Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

Hostingtribunal estime que 10 millions de postes de blog sont publiés chaque jour ! La profusion de contenus explique bien pourquoi il est tellement facile d’être noyé dans la masse et en même temps, si difficile de se faire connaître sur la toile. Alors qu’en même temps sans une certaine visibilité, tout business en ligne aura du mal à réaliser de bonnes performances. Pour remédier à cette situation, plusieurs outils, méthodes et techniques ont été développés afin de permettre à une entité donnée de s’offrir un bon positionnement sur le web. Vous risquez alors d’être confronté aux termes techniques assez nombreux particulièrement en ce qui concerne le webmarketing. Un jargon, qui peut parfois être un obstacle lorsque vous souhaitez vous mettre en place certains outils ou techniques. A ce sujet, vous allez souvent être confronté aux grands piliers du marketing en ligne à savoir :

  • Le SEM ;
  • Le SEO ;
  • Le SEA ;
  • Le SMO.

Ces quatre termes peuvent souvent être confondus et aujourd’hui, je me charge de vous les expliquer en faisant ressortir leurs différences et les enjeux.

SEO SEA SMO SEM infographie

SEM = SEO + SEA + SMO

SEO SEA SMO SEM présentation

Le SEO ou le référencement naturel

Le SEO ou « Search Engine Optimisation » en anglais et « référencement naturel » en français, désigne l’ensemble des actions et stratégies dont la mise en place vise à améliorer la visibilité d’un site web dans les résultats naturels des moteurs de recherche.

SEO de quoi s'agit il ?

Il s’agit des résultats organiques où le classement se fait par mérite selon les critères des moteurs de recherche. Ce qui exclut d’office les résultats issus des publicités ou des annonces.

1. Comment fonctionne le SEO et quel est son but ?

Pour appréhender correctement le SEO, il est crucial de comprendre le fonctionnement des moteurs de recherche. A ce sujet, j’ai élaboré un guide complet sur le SEO que je vous invite à consulter.

Les moteurs de recherche, notamment Google, n’ont qu’un seul objectif : Apporter les réponses les plus pertinentes et utiles pour les utilisateurs. Pour ce faire, les robots des moteurs de recherche parcourent sans cesse la toile à la recherche de nouveaux contenus à crawler et indexer. Cette indexation leur permet d’avoir du contenu à proposer aux différentes requêtes des internautes. 

Mais avant de proposer des résultats, les algorithmes des moteurs de recherche prennent le temps de classer les résultats selon :

  • Leur pertinence ;
  • Leur utilité ;
  • L’autorité des pages ;
  • Etc…

En effet, il y a plusieurs facteurs sous-jacents qui entrent en jeu dans le classement des pages dans les résultats de recherche. Le professionnel du SEO tient compte de ces facteurs et élabore des stratégies pour améliorer le classement dans les résultats de recherche.

Dans cette logique, l’objectif principal du SEO est d’optimiser un site pour qu’il atteigne un bon positionnement dans les SERPs notamment sur la première page. D’autant plus que les résultats de la première page reçoivent environ 70% des clics avec 67% pour les cinq premiers résultats du SERP. 

2. Les techniques du référencement naturel

SEO Robots on page Off Page

Le SEO se décline en deux volets dont :

  • Le SEO On-Page : Il regroupe toutes les pratiques appliquées sur le site web et comprend les améliorations techniques et la création de contenu en passant par l’étape de recherche de mots clés ;
  • Le SEO Off-Page : Désigne l’ensemble des pratiques menées hors site web pour améliorer le classement dans les moteurs de recherche. Il se compose essentiellement de la création de liens externes ou du netlinking dans le but d’augmenter l’autorité et la notoriété du site web.

SEO on page Off Page

Une grande partie des pratiques SEO relèvent tout simplement du bon sens notamment celles du SEO On-Page. En fait, en plus de connaître votre cible afin de déterminer les mots clés les plus pertinents à utiliser, la création d’un contenu de qualité est une stratégie très efficace en SEO. A cela s’ajoute le choix du bon format de présentation de vos contenus et des améliorations techniques sur le site web afin d’offrir une expérience utilisateur optimale.

Le SEO Off-Page comprend essentiellement les campagnes d’acquisition de liens pour améliorer l’autorité du site web. L’autorité est un facteur très important dans le classement des pages dans les SERP qui est essentiellement évalué par le nombre et la qualité des liens externes.

Plus vous avez de liens, plus l’autorité de votre site web est élevé. Mais attention à la qualité de ces liens qui s’apprécient grâce aux sites web qui ont fait des backlinks ou des liens externes vers votre site web.

Par exemple, si vous vendez des chaussures de football et que la FIFA fait référence à votre site web en créant un backlink vers celui-ci, vous êtes d’accord que ça n’a pas la même valeur que si c’est un petit club local qui vous mentionne sur son site web.

Cela dit, pour la mise en place de toute stratégie SEO, n’oubliez pas de réaliser en amont un audit SEO qui vous permet de diagnostiquer l’état actuel de votre site web afin de prendre des décisions éclairées et pertinentes.

Audit SEO Twaino

  1. Les risques du référencement naturel

Toutes les pratiques SEO ne sont pas autorisés par les moteurs de recherche. En fait, ces derniers estiment que les professionnels du référencement doivent utiliser des pratiques SEO qui privilégient l’expérience utilisateur plutôt que les algorithmes. Dans cette logique, les moteurs de recherche notamment Google a établi des guidelines à suivre.

SEO Black Hat White Hat

Cela n’empêche pas certains référenceurs de recourir aux pratiques non recommandables, ce qui décline le SEO en deux grandes catégories :

  • SEO Black Hat ou chapeau noir : Seule l’optimisation pour les algorithmes des moteurs de recherche compte pour ce type de référencement. Les techniques faisant partie de cette catégorie sont exposés aux pénalités des moteurs de recherche puisque les guidelines ne sont pas respectées ;
  • SEO White Hat ou chapeau blanc : L’expérience utilisateur est au cœur de ce type de référencement, ce qui s’accompagne bien évidemment des stratégies destinées aux algorithmes des moteurs de recherche. Le White Hat ne comporte aucun risque puisqu’il suit scrupuleusement les guidelines de Google.

En plus de ces deux catégories, il y a deux autres types de SEO :

  • Le Gray Hat : Qui privilégie uniquement les algorithmes sans comporter de risques de sanctions ;
  • Le Dunce Cap : Qui privilégie les utilisateurs, mais qui peut être pénalisante.

Pour connaître davantage sur la nuance entre ces types de SEO, vous pouvez consulter mon guide sur le SEO.

Règles SEO Google Black hat White Hat Grey hat

4. Les coûts en SEO

Techniquement, vous n’avez pas besoin d’avoir un budget énorme lorsque vous maîtrisez les pratiques SEO. En fait, les stratégies SEO sont généralement longs termes et le ROI ne s’obtient pas du jour au lendemain. Vous devez mettre en place vos plans d’actions et prendre le temps de les exécuter.

Cela dit, certains outils puissants sont souvent rendus indispensables pour exécuter certaines stratégies. Ainsi, vous pouvez vous attendre à effectuer parfois des dépenses pour faire l’acquisiton de certains outils.

De plus, si vous ne maitrisez pas les pratiques SEO, vous avez deux options :

  • Vous formez en SEO : Ce qui vous permet d’avoir tous les outils en main pour développer vous-même votre business ;

Formations SEO Twaino

  • Faire appel à un professionnel en SEO : A ce niveau, vous êtes assisté par un expert qui vous aide à mettre en place les stratégies adéquates à votre business.

Quel que soit votre option, vous êtes amené à investire de votre temps et de votre argent. Sachez également que les résultats arriveront si vous utilisez les bons outils et les bonnes stratégies pour augmenter votre visibilité en ligne.

5. Les avantages et inconvénients du SEO

Les avantages du SEO

  • Générer du trafic avec le référencement peut être gratuit ou réaliser à un coût assez faible ;
  • Lorsque le référencement d’un site est correctement réalisé et qu’il occupe une très bonne place dans les résultats, il inspire confiance et fiabilité auprès des internautes et de Google ; 
  • Sur le long terme, le SEO est l’une des plus importantes sources de trafic puisque si vous atteignez et maintenez une bonne position dans les SERPs, vous aurez en continu une grande quantité de trafic ;
  • Le SEO présente des bénéfices pérennes ou qui durent dans le temps. En fait, si votre site se maintient sur des mots clés stratégiques, vous aurez du trafic continu même si vous arrêtez vos efforts SEO temporairement.
  • Les pratiques SEO vous permettent d’améliorer l’ergonomie et l’accessibilité de votre site web sur les différents supports utilisés par votre audience ;

Les inconvénients du SEO

Malgré ses nombreux avantages, le SEO présente aussi ses limites :

  • Le référencement naturel d’un site, se fait essentiellement sur le long terme et nécessite un effort constant.
  • La création de contenu de façon régulière fait partie intégrante du SEO et il faut pouvoir ménager du temps pour en créer ;
  • Il n’est pas possible d’avoir un contrôle total sur la position d’un site web dans les SERPs. En d’autres termes, la perte de position est un risque permanent puisque les algorithmes de Google sont constamment améliorés ;
  • Il n’existe pas de formule pour se placer automatiquement en première position pour la plupart des requêtes. Pour cela, vous devez sélectionner les mots clés sur lesquels vous pouvez avoir un meilleur positionnement.

Le SEA ou le référencement payant

SEA Search engin optimization

Le SEA est un acronyme anglais qui désigne « Search Engine Advertising » et connu en français  sous l’expression de « référencement payant ». Il désigne l’ensemble des moyens et techniques utilisés pour créer et optimiser les publicités dans les moteurs de recherche.

En réalité, le SEA fait partie des principales sources de revenus des moteurs de recherche et il est considéré comme rentable pour les entreprises qui l’utilisent dans la mesure où il permet d’avoir une bonne position dans les résultats des moteurs de recherche. Ce qui rend donc bien visible les marques et les produits issus de ses campagnes.

1. Les objectifs du Search Engine Advertising

SEA Search engin optimization

La publicité dans les moteurs de recherche fait généralement partie d’une stratégie de marketing ou de branding. En fait, l’un des principaux objectifs du SEA est d’augmenter le taux de clics, puisque le trafic sur un site web peut être rapidement augmenté grâce à son affichage sur des espaces publicitaires.

Publicites Google adwords Sponsorisee

La publicité dans les moteurs de recherche peut également être utilisée pour générer des conversions. En fait, le SEA est généralement utilisée dans le commerce électronique puisqu’il donne la possibilité d’inciter les utilisateurs à effectuer des achats. Ce qui fait que l’un de ses principaux objectifs est d’augmenter les conversions sous forme de ventes. Cependant, la conversion peut prendre des formes bien différentes selon les objectifs :

  • Les essaies gratuits ;
  • Les inscriptions ;
  • L’inscription à des évènements ;
  • Les abonnements à la newsletter ;
  • Etc…

2. Les plateformes pour faire du SEA et leur fonctionnement

1 Google Ads

Google Ads est l’outil SEA le plus utilisé dans le monde, d’autant plus que le moteur de recherche de la firme américaine détient 79,49% des parts du marché mondial. De plus, Google offre aux annonceurs un large éventail d’opportunités publicitaires dans le SEA. 

Google a également mis en place un guide qui peut vous permettre d’appréhender son outil. Ceci dit, le principe du placement des annonces publicitaires est basé sur la vente aux enchères.

En fait, les annonceurs choisissent des mots-clés spécifiques, ensuite ils paient pour les clics ou les impressions sur les publicités affichées. Mais on peut s’y attendre, certains facteurs peuvent influencer les performances d’une annonce et il s’agit entre autres :

  • De la qualité du texte publicitaire ;
  • De la pertinence des mots-clés ;
  • De la qualité des landings pages ;
  • De l’historique du compte AdWords.

Annonces Bing / Yahoo

Microsoft Bing

En collaboration avec Yahoo, Bing propose également sa propre plateforme SEA dénommée Bing Ads, et leurs annoncent fonctionnent de la même manière que celles de Google.

Toutefois, en raison de la position dominante de Google sur le marché, Google Ads est l’outil le plus utilisé pour le SEA surtout en Europe. Une stratégie globale devrait néanmoins inclure des possibilités de publicité sur Bing et Yahoo, notamment dans les pays où Bing a une part de marché importante comme aux États-Unis.

Les autres plateformes de SEA

Au lieu des grands moteurs de recherche, vous pouvez utiliser les plateformes spécialisées qui sont souvent avantageuses en fonction du ciblage. Il s’agit par exemple d’Amazon que vous pouvez utiliser pour effectuer la promotion de vos produits.

Selon les marchés cibles d’une entreprise, il est important de connaître les plus grandes plateformes publicitaires locales, ce qui augmente vos chances de réaliser de belles performances. Par exemple, si un site web veut aussi réussir en Chine, se concentrer sur Baidu pour le SEA, est une option beaucoup plus pertinente.

3. Comment les annonces sont affichées ?

Google ou les moteurs de recherche n’affichent pas les annonces comme bon leur semble. En fait, les annonces sont affichées lorsqu’elles sont suffisamment pertinentes pour les requêtes des utilisateurs.

Par exemple, si vous effectuer une recherche sur le chocolat et que Google vous présente des annonces concernant les centrales à béton, ce serait complètement dénué de sens. 

De plus, n’oubliez pas qu’il y a de la compétition et que la plupart des concurrents se positionnent sur des mots-clés stratégiques. Vous aussi, il faut mener une petite analyse de votre marché afin de dégager les mots-clés les plus pertinents pour atteindre le type de public cible que vous souhaitez. Gardez également à l’esprit que la concurrence au niveau des mots clés ciblés est un facteur très important dans le SEA et vous devez particulièrement y veiller.

A ce sujet, vous vous consulter mon guide sur le SEO où j’explique les bonnes démarches pour trouver les bons mots clés. En plus des mots clés, le budget joue un grand rôle dans le SEA.

4. Quel budget prévoir pour le SEA ?

Dans le SEA, le budget se fait définit en fonction de différentes dispositions :

  • PPC/CPC ou coût par clic : Ici, l’annonceur précise combien il est prêt à payer par clic ;
  • CPA ou coût par acquisition : L’annonceur précise le montant qu’il est prêt à payer par conversion réalisée grâce aux mesures publicitaires ;
  • CPM ou coût pour mille : L’annonceur précise combien il est prêt à payer pour 1 000 impressions de publicité ;
  • Coût par appel ou cost per call : Certaines plateformes publicitaires offrent la possibilité de spécifier combien un annonceur est prêt à payer par visite ;
  • Coût par prospect ou cost per lead : En fonction du portail web, les coûts pour des leads tels que l’abonnement à une newsletter ou le téléchargement d’un PDF peuvent également être convenus.

10 Google Analytics Social

Selon les dispositions, vous ne payez que lorsque la condition est remplie. Autrement dit, vous payez par exemple uniquement lorsqu’un utilisateur clic sur votre annonce et lorsqu’il n’y a pas de clic, vous ne payez rien.

Du reste, vous pouvez définir un budget maximal et une fois la atteint, votre annonce n’est plus diffusée. En prenant la disposition du clic, Google Adwords permet de paramétrer un coût maximum par clic afin d’atteindre un nombre de personnes donné.

11 Google Analytics tous les canaux

Par exemple, lorsque vous définissez un coût par clic de 10 centimes et que votre budget maximal journalier est de 20 €, votre annonce peut être cliquée par 200 personnes. Ce qui vous permet d’avoir le contrôle sur votre portée.

5. Les différentes formes et positions des annonces

Les annonces publiées par Google Ads ou les autres moteurs de recherche se présentent souvent sous différentes formes à savoir :

  • Les annonces textuelles classiques : Un annonceur choisit un ou plusieurs mots-clés avec lesquels ses annonces textuelles seront affichées sur une bonne position dans le SERP. Si un utilisateur recherche un de ces mots-clés, l’annonce AdWords correspondante s’affiche.

Publicites Google adwords Sponsorisee 2

  • Annonces de listes de produits : Google Ads offre la possibilité de placer des annonces de produits créées à partir de fiches produits. Ceci se fait notamment à l’aide de ce que l’on appelle les « Shopping Ads ».

Publicites Google Shopping

De plus, vous avez le choix entre plusieurs options, concernant l’emplacement, lorsque vous souhaitez lancer une publicité. Vous avez la possibilité d’opter pour :

  • Une campagne « recherche uniquement » : Permet d’afficher les publicités au-dessus ou à côté des résultats naturels ;  
  • Une campagne « display uniquement » : Votre publicité sera diffusée à différents endroits comme les plateformes appartenant au réseau publicitaire de Google comme YouTube, Gmails et bien d‘autres ;
  • Une campagne « recherche avec display sélectif » : Dans ce cas, vous choisissez une combinaison des deux précédentes options.

6. Impacts du SEA sur le référencement naturel

Bien que la publicité dans les moteurs de recherche ne soit pas considérée comme faisant partie du référencement naturel, le SEA peut avoir un impact sur le classement d’un site Web dans le SERP. Le SEA impact en quelque sorte le SEO de manière indirecte.

Google ou les autres moteurs de recherche, reçoivent via le SEA des données sur les visites d’un site Web. Il s’agit par exemple du taux de clic et du taux de rebond qui sont également pris en compte dans l’évaluation d’un site Web.

En fait, le comportement des internautes par rapport à un site web est un facteur très important dans son classement au niveau des résultats de recherche. Et si par exemple, un site Web peut accroître sa notoriété à l’aide du SEA ou d’une campagne publicitaire couronnée de succès, il peut générer plus de trafic via la recherche organique.

Ceci parce que la marque sera désormais connue de nombreux utilisateurs et ceux-ci sont plus susceptibles de cliquer sur les marques qu’ils connaissent, même si elle n’occupe pas la première position dans les résultats. D’ailleurs, Lesechos estime que 62% des consommateurs se tournent exclusivement vers les enseignes ou produits qu’ils connaissent déjà.

Les mesures d’un SEA réussies conduisent également à une amélioration de la qualité d’un site Web. Cette mesure, un site Web ou une boutique en ligne peut devenir plus célèbre et donner lieu à du trafic direct par le bouche-à-oreille.

7. Les avantages et inconvénients du SEA

Les avantages du référencement payant

  • La garantie de résultats ou du positionnement est plus importante qu’au niveau du SEO : Plus vous dépensez, plus vous êtes visible sur le mot clé que vous ciblez ;
  • Si vous avez des textes d’annonces accrocheurs, vous pouvez avoir un taux élevé de trafic et de conversion ;
  • Dès le lancement de votre campagne, vous êtes automatiquement visible et vous n’avez donc pas besoin d’attendre comme pour le SEO ;
  • Vous pouvez mesurer avec une plus grande précision votre ROI ;
  • Vous n’êtes pas seulement visible sur les moteurs de recherche, vous êtes aussi visible sur d’autres canaux. Pour Google Ads, vous pouvez êtes présent sur tous les sites du réseau AdSense.

Les inconvénients du référencement payant

  • Après l’arrêt de vos campagnes, le trafic issu du SEA s’arrête également. Ce qui implique que vous tout le trafic disparaît et tant que vous continuez à effectuer des dépenses, vous aurez des résultats.
  • Demande un investissement financier important et conduit parfois à une forte dépendance aux publicités ;
  • Les concurrence est beaucoup plus importante qu’au niveau du SEO puisqu’il y a plusieurs annonceurs.

 Les différences entre SEO et SEA

Un petit résumé s’impose pour montrer les différences nettes entre le SEO et le SEA

Le SEA :

  • Publier des annonces sur les pages de résultats de recherche ou d’autres sites Web en utilisant des méthodes telles que le CPC ou coût par clic ;
  • Réservation d’annonces dans les SERPs sur la base des enchères sur les mots-clés pour lesquels les annonces sont placées ;
  • Un bon classement peut être obtenu grâce à l’optimisation des annonces textuelles et des offres ;
  • Contrôle clair des campagnes publicitaires avec une performance mesurable ;
  • Moyens d’augmenter rapidement le trafic ;
  • Peut faire partie d’une campagne de marketing temporaire ;
  • Nombreuses possibilités de ciblage ou de reciblage ;
  • L’utilisation du SEA est automatiquement remarquer par les utilisateurs.

Le SEO :

  • Comprend des mesures d’optimisation des sites Web pour l’exploration et l’indexation par les moteurs de recherche à l’aide de l’optimisation sur page et hors page ;
  • De bons classements peuvent être obtenus grâce à l’optimisation des facteurs On-Page et Off-Page du site Web.
  • Aucune garantie décisive que les mesures d’optimisation conduiront à de meilleures positions pour certains mots-clés ;
  • L’image de marque est plus une partie secondaire d’une stratégie SEO ;
  • Le référencement naturel est souvent à long terme ;
  • Le ciblage ne peut se faire que par le biais de tests, d’évaluations et d’estimations qui conduisent à l’adaptation du contenu ;
  • N’est pas remarquable par les utilisateurs.

Le SMO ou le référencement sur les réseaux sociaux

Le SMO est un acronyme anglais désignant « Social Media Optimisation » et connu en français sous « Optimisation pour les médias sociaux ». Comme son nom l’indique, il désigne l’ensemble des pratiques qui permettent d’améliorer la visibilité d’une marque ou d’une entité sur les réseaux sociaux. En plus des opportunités de marketing qu’il offre, le SMO fait souvent partie du management des relations clients.

A leur début, les réseaux sociaux n’étaient pas considérés comme des outils pouvant servir dans le marketing ou les relations publiques pour une entreprise. Mais dès que le nombre d’utilisateurs à commencer par grimper drastiquement, les spécialistes du marketing ont très vite perçu l’utilité de ces plateformes pour  les entreprises.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux se sont améliorés à tel point qu’ils sont devenus presque indispensables pour améliorer la portée d’une entreprise et sa relation avec sa clientèle. De plus, les outils qu’ils offrent permettent d’atteindre facilement les objectifs d’entreprise.

Les 7 objectifs du SMO

1. Générer du trafic vers votre site web

Les réseaux sociaux sont des canaux d’acquisition de trafic et votre présence sur ces derniers, vous aide à augmenter votre visibilité ainsi que les points de contact avec votre audience. Ce qui vous permet de générer du trafic dans la mesure où les utilisateurs vont utiliser les liens présents sur vos postes ou vos profils pour atterrir sur votre site web.

2. Atteindre des clients potentiels

Les réseaux sociaux augmentent votre portée, ce qui vous permet littéralement d’atteindre beaucoup plus de monde parmi lesquels certains sont susceptibles de devenir vos futurs prospects ou vos clients.

3. Améliorer votre e-réputation

Sur les réseaux sociaux vous avez plus de facilité à gérer votre réputation d’autant plus que vous pouvez  faire des apports sur ce qui se dit sur vous et ce qui se partage. Cela veut aussi dire que vous pouvez effectuer simultanément trois actions :

  • Etre en veille ;
  • Participer aux échanges ;
  • Agir immédiatement en cas de besoin.

4. Créer une communauté active

Les réseaux sociaux sont reconnus comme étant des plateformes où les gens de différents horizons ont la possibilité de se retrouver autour d’un intérêt commun. Ce qui leur permet de donner leurs avis, de partager leurs idées ou tout simplement de discuter.

Le SMO vous permet de susciter ce genre d’intérêt qui va permettre de fédérer une communauté autour de votre marque, ce qui est susceptible de favoriser les échanges d’expérience et d’opinion ayant rapport avec votre secteur et votre entreprise.

5. Valoriser vos contenus 

Avec vos comptes sociaux, vous avez la possibilité de mettre en valeur vos articles de blogs, vos produits ou bien d’autres éléments. Toutefois, il faut bien adopter les formats qui conviennent à chaque canal afin d’optimiser les résultats.

6. Acquérir des backlinks

Lorsqu’un autre site web comporte un lien qui pointe vers une page de votre site web, vous avez un lien entrant ou un backlink. En SEO, il s’agit d’un critère très important en ce qui concerne le classement des pages web dans les moteurs de recherche.

En fait, plus vous avez de liens entrants, plus vous êtes susceptible de jouir d’une bonne réputation auprès des internautes et de Google. Cependant, il faut faire attention à la qualité des liens puisque la notoriété du site faisant un backlink à votre site compte beaucoup.

7. Améliorer votre SEO

Le SMO ne fait pas partie du SEO, mais il peut servir de complément à ce dernier. En effet, une bonne stratégie SMO aura un impact indirect sur l’autorité de votre site web, notamment grâce à création de backlinks et de trafic qui peuvent améliorer votre positionnement dans les résultats des moteurs de recherche.

Le fonctionnement et les règles de l’optimisation sur les réseaux sociaux

A l’instar du SEO, la mise en place du SMO se fait à deux niveaux :

  • Sur le site web : Il s’agit des actions effectuées directement sur le site web qui comprennent l’ajout des fonctionnalités sociales telles que les boutons de partages pour les réseaux sociaux, les contenus communautaires comme les vidéos et images ou encore des liens vers vos profils sociaux ;
  • A l’extérieur du site web ou sur les réseaux sociaux : Community management, promotion et diffusion de contenus.

Ses deux volets du SMO se déclinent en 8 différentes règles pour une stratégie efficace :

1. Créer du contenu pour les partages 

En plus de veiller à la qualité de vos contenus dans le sens où ils doivent apporter réellement une valeur ajoutée à votre audience, il est important de créer des contenus qui incitent le partage.

Les formats de contenu

A ce niveau, il est important de noter que les visuels sont les formats les plus appropriés pour les réseaux sociaux, notamment les infographies et les vidéos.

Actuellement, le format de contenu le plus partagé sur les réseaux sociaux n’est rien d’autre que l’infographie. Ceci dit, les vidéos connaissent depuis quelques années un engouement de plus en plus fort. En effet, 85% des postes les plus partagés sur Facebook sont des vidéos. De plus, la durée quotidienne que les internautes consacrent aux contenus vidéo a évolué de 14 minutes en 2013 à 67 minutes en 2019, ce qui est vraiment énorme.

Le type de contenu

D’après l’étude de Promo, il a quatre types d’émotion qui incitent le partage :

  • L’étonnement : Qui représente 25 % ;
  • Le rire : 17 % ;
  • Le divertissement : 15 % ;
  • La joie : 14 %.

Au regard de ces chiffres, vous pouvez adapter votre contenu afin qu’ils suscitent l’une ou l’autre de ces différentes émotions auprès de votre audience. Du reste, une étude du New York Times a révélé que :

  • 94 % examinent attentivement la façon dont l’information qu’ils partagent sera utile au destinataire ;
  • 68 % partagent pour donner aux gens une meilleure idée de qui ils sont et de ce qui leur centre d’intérêt ;
  • 73 % partagent l’information parce qu’elle les aide à rester en contact avec d’autres personnes qui ont les mêmes centre d’intérêt ;
  • 59% partagent l’information parce qu’elle leur permet de se sentir plus impliqués dans le monde ;
  • 84 % partagent parce que c’est un moyen de soutenir des causes ou des enjeux qui leur tiennent à cœur.

Ces statistiques révèlent de précieuses informations sur les types de contenus qui peuvent connaître beaucoup de partages et être donc viraux sur la toile. Prenez en note et essayez de les inclure dans votre content marketing.

2. Simplifier le partage

En plus de créer du contenu qui incite le partage, il est capital de faciliter le processus. Autrement dit, faites en sorte que votre audience puisse effectuer les partages de manière simple et rapide.

L’ajout des boutons de partage est donc une très bonne solution, de même que les « clics to tweet » à l’intérieur de vos articles. Evidemment, il s’agit des actions à effectuer sur votre site puisque sur les réseaux sociaux, toutes ces fonctionnalités sont déjà accessibles.

3. Récompenser l’engagement

L’engagement dans le marketing désigne toutes les actions effectuées par les utilisateurs envers votre contenu. Il s’agit par exemple :

  • Des commentaires ;
  • Des retweets ;
  • Des partages ;
  • Etc…

En SMO, il s’agit d’un enjeu très important que vous devez essayer d’améliorer afin de qualifier votre audience. Pour les encourager à continuer et à faire plus que ce qu’ils font déjà, il est important de les récompenser avec par exemple des messages de remerciement.

Essayez de les remercier pour avoir atteint un record en nombre de partages ou de « j’aime » peut-être de bonnes idées.

4. Utiliser différents types de formats de contenu

Ne vous limitez pas seulement à un seul format de contenu, faites des combinaisons si possible. Ce qui vous permet de dynamiser vos contenus et de toujours susciter l’intérêt de votre audience. Vous pouvez d’ailleurs présenter le même contenu sous des formats différents afin de les diffuser sur plusieurs plateformes.

De plus, cherchez à connaitre les horaires les plus propices aux diffusions des contenus sur les réseaux sociaux. Sachez que chaque réseau social performe plus certains jours que d’autres :

  • Lundi : Instagram ;
  • Mardi : LinkedIn ;
  • Mercredi : LinkedIn & Tweeter ;
  • Jeudi : LinkedIn, Instagram & Facebook ;
  • Vendredi : Facebook ;
  • Samedi : Facebook ;
  • Dimanche : Facebook.

Pour les heures :

  • Facebook : 9h, 13h & 15h ;
  • Tweeter : 12h & 17 à 18h ;
  • LinkedIn : 7 à 8h, 12h & 17h ;
  • Instagram : 2h, 8 à 9h & 17h.

Infographie posts (JDN).

5. Etre une source d’inspiration pour les internautes

Un peu comme dans le SEO, n’attendez pas des retours immédiats lorsque vous vous lancer dans le SMO. Il faut rester consistant dans vos efforts et apporter des contenus de qualité pour votre audience.

De cette manière, vous allez devenir à long terme une véritable source d’information et une aide précieuse pour les utilisateurs. De plus, il est important d’encourager l’audience à se réapproprier vos contenus.

En fait, optimisez vos contenus de telle sorte qu’ils puissent y ajouter leurs touches personnelles, leurs voix ou leur avis. Ils ne feront donc plus seulement partager vos contenus, mais pourront se le réapproprier. Vous devenez ainsi une source d’inspiration en plus d’être une source d’information.

6. Participer aux conversations

Les réseaux sociaux sont faits pour cela, alors n’hésitez pas à intervenir sur les sujets connexes à votre thématique afin d’apporter votre expertises et d’augmenter votre visibilité et votre crédibilité.

Lorsque vos interventions sont suffisamment pertinentes, les utilisateurs avec qui vous discutez peuvent se rendre sur vos pages ou votre site web afin de vous connaître davantage. Ensuite, ces derniers sont susceptibles de parler de vous à d’autres personnes, ce qui ne fait qu’augmenter votre portée.

7. L’importance du user Generated content

La création de contenu est tout à fait naturelle sur les réseaux sociaux et vous pouvez aller plus loin en favorisant aussi la co-création avec votre audience. En effet, le branding à sens unique n’est plus d’actualité et il faut désormais privilégier le User Generated Content ou UGC.

Il s’agit de faire associer vos utilisateurs à la réflexion par rapport à :

  • Une idée ;
  • Un design ;
  • Une image ;
  • Un article ;
  • Un sujet ;
  • Etc…

L’avantage est de :

  • Mieux connaître votre audience ;
  • Avoir du contenu original pour nourrir vos canaux ;
  • Accroître l’engagement de votre audience et le taux de conversion ;
  • Etc…

D’ailleurs, les consommateurs sont

2,4 fois plus susceptibles de considérer le contenu généré par les utilisateurs ou UGC comme authentique que le contenu créé par les marques elles-mêmes. Pour mettre en place l’UGC, ce guide de Wordstream est susceptible de vous aider.

8. Etre dynamique

Les réseaux sociaux sont dynamiques et évoluent rapidement. Vous devez donc être en veille et détecter rapidement :

  • Les tendances ;
  • Les nouveaux outils ;
  • Etc…

Ce qui vous permet d’adapter votre stratégie SMO aux potentiels changements et d’avoir un coup d’avance sur la concurrence ou dans le pire des cas, de ne pas vous faire dépasser.

Toutefois, il est important de faire en sorte que ce dynamisme n’impacte pas négativement l’identité de votre business. Autrement dit, maintenir une cohérence dans votre identité sur tous vos canaux est un indispensable. Utilisez donc les réseaux spéciaux comme des espaces pour consolider votre image, vos valeurs, ou tout ce qui fait partie de votre personnalité.  

9. Utiliser les outils de promotion

A l’instar du SEO, vous n’avez pas besoin de réaliser forcément un investissement pour mettre en place le SMO. Cela dit, vous devez être résolument engagé et y consacrer un minimum de votre temps afin d’avoir des résultats conséquents. 

Le SMO va au-delà du simple fait de publier, sur vos comptes sociaux, les articles que vous avez publié sur votre site. En fait, vous devez réserver du temps pour échanger avec votre communauté et produire du contenu destiné aux réseaux sociaux.

Cela dit, vous pouvez optimiser vos résultats en effectuant quelques investissements sur les réseaux sociaux. Vous pouvez utiliser les publicités sur :

  • Facebook ;

Facebook Twaino

  • Twitter ;

Twitter Twaino

  • Youtube ;

Videos Twaino

  • LinkedIn ;

Linkedin Twaino

  • Instagram

Instagram Twaino

Vous pouvez consulter cette ressource du Blogdumoderateur qui présente un comparatif des outils publicitaires.

Les avantages et inconvénients du SMO

Les avantages du SMO

  • Bien que le SMO intervienne dans un environnement différent aux moteurs de recherche, il vous permet d’avoir aussi de la visibilité et du trafic supplémentaire vers votre site web ;
  • Lorsque vos contenus sont suffisamment captivants et partagés, vous avez  des chances d’avoir des backlinks provenant des sites web qui ont pris connaissance de votre contenu. Ce qui améliore l’autorité de votre site web ;
  • Vous pouvez améliorer votre e-réputation puisque les réseaux sociaux sont considérés comme étant des espaces de dialogue direct ;
  • Votre portée peut être considérablement amplifiée grâce à vos abonnées qui jouent en quelque sorte le rôle d’ambassadeur.

Les inconvénients du SMO   

  • Il est très important d’utiliser les bons codes relationnels puisque la communauté peut impacter positivement ou négativement votre e-réputation. En fait, vous risquez de prendre cher s’il y a un bad buzz sur vous sur les réseaux sociaux.
  • Certains secteurs ont beaucoup de mal à trouver une audience sur les réseaux sociaux que d’autres. La production industrielle par exemple aura du mal à avoir une audience importante. Cela dit, il est possible de procéder à l’achat d’espaces publicitaires pour compenser.

Le SEM ou le marketing pour les moteurs de recherche

SEO SEA SMO SEM hierarchie

Le Search Engine Marketing ou SEM désigne l’ensemble des pratiques et techniques dont la mise en place vise à générer du trafic et de la visibilité à partir des moteurs de recherche. Dans cette mesure, il englobe le référencement naturel, le référencement payant et l’optimisation sur les réseaux sociaux.

SEM = SEO + SEA + SMO

Le SEO et le SEA sont deux leviers d’acquisition de trafic qui ont un rapport direct avec les moteurs de recherche. Ce qui fait qu’ils font naturellement partie du SEM. Mais le SMO, quant à lui, se base principalement sur les réseaux sociaux dont les stratégies tournent généralement autour du profil des utilisateurs.

Au départ, le SMO ne faisait pas partie du SEM, mais compte tenu de l’essor des réseaux sociaux et du fait qu’ils sont de plus en plus utilisés comme de véritables moteurs pour effectuer des recherches d’informations, le SMO a été ajouté au SEM.

Par exemple, Google propose désormais dans ses résultats du contenu issu des réseaux sociaux comme les vidéos de YouTube, qui occupent parfois la première place dans ses résultats. Qwant, quant à lui, affiche divers flux sociaux dans ses résultats.

Conclusion

SEO SEA SMO SEM Court moyen long terme

Du fait de la difficulté sans cesse croissante pour obtenir de la visibilité sur la toile, plusieurs outils, techniques et stratégies sont constamment développés. Ce qui a finalement donné lieu à la création d’une multitude de termes techniques qui peuvent parfois apporter de la confusion. Parmi ceux-ci, on distingue le SEO, le SEA et le SMO qui sont considérés comme des piliers du marketing en ligne. A leur tête, il y a le SEM qui a une plus grande portée puisqu’il regroupe tous ces trois leviers ensemble. Maintenant, si vous vous demandez quoi choisir entre le SEO, le SEA ou le SMO, sachez que tout simplement l’idéal serait de vous appuyer sur ces différents supports dans votre stratégie d’acquisition de visibilité. En fait, les trois leviers sont complémentaires et si une source de trafic rencontre des obstacles, elle sera compensée par une les autres. Vous minimisez ainsi votre dépendance à une seule approche et réduisez significativement les risques de perte de visibilité. Dans l’idéal, il est beaucoup plus sage de prendre vos décisions en fonction de vos objectifs et surtout de votre situation en termes de temps et d’argent.