allons voir ensemble les éléments de comparaisons à considérer.    

Etape 2 : Définir les éléments de comparaison

L’analyse de la compétition peut varier de manière considérable dans le temps en fonction du dynamisme et de la réactivité de la concurrence. Il vous est possible de réaliser une analyse concurrentielle autour d’un aspect spécifique de l’activité de vos adversaires comme leur site Web ou leur présence sur les réseaux sociaux. Vous pouvez également conduire une analyse de haut niveau sur l’ensemble de leur approche.

Pour cela, je vais énumérer les différents types d’informations que l’on trouve fréquemment dans ce type d’analyse, mais avant tout, sachez que trois facteurs sont principalement concernés par cette approche :

  • Les produits ou services ;
  • Les ventes ;
  • Le marketing.

Il s’agit des trois principaux paramètres à considérer, mais avant de les aborder, je vous préconise d’avoir une approche méthodique en utilisant une feuille de tableur comme Google Sheet ou Excel, afin de collecter toutes les informations nécessaires.

2.1. Créez un document ou une feuille de calcul

La création d’un tableau est très importante lorsque vous effectuez une analyse de la compétition. En effet, lorsque vous collectez des données sur vos concurrents, les organiser dans un tableau ou une feuille de calcul, vous permet de trouver, d’analyser, de partager facilement par la suite vos analyses et de les mettre aussi à jour au fil du temps.

Pour cela, je vous invite à le construire en insérant les entreprises concurrentes et les données que vous souhaitez analyser. Vous avez des outils tels que Excel ou Google Sheet qui peuvent vous aider.

En recueillant vos données, établissez un système de notation pour quantifier les différents  éléments de comparaison. Cela vous aidera à vous comparer avec vos concurrents en utilisant une échelle de classement similaire.

Passons maintenant aux différents éléments de comparaison que vous pouvez considérer.

2.2. Les produits ou services de vos concurrents

Pour votre analyse, il est beaucoup plus efficace de commencer par les produits ou les services de vos concurrents puisqu’ils sont au cœur de leurs activités. Pour ce faire, vous pouvez considérer les points suivants :

  • Leur part de marché ;
  • La gamme complète de produits qu’ils offrent ;
  • La qualité des produits ou services qu’ils proposent ;
  • Les caractéristiques et les besoins de leurs clients idéaux ;
  • Les stratégies de prix qu’ils appliquent ainsi que les rabais qu’ils offrent ;
  • Ce qui différencie chaque entreprise de ses concurrents en ce qui concerne les produits ou services.

2.3. Les stratégies de vente de vos concurrents

L’analyse au niveau des ventes de la compétition semble un peu plus délicate que celle des produits. Il faudrait vous concentrer sur des questions telles que :

  • À quoi ressemble leur processus de vente ?
  • Par quels canaux vendent-ils leurs produits ?
  • Ont-ils des programmes de revente de partenaires ?
  • Quelles sont les raisons pour lesquelles leurs clients n’achètent pas ?
  • Quels sont leurs revenus chaque année et qu’en est-il du volume total des ventes ?
  • Dans quelle mesure un consommateur est-il impliqué dans le processus ?

Les réponses à ces questions sont très importantes et vous permettent de mettre en place à votre tour un processus efficace de vente.

Par ailleurs, vous pouvez aussi mettre en place un système qui vous permet de connaître les raisons pour lesquelles les clients vous choisissent au détriment de vos concurrents. Dans le cas contraire, déterminer aussi pourquoi vos prospects choisissent une autre marque que la vôtre. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les formulaires ou les conversations de vente individuelle.  Pensez à poser des questions telles que :

  • Quels services ou caractéristiques ont attiré le prospect ?
  • Quelle est l’impression du prospect sur votre processus de vente ?

Les réponses à ces questions vous permettent d’avoir des commentaires honnêtes de vos clients sur ce qui semble attrayant de leur point de vue et ce qui pourrait les détourner de votre enseigne.

2.4. Les stratégies marketing de vos concurrents

Pour évaluer les stratégies marketing de vos concurrents, vous devez parcourir un certain nombre d’éléments concernant :

  • Leur site web ;
  • La présence sur les réseaux sociaux ;
  • Leur email marketing.
Analyse des sites web de vos concurrents

Le site web semble être le premier élément que vous pouvez rapidement analyser en ce qui concerne les stratégies marketing de vos concurrents. Pour cela, rendez-vous sur leur site web et cherchez à évaluer :

Le contenu des sites web

A ce niveau, cherchez à savoir :

  • S’ils ont un blog ;

10 Qualite editoriale Blog

  • S’ils ont une FAQ ;
  • S’ils publient des études de cas ou des guides d’achat ;
  • Les campagnes hors ligne et en ligne qu’ils mènent ;
  • Les types de contenu visuel qu’ils utilisent : Vidéos, webinaires, infographies, images, dessins animés…
  • Etc…

A cette étape, il est très important de veiller également à la gestion du contenu par vos concurrents en considérant :

  • La fréquence de publication de nouveaux contenus ou articles : Journalier, hebdomadaire, mensuel ;
  • La taille des articles.

En dehors du volume de contenu, vous devez vous concentrer sur la qualité des contenus. Après tout, si la qualité fait défaut, peu importe la fréquence à laquelle de nouveaux contenus sont postés, le public cible n’y trouvera pas beaucoup de valeur.

Au lieu de vous attaquer à tout le contenu des sites web, prenez un petit échantillon pour votre analyse afin de vous faciliter la tâche. Cela dit, veillez à ce que votre échantillon puisse inclure des contenus couvrant une variété de sujets, ce qui vous permet d’appréhender précisément les types de sujets que vos concurrents traitent.

Dans cette mesure, cherchez à répondre à des questions telles que :

  • Dans quelle mesure leur contenu est-il exact et contient-il des fautes de syntaxe ou d’orthographe ?
  • Jusqu’à quel point leur contenu est-il approfondi ?
  • Le contenu est-il structuré de manière à être lisible ?
  • Qui écrit leur contenu : Une personne, une équipe ou plusieurs contributeurs ?

Ces différentes questions vous offrent une très bonne appréhension de leur contenu, mais il faut aller un peu plus loin en considérant les visuels qu’ils utilisent. En fait, cherchez à savoir si les visuels qu’ils utilisent sont personnalisés ou s’il s’agit des visuels standards.

Lorsque vous avez une bonne compréhension de la stratégie de marketing de contenu de vos concurrents, il est temps de savoir si elle fonctionne vraiment pour eux.

Engagement à l’égard du contenu

Publier du contenu est une bonne chose, mais encore faut-il que cela plaise suffisamment aux lecteurs pour qu’ils réagissent. Pour évaluer l’engagement des lecteurs, considérez le nombre :

  • De commentaires : Sont-ils négatifs, positifs ou mixtes ;
  • De partages : Sur Twitter, sur Facebook ou tout autre réseaux  social.

Ce qui vous permet de déterminer les types de contenus qui résonnent véritablement pour le public cible.

Promotion du contenu

Après le degré d’engagement, il faut se concentrer désormais sur la stratégie de promotion de contenu utilisée par les concurrents. Pensez à vérifier : 

  • Les contenus ayant connus le plus de partages et d’interactions ;
  • Les plateformes de réseaux sociaux les utilisées pour la promotion des contenus.
Un mini audit SEO du site web

Les bonnes stratégies SEO permettent d’obtenir un bon positionnement dans les résultats des moteurs de recherche. Ce qui implique d’il s’agit d’un point très important que vous devez surveiller. Pour cela, cherchez à connaître : 

  • Les mots clés utilisés et leur densité dans les contenus ;
  • L’utilisation de liens internes et des balises ;
  • L’âge du site ou l’âge du nom de domaine ;
  • La vitesse d’affichage du site ;
  • Le site est-il responsive ?
  • Le design du site afin d’évaluer l’expérience utilisateur ;
  • Le nombre de pages du site web ;
  • Top 10 ou Top 20 des liens entrants et les sites web référents ;
  • Les articles invités et les sites sur lesquels ils ont été publiés ;
  • Les mots-clés sur lesquels vous vos concurrents se sont positionnés.

Suivi du nombre de backlinks

En dehors du site web, vous pouvez désormais vous portez sur les stratégies concernant les emails et les réseaux sociaux.

Les emails et les newsletters

Jeter un coup d’œil aux différentes stratégies mis en place pour la collecte des emails de vos concurrents. Déterminer la présence :

  • De pop-ups ;
  • D’inscription à la newsletter ;
  • De formulaires d’inscription ;
  • Des différents boutons d’appel à l’action ;
  • Etc…

Ceci vous permet de voir comment vos concurrents arrivent à avoir les mails de leurs visiteurs et de les faire entrer dans leur funnel de vente. De plus, il faut surveiller les outils utilisés par les autres entreprises et les différentes campagnes qu’ils mènent, les outils présentés un peu plus bas vont vous aider.

La gestion de leur présence sur les médias sociaux

Toujours en marketing, il faut veiller sur la présence de vos concurrents sur les réseaux sociaux, de même que le taux d’engagement de leurs abonnés.

Pour évaluer cet aspect, considérez les points tels que :

  • La présence et l’emplacement des boutons de réseaux sociaux dans leurs contenus sur leur site web ;
  • Les réseaux sociaux sur lesquels vous n’êtes pas encore présents et que vos concurrents utilisent : Analysez la mesure dans laquelle ces plateformes peuvent être bénéfiques à votre business.

Vous pouvez directement vous rendre sur les différents réseaux sociaux tels que :

  • Facebook ;
  • Twitter ;
  • Instagram ;
  • YouTube ;
  • LinkedIn ;
  • Snapchat ;
  • Pinterest.

Pour quantifier l’engagement et l’intérêt que sur ces plateformes, notez :

  • Le nombre d’abonnés ou de fans ;
  • La fréquence et la cohérence des publications ;
  • L’engagement sur le contenu : Le nombre de commentaires et d’interactions ;
  • Viralité du contenu : Le nombre de partages.

Les différentes réponses à ces différents points peuvent vous aider dans la mise en place de vos comptes sur les réseaux sociaux. Cela dit, vous pouvez aller plus loin en analysant leur stratégie sur les réseaux sociaux. Autrement dit, déterminer s’ils se focalisent sur le fait de rediriger leur cible sur dans landings pages ou s’ils essaient de promouvoir l’engagement et la notoriété de leur enseigne avec du contenu interactif.

D’autres questions méritent aussi d’être analysées à ce niveau :

  • Quel est le ton général du contenu sur les réseaux sociaux ?
  • Comment vos concurrents interagissent-ils avec leurs abonnés ?
  • Etc…

2.5. La matrice SWOT

L’acronyme SWOT désigne :

  • Strengths : Forces ;
  • Weaknesses : Faiblesses ;
  • Opportunities : Opportunités ;
  • Threats : Menaces.

SWOT

Comme vous pouvez le voir, il s’agit d’une matrice qu’il vous permet de traiter efficacement les différents éléments de comparaison. Pour bien l’utiliser dans l’analyse de la concurrence, il faudrait le remplir au fur et à mesure que vous évaluez chaque paramètre de votre analyse.

Cela veut dire que vous allez noter les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces :

  • Des produits ou services ;
  • Des stratégies de vente ;
  • Des différentes stratégies de marketing.

Utiliser également votre système de notation pour rendre complète votre analyse. Voici quelques questions que vous pouvez utiliser pour vous aider :

  • Qu’est-ce que votre concurrent fait vraiment bien : Concernant les produits, les ventes, le marketing de contenu… ?
  • Où votre concurrent a-t-il l’avantage sur votre marque ?
  • Quel est le point le plus faible pour votre concurrent ?
  • Quel est l’avantage de votre marque par rapport à votre concurrent ?
  • Avec quoi pouvez-vous faire mieux ?
  • Dans quels domaines considérez-vous ce concurrent comme une menace ?
  • Y a-t-il des opportunités sur le marché que votre concurrent a identifiées ?

2.6. Comment votre entreprise se compare-t-elle ?

Avec la matrice SWOT, vous allez pouvoir réaliser une comparaison efficace entre vos concurrents et le vôtre afin de trouver la meilleure formule pour améliorer votre propre business. Cela dit, pour établir une bonne analyse, il faut que vous soyez objectif quant à l’évaluation de votre propre entreprise en ce qui concerne également :

  • Votre produit ou service ;
  • Vos stratégies de vente ;
  • Votre stratégie de marketing.

Faites cette évaluation avec les mêmes mesures que celles utilisées pour vos concurrents. De plus, utilisé un système de notation comme vous l’avez fait avec ces derniers, ce qui va vous servir de point de référence pour vos différentes comparaisons.

Étape 3 : Collecte des données à l’aide d’outils

Une fois que vous savez avec quels concurrents vous allez effectuer votre analyse, vous pouvez maintenant passer à la recherche et à la collecte de données. La bonne nouvelle, c’est que la collecte de données est devenue assez facile du fait de l’évolution de la technologie.

En fait, il existe aujourd’hui de nombreux outils, très puissants, qui vous permettent d’avoir une analyse concurrentielle plus efficace et plus précise. Avant tout, sachez que les outils les plus puissants exigent parfois des abonnements ou occasionnent des frais.

Dans cette logique si vous avez déjà une entreprise ayant de gros budgets, il est pertinent de vous focaliser sur ces outils. Cela dit, il y a aussi des options qui sont beaucoup plus accessibles et qui peuvent vous permettre d’effectuer gratuitement vos collectes.

Avant tout, notez également que la plupart des outils présents dans cet article sont très faciles à utiliser dans la mesure où il vous suffit d’indiquer l’URL des sites web que vous souhaitez analyser.

3.1. Pour le trafic et le comportement des visiteurs 

Alexa

Alexa vous aide à identifier les données démographiques de l’audience d’un site web et son classement sur la toile. Il vous permet également de connaître des sites web similaires, ce qui vous permet de compléter et d’affiner votre liste de concurrents. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter Kinsta qui donne des détails sur l’outil.

SimilarWeb

SimilarWeb offre une estimation des visites mensuelles et des principales sources de trafic pour un site internet. Cet outil peut vous permettre de déterminer les canaux sur lesquels vos concurrents concentrent leurs efforts de marketing.

De plus, vous avez la possibilité de comparer plusieurs sites web et de voir pour chacun d’eux le temps passé sur le site ainsi que le taux de rebond. En outre, lorsque vous faites une recherche sur votre propre site, vous avez la possibilité de découvrir d’autres sites Web comme le vôtre.

L’article de Leptidigital

sur SimilarWeb peut vous aider dans l’utilisation de cet outil.

3.2. Analyses SEO : Mesurer les backlinks et les mots clés sur lesquels vos concurrents rankent

Ahrefs et semrush

Ahrefs

Ahrefs presentation

Ahrefs est un excellent outil dans le domaine du SEO et son utilisation pour analyser les backlinks de vos concurrents vous apporte des données très précises. A l’instar des autres outils, entrez seulement l’Url et vous aurez en détails :

  • Le nombre total de backlinks du site ;
  • Le volume de trafic naturel ;
  • Le nombre de mots-clés organiques ;
  • Le nombre de domaines référents ou de sites ayant fait des backlinks vers le site analysé ;
  • Etc…

Il suffit de vous rendre sur la page de l’outil pour comprendre son fonctionnement.

Semrush

Semrush presentation

Semrush donne accès à de précieuses informations sur plusieurs facteurs :

  • Le SEO ;
  • Les publicités :
  • Le content marketing ;
  • Le social marketing.

Son utilisation est assez simple, d’autant plus qu’il vous suffit d’utiliser le nom de domaine des sites web. Les données auxquelles vous aurez droit sont entre autres :

  • Les principaux mots clés : Organiques et payants ;
  • Le nombre de backlinks ;
  • Le nombre et les noms des sites référents ;
  • Etc…

Semrush comprend en réalité un éventail d’outils complet et très efficaces. Cela dit, sa version gratuite est limitée et vous devez passer à la version payant pour jouir de toutes les fonctionnalités.

Moz Open Site Explorer

Domain authority sur Moz

A l’instar de Semrush, Moz aussi offre plusieurs outils que vous pouvez utiliser lors de vos analyses. Vous avez par exemple l’Open Site Explorer de Moz qui vous donne aussi beaucoup plus d’informations en termes de SEO. En plus des précédentes les mots clés et les backlinks, vous avez le Domaine Autority ou l’autorité du domaine du site web qui vous permet de comparer le poids des différents sites web.

Autorite de domaine

Audreytips fait une comparaison entre Semrush et Moz que vous pouvez consulter afin de choisir l’outil qui vous convient, surtout qu’il faut effectuer un paiement pour jouir de toutes les fonctionnalités de ces deux outils.

Majestic SEO

Majestic SEO est un très bon outil qui va aussi vous permettre d’avoir des informations telles que :

  • Le nombre de backlinks ;
  • Le nombre de domaines référents ;
  • Le trust flow par thématique : Qui vous permet d’évaluer la qualité de vos backlinks ;
  • Etc…

En dehors de ces outils, vous avez également d’autres outils que vous pouvez utiliser, tels que :

3.3. L’analyse des performances globales d’un site web

WooRank

WooRank est un outil de référencement qui vous permet d’avoir une note globale sur votre site et des informations détaillées sur toutes les forces et failles en termes de SEO. Vous avez également des recommandations sur l’amélioration de votre site web.

SiteAlerts

Avec SiteAlerts, vous avez un aperçu global sur les différents noms de domaine que vous allez indiquer. Il s’agit entre autres :

  • Le volume du trafic ;
  • La provenance du trafic ;
  • La présence sur les réseaux sociaux ;
  • Les outils ou technologies utilisés ;
  • Les informations sur le site ;
  • Etc…

3.4. Mesurer de la vitesse des sites web

La vitesse est un facteur très important dans l’expérience utilisateur et il faut y prêter une très grande attention, d’autant plus qu’il influence le classement dans les SERPs. D’ailleurs, Google estime si une page prend plus de 3 secondes pour se charger, 53% des utilisateurs vont le quitter.

Page speed insight definition

Pour évaluer ce paramètre, utilisez Google PageSpeed Insights afin d’évaluer votre propre vitesse et d’avoir des recommandations pour l’améliorer. Vous pouvez également l’utiliser pour voir où en sont vos concurrents. Le guide de Smartkeyword.io sur l’outil peut vous aider à mieux comprendre le fonctionnement de l’outil.

A côté, vous pouvez aussi utiliser Pingdom qui donne en plus d’un score global, une évaluation du temps moyen de chargement de vos pages et bien d’autres informations utiles.

3.5. Vérifier si les sites sont mobile-friendly

« 57 % des consommateurs ont dit qu’ils ne recommanderaient pas une entreprise dont le site Web mobile est mal conçu ». De plus, les sites web responsives ou qui s’adaptent automatiquement aux écrans des différents supports sont favorisés par Google.

Il est donc intéressant de vérifier si certains de vos concurrents ne l’ont pas encore mise en place. Google a mis en place l’outil Mobile-Friendly pour effectuer gratuitement le test.

Google mobile friendly test pour Twaino

3.6. Suivre les activités et les mentions de vos concurrents sur le web :

A ce niveau, vous avez Google Alerts qui vous permet d’être au courant des activités de la compétition sur le web. Même si vous n’allez pas forcément être au parfum de tout ce qui se passe, vous serez alerté à chaque fois qu’il y a du nouveau chez vos concurrents.

Vous pouvez consulter Wikihow qui indique les démarches pour utiliser convenablement Google Alerts.

3.7. Connaître les outils utilisés par vos concurrents

Built With

Built With

Built With est une plateforme qui vous permet de voir les outils et solutions utilisés par la compétition. Vous allez connaitre :

  • Leurs plugins ;

Choix activer ou supprimer le plugin

  • Leur CMS ;
  • Leurs outils d’analyse ;
  • Etc…

Avec ces informations, vous allez pouvoir utiliser les même outils et essayez d’avoir les mêmes résultats.

3.8. Suivre les performances des contenus

Il y a principalement deux outils qui peuvent vous aider à pister les meilleurs contenus de vos concurrents :

Avec ces deux outils, vous allez pouvoir connaître les contenus ayant connus le plus :

  • D’engagement des lecteurs ;
  • De partages.

Vous pouvez également utiliser Buzzsumo pour découvrir d’autres sites Web qui produisent du contenu dans votre espace. De plus, utilisez les filtres pour effectuer vos analyses sur des périodes données.

Par exemple, vous pouvez considérer les six derniers mois ou filtrer les résultats par type de contenu. D’autres outils peuvent néanmoins vous être utiles à ce niveau dont Kapost Content Auditor qui permet d’avoir une vision globale de tout le contenu d’un site web.

3.9. Les activités sociales de vos concurrents

Plusieurs outils sont actuellement disponibles pour mesurer l’activité d’une marque sur les réseaux sociaux. Mais pour votre analyse de la concurrence, vous pouvez opter pour ceux-ci :

Facebook Audience Insights

Facebook Audience Insights peut vous donner une variété d’informations sur les audiences de l’un des plus grands réseaux sociaux. Pour de nombreux concurrents établis, vous pouvez même voir la répartition des abonnés de leur page Facebook, y compris l’âge, le sexe et la géographie.

Fanpage Karma et Followerwonk

Il s’agit d’un outil qui vous permet de déterminer automatiquement la mesure dans laquelle les concurrents ont plus d’abonnés que vous ainsi que l’engagement de ces derniers. Utilisez Fanpagekarma vous permet d’évaluer efficacement le niveau de la compétition sur les réseaux  sociaux.

Followerwonk quant à lui est une très bonne alternative, si vous souhaitez vous focaliser sur Twitter, puisqu’il vous permet de connaître les tweets ayant obtenu le plus d’engagement.

3.10. Suivre les campagnes publicitaires de vos concurrents

Mailcharts

Mailcharts est un outil qui vous permet d’avoir un aperçu de la stratégie d’email marketing de vos concurrents. Ce qui vous permet d’avoir des pistes de réflexion pour améliorer, à votre tour, vos stratégies avec des données fiables.

What Runs Where et Spyfu

What Runs Where What Runs Where

What Runs Where et Spyfu sont de très bonnes alternatives pour surveiller les campagnes publicitaires de vos concurrents. En ayant connaissance des annonces et des stratégies marketings de vos concurrents, vous pouvez vous en inspirer pour améliorer les vôtres.

À l’aide de ces outils, vous pouvez commencer à recueillir des données et à les inscrire dans votre tableur d’analyse concurrentielle afin que vos résultats soient tous stockés dans un espace unique et organisé.

Étape 4 : Faire des recherches pratiques

En plus de la collecte des données avec les outils, il est aussi important d’effectuer des recherches d’informations pratiques auprès de vos concurrents. Pour cela, faites-vous passer pour un client potentiel et analyser la manière dont vos concurrents mettent en œuvre leur stratégie marketing.

Cette étape peut être réalisée de différentes manières, vous pouvez :

  • Vous abonner à leur blog ;
  • Les suivre sur les réseaux sociaux ;
  • Abandonner, au beau milieu du processus d’achat, un produit dans votre panier d’achat ;
  • L’achat du produit afin d’évaluer l’expérience client.

A l’instar de l’étape de la collecte des données, il est aussi important de noter vos analyses afin de déceler les tactiques utilisées par vos concurrents. En fait, vous allez déterminer leurs approches quand les clients potentiels abandonnent les produits dans leur panier. De plus, vous aurez une idée de  leur manière de soutenir leurs abonnés via les réseaux sociaux et leurs approches pour attirer plus de clients et stimuler les ventes.

L’analyse de ces différentes informations peut vous aider à faire des choix plus intelligents et plus éclairés qui assureront la pérennité de votre marque.

Etape 5 : Analysez vos résultats et créer un plan

5.1. L’analyse des résultats

Une fois toutes les données collectées, passez à l’analyse de vos données en mettant en évidence les données qui se distinguent dans votre fichier. Il peut s’agir des domaines dans lesquels vos concurrents sont forts ou faibles.

Cette étape n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît puisque vous devez faire un effort de penser stratégiquement afin de déceler les causes véritables susceptible d’expliquer les différences entre les données. Après l’avoir réalisé, il faut mettre en place un plan d’action.

La création d’un plan d’action

A l’étape d’analyse, vous avez déjà connaissance de vos forces et de vos faiblesses par rapport à vos concurrents. S’ils ne font pas mieux que vous peut être qu’il s’agit d’une opportunité à saisir, mais s’ils font mieux que vous, cherchez à noter les stratégies qui vous permettront de réaliser la même chose ou mieux que ce qui marche déjà. Ensuite, décrivez précisément les mesures que vous allez prendre pour améliorer votre poste actuel.

A ce niveau, il faudrait décomposer votre stratégie ou objectif principal en des tâches quotidiennes ou hebdomadaires. Veuillez inscrire votre plan d’action ainsi que les mesures exactes que vous allez prendre dans votre document. Cette action vous permet de réaliser hebdomadairement ou mensuellement, une évaluation qui vous permet de jauger votre évolution dans l’exécution de votre plan.

Ces différentes vous ont permis de réaliser une analyse complète de vos concurrents, mais il faut veiller à ne pas tomber dans certains pièges.

7 pièges courants à éviter lors d’une analyse concurrentielle

Pour ne pas ruiner tous vos efforts dans la réalisation complète de votre analyse de la compétition, il est important de connaître les choses qu’il faudrait nécessairement éviter.

1. L’analyse concurrentielle n’est pas un exercice à réaliser une seule fois

Pour être susceptible de prendre toujours les bonnes décisions pour votre entreprise, il est important de mettre régulièrement à jour votre analyse, dans la mesure où les entreprises sont constamment en évolution. Il est donc plus utile et efficace de garder un œil sur vos concurrents afin de ne pas être totalement dépassés par ces derniers. Dans cette logique, l’analyse de la concurrence est un processus continu.

2. Créer plus de travail qu’il n’en faut

De nos jours, il existe de nombreux outils assez pertinents qui simplifient énormément le processus de collecte de données. Ce qui rend plutôt facile, précise et qualitative l’analyse de la compétition.

N’essayez pas à votre tour de réinventer la roue, utilisez tout simplement les outils qui sont disponibles et qui vous permettent d’avoir des informations fiables. Vous allez accélérer le processus et vous allez pouvoir prendre des décisions éclairées.

3. Ignorer vos propres préjugés

Pour conduire efficacement vos analyses, il est très important de ne pas vous fier à ce que vous « pensez » être vrai en ce qui concerne votre entreprise et vos concurrents.

L’efficacité de votre analyse dépend de votre capacité à vous laisser éclairer par les données.

4. Les données sans action sont inutiles

L’une des principales raisons de réaliser une analyse de la concurrence est de vous aider à améliorer significativement vos performances. Il serait donc dommage de réaliser votre étude et au final de ne pas mettre en place une stratégie ou un plan pour optimiser vos performances.

Pour cette raison, établissez des stratégies suffisamment claires et précises pour être mis en place et faire l’objet d’un suivi.

5. Travailler sur objectifs clairs

Il y a plusieurs types d’informations que vous pouvez collecter auprès de vos concurrents et le travail sera difficile si vous n’avez pas un objectif clair. En fait, vous devez savoir exactement ce que vous souhaitez apprendre de vos concurrents et l’objectif final que ces informations vont permettre de servir.

6. Ne pas tenir compte de l’évolution des concurrents

Lorsque vous examinez les données des concurrents, tenez compte de la manière dont les entreprises se sont développées et ont progressé au fil du temps plutôt que d’examiner uniquement leurs approches à un moment fixe et unique.

Parfois, il est plus utile d’avoir les données sur la façon dont vos concurrents ont réussi à faire évoluer leurs tactiques que celles concernant ce qu’ils font en ce moment. 

Par exemple, si l’un de vos concurrents a un taux de conversion élevé avec deux boutons d’appel à l’action sur leur landing page, il serait plus utile de savoir qu’il a procédé à des A/B testing avant de choisir finalement deux boutons CTA au lieu d’un seul.

7. Etre obnubilé par la concurrence

Ne soyez pas obnubilé par la compétition dans la mesure où vous risquez de négliger ou d’oublier votre propre personnalité, votre branding et même votre propre stratégie. L’idée est de trouver les bonnes stratégies et de les adapter à votre business.

De plus, n’essayez pas de répliquer une stratégie d’un grand groupe si vous êtes une startup puisque les ROI sont totalement différents. En fait, vous risquez d’appliquer des stratégies qui ne sont pas adaptées à votre business si vous ne faites pas attention. Et pour cause, les budgets ne sont pas les mêmes et vous pouvez être rapidement à court de ressources sans avoir le moindre résultat.

Strategie grand groupe

Lorsque vous êtes un grand groupe par exemple, vous pouvez avoir la logique de Branding, autrement dit, faire des pubs où vous mettez simplement en valeur votre logo. Dans cette mesure, le ROI est complètement différent de celui d’une startup qui veut avoir un ROI immédiat.

Conclusion 

Lancer une entreprise et la rendre suffisamment visible n’est pas une tâche facile, même s’il s’agit d’une condition sine qua none pour la survie et le développement de tous business. En fait, la compétition est intense et il est difficile de se positionner correctement. Mais puisque la plupart des concurrents existent déjà et seront toujours présent, il est judicieux de les étudier dans le but de se différencier d’eux. Cette étude porte la dénomination d’analyse concurrentielle ou analyse de la compétition qui vous permet de savoir ce qui se fait de mieux, les risques à éviter et les opportunités à saisir sur votre marché. Pour sa réalisation, je vous ai présenté les outils pour collecter vos données et mener les comparaisons nécessaires. Cela dit, il est capital de mettre en place par la suite des stratégies pour améliorer vos performances et faire un suivi, sans quoi vos efforts seront vains. De plus, gardez à l’esprit que le but n’est pas de répliquer à l’identique chaque mouvement de vos concurrents, mais de faire une réinterprétation adaptée à votre business.

A bientôt !