Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

Le taux de rebond est un terme qui revient très souvent dans le vocabulaire des spécialistes du SEO. Pour certains, il s’agit d’un aspect important dans la démarche qui vise à augmenter la visibilité d’un site Web. D’autres cependant, mettent une certaine réserve quant à son importance. 

Quel est le bon taux de rebond pour votre site web ?

Une chose demeure indiscutable dans un cas comme dans un autre. Le taux de rebond est un paramètre que vous devez apprendre à maîtriser si vous avez un site Web. 

En effet, les études SEO montrent que cette métrique est corrélée au positionnement des pages dans les SERPs :

Etude SEO montrant la position dans Google en fonction du taux de rebond

Que peut bien vouloir dire le taux de rebond ? Jusqu’à quel point est-il important pour votre site internet ? Comment l’optimiser pour améliorer les performances de votre site web ? 

Autant de questions auxquelles je vais apporter ici, un élément de réponse clair qui certainement, vous aidera à mieux gérer votre site.

Chapitre 1 : Qu’est-ce que le taux de rebond et pourquoi est-il important ?

Il est peu judicieux de vous dévoiler ce qu’est un bon taux de rebond sans avoir au préalable défini le taux de rebond lui-même. C’est la raison pour laquelle je vais expliquer cette notion dans ce chapitre.

1.1. À quoi correspond le taux de rebond ?

Il convient de partir de l’explication que donne Google pour définir le taux de rebond. D’après le moteur de recherche le plus populaire : 

Un rebond correspond à une session avec consultation d’une seule page sur votre site. Dans Analytics, il se calcule spécifiquement comme une session qui ne déclenche qu’une seule demande au niveau du serveur Analytics. C’est le cas, par exemple, lorsqu’un utilisateur accède à une seule page de votre site, puis la quitte sans générer aucune autre demande au niveau du serveur Analytics pour cette session.

Ce qu’il faut comprendre par là, c’est que le taux de rebond est le pourcentage de visiteurs d’un site internet qui ne sont pas restés sur la page sur laquelle ils ont atterri après l’avoir consulté. Notons au passage qu’on donne à cette page le nom de “page de destination ou d’entrée”.

Qu est ce qu un bon taux de rebond

Source : Exposureninja

De façon plus concrète, on dit qu’il s’est produit un taux de rebond lorsque le visiteur consulte une page web sur un site internet, mais n’interagit plus avec les éléments de la page en question ou même d’autres pages du site. 

Toutefois, il est important de faire la distinction entre le taux de rebond et le taux de sortie.

1.2. Différence entre taux de rebond et taux de sortie

Il y a une petite nuance que vous devez faire entre la notion du taux de rebond et celle du taux de sortie. Le taux de rebond comme je l’ai expliqué précédemment, est le pourcentage de personnes qui quittent votre site après avoir consulté l’une de ses pages.

Pour expliquer le taux de sortie, je vais partir d’un exemple. 

Admettons qu’une personne ait atterri sur votre site par une page A. S’il clique sur une autre page B et la consulte avant de fermer son navigateur, il ne s’agit plus d’un taux de rebond, mais bel et bien d’un taux de sortie

Le taux de rebond et le taux de sortie

Source : backlinko.com

En effet, cliquer sur une autre page de votre site annule le fait qu’il s’agisse d’un rebond. Pour définir le taux de sortie, je dirai donc qu’il s’agit du pourcentage de personnes qui quittent une page spécifique même lorsque ce n’est pas sur cette page qu’elles ont initialement atterri.

1.3. Qu’est-ce qui déclenche le taux de rebond ?

Plusieurs facteurs peuvent déclencher le taux de rebond. Parmi les principaux que nous connaissons, il  y a : 

  • La fermeture du navigateur ou encore un retour aux résultats de recherche ; 
  • Lorsqu’une nouvelle URL est saisie dans la barre d’adresse ou que l’utilisateur suit un lien sortant ; 
  • Rester inactif et interrompre la session ;
  • Le lecteur lit en intégralité une page sans qu’aucun élément ne soit déclenché, puis quitte la page.

Si ces facteurs déclenchent le taux de rebond, sachez qu’ils peuvent avoir plusieurs causes.

En effet, il existe une infinité de raisons pour lesquelles les utilisateurs rebondissent sur votre site. Cependant, par souci de pertinence, je ne vais aborder ici que les principales.

1.4.1. Le temps de changement trop long

La première des causes d’un rebond est un temps de chargement trop élevé. D’après une étude réalisée selon Kissmetrics, 40 % des internautes ont tendance à abandonner un site qui ne se charge pas trois secondes après avoir été lancé. 

Selon cette même étude, 47 % des utilisateurs du web s’attendent à ce que le site qui est lancé se charge deux secondes après le lancement. Cela exprime sans nul doute, l’importance qui est accordée au temps de chargement d’un site internet.

1.4.2. La conception du site Web

L’autre chose qui peut faire rebondir les visiteurs de votre site web est la conception de celui-ci. Il n’y a pas grand-chose qui retiendrait l’utilisateur sur votre site s’il n’est pas attrayant visuellement. 

57 pourcent des consommateurs ne recomandent pas une entreprise dont le site est mal concu

Il en va de même pour les sites avec les fonctionnalités trop compliquées qui empêchent le visiteur de naviguer simplement entre les pages. 

1.4.3. Un site qui n’est pas adapté au mobile

Un site qui n’est pas adapté au mobile a par ailleurs, de fortes chances d’avoir un taux de rebond élevé. 

test d optimisation mobile

En effet, il est fort probable que le visiteur quitte le site si celui-ci ne se charge pas rapidement sur son téléphone ou si les informations ne se présentent pas comme elles le devraient. 

51 pourcent des consommateurs trouvent que les sites optimises pour les mobiles sont plus fiables

Or, ces choses arrivent souvent lorsque le site n’a pas été prévu pour être consulté sur mobile.

1.4.4. Un site qui ne répond pas aux attentes de l’internaute

Une page qui ne répond pas aux attentes de l’internaute peut aussi expliquer un taux de rebond élevé.

Parfois, le titre et la meta description que voit l’utilisateur dans les résultats de recherche de Google ne correspondent pas à ce qu’il trouve une fois qu’il s’est rendu sur la page du site. 

Dans ce cas-là, il y a de très fortes chances qu’il rebondisse vers la page de résultats à la recherche d’informations plus pertinentes.

Il en va de même lorsque le contenu publié sur le site web est de mauvaise qualité.

Si vous avez un contenu qui est de mauvaise qualité, vos visiteurs auront tendance à rebondir rapidement lorsqu’ils consultent votre site. 

Que feraient-ils en effet, sur une page dont le contenu demande des gymnastiques intellectuelles avant d’être compris ?

1.5. Pourquoi le taux de rebond est-il si important ?

Nombreuses sont les personnes qui accordent une très grande importance au taux de rebond. Et c’est vrai qu’elles n’ont pas complètement tort. 

D’une part, un utilisateur qui rebondit sur votre site est tout simplement un utilisateur qui n’est pas converti. Autrement dit, si votre objectif est d’augmenter le taux de conversion sur votre site, il va falloir que vous vous intéressiez au taux de rebond.

De façon plus simple, il faudra que vous vous intéressiez à la manière dont vous pouvez empêcher l’utilisateur de quitter vos pages sans effectuer une action spécifique.

D’autre part, le taux de rebond vous permet d’identifier les différents problèmes que peut rencontrer votre site. C’est grâce à l’analyse du taux de rebond qu’il est notamment possible de savoir si votre site a un problème de contenu, de mise en page ou encore d’expérience utilisateur.

En outre et comme je l’ai notifié tantôt, il peut être utilisé comme facteur de classement Google

D’après SEMrush, il serait même le 4e facteur de classement le plus important dans les SERPs.

Selon SEMrush il le taux de rebond serait le quatrieme facteur de classement le plus important dans les SERPs

Source : neilpatel.com

Cela entre cependant un peu en contradiction avec ce que dit Search Engine Journal. Selon lui, Google n’utilise pas le taux de rebond dans son algorithme. Ce qui est extraordinaire ici, c’est que tous les deux ont raison.

En effet, le taux de rebond n’est pas directement pris en compte par l’algorithme de Google. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un paramètre qui a une grande importance. 

Vous savez probablement qu’en 2016, RankBrain était classé sur la liste des 3 facteurs de classement les plus importants de l’algorithme de Google. Et pour rappel, cet élément se base sur l’intention de recherche de l’utilisateur pour améliorer les résultats de recherche.

De fait, RankBrain pourrait recevoir une notification stipulant que les utilisateurs n’ont pas trouvé ce qu’ils recherchent si ceux-ci cliquent sur votre page et la quitte alors qu’aucune interaction n’a été effectuée. 

Résultat : Pour RankBrain, votre page ne devrait pas avoir sa place en haut de la marche sur la page des résultats. 

Google le dévoile d’ailleurs dans l’un de ses brevets : 

« Par exemple, les réactions des utilisateurs à des résultats de recherche particuliers ou à des listes de résultats de recherche peuvent être mesurées, de sorte que les résultats sur lesquels les utilisateurs cliquent souvent seront mieux classés. L’hypothèse générale d’une telle approche est que les utilisateurs de recherche sont souvent les meilleurs juges de la pertinence, de sorte que s’ils choisissent un résultat de recherche particulier, il est susceptible d’être pertinent, ou au moins plus pertinent que les alternatives présentées. ».

Comprendre la cause du taux de rebond peut indubitablement améliorer votre stratégie marketing et ainsi vous faire mieux voir de RankBrain.

Chapitre 2 : Quel est le taux de rebond pour votre site web ?

Le taux de rebond est une valeur qui peut être influencée par divers éléments. Connaître ces éléments qui peuvent être à la base d’une hausse ou de la baisse de votre taux de rebond vous permettra de mettre en place des actions efficaces pour le rétablissement du bon taux. 

Ici, je me suis intéressé à différents secteurs ainsi qu’au comportement de leur taux de rebond. L’analyse que j’en ai déduit dans ce chapitre ne pourrait que vous aider à améliorer la visibilité de votre site internet.

2.1. Comportement du taux de rebond selon la spécification du site

Plusieurs facteurs influencent le taux de rebond. Au nombre de ceux-ci, on peut citer l’industrie dans laquelle vous opérez. Il est important de noter par exemple qu’il y a une différence de taux de rebond de référence entre l’industrie agroalimentaire et l’immobilier qui est de plus de 20% .

Il y a une difference de plus de 20 pourcent de taux de rebond de reference entre l industrie agroalimentaire et l immobilier

Source : Cxl.com

Ce qui pourrait expliquer une telle différence, ce sont les structures des sites créés pour ces industries. En effet, la plupart des sites web conçus pour le domaine de la restauration sont simples. 

Ils offrent également des informations qui sont concises notamment sur l’emplacement, le numéro de téléphone ou encore les horaires du restaurant en question. De fait, les utilisateurs ont tendance à rebondir après avoir consulté les informations. 

Les sites web immobiliers quant à eux, se composent de plusieurs pages chacune d’entre elles présentant différentes propriétés. Les utilisateurs sont donc plus enclins à parcourir le site plutôt qu’à le quitter.

Ce qu’il convient de faire ici, c’est de tenir compte de l’objectif de votre site, mais également de l’intention de l’utilisateur. 

Ainsi, sur un site internet qui parlera d’événements, vous devez savoir que ce qui intéresse les utilisateurs la plupart du temps, c’est le lieu, la date et l’heure auxquels se tiendra l’événement en question. 

Dès qu’ils ont obtenu cette information, ils ne tardent pas à quitter la page. Ce n’est donc pas une si mauvaise chose que le taux de rebond soit élevé, puisque le besoin de l’internaute est satisfait de toute façon.

Dans les cas que je vais présenter ci-dessous, les taux de rebond sont assez élevés et cela n’est toutefois pas une mauvaise chose en soi :

  • Sur les pages “Contactez-nous”, les pourcentages de taux de rebond peuvent être élevés car les visiteurs accèdent à des informations de base tels que le téléphone, l’e-mail ou l’adresse.
  • Sur les pages de confirmation, il n’est pas étonnant que le rebond soit élevé puisqu’il s’agit généralement de la dernière étape d’un processus. Sur ces pages, le visiteur a atteint son objectif et est prêt à partir.
  • Les pages de soumission de formulaires sont un peu à l’image des pages de confirmation. L’objectif des visiteurs est de terminer le processus de soumission et de partir immédiatement.
  • Le taux de rebond des articles de blog peut atteindre 65% ou être beaucoup plus élevé. Les visiteurs quittent généralement ces pages après avoir obtenu la valeur des informations pertinentes dans un article.
  • Les pages d’assistance client ont souvent des taux de rebond élevés sur les sites web d’assistance de qualité. C’est en général bon signe puisque les visiteurs ont eu une réponse à leurs questions et n’ont pas besoin d’appeler le service client.

Selon Custom Media Labs, il y a une moyenne qui pourrait être qualifiée de raisonnable lorsqu’on parle de référence pour les types de sites Web. 

Les chiffres ci-dessous illustrent bien ces moyennes de taux de rebond à atteindre : 

  • Lorsqu’il s’agit de sites de vente au détail, le taux de rebond se situe entre 20 et 40 % ;
  • Pour les dictionnaires, les portails, les blogs, il se situe entre 65% et 90% ;
  • Pour un portail Web, le taux de rebond se situe entre 10% et 30% ;
  • Pour les sites en libre-service et de type FAQ, le taux de rebond est compris entre 10% et 30% ;
  • Pour les sites de génération de leads, le taux de rebond est compris entre 30 et 50% ;
  • Quant aux sites de contenu qui ne sont pas e-commerce, ce taux se situe entre 40 et 60%.

les moyennes de taux de rebond a atteindre selon le type de site web

Source : Cxl.com

Cela étant, il faut noter que le taux peut également varier selon les appareils utilisés par les internautes.

2.2. Comportement du taux de rebond selon l’appareil utilisé

Il est également important d’examiner le taux de rebond de référence par appareil. Ce qu’on constate, c’est que les utilisateurs de téléphone portable ont tendance à “rebondir” beaucoup plus facilement que les utilisateurs de bureau et ce, quel que soit le domaine dans lequel le site est spécialisé. 

Les utilisateurs des tablettes se positionnent entre les deux autres. 

Comportement du taux de rebond selon l appareil utilise

D’après les statistiques, le taux de rebond chez les utilisateurs d’un téléphone portable est 10 à 20 % plus élevé que celui constaté chez les utilisateurs d’un bureau. Ceci peut avoir des conséquences désastreuses pour votre site internet surtout si la majorité de votre trafic provient d’utilisateurs mobiles. 

Des statistiques montrent que le taux de rebond chez les utilisateurs mobiles est plus eleve que celui constate chez les utilisateurs de bureau

Ce qu’il y a lieu de faire ici, c’est d’abord de faire une analyse. Vous devez chercher à savoir si c’est parce que vos visiteurs sont majoritairement des utilisateurs de mobile que votre taux de rebond est si élevé.

C’est seulement ensuite que vous chercherez à optimiser le site ou la page pour les utilisateurs mobiles. Vous pouvez même, si vous pensez que c’est une meilleure solution, envisager de créer des pages de destination mobiles distinctes.

2.3. Comportement du taux de rebond selon le canal utilisé

Connaître le taux de rebond moyen de l’industrie est une bonne chose. Cela peut cependant paraître insuffisant surtout si votre objectif est de pouvoir analyser le retour sur investissement des campagnes publicitaires. 

De même, si vous voulez pouvoir comprendre la qualité de vos leads, il va falloir prendre en considération un autre paramètre : Les taux de rebond des canaux.

Ce qu’il est important de connaître ici, ce sont les canaux que considère Google Analytics. Pour rappel, le canal est selon lui, l’origine du trafic vers votre site. 

les canaux que considerent GA

Dans Google Analytics, on parle de canal direct lorsque l’internaute a accédé directement à l’URL de la page.

Dans le cas de la recherche organique, les visites se font à partir de résultats de recherche organiques (non rémunérés). Tandis que pour la recherche payante, les visites se font à partir des campagnes PPC dans les résultats de recherche.

On parle d’affichage lorsque le trafic provient de la publicité affichée. C’est notamment le cas avec les bannières publicitaires. Les canaux “parrainage” et “courriel” représentent respectivement les visites d’utilisateurs qui vont sur les liens d’un autre site et celles d’utilisateurs qui cliquent sur les liens dans les courriels.

Le canal social quant à lui est celui par lequel les visites se font via les réseaux sociaux comme Facebook ou encore Twitter.

2.3.1. Le taux de rebond sur le canal affichage

Il est important de connaître les différences de taux de rebond entre les différents canaux des pages. Cela vous permet notamment de savoir là où il convient de concentrer vos efforts d’amélioration. De même, cela vous évite d’avoir à réorganiser tout le site (optimisation des contenus, convivialité…) lorsque ce qu’il vous faut pour réduire le taux de rebond est tout simplement un meilleur placement de vos campagnes publicitaires.

En effet, lorsque vous avez un taux de rebond trop élevé alors que vous avez respecté toutes les règles lors de la création de votre site, il vous suffit de tenir compte des taux de rebond par canal. 

Le taux élevé peut s’expliquer par le fait que la majeure partie de votre trafic provienne de publicités graphiques. Les utilisateurs qui viennent sur votre site par le biais de ce canal sont en effet, plus susceptibles de rebondir plus facilement que ceux qui visitent directement votre site web.

taux de rebond par canal

Source : Cxl.com

Par ailleurs, on peut tirer quelques observations de l’examen des taux de rebond de référence moyens par canal pour les catégories de l’industrie de la publicité et du marketing, des communautés en ligne et du shopping.

Force est de constater lorsqu’on le fait que l’affichage a le taux de rebond particulièrement élevé. Ceci s’explique par le fait que les bannières publicitaires et autres publicités tierces sont beaucoup moins appréciées que la promotion interne. Il convient même de dire que les bannières publicitaires représentent la forme de publicité la moins fiable puisque vos annonces sont susceptibles de présenter votre page à un groupe d’utilisateurs à qui ça n’intéresserait pas du tout.

2.3.2. Le taux de rebond sur les canaux sociaux

On constate également que le social a le deuxième taux de rebond le plus élevé avec 54%. Remarquez que parfois, le taux de rebond des réseaux sociaux peut être 2 à 3 fois plus élevé que celui des autres canaux. 

taux de rebond par canal

Source : Cxl.com

Les taux de rebond de ce canal sont élevés surtout parce que l’intention affichée par l’utilisateur est de lire rapidement le contenu de votre site, puis de revenir à sa navigation.

C’est un problème qui devient encore plus grand d’autant plus que la plupart des utilisateurs d’aujourd’hui accèdent aux médias sociaux par le biais de leur téléphone. Ceux-ci  consultent votre page tout en étant dans l’application d’un média social. 

Ce qu’ils font, c’est essayer de lire le contenu de votre site le plus rapidement possible afin de revenir à la page principale de l’application.

Ils n’accordent donc qu’une attention temporaire à votre page et ne sont en rien tentés de parcourir les autres parties de votre site internet. L’autre chose qu’on constate est que c’est le partage social très spécifique qu’ils ont vu qui intéresse la grande majorité des utilisateurs. Ils ne sont pas plus intéressés que cela de ce que peut bien offrir votre site internet.

2.3.3. Le taux rebond sur les canaux référents et courriel

La troisième observation qu’on fait est que les sites référents et le courrier électronique ont le taux de rebond le plus bas. Ceci s’explique par le fait que le public ciblé ici, affiche déjà son intérêt pour ce que vous lui proposez.

taux de rebond par canal

Source : Cxl.com

Il est en effet plus que probable qu’un site cible un public qui soit intéressé par votre contenu si vous avez un backlink ou une référence provenant de celui-ci. Par conséquent, ce public est susceptible d’être harponné dès qu’il arrive sur votre site.

Il faut également souligner que les utilisateurs qui reçoivent votre newsletter ou vos e-mails ont choisi d’être informés de vos diverses promotions. Ils sont donc forcément intéressés par ce que vous leur proposez et souhaitent probablement en savoir plus sur le sujet.

Enfin, les taux de rebond des canaux direct, payant et organique restent dans la moyenne de 43 à 50%. Évidemment, les personnes qui accèdent à votre site web via ces canaux ont déjà une idée de ce qu’ils vont trouver. Ce qui les amène à être rapidement scotchés par le contenu de votre site web.

Vous l’aurez compris, avoir un taux de rebond élevé n’est pas forcément un problème. Il faut considérer votre industrie, les appareils utilisés ainsi que les canaux par lesquels vos visiteurs atterrissent sur votre site web.

Chapitre 3 : Comment déterminer et optimiser votre taux de rebond ?

Pour finir, je vais vous montrer dans ce chapitre, la manière dont vous devez calculer votre taux de rebond et ce que vous aurez à faire pour rester dans les “normes”.

3.1. Comment déterminer le taux de rebond de votre site ?

3.1.1. Comment déterminer votre taux de rebond avec Google Analytics ?

Divers chemins peuvent mener au taux de rebond dans Google Analytics. 

Pour voir le taux de rebond dans Google Analytics, rendez-vous dans la section “Audience” et sélectionnez “Vue d’ensemble” : 

Voir le taux de rebond dans GA

Ce taux de rebond représente le taux global de votre site web. Pour voir cette métrique pour chacune des pages, il faudra vous rendre sur la section « Comportement » dans votre compte Google Analytics :

Aller dans la section comportement pour voir le taux de rebond pour chacune des pages de son site web

Ensuite, allez dans la partie « Contenu du site » et “Toutes les pages” : 

Aller dans contenu de site puis toutes les pages pour voir le taux de rebond

Sur cette page, vous trouverez non seulement le taux de rebond de toutes les pages combinées, mais également celui de chaque page.

3.1.2. Comment déterminer votre taux de rebond de façon manuelle ?

Pour les plus téméraires d’entre vous, il est possible de déterminer le taux de rebond en utilisant la formule :

formule de calcul du taux de rebond

Source : Analytics-ninja

L’outil dont vous allez avoir besoin pour calculer votre taux de rebond est Google Analytics. Il le fait aussi bien sur l’ensemble de votre site internet que sur une seule page. La formule utilisée pour réaliser ce calcul est : Rb = (Tv / Te). 

Ici, Rb représente le taux de rebond, Tv représente le nombre total de visites et Te représente le nombre total d’entrées sur une page.  

Pour calculer le taux de rebond sur votre site web, il faudra donc diviser le nombre total de visites sur une page de votre site au cours d’une période donnée par le nombre total d’entrées sur la page.

De fait, si par exemple, 30 visiteurs quittent votre site web sans accéder à d’autres pages et qu’il y a 100 visiteurs au total, votre taux de rebond sera de 30%. 

3.2. Comment optimiser un taux de rebond ?

Avoir un taux de rebond qui est toujours trop élevé (ou trop bas) malgré vos efforts de restructuration peut rapidement devenir frustrant. Mais peut-être que vous n’arrivez pas à abaisser ce taux parce que le problème se trouve ailleurs.

J’ai listé ici quelques actions que vous pouvez mener pour optimiser votre taux de rebond lorsque les problèmes que vous avez sont ceux qui ont été cités un peu plus haut.

Solution 1 : Optimisez le temps de chargement

Le temps de chargement est un aspect que vous ne devez pas négliger. Une étude faite par Google sur 11 millions de pages de destination a d’ailleurs montré qu’une vitesse de chargement lente était corrélée à des taux de rebond plus élevés.

Etude montrant que la vitesse de chargement est fortement relie au taux de rebond

Source : backlinko

Ce que vous pouvez faire, si vous voulez régler ce problème, c’est utiliser l’un des nombreux outils conçus à cet effet. Celui que je vous recommande est PageSpeed ​​Insights de Google. Il s’agit d’un outil gratuit qui vous aide à améliorer la vitesse de chargement de vos pages sur n’importe quel appareil. 

Pour cela, il faudra que vous consultiez les recommandations spécifiques de l’outil. Elles sont connues sous le nom de “Opportunities”.

Les recommandations de l outil PageSpeed ​​Insights de Google

En plus de cela, il y a quelques pratiques que vous devez adopter pour cette optimisation de votre temps de chargement comme le fait de compresser toutes les images présentes sur votre site. Il existe des outils qui pourraient vous aider, notamment Kraken Image Optimizer

Vous devez aussi veiller à supprimer les plugins, les scripts et toute autre chose que vous n’utilisez pas ou dont vous n’avez pas besoin. Vous pouvez vous faire aider de WebPageTest qui vous permettra d’identifier tout ce qui ralentit votre site Web.

Pensez également à choisir un fournisseur d’hébergement qui soit rapide. Pour cela bien évidemment, vous devez y mettre le prix.

Vous aurez bientôt un guide complet sur Gtmetrix qui vous permettra d’accélérer efficacement votre site web.

Solution 2 : Un site bien conçu

Selon une étude, 67% des utilisateurs mobiles quitteront un site Web s’ils sont frustrés par la navigation. 

Etude montrant que 67 pourcent des utilisateurs mobiles quitteront un site web s ils sont frustres par la navigation

Il faudra donc que vous misiez sur une navigation qui soit claire. L’utilisateur ne doit pas avoir du mal à naviguer entre les différentes pages de votre site internet. 

Il faudra également penser à optimiser votre page d’accueil. Elle doit se comporter un peu comme un comptoir d’enregistrement. C’est en effet cette page qui doit indiquer à vos visiteurs, la raison de leur présence et le lieu où ils doivent ensuite se rendre sur votre site. 

Ce qui pourrait aider ici, c’est l’utilisation d’un titre clair et percutant ainsi que d’images parlantes. Dans le titre, on doit pouvoir retrouver la description du travail que vous effectuez et le public que vous ciblez en le faisant. 

Si vous avez un site e-commerce, il pourrait être intéressant de mettre sur la page d’accueil du site, un ensemble de catégories. Cela permettra notamment à vos visiteurs de savoir vers quelle catégorie ils peuvent ou non se diriger.

Pensez à aérer votre contenu : Il doit y avoir entre vos écrits beaucoup d’espace blanc. Essayez aussi de diviser les paragraphes trop gros de vos textes en morceaux d’une ou de deux phrases et d’utiliser des sous-titres de section.   

Comment optimiser la navigation de son site

Veillez également à choisir une police agréable à lire qui ne soit ni trop petite ni trop grande. L’idéal est que la police ait une taille qui se situe entre 15 et 17 px.

L’autre chose que vous pouvez essayer de faire est de redesigner vos pop-ups. Il est clair que si vous mettez dans un coin de votre site une liste de diffusion banale, elle ne va pas attirer plus que ça l’œil de vos visiteurs. 

Néanmoins, si vous programmez votre pop-up de sorte qu’il apparaisse lorsque l’utilisateur est sur le point de quitter votre page, cela peut avoir un impact positif. 

Ainsi, lorsque l’utilisateur déplace le curseur pour quitter votre page, vous pouvez par exemple lui proposer de sauvegarder sa session dans le pop-up qui s’afficherait. 

Certains webmasters choisissent même d’afficher les boutons pour être suivi par leurs visiteurs sur les réseaux sociaux de cette manière.

Solution 3 : Un site adapté au mobile

Pour vous assurer que votre site se présente bien sur mobile, effectuez des tests sur différents téléphones et sur tablettes.

test reussi de site adapte au mobile

Il est également possible de faire des tests en ligne. La plupart à l’instar de celui de Google, sont gratuits.

Solution 4 : Répondez au besoin de l’utilisateur

Il est important que le contenu de votre page soit à l’image de ce que vous annoncez dans le titre et la meta description qui apparait sur la page des résultats de Google. 

Autrement, vous n’obtiendrez pour résultats qu’une masse d’internautes qui quittent rapidement votre page.

titre et meta description conformes au contenu de la page

Si vous n’avez aucune idée de ce qu’est c’est qu’une meta description, le mieux est que vous cherchez à en apprendre plus sur le sujet avant de vous lancer sur le parcours semé d’embuche que peut être le rebond.

Solution 5 : Optimisez le contenu de la page Web

Il est important que vous sachiez que les contenus du web sont différents des autres publications écrites. Il y a certaines règles que vous devez respecter comme écrire des phrases simples et agréables à lire. 

Ecrire des phrases courtes optimise le contenu de la page web

Il se pourrait que vos idées soient géniales, mais que vous n’ayez pas la bonne manière de les exprimer. Faites-vous donc aider de spécialistes de la rédaction en ligne pour optimiser votre contenu. Leur aide peut grandement impacter votre taux de rebond.

Pour aller plus loin, consultez mon guide sur la technique de surenchère qui vous permettra de concevoir des contenus imbattables dans Google.

Concevoir des contenus imbattables dans Google

Solution 6 : Optimisez les appels à l’action

Pour rendre digeste votre page web, vous devez savoir insérer vos CTA. Vous ne devez pas excéder le nombre de 3 CTA au maximum sur une page. L’idéal serait de ne mettre sur la page en question que 2 CTA. 

Savoir bien choisir son CTA est primordial. Le plan d’action ici, c’est de faire une distinction : Il doit y avoir un CTA principal et d’autres qui doivent être secondaires. 

Par exemple, le principal pourrait être “Contactez-nous” et le secondaire, “S’inscrire à notre newsletter”. 

Pour rappel, vous pouvez placer les CTA à plusieurs endroits sur votre page, surtout si son contenu est volumineux. 

optimiser les appels a l action

Par contre, il faudra faire attention à une utilisation trop excessive de cette fonction. Si vous ne le faites pas, tout ce que vous réussirez à obtenir, c’est un mauvais taux de rebond.

En effet, les CTA vous permettent d’amener le visiteur à effectuer une action donnée. Si l’action implique la visite d’une autre page, vous réduisez votre taux de rebond.

Solution 7 : Vérifiez si la page ne présente pas une erreur technique

Dans certains cas, vous avez tout fait comme il faut, mais le taux de rebond de votre site peut rester très élevé. Les internautes ne passent en effet que quelques secondes sur votre page avant de la quitter.

Cela peut être causé par l’affichage d’une page vierge qui aurait renvoyé une erreur de type 404. Le taux de rebond élevé peut également être causé par une page qui ne se charge pas correctement. 

Pour résoudre le problème, le plus simple est de faire un petit audit

Rendez-vous dans la Search Console, sous la rubrique “Couverture” pour découvrir ce que pense Google de votre problème. 

Dès que vous aurez eu la certitude d’être en face d’une erreur technique, demandez à un professionnel de vous aider à résoudre le problème. Vous pouvez le faire vous-même, si vous en avez la capacité. 

Ce que vous devez savoir cependant, c’est qu’il peut s’agir d’un problème qui peut entraîner la suppression rapide de votre page des résultats de recherche par Google.

Verifier si sa page ne presente pas une erreur technique

Pensez également à vous servir de divers appareils et de différents navigateurs pour vérifier que votre page web se présente comme elle le devrait.

Solution 8 : Conduisez vos visiteurs vers d’autres contenus de votre site web

Il peut arriver que l’utilisateur passe peu de temps sur votre page parce que celle-ci est parfaitement bien faite et qu’il y trouve tout ce dont il a besoin. 

Dans d’autres cas, il ne reste qu’un court instant sur ladite page, car celle-ci est peut-être une page de destination qui ne demande que de remplir un petit formulaire de contact. En apparence, il n’a pas réellement lieu de s’inquiéter ici. 

Toutefois, prudence étant mère de sûreté, pensez à consulter les mesures de temps passé sur la page et de durée moyenne de session dans Google Analytic

Dans le cas où le temps passé par l’internaute sur la page est de quelques minutes (ou à peine plus), cela voudra dire qu’il trouve très pertinente votre page pour la requête qu’il a lancée. Un signal positif est alors envoyé à Google, ce qui est parfait pour votre page et vous.

Si l’utilisateur atterrit sur une page de destination parfaitement bien optimisée et sur laquelle on retrouve un formulaire d’appel à l’action très rapide, il passera en règle générale moins d’une minute sur ladite page. 

Ce qui pourrait être utile ici, c’est d’emmener le visiteur de votre site à lire par exemple, certains de vos autres articles, une fois qu’il aura rempli son formulaire.

Solution 9 : Des liens placés dans le mauvais contexte depuis un site référent

Vous pouvez avoir un taux de rebond parfait lorsqu’on regarde du côté des résultats de recherche organiques et cependant avoir un taux de rebond désastreux à partir de votre trafic de référence. 

En effet, un site référent peut vous envoyer des visiteurs qui ne seront peut-être pas intéressés par le contenu que vous présentez.

De même, vous pouvez vous retrouver avec un taux de rebond excessivement élevé si un site référent envoie des visiteurs vers votre site avec le texte d’ancrage et le contexte du lien qui n’expriment pas l’exacte réalité.

Cela peut arriver parce que l’auteur ou l’éditeur du site référent a placé le lien vers votre site au mauvais endroit. 

Si tel est le cas, il faudra contacter l’un ou l’autre afin de plaider pour une mise à jour de la publication contenant le lien.

Si la mise à jour doit être trop compliquée, une suppression définitive du lien pourrait s’avérer nécessaire. 

Vous pouvez vous servir des outils tels que Ahrefs et Moz pour effectuer une analyse de votre profil de liens afin de trouver les sites de l’auteur ou de l’éditeur en question.

Analyse de profil de liens

Si malgré vos démarches pour contacter les modérateurs du site référent, aucun changement n’a été effectué, pensez à désavouer le lien vers votre site web dans la Search Console. Ceci est uniquement valable dans le cas extrême, notamment lorsque le lien se trouve sur des sites web spammeurs

Solution 10 : Ajouter des liens internes à votre page Web

Ajouter des liens internes à votre page Web peut nettement améliorer votre taux de rebond. En effet, ces liens renvoient vos visiteurs vers d’autres pages de votre site internet.

Ajouter des liens internes a sa page web

Source : backlinko.com/

Là, deux phénomènes se produisent. D’une part, vous constaterez une certaine augmentation des pages visitées sur votre site, et ce, de façon naturelle.

D’autre part, cela peut considérablement abaisser votre taux de rebond puisque lorsque l’internaute visite une autre page de votre site, cela ne compte pas pour un rebond.
Ce qui pourrait vous être encore plus bénéfique, c’est d’ouvrir ces liens dans un nouvel onglet. Ainsi, lorsqu’il clique sur l’un de vos liens externes, l’utilisateur ne quitte pas votre page.

Pour aller plus loin sur ce sujet, vous pouvez consulter mon guide sur le cocon sémantique qui aborde en détail le maillage interne.

Conclusion

Le taux de rebond est un paramètre important, mais qui peut vous donner une vision erronée de la réalité. Dans cet article, vous avez compris qu’il dépend du contexte dans lequel vous vous placez et de la manière dont les visiteurs accèdent ou utilisent votre site web.

En bref, il faut savoir que la notion de “bon taux de rebond” est relative. Ce qui est important, c’est d’identifier le problème que vous rencontrez et de lui apporter une solution qui lui est adaptée.

Avec cet article, vous avez 10 astuces pour réduire votre taux de rebond s’il était très élevé.

Quant à moi, il s’agit d’un paramètre que je compte maintenant optimiser et je vous dévoile son évolution toujours dans cet article.

À bientôt dans ce cas !