Definition Trafic potentiel

Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

Le trafic potentiel peut se définir comme la quantité potentielle de visites organiques que peut recevoir une page ou un site web à partir des pages de résultats des moteurs de recherche (SERP), conformément à sa niche et sur une durée moyenne d’un mois.

Beaucoup de webmasters souhaitent voir leurs sites web en tête du classement des pages de résultats de Google afin de générer un maximum de trafic organique. Mais ils ignorent en effet un aspect important qui pourrait leur permettre d’atteindre cet objectif.

Il s’agit de leur capacité à estimer de façon raisonnable le volume de trafic organique qu’ils peuvent attirer sur une page ou un site web.

Si vous pouvez évaluer la quantité de trafic disponible par rapport au mot clé pour lequel vous voulez vous positionner et savoir combien ce trafic peut valoir pour votre site, vous pouvez ainsi mieux appréhender le référencement de celui-ci.

Alors :

  • Que signifie réellement un potentiel trafic ?
  • Comment l’évaluer  sur un site avec les outils ?
  • Comment l’évaluer sur un site grâce aux mots clés cibles ?

Suivez cet article jusqu’à la fin pour obtenir des réponses explicatives à ces questions. On commence !

Chapitre 1 : Potentiel trafic : que peut-il bien signifier ?

Dans ce premier chapitre nous aurons à nous entretenir sur ce que signifie un potentiel trafic, et comment l’évaluer grâce à des outils numériques adaptés.

1.1. Qu’est-ce qu’un trafic potentiel ?

Un trafic potentiel est ce que nous pouvons considérer comme « un trafic souhaité », mais non encore généré sur un site web. 

Il peut représenter essentiellement le nombre de trafics organiques maximum qu’un site pourrait générer s’il était en tête du classement ou s’il occupait un bon rang dans les SERP de Google.

Le trafic potentiel peut également représenter la quantité de trafic disponible pour les mots clés recherchés et pour lesquels vous pouvez être positionné. 

Aussi, il constitue le volume de visiteurs potentiels que vous pouvez générer dans votre niche, catégorie ou secteur d’activité.

Quand on considère un site qui se niche dans le cosmétique par exemple, ce trafic peut prendre en compte les critères suivants :

  • Toutes les personnes qui s’intéressent aux produits cosmétiques ou qui ont des soucis de peau ;
  • Les mots clés que ces personnes emploient pour trouver ce qu’elles recherchent sur la cosmétique ;
  • Le nombre de fois où ces personnes viennent faire des recherches sur un intervalle d’un mois ;
  •  Etc.

À travers toutes ces informations, nous pouvons déduire que le trafic potentiel n’est qu’une évaluation anticipée du trafic qu’un site peut acquérir.

Cependant, l’évaluation de l’acquisition d’un trafic n’est pas une chose qui se fait au hasard. Tout comme plusieurs stratégies dans le marketing digital, il est important de connaître des outils appropriés pour l’évaluation du potentiel trafic.

Les outils d’évaluation du potentiel de trafic que j’aurai à vous présenter dans le paragraphe qui suit vous seront d’une grande utilité. Ils vous aideront à évaluer de manière performante les termes populaires dans les moteurs de recherche ainsi que la capacité du marché.

Ces outils vous permettront également d’obtenir une prévision générale du trafic. Il s’agit des informations sur :

  • Le nombre prévisionnel d’impressions ;
  • Le nombre de clics probable lorsque le site est élevé au premier rang dans les pages de résultats des moteurs de recherche ;
  • Les requêtes saisonnières relatives aux mots clés recherchés.

1.2. Évaluation du trafic potentiel avec l’outil Ahrefs

Dans cette rubrique nous allons expliquer comment se servir de Ahrefs pour mesurer le trafic potentiel et décrire les statistiques nécessaires afin que vous puissiez effectuer des ajustements.

1.2.1. Identifiez les principaux mots clés que vous souhaitez utiliser

Pour commencer, établissez une liste des mots clés pour lesquels vous aimeriez vous positionner.

Pour évaluer le trafic potentiel, il convient d’utiliser un seul mot clé, c’est-à-dire le mot clé principal ou primaire pour chaque page ou article que vous avez l’intention de créer. Il n’est pas nécessaire d’inclure des mots clés secondaires.

L’objectif ici, c’est de tirer le mot clé avec le plus grand nombre de clics sur Ahrefs. Imaginons, par exemple, que nous voulions créer un contenu qui explique aux visiteurs « comment écrire un ebook ».

Voici les mots clés que nous avons rattachés à ce sujet :

  • Comment écrire un ebook ;
  • Comment écrire ebook ;
  • Écrire un ebook ;
  • Ebook écrit.

Insérez ces mots clés dans l’Explorateur de mots clés d’Ahrefs, puis choisissez le mot clé qui obtient le plus de clics comme étant le « mot clé principal ».

Dans le précédent exemple, le mot clé principal est « écrire un ebook ». Procédez comme telle pour toutes les pages que vous prévoyez de mettre en place, puis faites une exportation de ces mots clés de Ahrefs dans Google sheets.

Source : argent growth

1.2.2. Trouvez l’URL la mieux classée avec laquelle vous pouvez être en concurrence

Après avoir défini vos principaux mots clés, la prochaine étape consiste à savoir où vous pouvez vous classer dans le SERP pour ces mots clés principaux.

Pour le faire, il existe une méthode semi-automatique, mais vous pouvez le faire facilement de façon manuelle grâce à l’outil Keyword Explorer d’Ahrefs.

Commencez par télécharger l’outil Keyword Explorer d’Ahrefs, si celle-ci n’est pas encore installée. Puis, utilisez Google pour rechercher le premier mot clé de la colonne des mots clés principaux. 

Ensuite, analyser les SERP pour définir la position que vous pensez pouvoir occuper de manière réaliste

Je vous conseille de tenir compte des éléments qui suivent :

  • Quel écart de classement de domaine existe-t-il entre votre site web et les sites qui se classent ;
  • En quoi les intentions et le profil de page des sites web classés sont-ils différents des pages que vous essayez de positionner ?
  • Quel est le nombre de sites référents que possèdent les sites classés ?

Après avoir identifié la position à laquelle vous pourriez vous classer, faites une copie de l’URL occupant cette position actuellement, puis collez-la dans la colonne E de la section URL concurrente.

Source : ardent growth

Procédez de la même manière pour tous les mots clés principaux de la colonne D.

1.2.3. Obtenez une évaluation du potentiel de trafic d’Ahrefs

À présent que vous détenez une liste d’URL concurrente pour tous vos mots clés principaux, effectuez une copie des 200 premières et collez-les dans Ahrefs Batch Analysis : 

Source : ardentgrowth

Transporter ensuite les résultats sous forme de fichier Excel, puis effacer l’ensemble des colonnes sauf les éléments suivantes :

  • Cible ;
  • Trafic.

Faites coller les données dans la section intitulée ahref batch analysis data. 

Source : Ardentgrowth

1.3. Évaluation du trafic potentiel avec les outils Google Trends et Serpstat

Dans cette rubrique nous découvrirons comment évaluer le potentiel de trafic avec Serpstat et Google Trends grâce à quelques facteurs.

1.3.1. Estimation de la popularité de la requête dans Google Trends

Pour évaluer le niveau à partir duquel la popularité d’une requête a augmenté pendant une période donnée, il vous suffit d’utiliser le service Google Trends.

Sur ce site, les informations sont disponibles sous une sorte de graphique, qui montre l’évolution de la cote de popularité d’une requête en pourcentage. 

Sachant bien sûr que 100 % correspondent à la valeur maximale de l’intérêt que portent les internautes pour l’expression saisie.

Si on analyse la requête « Manteau » sur une période de 5 ans, on peut remarquer des fluctuations saisonnières permanentes en ce qui concerne la cote de popularité du terme recherché :

Le fait d’analyser les variations saisonnières sur la popularité d’une requête spécifique peut nous permettre : 

  • De faire une évaluation objective des performances actuelles ;
  • Ou de faire une prévision des résultats futurs sur l’évolution des sites.

Suivez ici, 07 moyens d’utiliser Google Trends efficacement pour la recherche des mots clés.

1.3.2. Analyse du trafic potentiel dans Serpstat

Le trafic potentiel selon Serpstat représente la quantité d’utilisateurs unique ayant visité une page web au cours d’un mois, tout en supposant que cette page occupe la première place pour les mots clés sélectionnés.

Ces données peuvent être calculées en considérant le nombre de visites actuelles et le nombre de visites maximum que le site peut générer.

Ce calcul nous permettra d’obtenir un résultat d’analyse qui représente une estimation du nombre de clics organiques vers le site à partir des résultats de recherches pour les mots clés sélectionnés. Cette analyse est faite compte tenu :

  • De l’ancienneté du site ;
  • Des problèmes d’optimisation ;
  • Du trafic actuel.

Pour évaluer le trafic potentiel, dirigez-vous vers la section « Analyse des mots clés » dans l’outil Serpstat

Ensuite, choisissez la recherche SEO. 

Après commencez par indiquer les mots clés de recherche en sélectionnant le moteur de recherche et la région.

Dans la section « Top page », vous verrez une liste des sites ou page occupant les premiers rangs dans les SERP.

Le rapport ci-dessus contient les informations suivantes :

  • Le nombre de mots clés de recherché contenu dans la requête visée ;
  • Le nombre de pages partagées sur les réseaux sociaux (Facebook ou LinkedIn) ;
  • Le potentiel de trafic des sites.

Pour chaque recherche qui contient les mots clés choisis, vous verrez afficher plusieurs  sites. Dans le classement, vous pouvez ainsi voir votre propre site et évaluer sa position par rapport à celui de vos concurrents. 

Ce sont généralement les leaders du marché qui figurent dans les 10 premières pages des résultats de recherche.

Si votre site web figure parmi les Tops 30, il dispose d’une chance d’éliminer rapidement les failles internes et de recourir à l’optimisation externe afin d’améliorer sa position dans la SERP. Ainsi, le trafic qu’il génère pourra augmenter.

Par ailleurs, si le site ne se trouve pas dans la liste, cela veut probablement dire que ce site est nouveau et n’a pas encore subi une indexation. Cela peut également signifier qu’il est encore sous le filtre des moteurs de recherche.

Grâce aux fonctions d’analyse SEO de l’outil Serpstat, il est possible d’évaluer le potentiel d’attraction des moteurs de recherches pour chacune des pages de votre site.

Pour y parvenir, il suffit :

  • D’entrer le nom de domaine ;
  • De sélectionner le moteur de recherche ;
  • Et puis la région désirée.   

Dans l’onglet « Top page », on peut voir une liste de pages qui ont été optimisées pour attirer un grand nombre de trafics ainsi que le potentiel de trafic prévisionnel mensuel pour chaque page.

En cliquant sur l’onglet « Sélection de mots clés » sous la rubrique recherche de mots clés, vous retrouverez des informations détaillées sur l’ensemble de tous les mots clés recherchés :

Dans le rapport affiché ci-dessus, on retrouve les indicateurs qui suivent :

  • Le nombre de volumes recherché par mots clés ;
  • Le nombre moyen de requêtes par mois ;
  • Le coût par clic dans le cadre de la publicité contextuelle Google AdWords en USD ;
  • Le degré de concurrence (PPC) dans un mot clé dans la publicité contextuelle, la limite étant de 100 % ;
  • Le nombre de résultats pour cette requête affichée par les moteurs de recherche.

Lisez notre guide sur les 21 meilleurs outils de recherches de mots clés pour découvrir plusieurs autres outils.

L’évaluation du potentiel trafic peut prendre plusieurs formes, voyons à présent comment le faire grâce à l’analyse des mots clés. 

Chapitre 2 : 04 astuces pour évaluer le trafic potentiel avec les mots clés

Dans ce chapitre, je vais vous présenter une méthode éprouvée pour optimiser les mots clés de référencement et être repérée pour les bons termes de recherche. Vous serez en mesure à la fin d’analyser le potentiel de trafic que peut rapporter n’importe quel mot clé de votre niche.

Voici 04 astuces efficaces pour découvrir des mots clés rentables pour votre site.

2.1. Formulation de terme et mots clés sémantique

Pour obtenir un bon classement dans Google aujourd’hui, il est important de créer des contenus riches et diversifiés.

Depuis la mise à jour de son algorithme, Google est en mesure de comprendre les liens entre les mots et les sujets. 

En effet, Google ne se limite pas uniquement à faire le tour des milliards de pages web pour rechercher des mots clés. Son algorithme de référencement fait également la recherche des mots connexes (notion de mot clé sémantique).

Lorsque vous créez des contenus liés de façon sémantique, il est possible que vous vous fassiez classer pour des centaines de mots clés dans votre niche. Cette démarche vous permettra de déterminer le réel potentiel de trafic disponible pour votre site de niche.

Pour y parvenir, vous pouvez créer des contenus à l’aide d’un modèle de sujet. La modélisation de sujet revient tout simplement à regrouper des sujets et mots clés qui se ressemblent.

Nous sommes ici en présence d’une stratégie qui est basée sur le topic de cluster (groupe de sujet) et non sur des mots clés spécifiques.

Voici 04 étapes pour créer un modèle de sujet (topic model) pour votre contenu :

2.1.1. Réfléchissez à votre mot clé principal et à l’intention des visiteurs

Le mot clé de base que vous avez choisi constitue le thème principal de votre article. La façon la plus efficace de trouver vos mots clés est de déterminer l’intention du chercheur.

Source : pinterest

Voici quelque question que vous devriez vous poser :

  • Que pensent les utilisateurs lorsqu’ils effectuent une recherche ?
  • Quels genres de questions se posent-ils ?
  • Pourquoi les chercheurs emploient-ils des termes (mots clés) de recherche spécifique ?
  • Comment distinguer le sac à dos de la randonnée par exemple ?
  • Quelle est la différence que les internautes espèrent lorsqu’ils recherchent « hôtel » et « centre de villégiature » ?

C’est au cours de ces réflexions que vous devez penser profondément aux mots clés que vous aurez à employer. Nous irons plus en profondeur dans les paragraphes suivants.

2.1.2. Faites un brainstorming de mots clés connexe avec l’outil Semrush

L’outil d’analyse de mot clé Semrush est utilisé pour trouver une large gamme de mots clés.

Considérons un mot clé principal « régime végétarien » et voyons les idées de mots clés associés que nous pouvons retrouver :

Ces mots clés connexes que les internautes ajoutent aux mots clés principaux « régime végétarien » leur permettent d’être plus spécifiques en ce qui concerne leurs intentions ou leurs objectifs.

On peut observer des mots clés associés comme :

  • Régime végétarien cru ;
  • Acide aminé régime végétarien ;
  • Adopter un régime végétarien ;
  • etc.

Nous découvrons à travers ces mots clés associés plusieurs motivations et buts que peuvent avoir les internautes. Ce qui signifie que les termes généraux ne sont pas forcément ceux à quoi pensent ces utilisateurs.

2.1.3. Faites une évaluation de vos mots clés

Rendez-vous sur Google Keyword planner, puis retrouvez le nombre de recherches par mois pour votre liste de mots clés.

Bien entendu, votre mot clé principal est celui dont le volume de recherche sera le plus élevé contrairement aux mots clés de longue traîne.

Passez en revue vos mots clés du plus grand au plus petit. Ensuite, supprimez ceux qui ont un volume de recherche de 0 à 10.

Après cela, vous pouvez passer à une autre dimension dans votre stratégie de mots clés en effectuant une évaluation des tendances de recherche.

2.2. Développez votre univers de mots clés

On peut désigner par univers de mots clés, la quantité totale de mots clés qui est disponible pour votre secteur.

J’ai expliqué, comment un seul site web peut être positionné pour plusieurs mots clés à la fois. Gardons en tête ce concept en développant notre univers de mots clés.

L’expression « univers » semble plutôt être adaptée au contexte. Votre univers de mot clé est le volume total de mots clés et de termes de recherche pour lesquels vous désirez être classé. 

Ce sont des mots clés qui apportent à votre site un trafic potentiel et ciblé qui peuvent vous garantir un ROI conséquent.

Pour vous y prendre, je vous conseillerais de partager votre univers de mots clés en deux groupes :

Source : Leanne Wong

Le premier groupe nommé les mots clés d’objectifs représente les mots clés pour lesquels vous aimeriez être classé. Il s’agit :

  • Des nouveaux mots clés que vous n’avez pas encore choisis, mais qui s’avèrent très importants pour votre secteur d’activités ;
  • Des mots clés obtenant un volume de recherche considérable, ayant à leur compte en moyenne un total de 100 requêtes par mois ;
  • Des mots clés pour lesquels aucun contenu n’a encore été créé.

Le second groupe intitulé les mots clés suivis représente les mots clés pour lesquels vous êtes déjà positionné. Il s’agit des mots clés existants pour lesquels vous effectuez déjà un suivi. Ils sont peut-être déjà classés, mais ne figurent pas sur les pages 1 à 5.

Il est important de savoir que vous devez optimiser le contenu existant afin d’améliorer votre classement.

2.3. Surveillez votre positionnement actuel des mots clés avec Google Search Console

La console de recherche de Google vous permet de découvrir quels sont les mots clés pour lesquels vous êtes classé ainsi que les pages qui attirent du trafic vers votre site. 

La console de recherche de Google constitue une véritable mine d’or pour obtenir des informations sur les mots clés. 

Voici 03 informations les plus significatives que vous pouvez obtenir sur votre site internet à travers Google Search Console :

  • Les requêtes de recherche qui amène les internautes vers votre site ;
  • Les requêtes de recherche pour lesquels vous apparaissez ;
  • Et les pages qui réussissent et qui génèrent du trafic vers votre site.

2.4. Adaptez les mots clés en fonction des intentionnistes

Si vous faites la commercialisation des produits dont le besoin n’est pas bien exprimé par vos prospects, il est important que vous créez du contenu qui serait adapté au différent degré de maturité de vos futurs clients.

 En bref, vous devez créer des contenus qui convainquent les traits de caractère suivant :

  • Les intentionnistes : Il s’agit des internautes qui veulent une solution à un problème et savent exactement la solution qui irait le mieux à leurs problèmes ;
  • Les intéressés : Ceux-ci sont intéressés par le produit que vous offrez, mais plutôt reste focus sur leurs problèmes ;
  • Et les ignorants : Il s’agit des prospects qui pensent qu’ils n’ont besoin de rien. Ils ne prennent même pas le temps de rechercher des solutions aux potentiels problèmes qu’ils pourraient rencontrer.

Source : user voice

En réalité, les mots clés de vos contenus correspondent beaucoup plus au niveau de maturité de l’intentionniste de votre produit.

Il est donc nécessaire d’évaluer le potentiel d’un mot clé en fonction de son degré de pertinence auprès des intentionnistes et en fonction de son volume. 

Voici le pourquoi :

Supposons que vous commercialisiez par exemple des verres à bière, et que vous choisissiez de faire un article sur les marques de bière. Certes, l’idée est bonne, mais elle est moins prioritaire que le fait d’écrire du contenu sur tous les mots liés au verre à bière.

Mais supposons que tous ces sujets aient déjà été abordés sur votre site et que vous désiriez maintenant intégrer dans votre stratégie de contenu une page qui parle des marques de bière comme la marque « Salamandre » par exemple.

Mais après nos analyses avec les outils, vous allez vous rendre  compte que ce mot clé attire un très faible volume de recherche sur internet.

Il faudrait probablement donc chercher à rédiger des contenus sur des marques de bière qui attirent un volume de recherche important et sur lesquels vous pouvez avoir une chance, en fonction du degré d’autorité de votre site à pouvoir se positionner dans les premiers SERP.

Ainsi, un mot clé est évalué en fonction de trois critères :

  • Sa capacité à rester dans les intentions de recherche de vos intentionnistes, c’est-à-dire votre public cible ;
  • Son degré de concurrence ;
  • Et sa quantité de recherche suffisante.

Chapitre 3 : Autres questions posées sur le trafic potentiel

3.1. Quel outil utiliser pour calculer le trafic potentiel d’un sujet ou mot-clé ?

L’une des solutions les plus fiables pour les estimations de volume de trafic consiste à utiliser les outils de recherche de mots-clés comme Ahrefs. 

3.2. Pour combien de mots-clés une page se classe-t-elle en moyenne dans le top 1 de Google ?

Ahrefs a réalisé une étude de plus de 3 millions de recherches sur Google pour répondre à cette question.

Ils ont conclu qu’une page qui figure dans le top 1 se classe pour environ 1 000 mots-clés connexes. Le volume de recherche pour un seul mot-clé est un mauvais indicateur du potentiel de trafic total qu’un article peut obtenir.

3.3. Comment positionner mon site web ?

Vous aurez besoin d’un peu d’intuition, mais pas seulement. Vous devrez utiliser les outils qu’Internet met à votre disposition. Google met à votre disposition des outils gratuits tels que : Google Trends, Google Keyword Tool, etc.

Lors de l’identification des mots-clés, vous aurez besoin de trouver trois principales informations : 

  • Variantes du mot-clé déjà identifié : Exemple des variantes du mot-clé « voiture » : « acheter des voitures », « voitures bon marché », « voitures à vendre », « voitures d’occasion », etc.
  • Termes liés à notre mot-clé, mais ne le contenant pas : « concessionnaires », « automobiles », etc.
  • Un classement des plus utilisés pour savoir lesquels ont le potentiel de nous apporter plus de trafic.

3.4. Que faire après la définition des mots-clés potentiels ?

Une fois que les mots-clés pour lesquels on veut se positionner ont été définis, il faut s’assurer que :

  • Google est capable de comprendre votre site Web ;
  • Google considère que vous ne trichez pas ;
  • Google comprend que lorsque quelqu’un recherche les mots-clés choisis, votre site Web est le plus descriptif de tous les millions de pages qu’il a indexées.

3.5. Combien de temps faut-il pour voir mes contenus se positionner pour les mots-clés choisir ?

Il faudra plus ou moins de temps selon les mots-clés à positionner. N’espérez rien de bon en moins de trois mois. Ce que vous devez faire, c’est analyser les résultats et relancer le processus en modifiant la sélection de mots-clés ou en élargissant ladite sélection.

3.6. Quelles sont les bonnes pratiques pour bien se positionner sur Google ?

  • Essayez de faire en sorte que votre site Web ajoute de la valeur à vos visiteurs ;
  • Essayez de rendre votre site Web accessible aux visiteurs ;
  • Essayez que le code de votre site Web soit conforme aux normes du W3C ;
  • Essayez de faire en sorte que des sites Web similaires au vôtre vous incluent sur leur site Web en utilisant un lien valide pour les moteurs de recherche ;
  • Essayez que votre site Web ne soit pas fait en Flash ou d’autres technologies illisibles pour Google.

3.7. Pourquoi choisir les mots-clés à longue traîne ?

Les mots clés à longue traîne représentent 70 %  du trafic de recherche sur Internet, ce qui devrait augmenter, car les recherches des utilisateurs tendent de plus en plus vers un langage plus naturel, avec des phrases plus longues et plus structurées. 

Par exemple, une personne qui souhaite perdre du poids peut saisir une phrase spécifique dans le moteur de recherche, telle que « comment perdre du poids rapidement » ou « comment perdre du poids de manière saine », au lieu de simplement saisir le terme « perdre du poids ». 

Les mots-clés à longue traîne convertissent plus, car ils sont plus spécifiques et efficaces pour la recherche en ligne.

3.8. Comment choisir les mots-clés pour votre entreprise ?

Les mots-clés ne doivent pas seulement attirer les visiteurs, mais ils doivent provenir de vos clients potentiels. Pour cette raison, ils doivent définir votre site internet et votre modèle économique, mais aussi répondre aux questions que vos potentiels consommateurs se posent.

Par exemple, si vous êtes épicier à Paris, vous devez travailler sur du contenu avec des mots-clés tels que « épicerie à Paris », « épicerie bio à Paris », etc. 

D’un autre côté, c’est aussi une bonne idée d’analyser vos concurrents pour savoir quels mots-clés ils utilisent.

En résumé

Le trafic potentiel est un indicateur très important pour le référencement d’un site internet. Il représente la quantité potentielle de trafic que peut acquérir un site par rapport aux mots clés pour lesquels il s’est positionné.

Étant donné que le trafic potentiel n’est pas encore détenu par les entreprises, il constitue en quelque sorte une aspiration pour ces derniers. Pour atteindre un tel objectif, il est important d’utiliser des outils adaptés.

Plusieurs outils sont disponibles en ligne pour vous aider à évaluer la quantité de visiteurs potentiels que peut acquérir votre site. En comparant les données obtenues de ces outils à travers l’analyse des mots clés et des pages, vous pouvez estimer efficacement le trafic potentiel de votre site.

J’ai eu à vous citer quelques-uns de ces outils dans cet article. 

J’espère que cet article vous a été utile. Merci et à très bientôt.

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire