Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

Le saviez-vous ? Avoir une vidéo sur vos pages peut améliorer significativement votre SEO :

Si il y a une video sur la page daccueil de votre site vous etes 53 plus susceptible dapparaitre sur la premiere page de google

De plus, les utilisateurs passent 2,6 fois plus de temps sur des pages web qui incluent de la vidéo. 

Les chiffres sont sans appel : Avoir des vidéos sur vos pages web est une très bonne stratégie pour optimiser votre référencement.   

Mais faut-il créer n’importe quelles vidéos et les placer de façon hasardeuse sur vos pages ? Bien sûr que non !

video SEO

Aucune de ces statistiques n’aura d’importance si vous n’utilisez pas les bonnes pratiques pour tirer pleinement profit de vos vidéos. 

Pour ce faire, vous allez utiliser des techniques qui sont catégorisées comme étant : Vidéo SEO ou VSEO

Video SEO Le Guide Complet pour Optimiser Efficacement vos Vidéos dans Google

C’est la raison d’être de cet article dans lequel je me charge de vous montrer : 

  • Ce qu’est la Vidéo SEO ; 
  • Les raisons pour lesquelles la VSEO est importante ; 
  • Les différentes démarches pour optimiser vos pages avec vos vidéos ; 
  • Les bonnes pratiques à adopter pour réussir votre VSEO.

Il est important de noter que même si ce concept est étroitement lié YouTube SEO, je compte traiter ce dernier concept dans un autre article. 

Ici, nous allons nous concentrer sur les démarches à suivre pour faire apparaître vos vidéos dans les moteurs de recherche. Et ceci dans le but d’augmenter les performances SEO de votre site web.

Allons-y !

Chapitre 1 : Qu’est-ce que la Vidéo SEO ou la VSEO ?

Comme le nom l’indique, la VSEO est un ensemble de pratiques qui permettent d’utiliser les vidéos afin d’optimiser le référencement naturel d’un site web. Ce qui permet aux internautes de trouver et d’accéder facilement à vos contenus vidéo en ligne. 

Techopedia va plus loin et la définit comme :

« Le référencement des vidéos (VSEO) est le processus qui consiste à améliorer le classement ou la visibilité d’une vidéo dans les moteurs de recherche de vidéos ou les moteurs de recherche en général, lui permettant d’apparaître, de préférence, sur la première page de résultats. Ce processus implique la création de métadonnées vidéo pertinentes par rapport à ce que les gens recherchent, ainsi que la création d’un contenu vidéo qui génère du trafic pour un site web spécifique. »

Metriques que la Video SEO ameliore

Source : Shareaholic

En effet, les chiffres ne cessent de montrer que les vidéos sont des formats de contenus très performants. Mais si vous les avez testés, vous avez probablement remarqué que ce n’est pas toujours le cas.

Par exemple, une page d’accueil incluant une vidéo convertie 80 % plus souvent que celle qui n’inclue pas. Vous n’allez pas profiter de ces conversions tant que cette page n’aura pas un bon positionnement dans les SERPs. 

Et même si vous avez un bon positionnement, le type de vidéo et la manière dont vous la placez peuvent énormément influencer vos chiffres.

Je vous dévoile les secrets du VSEO dans les prochains chapitres. Pour l’instant, prêtons notre attention sur les raisons pour lesquelles vous devez penser aux vidéos dans votre stratégie de marketing.

Chapitre 2 : Quelles sont les 14 raisons pour lesquelles  vous devez utiliser des vidéos dans vos stratégies marketing ?

Avant de nous plonger dans les pratiques à adopter pour optimiser le référencement de vos vidéos, examinons les avantages que vous pouvez en tirer. 

Notez qu’en utilisant ce format de contenu, vous allez booster vos performances à deux niveaux : 

  • Votre stratégie marketing en général ; 
  • Les performances SEO de votre site web.

2.1. Pourquoi les vidéos sont-elles importantes pour le marketing ?

2.1.1. La vidéo joue un rôle remarquable dans trafic internet global 

Selon une étude de Cisco, la diffusion de vidéo en contenu (video streaming) et les téléchargements représentent 72.3 % de tout le trafic internet global. 

Sandvine, quant à lui, indique dans son rapport de 2018 que près de 58% du trafic en aval sur l’internet est de la vidéo.

58 pourcent du trafic internet est consacre au video

Les prévisions montrent que ces pourcentages vont encore augmenter de façon exponentielle : 

Cisco estime qu’en 2022, 82% du trafic internet global viendra des vidéos streaming et des téléchargements : 

82 pourcent du trafic global en 2022 sera consacre aux telechargement et au video streaming

Oberlo va loin et indique que 56 exabytes de vidéo internet ont été consommés sur une base mensuelle en 2017. Un chiffre qui devra plus que quadrupler pour atteindre 240 exabytes par mois en 2022.

Pour rappel : 

Les unites en bytes ou octets

Source : Technotification

Au niveau mobile, Statistia montre l’évolution de la taille des données consommées pour la vidéo par mois depuis 2017 : 

Trafic mobile de 2017 a 2022

Conclusion : La place qu’occupe la vidéo dans la vie des internautes ne cesse de s’agrandir ! 

Ce format de contenu deviendra probablement un indispensable dans les prochaines années et en tant que marketeur, vous ne pouvez pas ignorer ces statistiques.  

Les internautes consomment désormais plus de contenus vidéo et c’est déjà une très bonne raison pour les adopter. 

Mais ne nous arrêtons pas là et voyons d’autres raisons : 

2.1.2. La vidéo est le contenu de marque le plus demandé par les internautes 

Selon une étude de Hubspot, les internautes souhaitent voir plus de contenu vidéo d’une marque ou d’une entreprise qu’ils soutiennent :

La video est le format de contenu prefere des internautes

Il faut donc comprendre que la préférence pour le contenu vidéo ne se limite pas à des fins de divertissement.

Avec cette demande de vidéo qui ne cesse de croitre, il est judicieux de produire de manière proactive différents types de contenu vidéo afin de répondre à ce besoin. 

Les internautes souhaitent avoir plus de vidéo et ils sont plus susceptibles d’y prêter attention que les autres types de contenu. 

Pour votre stratégie de marque, la vidéo est alors un excellent moyen d’attirer l’attention du public que vous ciblez.  

D’autant plus que ces derniers n’hésitent pas à passer beaucoup de temps devant ce type de contenu

2.2.3. Les internautes passent beaucoup de temps à consommer les vidéos 

Selon une étude de Limelight en 2019, les utilisateurs passent en moyenne six heures et 48 minutes par semaine à regarder divers types de vidéos en ligne :

Les internautes passent beaucoup de temps a regarder des videos en ligne

Il faut constater qu’il s’agit d’une augmentation de 59% depuis l’année 2016. Contre une baisse du temps passé à regarder la télévision qui est maintenant de 7 heures et 12 minutes.

Avec les statistiques précédentes, tout porte à croire que ce phénomène va continuer à s’amplifier. 

Les internautes vont passer de plus en plus de temps à regarder des vidéos en lignes.

Envie de leur donner de quoi passer leur semaine ? Continuez à me lire : 

2.1.4. La vidéo est un outil puissant de marketing

Les professionnels du marketing veillent constamment à ne pas manquer les opportunités ou les tendances. C’est pourquoi il n’est pas surprenant que la plupart essaient de tirer profit de ce que les contenus vidéo peuvent leur offrir.

En effet, Wyzowl montre 87 % des professionnels du marketing utilisent la vidéo comme outil de marketing en 2019, contre 63% en 2017 et 81% en 2018. 

De plus, 91% d’entre eux estiment qu’il s’agit d’une part importante de leur stratégie : 

La video occupe une part importante dans la strategie marketing des entreprises

Avec la demande croissante de contenu vidéo, il n’est pas surprenant qu’un pourcentage aussi important de professionnels du marketing affirme utiliser la vidéo comme outil de marketing. 

Envie de faire de même j’espère !

2.1.5. Le ROI de la vidéo marketing est intéressant 

En 2018, Animoto a estimé que 88% des marketeurs avouent avoir été satisfait des retours sur investissement de leur vidéo marketing sur les réseaux sociaux.

88 pourcent des marketeurs sont satisfait du ROI de leur video marketing

Dans le même temps, 80 % des spécialistes du marketing affirment également être satisfaits du retour sur investissement des publicités vidéo qu’ils ont publiées sur les médias sociaux.

Conclusion : Les entreprises utilisent le marketing vidéo pour : 

  • Augmenter leurs ventes ; 
  • Atteindre des clients potentiels ;
  • Tenir leurs clients actuels informés ;
  • Renforcer la notoriété de leur marque.

L’une des raisons pour lesquelles le marketing vidéo est favorisé en tant qu’outil de marketing est son potentiel à tout expliquer dans le format préféré par les utilisateurs : Le format visuel.

2.1.6. Le marketing vidéo comme canal de génération de prospects

Selon Wyzowl, 83% des spécialistes du marketing vidéo estiment que la vidéo leur a permis de générer des prospects. 

De plus, Digitalmarketingphilippines montre que ces marketeurs ont plus de 66% de prospects qualifié et obtiennent une augmentation de 54 % de la notoriété de leur marque :

L utilisation de video permet de generer 66 pourcent plus de trafic

Cette amélioration de la qualité des pistes peut être attribuée à la qualité de l’éducation que la vidéo apporte. 

Non seulement les clients gagnent la confiance des entreprises, mais ils sont également en mesure de s’informer sur l’entreprise ou sur leur produit grâce à des visuels interactifs. 

C’est pour cela que vous pouvez l’utiliser pour améliorer votre taux de conversion : 

2.1.7. La vidéo influence la décision d’achat des consommateurs 

Oberlo montre qu’en 2019, près de huit utilisateurs sur dix ont acheté un logiciel ou une application après avoir regardé la vidéo de la marque : 

La video influence la decision d achat des consommateurs

Et à Digitalmarketingphilippines de nous montrer que 57% des consommateurs déclarent que les vidéos leur ont donné plus de confiance pour acheter en ligne :

57 Pourcents des consommateurs estiment que la video leur donne plus de confiance pour l achat en ligne

La même source montre que 97% des marketeurs ont affirmé que la vidéo leur a permis d’augmenter la compréhension de leur produit et service : 

La video permet d augmenter la comprehension d un produit par les utilisateurs

Même Google va jusqu’à affirmer que la vidéo influence les acheteurs : 

« Pour de plus en plus d’acheteurs, la vidéo devient indispensable lorsqu’ils sont prêts à acheter. En fait, plus de 55 % des acheteurs dans le monde disent utiliser la vidéo en ligne lorsqu’ils font des achats en magasin. »

Utiliser des vidéos est un excellent moyen de permettre aux utilisateurs d’avoir plus de confiance pour effectuer des achats. 

Suffisamment convaincu d’utiliser les vidéos dans vos stratégies marketing ? 

Prêtons maintenant attention aux bénéfices d’utiliser les vidéos sur votre site web : 

2.2. Comment les vidéos peuvent-elles booster votre SEO ?

2.2.1. La vidéo augmente les principaux indicateurs de performance SEO de votre site web

La vidéo peut augmenter les performances SEO globales de votre site web de différentes façons. 

Prenons ce scénario : Je considère que vous avez créé un contenu de qualité avec votre vidéo. 

Si votre contenu est suffisamment pertinent et satisfait amplement les utilisateurs, ils n’hésiteront pas à y passer beaucoup de temps. 

De cette façon, votre dwell time va augmenter, ce qui est un signal positif pour Google.

Un Dwell time élevé amelioré le classement dans Google

En effet, Google souhaite offrir la meilleure expérience à ses utilisateurs et leur propose pour cela les contenus qu’ils semblent apprécier. 

Si Google constate que les visiteurs restent longtemps sur votre site après avoir effectué une recherche, il va supposer que vous avez répondu avec succès à la question de ses utilisateurs. 

Dans ce cas, Google est plus susceptible de proposer la même expérience réussite à ses futurs chercheurs. 

Par conséquent, vous allez gagner naturellement des positions sur cette thématique. 

Une augmentation de votre positionnement ne peut conduire qu’à une amélioration du taux de clics

CTR par position dans les SERPs

Comme on peut l’imaginer, un CTR qui s’améliore implique plus de trafic sur votre site web et dans le meilleur des cas, un taux de conversion qui s’améliore aussi.

Pour récapituler, si vous utilisez correctement une vidéo sur vos pages web, vous pouvez vous attendre à l’amélioration des métriques telles que : 

  • Dwell time ; 
  • Positionnement dans les SERPs ; 
  • Taux de clics ; 
  • Volume de trafic ; 
  • Taux de conversion ; 
  • Etc.

Ne nous limitons pas à des scénarios et voyons quelques statistiques.

2.2.2. Les résultats vidéo dans les SERP augmentent le taux de clics

Selon WordStream, les résultats des SERP avec des liens vidéo entraînent une augmentation de 157 % du trafic organique.

Selon la même source, les pages de destination contenant une vidéo ont 53 % plus de chances d’apparaître dans un SERP. 

La video augmente le CTR dans les SERPs

Source : Clumcrative

Conclusion : La présence d’une vidéo sur votre site / page web augmente la probabilité que les utilisateurs, qui la voient dans les résultats des moteurs de recherche, cliquent et consultent votre contenu.

Comme vous pouvez le voir dans l’exemple ci-dessous, les pages ayant une vignette associée sont beaucoup plus attrayantes que les listes textuelles : 

Resultat image plus attractif dans les SERPs

Il en va de même pour les résultats vidéo : 

SERP avec Video

Personnellement, je serai tenté de cliquer d’abord sur les vidéos et les consulter. C’est peut-être parce que les humains sont enclins à choisir un contenu vidéo plutôt qu’un contenu textuel.

2.2.3. Les vidéos intégrées dans les sites web peuvent augmenter le trafic

Selon  Clumcreative, les vidéos intégrées sur votre site web peuvent améliorer de 55% votre trafic :

Les videos peuvent augmenter le trafic de 55 pourcents

L’intégration de la vidéo sur votre site web est un moyen efficace d’attirer les visiteurs et de promouvoir votre marque.

En effet, les vidéos ont une caractéristique que les autres formats n’ont pas : Elles ont la capacité de transmettre votre message plus efficacement tout en éduquant et en divertissant vos consommateurs

Le plus intéressant, il vous suffit de prendre un lien / code sur Youtube, Vimeo et Wistia pour intégrer en quelques secondes votre vidéo sur votre site web. 

De plus, la façon dont les vidéos YouTube affectent les classements dans les moteurs de recherche a considérablement augmenté depuis que YouTube est entré en possession de Google.

Pensez à profiter de cet avantage !

2.2.4. Les vidéos augmentent votre dwell time 

Vos visiteurs sont littéralement inondés d’information et ils n’ont aucune patience pour lire de longs paragraphes d’information : 

60 secodes sur le WEB

De plus, une enquête a révélé que 55% des visiteurs passent moins de 15 secondes sur votre site web.

En plaçant une vidéo sur vos pages, vous pourriez inciter vos visiteurs à s’intéresser à votre contenu. D’autant plus que les vidéos permettent de garder les utilisateurs sur votre site plus longtemps et de les rendre plus engagés. 

Forbes indique par exemple que l’utilisateur moyen passe 88 % plus de temps sur un site web avec vidéo.

Les visiteurs passent 88 pourcents plus de temps s il y a une video

Source : Thenextscoop

Ce qui signifie qu’au lieu de passer 15 secondes sur votre site web, l’utilisateur moyen va passer 28,2 secondes.  

Ce seul fait suffit à prouver à quel point le contenu vidéo est plus attrayant pour la plupart des internautes. 

Cela pourrait également être lié au fait que nous retiennent mieux les messages lorsque nous les regardons en vidéo, par rapport à la forme écrite. 

Le cerveau humain traite plus les informations visuelles

Si vous voulez que les gens restent sur votre site web, attirez leur attention en ajoutant du contenu vidéo utile. 

Essayez de créer des vidéos les plus courantes que sont celles portant sur des produits, des démonstrations et / ou des explications pratiques.

Comme j’ai eu à l’expliquer, un dwell time élevé est un bon signal pour que Google classe mieux vos pages.

2.2.5. Les vidéos suscitent l’engagement des internautes 

Selon YouGov, 72 % des gens préféreraient regarder une vidéo pour s’informer sur un produit ou un service plutôt que de lire un texte à ce sujet :

72 pourcents des consommateurs preferent une video pour en savoir plus sur un produit

Cela signifie que s’ils ont le choix, la plupart des utilisateurs vont choisir de regarder une vidéo que de lire un texte.

En ce qui concerne les produits en particulier, 44 % des consommateurs préfèrent s’informer en regardant une vidéo : 

44 pourcents des consommateurs preferent en apprendre plus avec une video

Lorsque les consommateurs regardent des vidéos de démonstrations de produits, c’est aussi efficace que lorsqu’ils voient le produit en personne. 

Pour cela, pensez à des vidéos de produits à 360 degrés s’il s’agit d’un produit physique. Cela vous permet de montrer les différents angles d’un produit. 

Ce qui est également un moyen efficace de réduire les retours, car les clients auront une meilleure compréhension du produit avant l’achat.

C’est pourquoi il est tout à fait logique que les contenus vidéo attirent davantage les nouveaux visiteurs du site que le contenu textuel. 

Conclusion : Ce facteur peut être déterminant dans le choix de votre page web ou de celle d’un autre dans les SERPs.

Si j’effectue une recherche sur « comment sécuriser un site web », je préfère d’office consulter une vidéo que de consulter un texte écrit :

Les videos attirent plus l attention dans les SERPs

Notez que dans cette section « Vidéo », il y a également des vidéos hébergées sur des pages web comme la mienne. Vous pouvez constater que les autres vidéos ont la mention « YouTube » en bas de leur description alors que le mien c’est Twaino.

Voici la vidéo sur mon site web : 

Video sur Twaino

2.2.5. Les vidéos peuvent réduire votre taux de rebond

Selon Wibbitz, l’inclusion d’une vidéo sur une landing page est un moyen efficace pour faire face aux taux de rebond élevés. 

En effet, le simple fait de mettre une vidéo sur votre page d’accueil peut réduire le taux de rebond de 34 % en moyenne.

Les videos reduisent le taux de rebond de 34 pourcent

Source : Brafton

En effet, les vidéos permettent aux visiteurs de rester plus longtemps en contact avec le contenu de votre site web. Et plus ils investissent de temps dans votre site, plus ils ont de chances de parcourir d’autres pages de votre site web.

Ce taux de rebond plus faible peut à son tour améliorer votre classement dans les résultats de recherche. 

Lorsque Google constate que des utilisateurs trouvent votre site dans un SERP et y sont restés pendant un certain temps en parcourant plusieurs pages, il estime que votre page a répondu à la question posée par l’utilisateur. 

Google peut alors récompenser cette expérience positive de l’utilisateur par un meilleur classement dans les requêtes de recherche.

2.2.6. Les vidéos gagnent beaucoup plus de backlinks

Selon Dialoginsight, les vidéos sont partagées 1 200 % plus souvent que les liens et le texte réunis :

Les videos sont 1 200 pourcents plus partagee que les autres formats de contenus

Les backlinks sont extrêmement importants pour une stratégie de référencement performante.  Utiliser les vidéos vous permet d’utiliser à votre avantage la tendance des internautes à partager beaucoup plus ce format de contenu.

Choisir de promouvoir et de soutenir le contenu de quelqu’un d’autre est la plus haute distinction qu’un site web puisse faire à un autre. 

Pour vos prochaines campagnes de link building, vous pensez à utiliser / insérer une vidéo dans votre contenu pour augmenter ses chances de réussite.

Par exemple, l’utilisation du mot « vidéo » dans l’objet d’un courriel augmente les taux d’ouverture de 19 % : 

En dehors du netlinking, cette tactique peut vous aider dans toutes vos campagnes marketing.

2.2.7. La vidéo SEO renforce les stratégies de mots-clés

Vous avez probablement déjà mis en place une stratégie de mots-clés et la vidéo peut facilement compléter cette approche. 

Que vous hébergiez votre vidéo sur votre site web ou sur une autre plateforme, vous pouvez inclure une transcription de la vidéo sous la vidéo ou dans la description. 

Google dispose ainsi d’un corps de texte supplémentaire à indexer, ce qui augmente la probabilité que votre contenu se positionne sur votre requête cible et apparaisse dans le SERP d’un utilisateur.

Voilà les 14 raisons pour lesquelles il est crucial que vous adoptiez les vidéos dans votre stratégie de création de contenu.

Avant de nous lancer dans les différents processus pour optimiser une vidéo, répondons à une question très importante :

Chapitre 3 : Vidéos hébergées sur votre site web vs. une plateforme vidéo, quelle est la meilleure option pour votre SEO ?

Lorsqu’il s’agit de choisir comment et où afficher votre vidéo, vous avez deux possibilités. Vous pouvez : 

  • Héberger votre vidéo sur votre site web ; 
  • Télécharger la vidéo sur une plateforme vidéo comme YouTube ou Vimeo et l’intégrer sur votre site web. 

Dans l’idéal, quel choix faut-il faire pour optimiser le référencement de votre site web ? 

J’aurais aimé vous donner une réponse tranchée, mais les deux options ont leurs avantages et inconvénients. 

En fonction de vos conditions, vous pouvez opter pour des vidéos hébergées sur votre serveur ou des vidéos hébergées sur des plateformes spécialisées.

Voici 4 facteurs qu’il faut examiner lorsque vous voulez faire un choix : 

Facteur 1 : Hébergez votre vidéo sur YouTube décuple sa portée 

Lorsque vous hébergez une vidéo sur YouTube, vous utilisez le trafic que ces sites obtiennent déjà à votre avantage. 

Par exemple, vous profitez des 2 milliards d’utilisateurs de YouTube qui recherchent des vidéos sur cette plateforme :

YouTube enregistre 2 milliards de visiteurs mensuels

Ils pourront trouver votre contenu dans les résultats de recherche ou dans les vidéos suggérées. Ce qui met ainsi votre contenu à la disposition d’un public qui, autrement, n’aurait peut-être jamais entendu parler de votre marque.

A contrario, une vidéo hébergée sur votre serveur ne sera vue que par les visiteurs qui viennent sur la page web où elle se trouve.

Par conséquent, YouTube ou les plateformes d’hébergement de vidéo sont mieux en termes de portée.

Facteur 2 : YouTube pour un temps de chargement et de diffusion en continu optimal

De tous les types de contenus, les vidéos sont ceux qui généralement des tailles assez importantes. 

Sur les sites, on s’arrange souvent pour que chaque image quelques kilooctets, ce qui n’est pas le cas avec les vidéos. Une vidéo HD d’une minute peut facilement dépasser les 100 Mo. 

Taille moyenne d un fichier selon le format

Source : Zsts

Lorsque des dizaines de personnes essaieront de regarder simultanément cette vidéo en même temps, votre serveur risque de rencontrer de sérieux problèmes.

Avec les plans d’hébergement à bas prix, il est peu probable que vous engagiez vos visiteurs avec des vidéos autohébergées en raison de la lenteur de la mise en mémoire tampon et des interruptions constantes. 

Les video autohebergees peuvent connaitre des perturbations

En effet, les fournisseurs d’hébergement web allouent une certaine quantité de bande passante et d’autres ressources pour chaque serveur de son réseau. Ceci, sur la base de taux de trafic moyens qui n’incluent pas la distribution simultanée de gros fichiers multimédia à des centaines de personnes. 

Une demande trop élevée pour un seul gros fichier dépassera rapidement les limites du serveur web sur lequel votre site est hébergé. 

Pour YouTube, voici la quantité de données utilisée chaque minute par un utilisateur :

Quantite de donnees par minute sur YouTube selon la qualite de la video

Source : Bilgedefteri

YouTube a la capacité de supporter aisément l’afflux de millions d’utilisateurs et vous ?

La solution la plus évidente consiste à télécharger un fichier vidéo plus petit sur votre serveur.  Mais un autre problème va se poser : La vidéo devra être de basse qualité. Ce qui n’est pas du tout bon pour la convivialité.

YouTube semble être une meilleure option pour les sites dont l’hébergement n’est pas fiable. À moins que vous ayez un abonnement coûteux qui vous le permette. Ce qui nous conduit au troisième point :

Facteur 3 : Limites de taille des fichiers et espace de stockage pour les vidéos hébergées

La plupart des fournisseurs d’hébergement web limitent la taille maximale des fichiers téléchargés à 50 Mo ou moins. Ce qui vous interdit le téléchargement des fichiers vidéo d’une grande taille :

Limite de chargement de fichier

Par contre, si vous êtes en mesure de télécharger fréquemment des fichiers vidéo volumineux sur votre serveur, vous pourriez éventuellement dépasser l’espace de stockage fourni par votre compte d’hébergement.

YouTube est également une excellente option, à moins que votre forfait vous le permette.

Facteur 4 : Vous devez utiliser des codes lorsque vos vidéos sont hébergées sur votre site

Que vous utilisiez un plugin tiers ou les fonctionnalités de WordPress, vous devrez créer un peu de code pour indiquer au lecteur vidéo : 

  • Les formats que vous avez créés ; 
  • L’emplacement des fichiers sur le serveur. 

Voici à quoi cela ressemble :

<video poster= »movie.jpg » controls>

<source src= »movie.webm » type=’video/webm; codecs= »vp8.0, vorbis »‘/>

<source src= »movie.ogg » type=’video/ogg; codecs= »theora, vorbis »‘/>

<source src= »movie.mp4″ type=’video/mp4; codecs= »avc1.4D401E, mp4a.40.2″‘/>

<p>This is fallback content</p>

</video>

Même avec la fonction d’intégration de vidéo dans WordPress, vous aurez toujours besoin de construire un code comme celui-ci :

[.video width= »960″ height= »540″ mp4= »movie.mp4″ ogv= »movie.ogv » webm= »movie.webm ».]

Si vous n’êtes pas très habile avec la manipulation des codes, vous allez peut-être opter pour YouTube ou d’autres plateformes. 

Voici un dernier point sur lequel hébergé vos vidéos sur YouTube serait une meilleure option : 

Facteur 5 : La lecture des vidéos hébergées sur mobile peut avoir des problèmes

La plupart de votre public regardera probablement vos vidéos depuis leur smartphone. Le format de vidéo que vous allez présenter à ces derniers ne sera pas le même qu’avec ceux qui vont un ordinateur.

Pour ces personnes, vous allez diffuser un gros fichier de qualité HD afin qu’elles puissent le regarder en plein écran si elles le souhaitent.

Mais vous devrez également créer une version plus petite et à plus faible résolution pour les appareils mobiles tels que les téléphones et les tablettes.

Quantite de donnees par minute sur YouTube selon la qualite de la video

Il faudrait également penser à ceux qui ont un débit de connexion internet élevé ou moins élevé. 

Dans ces conditions, vous êtes obligé de procéder à des conversions pour présenter pour vous assurer que votre vidéo peut être visionnée sur tous les principaux navigateurs et appareils. 

Ce processus est automatiquement géré par YouTube et vous n’aurez rien à faire. 

YouTube présente toutes ces caractéristiques qui font de lui un outil indispensable. Mais il présente quelques inconvénients : 

Facteur 6 : Hébergez vous-même votre vidéo optimise l’engagement et diminue la distraction des utilisateurs

Une fois que vous téléchargez votre vidéo sur YouTube, elle ne vous appartient plus. Elle appartient à YouTube et les visiteurs de votre site peuvent rencontrer les problèmes suivants.

YouTube peut afficher des publicités au bas de votre vidéo et comme la firme l’indique : Il n’y a aucun moyen de désactiver directement les publicités uniquement sur les vidéos intégrées. 

Les visiteurs de votre site seront donc distraits par les publicités orverlay et pourraient même abandonner votre site s’ils trouvent l’offre captivante.

Publicite overlay

Si vous utilisez le code d’intégration par défaut de YouTube, l’option « Afficher les vidéos suggérées à la fin de la vidéo » est automatiquement activée. 

Par conséquent, vous risquez de perdre des visiteurs de votre site en raison de l’apparition d’autres vidéos à la fin :

Videos suggerees par YouTube a la fin d un clip

Certaines personnes peuvent être plus à l’aise en cliquant sur le petit logo YouTube. De cette, elles vont continuer à regarder la vidéo intégrée sur la plateforme d’hébergement. 

Or, il est peu probable que ces visiteurs retournent sur votre site web après avoir suivi la vidéo en question sur YouTube ou tout autre plateforme.

A contrario, les vidéos autohébergés vous permettent de ne jamais être confrontés à ces problèmes : 

  • Publicité ; 
  • Vidéos suggérées ; 
  • Logo YouTube visible ; 
  • Etc.

Les utilisateurs ne sont nullement distraits et il n’y a pas d’éléments qui vont les inciter à quitter votre site web. 

En cela, héberger des vidéos sur votre propre serveur peut être une excellente option.

Facteur 7 : YouTube est moins interactif et moins personnalisable

Le lecteur intégré de YouTube offre peu d’options de personnalisation puisque vous pouvez seulement ajuster la taille et les commandes du lecteur. 

Les appels à l’action sont limités aux légendes de YouTube qui permettent aux utilisateurs de se connecter uniquement à certains autres contenus de YouTube :

YouTube est moins personnalisable

Par conséquent, YouTube est une mauvaise option si vous avez besoin d’un lecteur vidéo personnalisé pour :

  • Adapter sa conception avec celle de votre site web ; 
  • Interagir davantage avec votre public. 

Selon votre budget et vos compétences en matière de codage, vous pouvez utiliser des lecteurs vidéo HTML5 qui peuvent intégrer : 

  • Les couleurs de votre entreprise ; 
  • Des fonctionnalités comme les lecteurs pop-up ; 
  • Les légendes ; 
  • Les sous-titres ; 
  • Les logos ; 
  • Les listes de lecture ; 
  • Le partage sur les réseaux sociaux ;

Ils vous permettent également d’ajouter des fonctions interactives pour améliorer l’expérience de l’utilisateur et stimuler les conversions.

Et voilà les 7 facteurs à considérer lorsque vous faites face au choix entre héberger vos vidéos sur votre serveur et utiliser les plateformes de vidéo gratuite comme YouTube.

Pour conclure, ce choix dépend de vos moyens et des objectifs que vous souhaitez atteindre.

Ceux qui visent une meilleure expérience utilisateur, grâce à une rétention élevée et des options de lecture vidéo étendues, devraient opter pour des solutions vidéo autohébergées. Pour les propriétaires de sites web qui disposent de ressources limitées en matière de, YouTube semble être la meilleure option.

Comment référencer concrètement une vidéo ? C’est prochain sujet qu’on va traiter : 

Chapitre 4 : Comment créer une vidéo qui va performer dans les moteurs de recherche ?

Dans cet article, nous allons voir comment vous pouvez créer des vidéos afin de vous assurer qu’elles pourront être trouvées par votre public cible dans les moteurs de recherche.

Suivez les différentes étapes suivantes :

Étape 1 : Définissez les objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre nouvelle stratégie

À l’instar de toute stratégie marketing, il faut être clair sur les raisons pour lesquelles vous produisez du contenu vidéo. Plus important, il faut évaluer la manière dont ces raisons s’alignent avec les objectifs globaux de votre entreprise.

Vous pouvez vouloir produire une vidéo pour des motifs tels que : 

  • Renforcer votre image de marque ; 
  • Devenir une autorité sur un sujet particulier ; 
  • Mieux présenter vos produits et services ; 
  • Augmenter le contenu existant ; 
  • Etc.

Pour être efficient, il serait judicieux de définir des objectifs S.M.A.R.T. 

Comme je l’ai défini dans mon article sur comment effectuer un audit de site web, l’acronyme désigne : 

  • Specific / Spécifique ;
  • Mesurable ; 
  • Attainable / Atteignable ; 
  • Relevant / Pertinent et réaliste ; 
  • Time-bound / Temporel.

Objectif SMART

Vous pouvez vous servir des exemples suivants pour appréhender le concept :

Exemples d objectifs SMART

Source : Lacapital

N’oubliez pas de jeter un œil à l’article sur l’audit SEO afin d’avoir une meilleure compréhension.

Une fois que les objectifs à atteindre sont clairs, passez à l’étape suivante :

Étape 2 : Trouvez des sujets vidéo qui ont le potentiel d’attirer du trafic

Il est important de noter que toutes les vidéos n’ont pas le potentiel d’attirer des vues depuis Google. 

Pour vous montrer de quoi je parle, je vais utiliser la catégorie tendance de YouTube afin d’avoir une vidéo populaire : 

Video tendance de YouTube

Je prends le lien de la première vidéo qui a déjà plus de 1,8 M de vues pour l’analyser dans Moz Keyword Explorer

Video de tendance de YouTube ne se classe pas dans Google

Comme vous pouvez le voir, Google ne l’a positionné sur aucune requête organique alors qu’elle a près de 2 millions de vues sur YouTube. 

Lorsque j’ai effectué une recherche sur « action ou vérité », je ne l’ai pas trouvé dans les résultats organiques. Ou pour être plus précis, je n’ai pas trouvé la vidéo dans la section vidéo : 

SERPs pour la requete action ou verite

Pourtant, certaines vidéos classées dans cette section ont moins de vues. 

A contrario, j’ai cette vidéo qui se positionne dans les SERPs pour la requête « Sécuriser un site web » avec seulement quelques centaines de vues : 

Video avec moins de vues qui se positionne dans Google

Par conséquent, il faut comprendre qu’une vidéo populaire sur YouTube n’amène pas forcément Google à la positionner dans ses SERPs. 

En effet, deux éléments doivent entrer en jeux pour qu’une vidéo performe dans Google. 

En premier lieu, les internautes doivent être susceptibles de faire des recherches sur Google pour le sujet. Si personne ne fait de recherche dans Google sur la thématique, la vidéo n’apparaîtra pas dans Google et vous n’aurez pas des clics ou du trafic.  

En considérant le titre des deux vidéos précédentes, vous pouvez constater que le second peut effectivement faire l’objet d’une requête dans Google « Comment sécuriser son site web ? Passage de Http à Https. ».

La première vidéo, même si elle très divertissante et populaire, est moins susceptible d’être recherchée dans Google « ACTION ou VERITE vs PEF & MAURICE BARTHELEMY ».

Le deuxième facteur qu’il faut considérer est le fait que le sujet doit avoir une « intention vidéo ». Cela signifie que la plupart des utilisateurs préféreraient regarder une vidéo sur le sujet plutôt que de lire à son sujet. 

Pour mes deux exemples, les internautes vont probablement préférer une vidéo à un texte écrit.

Mais lorsque je prends la requête « Bottes de jardin » qui est transactionnelle, j’ai moins envie de regarder une vidéo. Google l’a compris et n’affiche aucune vidéo dans son SERP pour cette requête : 

Google n affiche pas de video pour certaines requetes

Il faut comprendre que Google vise à donner aux utilisateurs ce qu’ils veulent. Le fait de voir des vidéos dans les résultats de recherche est un signal important que ses utilisateurs veulent regarder une vidéo.

C’est pourquoi il faut trouver des vidéos pertinentes qui obtiennent déjà beaucoup de trafic de Google. 

Ces dernières traitent certainement de sujets ayant une « intention vidéo » que beaucoup d’internautes recherchent.

Pour cette partie, vous allez utiliser l’outil payant « Ahrefs » : 

4.2.1. Utilisez Google et l’outil d’analyse par lot de Ahrefs

Pour réussir cette astuce, vous aurez besoin d’exporter les résultats de Google. Pour ce faire, vous pouvez installer cette extension de Moz

MozBar extension

Une fois l’extension installée, vous allez régler dans Google le nombre de résultats par page sur 100. 

Pour cela, cliquez sur « Paramètres » puis vous réglez le nombre de résultats sur 100 : 

Parametrer le nombre de resultats dans les SERPs sur 100

Défilez ensuite vers le bas et cliquez sur « Enregistrer » : 

Enregistrer le parametrage de Google

Activez Mozbar et cliquez sur l’icône dans le coin supérieur droit, juste à côté du logo de Moz : 

Exporter le SERP sous CSV

Une fois le fichier CSV téléchargé, il faut l’ouvrir avec Google Sheet ou Excel : 

SERP exporter en CVS

Il faudrait appliquer ce processus pour la requête suivante : « site:youtube.com [votre thématique] »

Dans mon cas, je vais rechercher « site:youtube.com installer windows 10 » :

SEPR des videos youtube sur installer windows 10

L’exportation donne ceci : 

SERP exporter en CVS

Ensuite, nous allons copier uniquement les URL de YouTube que nous allons coller dans l’outil d’analyse par lots d’Ahrefs ou  Batch Analysis tool

Batch Analysis de Ahrefs

Réglez le mode sur « URL » et cliquez sur « Analyser » :

 

………………………………………….………À remplacer…………………………………………………………. :

Regler le Batch Analysis de Ahrefs

Vous allez ensuite trier les résultats par la colonne « Trafic » pour voir quelles sont les vidéos qui obtiennent le plus de trafic de recherche organique : 

Resultat du Batch Analysis de Ahrefs

Rendez-vous sur les URL que vous avez sélectionnées et regardez les titres / descriptions des vidéos qui attirent le plus de trafic. De cette façon, vous avez une idée du type de vidéo à créer pour apparaître dans les résultats de Google. 

4.2.2. Utilisez le Site Explorer de Ahrefs pour trouver des idées de thématique

Ici, vous allez dans Site Explorer

Site Explorer de Ahrefs

Vous allez chercher « youtube.com » et dans le rapport « Mots-clés organiques », vous allez ajouter un mot-clé pertinent au filtre « Inclure ». 

Je vais inclure le mot-clé « Installer windows 10 » :

Resultat de Site Explorer de Ahrefs

Vous avez alors la liste des vidéos YouTube qui se positionnent pour la requête « installer windows 10 ».

Il suffit ici de cliquer sur le signe d’insertion à côté des URL pour voir une estimation de leur trafic organique mensuel :

Trouver le trafic organique de chaque video YouTube

Consulter chacune de ces URL pour les évaluer afin de choisir une thématique pertinente pour votre business.

Gardez à l’esprit que lorsque vous recherchez des idées de contenu, il est utile de consulter le graphique de trafic organique pour les six derniers mois afin de vous assurer que le trafic est constant dans le temps.

4.2.3. Utilisez Content Explorer de Ahrefs pour trouver des idées de thématiques

Le Content Explorer de Ahrefs permet de rechercher la présence d’une expression ou d’une mention sur des milliards de pages présentes dans sa base de données :

Content Explorer de Ahrefs

Ici, vous allez effectuer la requête : « site:youtube.com inurl:watch title:[thématique] »

Moi je continue avec mon exemple précédent : « site:youtube.com inurl:watch title:installer windows 10 » :

Recherche avec Content Explorer de Ahrefs

Vous avez une liste de vidéos YouTube pertinentes qui obtiennent actuellement du trafic de recherche organique. 

Vous pouvez les trier par trafic organique afin d’avoir en haut les meilleurs types de vidéo à produire :

Resultat de Content Explorer de Ahrefs

Voilà les trois techniques que vous pouvez utiliser avec Ahrefs pour trouver des thématiques qui sont susceptibles de permettre à vos vidéos d’apparaître dans les SERPs et d’avoir du trafic.

Étape 3 : Faites une recherche de mots-clés 

Vous avez désormais une idée précise du type de vidéo que vous pouvez créer pour attirer du trafic depuis Google.

L’étape qui suit est de trouver des idées de mots-clés en vue d’optimiser votre vidéo et de valider le type de vidéo que vous allez créer. 

Recherche de mots cles videos

Il est important de noter que la recherche de mots-clés pour les vidéos est complètement différente de celle pour les articles de blog en mode texte.

Si vous hébergez vos vidéos sur votre propre serveur, cette étape est un peu différente que si vous hébergez votre vidéo sur une plateforme comme YouTube.

Dans le premier cas, il peut vous arriver de vouloir uniquement présenter votre article sous forme de vidéo. Dans ce cas, votre vidéo bénéficiera de la recherche de mots-clés que vous avez effectuée pour l’article en lui-même.

Pour une vidéo YouTube, vous devez aussi penser à faire en sorte que votre vidéo soit bien apprécié de YouTube. Sans quoi, je doute que Google aille décider de la présenter dans ses SERPs.

Alors, pourquoi la recherche de mots-clés est -elle différente si votre vidéo se retrouve sur YouTube ?

Les internautes utilisent Google et YouTube de manière complètement différente. Un mot-clé qui a un volume de recherche mensuel de 10 000 recherches dans Google peut n’en obtenir que 100 dans YouTube.

En revanche, un mot-clé qui fait l’objet d’un milliard de recherches sur YouTube, peut avoir beaucoup moins sur Google.

Rappelez-vous des deux exemples que nous avons vus un peu plus haut 😊

Voici 5 techniques de recherche par mots-clés vidéo efficaces que vous pouvez adopter.

Technique 1 : Utilisez YouTube suggest ou les suggestions de YouTube

Il s’agit de la version Google Suggest de YouTube. Par conséquent, vous allez l’utiliser de la même façon que vous utilisez Google Suggest. 

Le principe est simple : Tapez un mot-clé dans le champ de recherche et vous obtenez une liste de suggestions :

YouTube Suggest

Il ne faut pas sous-estimer l’efficacité de cette technique puisqu’ici YouTube vous indique littéralement les mots-clés exacts que les internautes ont l’habitude de rechercher. 

À ce niveau, j’ai déjà trouvé des mots-clés très intéressants que je peux traiter dans ma vidéo et insérer dans ma description.

Ensuite :

Technique 2 : Utilisez TubeBuddy tags

TubeBuddy est une extension gratuite qui vous permet de connaitre les balises exactes que vos concurrents utilisent pour leurs vidéos :

TubeBuddy tags

Installez-le sur votre navigateur Google Chrome en cliquant sur le bouton « Install free now » et sur « Ajouter à Chrome » :

Extension TubeBuddy tags

Après la connexion avec votre compte Google, allez sur la vidéo d’un concurrent et actualisez la page. Vous aurez les statistiques dans le menu à droite : 

Statistiques fournies par TubeBuddy

Sans quitter la vidéo, vous avez une idée : 

  • Des tags ou mots-clés sur lesquels la vidéo se positionne ; 
  • Le nombre de fois où ces tags apparaissent dans le titre et la description ; 
  • Des statistiques concernant la chaîne YouTube ; 
  • De bonnes pratiques suivies ;
  • Etc. 

Cliquez sur le bouton « Show Search Ranking » pour voir à quelle position se classe la vidéo pour les différents tags :

Les requetes YouTube sur lesquelles se positionne la video grace a TubeBuddy

De plus, les chiffres en vert vous indiquent le classement de la vidéo pour ces termes dans la recherche sur YouTube.

Ce positionnement peut varier d’un utilisateur à l’autre puisque YouTube et les moteurs tiennent désormais compte de plusieurs facteurs, dont l’historique de navigation et les types de vidéos que l’utilisateur suit généralement.

Toutefois, vous avez une idée précise des différents tags pour lesquels vous aurez aussi à vous positionner et de vos principaux concurrents.

À cette étape, si vous trouvez une vidéo mal optimisée qui se classe pour un mot-clé, ajoutez-la à votre liste. D’autant plus qu’il s’agit d’une opportunité que vous pouvez saisir afin de vite occuper les premières places dans YouTube.

Vous pouvez probablement obtenir un meilleur classement que cette vidéo en publiant une vidéo de haute qualité et bien optimisée pour le mot-clé.

Technique 3 : Utilisez vos statistiques du studio YouTube

Si votre chaîne a déjà de l’attrait, YouTube Studio peut être une très bonne alternative pour trouver des mots-clés. 

Il s’agit du même principe que d’utiliser la Search Console de Google pour trouver les mots-clés pour lesquels vous vous positionnez déjà.

Pour trouver ces termes, allez dans YouTube Sudio : 

YouTube Studio

Une fois dans YouTube Studio, cliquez sur « Données Analytics » : 

Donnees Analytics de YouTube Studio

Cliquez ensuite sur « Couverture » et au niveau de la section « Types de sources de trafic », cliquez « En savoir plus » :

Les types de sources de trafic de YouTube Studio

Dans l’interface qui se présente, défilez-en bas et cliquez sur « Recherche YouTube » : 

Les sources de trafic pour les video de ma chaine YouTube

Vous aurez alors tous les termes qui vous permettre d’avoir des vues sur YouTube : 

Les requetes sur lesquelles Twaino se positione dans YouTube

Faites une analyse de ces termes et de votre positionnement afin de déceler les opportunités que vous pourrez saisir. 

Je ferai prochainement un guide complet sur YouTube, mais vous pouvez déjà consulter mon article sur Google Search Console et avoir une idée de comment procéder.

Voilà les trois techniques que vous pouvez utiliser pour trouver des mots-clés ou des thématiques. Il faut maintenant passer à la phase de : 

Étape 4 : Créez des vidéos captivantes 

À cette étape, vous avez tous les éléments qu’il vous faut pour créer des vidéos qui vont ranker dans les SERPs de Google et bien performer dans YouTube.

Ici, vous avez le choix d’optimiser une vidéo existante ou de créer une nouvelle vidéo.

Dans le dernier cas, il faudra créer la vidéo et l’optimiser de telle sorte qu’elle soit meilleure par rapport aux vidéos existantes. Il s’agira d’appliquer la technique de surenchère avec votre contenu vidéo. 

Pour choisir le bon type de vidéo à créer, vous devez tenir également compte de l’intention de recherche de votre audience selon les mots-clés / thématiques à aborder : 

Les differents types d intention de recherche

Consultez mon article sur la recherche de mots-clés pour savoir comment catégoriser vos mots-clés dans ces différents types d’intention.

Voici néanmoins quelques idées de contenu vidéo que vous pouvez utiliser dans vos stratégies.

Type de vidéo 1 : Vue d’ensemble sur l’entreprise / marque ou « à propos » 

Créez une vidéo de présentation de l’entreprise ou de la marque pour raconter l’histoire de votre entreprise. 

Intégrez-la à votre page « À propos » ou à votre page d’accueil pour susciter l’engagement des internautes. 

Cette vidéo a des chances d’apparaître dans les SERPs lorsque des utilisateurs vont effectuer des requêtes sur la marque : 

Video a propos

 Voici la vidéo en question : 

https://youtu.be/QKZ1bby0ACw

Vous pouvez également opter pour des vidéos qui mettent en valeur la culture de votre entreprise.  Non seulement elles contribueront à ce que vos pages « À propos » soient plus faciles à découvrir, mais elles rendront également votre entreprise plus attrayante pour les candidats si vous embauchez.

Type de vidéo 2 : Créez des vidéos de produits 

Donnez de la valeur aux pages de produits et rendez-les plus faciles à référencer en y intégrant des vidéos de produits.  

Video produit

Partagez une vue d’ensemble, montrez le produit utilisé ou présentez différents produits au sein d’une même collection. 

De cette façon, Google va proposer vos vidéos lorsque des utilisateurs voudront découvrir vos produits.

Et n’oubliez pas que les vidéos jouent un rôle important dans la décision d’achat des consommateurs : 

57 Pourcents des consommateurs estiment que la video leur donne plus de confiance pour l achat en ligne

Type de vidéo 3 : Créez des vidéos tutoriels 

Démontrez comment utiliser votre produit à l’aide d’une vidéo de démonstration ou d’un tutoriel.  

Si vous n’avez pas un produit en particulier, vous pouvez produire ces vidéos pour montrer aux internautes comment résoudre un problème.

Video Tutoriel

Ces vidéos sont également très utiles pour YouTube, où des clients potentiels peuvent rechercher des didacticiels liés à votre produit ou service. 

Type de vidéo 4 : Créez des vidéos éducatives

Les vidéos éducatives, de type webinaire, sont excellentes pour répondre à des questions que votre audience se pose généralement : 

Video educatives

Les vidéos éducatives peuvent vous aider à générer un nouveau trafic vers votre site web et à mettre en valeur votre savoir-faire. 

Type de vidéo 5 : Créez des vidéos de témoignages 

Les consommateurs réagissent à d’autres personnes réelles et les vidéos de témoignages sont un bon moyen de montrer aux clients potentiels que vous êtes digne de confiance. Ou encore que votre produit est fiable : 

Video de temoignage ou d avis

Vous pouvez soit interviewer de vrais clients devant une caméra, soit compiler des citations tirées de commentaires reçus en ligne. 

Si par contre vous décidez d’optimiser une vidéo qui existe déjà, voici comment procéder : 

Chapitre 5 : Comment référencement une vidéo (YouTube) dans Google ?

Dans ce chapitre, je vais aborder les différentes étapes à suivre pour optimiser efficacement votre vidéo afin qu’elle performe dans les SERPs. 

Notez qu’il s’agit d’un processus qui vous permet également d’augmenter les chances de votre vidéo à être utilisée dans le featured snippet de Google :

Video featured snippet

En effet, il arrive parfois que Google propose des vidéos dans son featured snippet. Notamment, lorsqu’il s’agit d’une requête d’action comme la précédente requête en anglais (je n’ai pas pu trouver un exemple en français 😊).

En anglais, ce type de vidéo pour la dénomination de « Suggested clips ». Traduit littéralement, on aurait donc les : Clips suggérés.

Briggsby a examiné ce document de Google et délivre quelques astuces pour faire en sorte qu’une vidéo soit présentée dans le featured snippet de Google. Je vais néanmoins compléter la liste pour être exhaustif.

Il est important de noter que l’optimisation d’une vidéo pour qu’elle devienne un clip suggéré commence déjà au moment de sa création :

Étape 1 : Créez une vidéo optimisée pour le featured snippet

Astuce 1 : Soyez clair et précis dans votre langage

L’un des éléments les plus importants lorsque vous créez une vidéo est d’utiliser un langage simple avec des verbes d’action. Ceci est d’autant plus valable lorsqu’il s’agit d’une vidéo dans laquelle vous décrivez des étapes d’un processus. 

Claire et precis dans les videos

Source : Allaboutwritingcourses

Lorsque vous décrivez aux internautes le processus pour installer un logiciel comme le système d’exploitation Windows 10, vous allez par exemple utiliser des phrases comme celles-ci : 

« Pour commencer, rendez-vous sur le site de Microsoft. Téléchargez le logiciel Windows 10 et une fois le téléchargement terminé, faites un double clic pour lancer l’installation. Suivez ensuite les instructions pour configurer votre nouveau système d’exploitation. »

Astuce 2 : Évitez les distractions ou le hors sujets dans vos vidéos

Veillez à éviter, dans la mesure du possible, les développements inutiles et les distractions entre les instructions. 

En d’autres termes, ne parlez pas de la manière dont vous avez détruit votre disque dur en appliquant mal l’une des étapes d’installation de votre système d’installation.

Eviter les distractions

Source : Reformingretail

Vous avez peut-être la possibilité de discuter de cela à la fin de votre vidéo.

Sinon, vous risquez d’embrouiller les algorithmes de Google qui ne sont pas forcément habiles dans les tournures de phrases.

Même si Google a évolué avec Bert et RankBrain, il n’est pas encore parfaitement habile dans les tournures et cela peut nuire aux performances de la vidéo.

Astuce 3 : Ayez une très bonne qualité d’enregistrement audio 

Si vous souhaitez offrir une expérience utilisateur optimale, vous devez vous assurer que la qualité du son de votre vidéo est impeccable.

Bonne qualite d enregistrement audio

Source : Pcgamer

Google souhaite offrir le meilleur à ses utilisateurs et je doute qu’il mette en featured snippet une vidéo que ses utilisateurs auront du mal à entendre clairement les instructions.

Astuce 4 : Montrez au fur et à mesure de quoi vous parlez 

Ici, il s’agit de montrer à l’écran ce dont vous parlez ou d’essayer de faire concorder l’audio aux images de votre écran.

Si vous parlez d’un chat dans votre vidéo, assurez-vous de montrer à l’écran ce chat aux internautes. Si vous parlez de comment cuisiner les pâtes, vous devez faire en sorte de montrer au fur et à mesure le parcours à suivre.

Faire concorder les images aux paroles

Source : Journaldesfemmes

De cette façon, Google devient plus confiant que les instructions vocales s’alignent sur le contenu de la vidéo.

Astuce 5 : Rédigez votre script vidéo en tenant compte du référencement

Si vous aimez planifier vos activités, vous avez certainement pensé à écrire un script pour votre vidéo.  

Et puisque la transcription peut être utilisée pour améliorer le référencement de votre vidéo, commencez à penser aux termes de recherche au moment où vous écrivez ce script. 

Rediger un script pour la video

Source : Columnfivemedia

De la même manière que vous utilisez naturellement les termes de recherche / mots-clés dans les textes de blogs et de sites web, incorporez vos termes de recherche vidéo dans le script. 

Plus tard, lorsque vous collerez la transcription de la vidéo, celle-ci sera déjà optimisée pour les moteurs de recherche. 

Astuce 6 : Accrochez le téléspectateur en 10 secondes et maintenez leur attention

Il s’agit d’une astuce que je vais typiquement détailler dans mon prochain guide sur les vidéos, à l’instar de celle sur les infographies

Pour l’instant, notez que la personne moyenne a une capacité d’attention d’environ 8 secondes

Cela n’est pas de bon augure pour les spécialistes du marketing dont l’objectif premier est d’attirer l’attention du consommateur d’aujourd’hui, facilement distrait :

60 secodes sur le WEB

Cependant, vous pouvez utiliser ces connaissances pour optimiser le contenu de votre vidéo. 

Des études montrent continuellement que les spécialistes du marketing disposent d’environ dix secondes pour captiver un public. 

Une fois ces dix secondes écoulées, l’audience commence à diminuer rapidement. Cela signifie qu’au moment où vous rédigez le script de votre vidéo, vous devez vous concentrer sur ces premiers instants pour inciter les téléspectateurs à continuer de regarder votre contenu.

Il est important d’impliquer les spectateurs au départ pour gagner des vues, mais il est encore plus capital de les garder pour le référencement de votre vidéo. 

Tout comme Google, les moteurs de recherche vidéo veulent proposer aux utilisateurs le contenu le plus pertinent. Cela signifie que les vidéos qui ont une durée de visionnement plus longue seront classées au-dessus des vidéos que les spectateurs abandonnent prématurément. 

Mais cela ne signifie pas nécessairement qu’une vidéo plus longue sera plus performante. Une vidéo courte qui est regardée du début à la fin donnera de meilleurs résultats qu’une vidéo de 10 minutes qui n’est regardée que pendant une minute ou deux. 

10 Secondes pour captiver les telespectateurs

Si ces 10 premières secondes sont essentielles à l’expérience du spectateur, l’ensemble de votre vidéo doit être rempli de contenu attrayant, pertinent et à haute valeur ajoutée.  Ce qui vous permettra de gagner des visionnages à long terme, et pas seulement des clics vides.

Voilà 6 astuces à garder à l’esprit lorsque vous créez une vidéo que vous optimisez pour le featured snippet.

Passons à la deuxième étape qui consiste à l’optimiser avant de le publier.

Étape 2 : Comment optimiser votre vidéo pour la publication ?

Vous avez fini d’enregistrer votre vidéo captivante et il est temps de l’arranger pour la publication. 

Voici également des astuces que vous pouvez utiliser pour réussir cette étape.

Astuce 1 : Optimisez le titre, la description et les balises de la vidéo

Lorsque vous téléchargez une vidéo, il vous est demandé d’entrer des informations sur la vidéo, comme son titre, sa description… 

Si vous utilisez le balisage HTML, vous savez qu’il donne aux moteurs de recherche des indices contextuels sur le contenu de votre site. 

Le même principe s’applique ici et ces informations aident les plateformes vidéo à mieux comprendre votre vidéo et à l’afficher lors des recherches pertinentes des utilisateurs. 

Pour obtenir de meilleurs résultats, pensez à inclure les éléments suivants :

Balisage de vidéo 1 : Choisissez un titre captivant 

Rédigez un titre qui interpelle votre public cible, sans oublier d’insérer de façon naturelle le mot-clé : 

Comment-ecrire-un-titre-accrocheur-pour-obtenir-des-meilleurs-resultats

Envisagez d’inclure des mots de puissance dans votre titre pour améliorer vos résultats.

Mon article sur la création de titres captivants peut vous aider à trouver des formules prêtes à l’emploi.

Balisage de vidéo 2 : Optimisez votre description

Utilisez des mots-clés dans votre description et expliquez le sujet afin que votre audience comprenne clairement la valeur qu’il apporte.

Optimiser la description

Cependant, essayez d’avoir une connotation naturelle puisque le keyword stuffing peut également pénaliser votre positionnement à ce niveau.

L’image précédente est la description de la vidéo qui occupe le featured snippet, rien de compliqué.

Balisage de vidéo 3 : Choisissez des tags pertinents

Les tags sont des mots ou des phrases qui permettent de catégoriser votre vidéo : 

  • SEO ; 
  • Marketing numérique ;
  • LinkBuilding ; 
  • Jardin ; 
  • Etc.

Les plateformes vidéo référencent ces balises pour afficher les résultats pertinents sur les SERP des utilisateurs. Incluez les sujets que votre vidéo couvre comme balises afin d’améliorer le référencement de votre vidéo. 

Choisir des tags pertinents

Cependant, ne mettez pas de tags qui ne sont pas pertinents pour votre vidéo. L’inclusion de tags non pertinents ne fera qu’apporter de la confusion au niveau des algorithmes des moteurs de recherche et vous risquez d’en faire les frais.

Balisage de vidéo 4 : Téléchargez votre transcription

De nombreuses plateformes d’hébergement de vidéos peuvent vous permettre de télécharger une transcription séparément. 

YouTube par exemple, ajoute automatique la transcription à votre vidéo :

Telecharger une transcription

Il ne faut pas négliger cet élément, ce qui nous conduit à l’astuce suivante : 

Astuce 2 : Corrigez les sous-titres de vos vidéos

Si vous l’avez l’habitude d’utiliser régulièrement YouTube, vous avez certainement constaté que la plateforme ajoute automatiquement des sous-titres aux vidéos : 

Corriger les sous titres de vos videos

Vous avez également constaté que ces sous-titres sont généralement loin d’être parfaits. 

Les mots mal orthographiés et les erreurs grammaticales sont courants : 

Les sous titres avec les fautes

À ce niveau, je disais « l’agence Twaino », mais YouTube a estimé que c’était « l’agencé traîneau ». 

Ses algorithmes sont très loin du compte et c’est pour cela qu’il est très important de penser à corriger et à ajouter des sous-titres corrects.

Voici ce que dit l’une des vidéos de la Creator Academy sur YouTube à propos des sous-titres : 

https://youtu.be/ax411Q_of0A?list=PLpjK416fmKwSoeKhlpweEVmJneZgPo1DR

« En termes de recherche, de découverte et d’engagement, les légendes sont l’un des éléments de données les plus puissants qui existent. L’internet étant basé sur le texte, votre vidéo va rester cachée des moteurs de recherche à moins que le texte qui y est attaché ne puisse être récupéré. Il peut être difficile de faire comprendre l’essence de votre vidéo par un simple titre ou une description, même les balises ont une limite de caractères. Mais un fichier de sous-titrage fournit une transcription textuelle de l’ensemble de votre vidéo et l’ouvre aux moteurs de recherche [….] Le texte à l’écran s’est avéré si engageant qu’il augmente le taux d’achèvement de la durée. Ces deux facteurs conduisent à un gain monumental dans le classement et l’engagement en matière de référencement. »

Au vu de ces citations, il semble que l’ajout des sous-titres aide votre vidéo de deux différentes manières :

Avantage des sous-titres 1 : Ils aident les moteurs de recherche à comprendre votre vidéo 

Google ne classera pas votre vidéo sans en comprendre le sujet, et les sous-titres semblent y contribuer.

Avantage des sous-titres 2 : Ils suscitent l’engagement des internautes

Beaucoup de gens regardent des vidéos dans des environnements bruyants ou sensibles au son. De plus, il faut noter que plus de 5 %  (466 millions) de la population mondiale souffrent d’une perte auditive à un degré ou à un autre. 

Les sous-titres permettent de s’assurer que votre vidéo soit utile à un plus grand nombre de personnes. 

Cela améliore l’engagement, qui à son tour, peut conduire à un meilleur classement dans Google.

Il est également important de noter que si vous avez écrit le script de votre vidéo, il ne faut pas longtemps pour corriger manuellement les sous-titres, ce qui en vaut la peine.

Astuce 3 : Ajoutez les horodatages ou timestamps à votre vidéo

Google affiche parfois des vidéos dans les résultats de recherche et lorsque vous lancez la lecture de la vidéo, vous tombez à la partie exacte où votre requête est traitée.

Les timestamps des videos

Source : Google

Google a décrit ce processus dans son blog : 

Trouver les moments cles d une vdeo avec Google

La firme indique : 

« Lorsque vous recherchez des vidéos de type « comment faire » qui comportent plusieurs étapes, ou de longues vidéos comme des discours ou un documentaire, la fonction de recherche vous fournira des liens vers les moments clés de la vidéo […] Vous pourrez facilement scanner pour voir si une vidéo à ce que vous cherchez, et trouvez la section pertinente du contenu. »

Google indique également que :

« Si votre vidéo est hébergée sur YouTube, Google Search peut automatiquement activer des clips pour votre vidéo en fonction de la description de la vidéo sur YouTube, et vous n’aurez peut-être pas à marquer des horodatages spécifiques dans votre description YouTube. Toutefois, vous pouvez nous indiquer plus explicitement les points importants de votre vidéo et nous préférerons cette information. »

Pour mon exemple concernant l’installation de windows 10, j’ai ce résultat : 

Moment cles d une video dans Google

Il faut donc comprendre que Google est plus susceptible de montrer les « moments clés » de vos vidéos si vous marquez les points importants dans la description de YouTube.

Pour ce faire, suivez les vidéos suivantes : 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=105&v=tBiPumGnVT4&feature=emb_logo

En français : 

https://www.youtube.com/watch?v=O4DYf7qzAvw

Notez que :

  • Un horodatage : Représente le moment où un clip commence au format [heure] : [minute] : [seconde]. Exemple 1:2:20 avec le dernier chiffre la seconde, puis la minute et l’heure.
  • Un label : Est une brève et claire description du clip.

Vous pouvez voir un exemple d’horodatage et de label sur la vidéo de mon exemple : 

L horodatage et labels d une video YouTube

Si vous cliquez sur l’un de ces timestamps, vous allez directement vous retrouver à l’endroit exact où la question a été traitée.

Vous pouvez utiliser les consignes suivantes pour ajouter correctement des timestamps et labels à vos vidéos : 

  • Ajoutez l’horodatage à la description de la vidéo : Ne la placez pas dans un commentaire épinglé ;
  • Placez chaque horodatage sur une nouvelle ligne : Précisez le label sur la même ligne ;
  • Liste des horodatages par ordre chronologique : N’ajoutez pas d’horodatage à la fin de votre vidéo avant les points précédents ;
  • Veillez à ce que le label soit bref, mais descriptive : Votre label doit indiquer directement le sujet de la section ;
  • Conservez les labels à environ 40 caractères ou moins : Google tronque les labels plus longs ;
  • N’ajoutez pas trop d’horodatage : Google n’a pas indiqué de nombres maximum ou minimum d’horodatages à afficher dans les résultats de recherche. Cependant, il est peu probable qu’il affiche des centaines d’horodatages. L’idéal serait de ne pas dépasser les dix horodatages par vidéo.
  • Alignez le contenu de l’écran avec l’étiquette : Si votre label indique « Insérer une clé USB », essayez d’ajouter l’horodatage lorsque vous insérez visiblement la clé USB à l’écran.

Notez que les résultats des « moments clés » ne sont actuellement disponibles que pour les vidéos YouTube. Par conséquent, cela ne fonctionne pas pour les vidéos hébergées sur d’autres plateformes.

Google a néanmoins déclaré qu’il prévoyait d’introduire un support pour d’autres vidéos :

« Nous mettons également en place un moyen pour que davantage de créateurs de contenu sur le web puissent marquer leurs vidéos afin qu’elles soient plus facilement consultables. Vous pourrez bientôt retrouver ces moments clés chez des éditeurs de vidéos du monde entier, comme CBS Sports et NDTV, qui ajoutent des balises à leurs vidéos. »

Après avoir ajouté des timestamps, pensez aux vignettes :

Astuce 4 : Choisissez une vignette intrigante

De nombreux sites d’hébergement de vidéos sélectionnent automatiquement des vignettes de façon arbitraire. 

Or, la vignette d’une vidéo est l’une des premières choses que les utilisateurs verront et elle aura certainement un impact sur leur décision de regarder ou pas votre vidéo. 

L’image sélectionnée automatiquement est aléatoire et peut être celle où vous êtes pris sur un angle gênant ? Ou encore l’image ne reflète aucunement le sujet que vous traitez : 

Vignette video non pertinente

Avec une vignette moche, vous n’allez pas gagner beaucoup de vues.

Phil Nottingham, un expert SEO, indique : 

« La vignette de votre vidéo est plus importante que votre titre, car elle détermine si les gens vont cliquer ou non. »

Les vignettes videos sont très importantes

Une vignette attrayante peut améliorer votre taux de clics, et les CTR sont un facteur important dans les algorithmes de recherche. 

Plus votre CTR est élevé, plus vous avez de chances d’obtenir un meilleur classement dans les résultats de recherche.

Au lieu de laisser une tierce partie décider de votre sort :

Vignette captivante 1 : Choisissez une image personnalisée

Vignettes personnalisees

Créer vous-mêmes vos images est la meilleure façon de vous démarquer de la concurrence et de montrer aux internautes ce que vous souhaitez qu’ils voient.

Vignette captivante 2 : Utilisez le bon format d’image

Google affiche les miniatures des vidéos au format 16:9. Par conséquent, celles qui ont d’autres dimensions peuvent paraître bizarres dans les résultats de recherche, ce qui peut dissuader les internautes de cliquer :

Vignette avec un mauvais ratio

La vignette de la vidéo de droite ne respecte pas le ratio de YouTube et est nettement moins attrayante que les autres.

Vignette attrayante 3 : Utilisez une image pertinente 

Créer une vignette qui démontre visuellement que la vidéo répond à la demande de l’utilisateur :

Vignette pertinente

Ceci est contraire aux vignettes des deux extrémités suivantes : 

Vignette floues

L’utilisateur aura du mal à bien distinguer ce qui se trouve sur l’image. À mon niveau, je choisis automatiquement le résultat du milieu.

Vignette attrayante 4 : Utilisez le contraste à votre avantage

Évitez les couleurs comme le blanc, le gris et le rouge sur votre vignette, car elles se fondent dans les résultats de recherche.

Utilisez plutôt des couleurs contrastantes qui se distinguent nettement. J’ai tendance à utiliser le bleu foncé et le vert : 

Vignette avec un texte descriptif

Et vous ?

Vignette attrayante 5 : Utilisez un texte descriptif sur la vignette

C’est ce que je fais pour toutes mes vidéos YouTube : 

Vignette avec un texte descriptif

Pensez à choisir des textes courts pour faciliter la lecture aux utilisateurs. Quel que soit le texte que vous utilisez, veillez à ce qu’il soit :

  • Écrit dans une police facile à lire ; 
  • Agréable à lire.

Voilà des astuces que vous pouvez utiliser pour créer une vignette qui vous permet d’optimiser votre taux de clic.

Astuce 5 : Utilisez toujours le schéma pour vos vidéos

Google affiche parfois des résultats riches en vidéos pour les pages web contenant des vidéos intégrées.

Video avec donnees structurees et sans donnees structurees

Source : Ahrefs

Cependant, Google indique que les pages ne sont éligibles pour ce type de résultat qu’à moins que la vidéo intégrée ne soit marquée à l’aide du code de schéma correct :

« Vous devez inclure les propriétés VideoObject requises pour que votre contenu puisse être affiché comme un résultat riche en vidéo. »

Google exhorte d utiliser les donnees structurees

Le balisage du schéma vidéo est le code HTML qui existe pour expliquer à un moteur de recherche ce qu’est votre vidéo. 

Ce balisage aide Google à donner un sens à votre page web et à son contenu, y compris à votre vidéo. Il permet également au moteur de recherche d’alimenter les résultats des moteurs de recherche avec des données structurées.

Plus le balisage est de qualité, plus il est facile pour les moteurs de recherche de trouver votre contenu, de le comprendre et de le présenter de manière appropriée. 

Certains schémas sont nécessaires, tandis que d’autres améliorent simplement vos résultats de référencement. 

Mais comme référence, votre schéma vidéo doit inclure :

  • Le nom : Donnez un titre convaincant à votre fichier vidéo et incluez un mot-clé pour optimiser son référencement ;
  • Une description : Fournissez quelques détails sur le contenu de votre vidéo, mais n’exagérez pas. Limitez cette description à environ 160 caractères et utilisez la transcription pour fournir plus d’informations ;
  • Vignette URL : Ne délaissez pas votre image en miniature à une tierce partie. Incluez l’URL de l’image exacte que vous souhaitez voir apparaître dans un SERP pour attirer l’attention de votre public cible ;
  • Durée : La durée de votre vidéo est importante pour la plupart des spectateurs. Google utilise ces données pour remplir l’étiquette de durée de la vidéo sur la vignette. Ce qui aide les chercheurs à trouver la vidéo qui correspond à leurs besoins ;
  • Date de chargement : Il s’agit d’une propriété que Google affiche généralement dans les résultats de recherche ;
  • Transcription : Comme vous n’avez pas eu beaucoup d’espace pour expliquer votre vidéo en détail dans la description, incluez une transcription pour fournir plus d’informations et plus de mots-clés. C’est extrêmement important, car cela permet à Google de bien comprendre le sujet de votre vidéo et de « voir » le contenu de votre vidéo.

Ces propriétés sont généralement utilisées pour des raisons de référencement. Toutefois, votre balisage vidéo peut inclure de nombreuses autres propriétés, comme une date d’expiration…

Pour un examen approfondi du balisage Google et de son utilisation, consultez leur guide de la vidéo :

Guide de Google sur la video

Pour ajouter ces balises, vous aurez à manipuler les fameux codes informatiques. 

Tout le monde n’est pas habile dans la manipulation de codes HTLM et parfois, il n’est pas possible de s’en sortir même avec les tutoriels.

Alors, si vous disposez d’une équipe de développeurs compétente en HTML, elle devrait être en mesure de vous aider. 

Dans le cas où vous ne l’aurez pas, il y a heureusement des outils gratuits que vous pourrez utiliser pour générer des données structurées.

Si la vidéo pour laquelle vous écrivez le balisage est déjà hébergée sur YouTube ou Vimeo, il suffit de copier et de coller le lien vers la vidéo dans ces outils.

Il s’agit par exemple de Sistrix

Sistrix

Vous allez copier l’URL de votre vidéo : 

Copier l URL de la video

Vous allez ensuite la coller dans la barre réservée à cet effet et cliquer sur « Creat Code » :

Creer le code avec Sistrix

Vous avez en quelques secondes le code que vous allez coller dans le head de vos pages :

Code a inserer dans le head des pages

Si vous utilisez WordPress, l’ajout de ce balisage est également simple avec un plugin gratuit comme Schema & Structured Data for WP & AMP. 

Une fois installé sur votre site web, cliquez sur Données structurées > Types de schémas dans le menu :

………………………………………Si tu peux le faire pour twaino, ce serait cool……………………..

Plugin Structured data

Ensuite, cliquez sur le bouton « Ajouter un type de schéma » : 

Ajouter des donnees structurees avec le plugin

Sélectionnez « VideoObject » dans la liste déroulante, puis cliquez à nouveau sur « Next » :

Ajouter des donnees structurees avec le plugin 2

Cliquez sur le menu déroulant « Post type » et changez-le en « Show globally » :

Ajouter des donnees structurees avec le plugin 3

Appuyez sur « suivant » une dernière fois et vous avez terminé. 

Maintenant, chaque fois que vous modifiez un article ou une page, il devrait y avoir une option pour « Modifier le schéma actuel » en bas de l’éditeur :

Ajouter des donnees structurees avec le plugin 4

Cliquez sur ce lien et vous verrez des options pour activer ou désactiver le balisage VideoObject afin d’ajouter des attributs :

Ajouter des donnees structurees avec le plugin 5

Il est recommandé de remplir tous les attributs utiles, mais si vous n’avez pas d’éléments pertinents, laissez des champs vides.

Si vous n’utilisez pas WordPress, regardez cette vidéo et lisez la documentation de Schema.org VideoObject pour savoir comment l’ajouter manuellement :

https://youtu.be/kNLY51xxCD0

Pour vérifier que le balisage a été ajouté correctement, utilisez l’outil de test des données structurées de Google :

Tester les donnees structurees avec Google

Une fois que vous avez la validation de cet outil, pensez à :

Astuce 6 : Intégrez les vidéos pertinentes sur vos meilleures pages 

Google a une section « Vidéos », où il y a deux types de résultats :

  • Vidéos YouTube pertinentes ;
  • Pages des résultats organiques avec des vidéos pertinentes.

SERP Google avec video

Ce deuxième point est important puisque si vous êtes déjà bien classé dans Google, vous pouvez faire apparaître une fois de plus ces pages dans l’onglet « Vidéos » de Google en y intégrant une vidéo pertinente.

Lorsque quelqu’un clique sur l’un de ces résultats, Google l’envoie sur votre site web, et non sur YouTube.

Video Twaino dans le SEPR de Google

Alors, comment trouver les meilleures pages sur lesquels vous allez intégrer des vidéos pertinentes ?

Allez dans le rapport « Performances » dans la Search Console de Google.

Cliquez sur l’onglet « pages », puis triez les résultats par clics. Cela permet d’afficher les pages qui ont reçu le plus de trafic de la part de Google au cours des derniers mois : 

Google Search Console

Recherchez les pages importantes sur lesquelles vous pourrez intégrer une vidéo pertinente et utile. Créez ensuite la vidéo en question et intégrez-la sur la page que vous avez sélectionnée. Mais :

Astuce 7 : Placez vos vidéos en haut des pages

Lorsque vous placez votre vidéo en haut de votre page web, cela montre aux internautes et à Google que votre vidéo est le principal élément de contenu de votre page. 

Ce qui rend le moteur de recherche plus susceptible de la promouvoir dans les résultats de recherche lorsque les conditions sont remplies. 

Video Twaino dans le SEPR de Google

Vous pouvez aussi la placer juste après une brève introduction pour qu’elle soit vite remarquée. 

Cela a également un effet immédiat sur les internautes ! Comme nous l’avons vu, la plupart préfèrent une vidéo à un contenu textuel.

Vite découvrir qu’il y a une vidéo qui présente le contenu est susceptible de les inciter à passer plus de temps sur votre page web.

Astuce 8 : Publiez une transcription sur la même page 

De la même manière que le contenu d’un blog aide Google à comprendre votre page web, une transcription vidéo donne aux moteurs de recherche un aperçu de la teneur de votre vidéo, ce qui peut améliorer le classement de votre site. 

Envisagez d’inclure une transcription directement sous votre contenu vidéo pour amplifier la performance de vos mots-clés.

Comme le fait généralement Moz pour ses Whiteboard Friday

Moz Whiteboard friday

Notez également que cette pratique aide votre audience qui se trouvent peut-être dans un endroit bruyant et qui veulent quand même accéder à son contenu.

Du point de vue de UX, c’est une bonne chose, car certains visiteurs préfèrent lire plutôt que de regarder une vidéo.

Cependant, ne vous contentez pas de copier et de coller le script de la vidéo sur votre site web. 

Modifiez plutôt la transcription pour qu’elle soit lisible et facile à parcourir, en conservant intacts les termes clés. Formatez le texte comme un article de blog ! 

Par conséquent, ajoutez des sous-titres et des images pour faire de la transcription publiée une bonne alternative pour ceux qui préfèrent le texte à la vidéo.

Astuce 9 : Donnez à chacune de vos vidéos une page qui lui est propre

Si vous choisissez d’héberger vous-même votre vidéo, celle-ci doit avoir sa propre page. Cette règle s’applique également pour les vidéos hébergées sur les plateformes spécialisées.

Cette page peut être une landing page créée spécifiquement pour héberger cette vidéo ou une page thématique avec d’autres contenus comme un article qui est enrichi par une vidéo. 

Lorsque vous créez cette page, assurez-vous que le titre de la page, la description de la page et les balises d’en-tête sont tous en place afin que Google puisse trouver, indexer et classer votre page Web de manière appropriée.

Les experts SEO recommandent, à raison, de ne pas investir du temps et des ressources à promouvoir deux différentes vidéos qui sont placées sur la même page. 

Vous rappelez-vous de la notion de cannibalisation de mots-clés ? C’est exactement le même scénario !

Canibalisation de mots cles

Source : Knowledgedea

Google ne saura pas exactement quelle vidéo privilégier et finira par choisir ce qui lui plaît (et qui ne vous plaira pas forcément).

Si vous avez deux différentes vidéos, optimisez chacune d’elle sur des pages différentes.

En utilisant toutes ces astuces, vous êtes certains de bien référencer vos vidéos afin qu’elles apparaissent dans les résultats des moteurs de recherche.

Mais vous pouvez aller plus loin : 

Chapitre 6 : Faites la promotion de votre vidéo pour acquérir des backlinks

Votre vidéo est intégrée et optimisée pour la recherche sur votre site web et sur vos plateformes d’hébergement vidéo, mais cela ne signifie pas que votre travail est terminé. 

Vous pouvez encore améliorer le référencement de votre vidéo en faisant une promotion stratégique de votre vidéo pour acquérir des backlinks.

Vous savez que les liens font partie des trois facteurs de classement les plus importants :

Nombre backlinks et position

En attendant mon guide sur les vidéos et le SEO YouTube, voici quelques astuces efficaces pour faire la promotion de vos vidéos :

Astuce 1 : Créez simplement de superbes vidéos 

Le référencement des vidéos dépend fortement de la création de contenus que vos spectateurs souhaitent regarder et partager. 

La meilleure chose que vous puissiez faire pour obtenir un meilleur classement est de créer des vidéos virales qui gagnent naturellement des partages et des backlinks.

Creer des videos virales

Source : Freepik

Lorsque vous réfléchissez à des sujets de vidéo, mettez-vous à la place de votre audience et produisez des contenus qu’ils veulent ou aimeraient consommer.

Astuce 2 : Demandez aux gens de partager votre contenu

Les backlinks étant si importants dans une stratégie de référencement, l’une des meilleures façons de promouvoir votre vidéo est de demander aux gens de partager votre contenu. 

Solliciter le partage de vos contenus

Ils peuvent le faire sur leurs comptes sociaux, sur leur blog ou par le biais de n’importe quel canal digital. 

Envisagez également d’entrer en contact avec certains de vos consommateurs et vos fans pour leur demander de partager votre contenu vidéo.

Astuce 3 : Optimisez votre contenu pour les partages sociaux avec Open Graph

Avez-vous déjà partagé du contenu sur Facebook et Twitter pour découvrir que les données du post (image, titre et description) ne se remplissaient pas automatiquement. 

Ce qui vous laisse parfois avec une publication presque vide et laide : 

Page non optimisee avec Open Graph

Source : Wyzowl

C’est parce que le protocole Open Graph qui favorise l’intégration transparente entre le contenu web et les plateformes sociales n’a pas été utilisé 

Ce code indique à Facebook ou Twitter quelle image, quel titre et quelle description afficher lorsque vous collez un lien web dans un post social. 

Sans Open Graph, les réseaux sociaux doivent décider par eux-mêmes les données et images à utiliser. Ce qui signifie que votre message pourrait ressembler à l’exemple ci-dessus.

Avec Open Graph, cependant, votre contenu devient instantanément plus esthétique et partageable lorsqu’il est publié sur un réseau social. 

Travaillez avec votre équipe de développement pour vous assurer que vos pages web qui incluent des vidéos importantes soient optimisées avec Open Graph.

Vous pouvez vous servir de ce guide de Ahrefs qui montre toutes les démarches à suivre pour optimiser efficacement vos pages vidéo pour les partages sur les réseaux sociaux.

Astuce 4 : Mettez des experts en vedette dans vos vidéos

Il n’y a rien de mal à tirer parti de la popularité de quelqu’un d’autre pour promouvoir votre marque. 

Lorsque vous mettez intégrez une personne digne d’intérêt dans votre vidéo, vous avez plus de chances d’attirer l’attention. 

De plus, l’influenceur peut partager votre vidéo avec son audience. Ce qui augmente considérablement la portée de votre contenu. 

Utiliser les influenceurs

Source : Influencer

Demandez-vous s’il existe des leaders d’opinion dans votre réseau que vous pourriez mettre en avant dans votre vidéo pour augmenter votre portée organique. 

Veillez à inclure leur nom dans les titres et descriptions afin d’augmenter leur impact.

Astuce 5 : Partagez vos vidéos par e-mail

Si vous avez une newsletter, c’est aussi le moment de l’utiliser à profit pour faire la promotion de vos vidéos.

La vidéo et le courrier électronique forment un duo dynamique puisque l’ajout d’une vidéo à votre courrier électronique peut augmenter le taux de clics jusqu’à 300 %.

Ajout de video aux mails augmente leur taux de clics de 300 pourcents

Ne vous contentez pas de partager votre vidéo sur les réseaux sociaux et sur votre site web. Envisagez de mener une campagne d’e-mailing vidéo pour tirer le meilleur parti de votre contenu vidéo.

Astuce 6 : Utilisez la puissance de vos comptes sociaux 

Vos comptes sociaux sont susceptibles de jouer un rôle très important dans votre stratégie de promotion. C’est l’astuce la plus évidente de toutes celles que j’ai énumérées jusque-là !

Je veux néanmoins attirer votre attention sur le fait qu’il vaille la peine de prendre le temps d’identifier les canaux les plus pertinents pour le contenu que vous publiez.

De plus, téléchargez toujours le contenu en utilisant le lecteur natif de chaque plateforme pour maximiser l’exposition. 

Une étude de 2017 a indiqué que les vidéos publiées sur Facebook à l’aide du lecteur de Facebook par rapport à YouTube ont reçu beaucoup plus de partages et d’interactions :

Telecharger vos videos sur chaque plateforme

Ne faites pas simplement de partage, mais uploader manuellement votre vidéo sur vos comptes sociaux.

Et voilà, nous venons de parcourir toutes les astuces pour promouvoir votre vidéo. Avant de finir, voyons un élément très important : 

Chapitre 7 : Mesurez les performances de vos vidéos 

À l’instar de toute stratégie, vous devez mesurer vos performances afin d’optimiser vos efforts et investissements.

Il s’agit d’une étape clé pour déterminer ce qui a fonctionné ou non afin d’identifier : 

  • Les contenus existants qui doivent être optimisés davantage ; 
  • Les nouveaux contenus qui doivent être créés et publiés à l’avenir.

Pour les vidéos, vous devez utiliser deux différents outils :

  • Les données des plateformes vidéo ; 
  • Les données de Google Analytics.

7.1. Les données analytics des plateformes vidéo

Lorsque vous vous inscrivez sur les plateformes vidéo, vous avez accès à une mine d’information sur les performances que réalise chacune de vos vidéos.

Le Creator Studio de YouTube, par exemple, vous donne des informations sur :

  • Le temps de visionnage :
  • La durée de visionnage ;
  • Le niveau de rétention des téléspectateurs ;
  • Le nombre d’abonnés ;
  • Les données démographiques.

Mesurer les performances avec YouTube Studio

Portez un intérêt particulier au temps de visionnage et à la fidélisation du public. Cela vous donnera une indication de la manière dont les utilisateurs s’intéressent à votre contenu vidéo et mettra en évidence ce qui pourrait être évité ou développé à l’avenir.

Je vais prochainement aborder chacune de ces métriques dans mon prochain guide sur SEO YouTube.

7.2. Les données de Google Analytics 

L’analyse de votre page web est importante pour comprendre l’impact de vos vidéos en termes de visiteurs et de conversions sur votre site web.

Google Analytics est probablement la plateforme d’analyse la plus courante qui peut vous donner des indications très utiles à ce sujet.

Mesurer les performances avec GA

Vous aurez des métriques / rapports telles que : 

L’acquisition (« Acquisition » > « Vue d’ensemble ») : Un résumé des principaux canaux et de leurs performances en termes de volume de trafic, de comportement et de conversion : 

Rapport Acquisiton dans GA

Les Requêtes de recherche organique (« Acquisition » > « Search Console » > « Requêtes ») : Un résumé des principaux termes et mots-clés qui conduisent les utilisateurs vers le site : 

Rapport Requetes de la GSC dans GA

Conversions (« Conversions » > « Objectifs » > « Aperçu ») : Suivez la qualité du trafic généré par vos vidéos et la manière dont elles sont converties en fonction des objectifs que vous avez fixés :

Rapport Conversion dans GA

Servez-vous de ces deux outils afin d’évaluer les performances de vos vidéos dans les SERPs et sur les plateformes sociales. 

Finissons cet article avec quelques bonnes pratiques à adopter :

Chapitre 8 : Quelques bonnes pratiques pour optimiser vos vidéos 

Dans ce chapitre, vous avez quelques pratiques à ajouter à toutes les astuces que nous venons d’aborder.

Pratique 1 : Choisissez la bonne plateforme pour vos contenus vidéo

Il existe plusieurs plateformes d’hébergement vidéo crédibles et professionnelles que vous pouvez exploiter pour améliorer le référencement de vos vidéos. 

Option 1 : YouTube 

YouTube est le deuxième plus grand moteur de recherche au monde, juste après Google. 

Cela signifie que lorsque vous hébergez votre vidéo sur YouTube, vous profitez de l’attrait et de l’audience que YouTube a déjà établis, comme ses 5 milliards de visionnages quotidiens de vidéos. 

En outre, lorsque vous hébergez votre vidéo sur YouTube, elle a plus de chances d’apparaître dans les résultats de recherche de Google : 82 % de tous les résultats vidéo de Google sont tirés de YouTube.

Mais YouTube n’est pas la seule plateforme :

Option 2 : Vimeo 

Vimeo

Bien que Vimeo ne soit pas aussi populaire que YouTube, il a une réputation plus professionnelle, ce qui peut être important si votre marque est très connue. 

Sur YouTube, votre vidéo peut être accompagnée de vignettes drôles faisant la promotion de vidéos de chats par exemple.  

Sur Vimeo, en revanche, vous serez à l’aise avec un contenu qui a généralement une qualité de production bien supérieure et qui porte sur un sujet professionnel. 

Le plus intéressant, Vimeo est sans publicité, ce qui signifie que votre vidéo ne sera pas introduite ou interrompue par une publicité que vous n’avez jamais vue ou approuvée.

Une fois de plus, Vimeo et YouTube ne sont pas les seules plateformes et je vais probablement les décrire dans mon prochain guide sur les vidéos.

Les alternatives a YouTube

Source : Alugha

Notez que, quelle que soit la plateforme que vous choisissez, il existe des avantages et des inconvénients dont vous devez tenir compte.

Pratique 2 : Clarifiez le positionnement de votre marque et définissez clairement votre public cible.

N’oubliez pas qu’avec une vidéo, vous vous présentez et vous présentez également votre marque. Il faut veiller à communiquer clairement le positionnement de votre marque par rapport à la compétition.

C’est à ce niveau que le storystelling est très important pour communiquer la raison d’être de votre marque. De cette façon, vous vous assurez que votre message raisonne avec votre audience : 

Les gens n achetent pas ce que vous faites mais la raison pour laquelle vous le faites

En parlant de public, il est également très important d’identification clairement l’audience que vous ciblez. Cet exercice vous aide à rationaliser le message que vous allez transmettre dans toutes vos vidéos. 

Cibler le plus grand nombre possible de personnes n’est plus performant de nos jours. 

Il faut vous adresser aux personnes qui comptent pour votre marque et qui sont susceptibles d’avoir besoin de vos produits ou services. 

Alors, connaissez-vous votre public ? Quel langage utilise-t-il ? Comment communiquent-ils ? 

La meilleure solution est de penser à créer des buyer persona qui représentent le profil de client idéal pour votre entreprise.

Consultez mon article sur le Cocon sémantique pour découvrir comment élaborer ce profil et comment l’utiliser dans vos stratégies de création de contenu.

Pratique 3 : Écrivez ce que vous voulez dire dans votre vidéo

Si vous n’êtes pas très à l’aise dans la narration et si vous avez tendance à vite perdre le fil de vos idées, cette pratique pourrait vous aider.

Faire un script vous aidera à organiser vos pensées et à déterminer les points de discussion que vous devez mettre en avant dans votre vidéo. Cette approche vous permet donc de ne rien manquer durant vos enregistrements. 

Rediger un script pour la video

Source : Columnfivemedia

L’écrit de votre script vous permet également de vous représenter comment vous pouvez faire passer le message à votre public cible. La meilleure façon d’atteindre votre public sur le plan émotionnel est de faire du storytelling. 

Racontez une histoire complète avec : 

  • Des personnages ; 
  • Un problème et une solution ; 
  • Un point culminant et une fin. 

Il est peu probable que vous puissiez imaginer tous ces éléments de façon totalement improvisée.

Ce qui nous amène au point suivant :

Pratique 4 : Envisagez d’engager des professionnels de la production vidéo

Il peut arriver que vous ayez besoin de créer des vidéos de très haute qualité qui n’a rien à avoir avec les petites vidéos qu’on retrouve sur YouTube.

Ou, vous avez besoin de faire des animations ou des effets spéciaux dans votre vidéo et vous n’avez aucune idée de comment procéder.

Dans ces cas, vous devez faire appel à un professionnel pour vous assurer de la qualité de vos vidéos. 

Vous n’avez pas besoin d’une équipe de production complète pour le tournage et le montage.

Engager des professionnel de la production video

Source : Freepik

Si vous n’avez pas le budget, vous pouvez choisir de n’engager que les personnes clés dont vous avez besoin.

Par exemple, vous pouvez engager un vidéaste qui peut vous aider à enregistrer et à capturer votre vidéo de la meilleure façon. 

Un vidéaste compétent planifiera à l’avance pour s’assurer que les besoins en matière d’éclairage et d’audio sont satisfaits afin de créer des séquences de meilleure qualité.

Pratique 6 : L’édition de vos vidéos est une étape essentielle 

Vous devez prendre le temps de bien découper et monter vos vidéos, même s’il faut parfois passer plusieurs heures à le faire.

Si vous n’avez pas le temps ou les compétences, vous pouvez engager un monteur qui pourra ajouter des effets à votre vidéo si vous en avez besoin. 

Il est fort probable que le premier jet de la vidéo dépasse les minutes que vous avez prévues. Votre monteur peut vous aider à le réduire pour vous aider à rendre votre vidéo brève et directe. 

Edition de la video

Source : Freepik

Ce professionnel peut également vous aider à convertir la version finale de votre vidéo dans différents formats adaptés aux différentes plateformes : 

  • Site web ; 
  • YouTube ; 
  • Facebook ;
  • Instagram ; 
  • Etc. 

Si vous préférez le faire vous-même, vous pouvez apprendre à utiliser un programme tel qu’Adobe Premier Pro ou d’autres logiciels en ligne que je vais prochainement décrire.

Nous sommes à la fin des bonnes pratiques à adopter pour réussir vos vidéos.

Conclusion : La Vidéo SEO – Un pilier de référencement très important 

Si une image vaut 1000 mots, une video vaut alors au moins 1 8 millions de mots

Cette citation de James McQuivey ne fait qu’appuyer le fait que l’utilisation des vidéos dans une stratégie de marketing est une approche très efficace. 

Dans un monde où les internautes sont constamment submergées par une quantité astronomique d’informations qui ne cesse de croitre. Il est capital de trouver des alternatives pour se démarquer de la compétition. 

L’une des solutions les plus efficaces actuellement : La vidéo SEO. 

La video permet de depasser la concurrence

Il ne fait pas de doute que l’engouement des internautes pour ce format de contenu est important et continuera de croitre dans les prochaines années. 

Mais nous sommes à une étape où il ne suffit plus de créer seulement de bonnes vidéos. Il faut faire en sorte qu’elles parviennent aux utilisateurs à qui elles sont adressées. 

Dans cet article, nous avons parcouru toutes les pratiques que vous pouvez mettre en œuvre pour optimiser efficacement vos vidéos dans les SERPs de Google et les moteurs de recherche en général.

Nous sommes allés plus loin en abordant des astuces qui pourront vous permettre d’occuper le featured snippet de Google pour certaines requêtes. 

Après avoir essayé toutes ces étapes, n’oubliez pas de suivre les performances de vos vidéos afin de prendre des décisions éclairées sur leur optimisation.

À bientôt pour d’autres guides !