Définition de B2C

Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

L’acronyme B2C signifie simplement Business-to-Consumer, qui est un modèle commercial faisant référence à la relation entre une entreprise et des consommateurs finaux. Pour être plus précis, c’est un système par lequel un fabricant ou un vendeur vend directement des produits ou services au consommateur final (qui est un individu) sans passer par des intermédiaires.

Avoir une bonne connaissance du marché cible est essentiel pour toute entreprise qui veut vendre et réussir. Alors que certaines entreprises choisissent de traiter avec d’autres entreprises, la majorité d’entre elles choisissent de faire des affaires directement avec les consommateurs finaux.

Ce dernier est connu sous le nom du modèle B2C qui est actuellement le modèle d’entreprise le plus courant.

Alors :

Alexandre Marotel | Twaino | Agence SEO

Alexandre MAROTEL

CEO à Twaino | Agence SEO

Voilà ce que j'offre à mes nouveaux membres

1. Liste : 144+ blogs pour publier des articles invités
2. Un Calculateur de compétition SEO
3. Vidéo exclusive : Comment passer de 0 à 1000 visiteurs ?
4. Outil : Audit SEO immédiat

  • BtoC, de quoi s’agit-il exactement ?
  • Quels sont les types de modèles B2C dans le monde numérique ?
  • Quelle est la différence entre B2C et B2B ?
  • Qu’est-ce que le marketing BtoC ?
  • Comment fonctionne le marketing B2C ?
  • Quelles sont les stratégies marketing à adopter pour faire fonctionner une entreprise BtoC ?

Voici pas mal de questions auxquelles j’apporterai des explications dans la suite de ce mini-guide.

Allons-y donc !

Chapitre 1 : Que faut-il comprendre par B2C ?

Dans ce chapitre, j’aborderai toutes les questions qui vous permettront d’avoir une connaissance claire et précise de la notion B2C.

1.1. B2C : C’est quoi exactement ?

Alors que le commerce interentreprises se réfère aux transactions commerciales entre entreprises, le modèle d’entreprise à consommateur se réfère à la vente des produits ou services à des clients pour usage personnel. 

Souvent appelé B2C, ce modèle permet aux entreprises de se connecter, de communiquer et de mener des transactions commerciales avec les consommateurs le plus souvent via Internet.

Le B2C est plus vaste que la simple vente au détail en ligne, car il comprend :

  • Les services bancaires en ligne ; 
  • Les services de voyage ;
  • Les enchères en ligne ; 
  • Les plateformes de santé ;
  • Etc.

Le Business to Consumer en tant que modèle commercial implique généralement un volume de clients plus élevé, mais un chiffre d’affaires relativement inférieur pour la majorité.

Certaines des caractéristiques de cette entreprise B2C, en plus de celles déjà mentionnées, sont les suivantes :

  • Processus d’achat simple et généralement court ;
  • Décision d’achat du consommateur basée sur le prix, le désir ou le statut ;
  • La décision est prise par un individu (influencé ou non par d’autres) ;
  • La valeur des ventes est généralement faible par rapport à B2B.

Examinons quelques exemples d’entreprises B2C afin d’approfondir un peu plus notre compréhension.

Exemples d’entreprises B2C

Des exemples d’entreprises BtoC sont nombreux et partout autour de nous. Certains d’entre eux sont :

  • Entreprises de vente au détail : Les supermarchés, les magasins qui vendent des produits directement au consommateur, les sites d’e-commerce, etc.
  • Entreprises de services directs pour les particuliers : Salons de coiffure, garage automobile, bureaux de médecins, etc.
  • Points de restauration : Restaurants et autres lieux de vente de repas.

Voici quelques entreprises BtoC qui sont les leaders du marché actuel :

Apple conçoit et produit du matériel électronique, des logiciels ainsi que des services en ligne. Ceux-ci vont des smartphones (iPhones) aux ordinateurs portables (Macbooks) et aux ordinateurs de bureau (iMac).

Ils sont un excellent exemple d’entreprise B2C puisqu’ils conçoivent, développent, fabriquent et vendent des produits électroniques aux consommateurs.

McDonald’s est une chaîne américaine de restauration rapide et dispose d’une grande notoriété à cause de ses hamburgers. Il représente une entreprise de restauration pour les particuliers et occupe le rang des plus grandes entreprises au monde.

Amazon est le plus grand site de commerce électronique au monde. Les propres produits d’Amazon tels que Amazon Prime et Amazon Originals (médias financés par Amazon) sont tous d’excellents exemples de sa nature B2C.

TOMS est une organisation à but lucratif qui conçoit et fabrique des chaussures, des lunettes et des vêtements. C’est une entreprise qui crée et vend des chaussures et des vêtements aux consommateurs via leurs vitrines physiques et en ligne.

1.2. Comment les entreprises B2C ont conquis le marché des affaires ?

Grâce à Internet, ces entreprises B2B ont cédé la place à des systèmes BtoC plus simples, grâce auxquels les clients peuvent acheter directement auprès des fabricants. 

Cette rationalisation financière a éliminé les intermédiaires, faisant du modèle BtoC la norme moderne.

Au fur et à mesure que la croissance initiale d’Internet s’est accélérée, de plus en plus de magasins ont commencé à faire des affaires directement avec les consommateurs sur leurs sites Web. 

En particulier, des sites comme Amazon ont attiré beaucoup de trafic des magasins physiques. Ce qui fait que de nombreux détaillants physiques qui n’ont pas de connaissances en digital ont été contraints de fermer leurs portes

Bien que le modèle BtoC soit la norme de nos jours, le modèle B2B est toujours utilisé. 

1.3. Les différents types de modèles B2C dans le monde numérique

Les entreprises business to consumer utilisent cinq modèles distincts pour déplacer leurs produits dans un espace numérique :

  • Les vendeurs directs ;
  • Les intermédiaires en ligne ;
  • Les modèles publicitaires ;
  • Les modèles communautaires ;
  • Les modèles payants. 

Passons à l’explication de chacun de ces modèles.

1.3.1. Les vendeurs directs

C’est le type le plus populaire. Les vendeurs directs, tels que les détaillants en ligne, vendent un produit ou un service directement au consommateur via un site Web.

Ces vendeurs directs sont davantage divisés en deux catégories : Les e-commerçants et les fabricants

Les e-commerçants sont des détaillants électroniques qui expédient des produits depuis leurs propres entrepôts ou déclenchent des livraisons d’autres entreprises.

Les fabricants de produits quant à eux utilisent l’Internet comme canal de vente pour éliminer les intermédiaires. Cela inclut les grands détaillants comme Microsoft et Apple qui vendent exclusivement des produits en interne aux consommateurs finaux. 

1.3.2. Les intermédiaires en ligne 

Ces intermédiaires en ligne ne sont pas propriétaires des produits vendus sur leur site. Leur rôle principal consiste à mettre les vendeurs et les acheteurs directement en contact. 

Modele centre sur l intermediaire

Ils profitent généralement en prenant une commission sur le prix sur lequel le vendeur et l’acheteur se sont finalement entendus.

Les géants du commerce électronique B2C tels que eBay, Amazone et Etsy sont des exemples d’intermédiaires en ligne.

1.3.3. Le modèle B2C basé sur la publicité 

C’est de plus en plus courant, car de plus en plus de personnes s’intéressent exclusivement aux médias en ligne.

Dans ce modèle, des entreprises achètent de l’espace publicitaire sur des plateformes qui reçoivent d’importants volumes de trafic, comme YouTube ou Reddit. 

Ensuite, elles se servent de cet espace publicitaire pour proposer directement aux consommateurs leurs produits ou services.

La publicité ciblée utilise des critères tels que :

  • Les recherches sur Internet ;
  • Le contenu consulté ;
  • La démographie pour placer stratégiquement des publicités devant des clients prometteurs. 

1.3.4. Le modèle B2C communautaire

Ce modèle se sert des communautés en ligne partageant les mêmes idées pour permettre aux annonceurs de proposer et de vendre directement leurs produits.

Étant donné que bon nombre de ces communautés se forment autour d’un intérêt commun, les entreprises peuvent identifier plus facilement des pistes prometteuses.

Par exemple, il peut s’agir d’un forum en ligne pour les jardiniers, les femmes enceintes ou pour les vieux de plus de soixante ans.

1.3.5. Le modèle B2C payant 

Les services de paiement ou d’abonnement payant relèvent de ce modèle. Les plus courants sont les services d’abonnements en ligne tels que NetFlix, Hulu, etc. 

Ces entreprises comptent sur la qualité de leur contenu pour convaincre les consommateurs à payer des frais qui sont pour la plupart du temps minime.

En vendant directement aux clients, les fabricants peuvent éviter les majorations de prix sur leurs produits, en particulier dans le domaine numérique. 

Certaines entreprises sont également en mesure de fournir des produits ou des services à la demande du client, ce qui réduit considérablement les frais généraux. 

Les sites Web peuvent atteindre une base de clients beaucoup plus importante que les magasins, ce qui est crucial pour le succès du modèle BtoC. Pour cette raison, le monde du marketing B2C est devenu vital pour le succès des entreprises en ligne.

Le manque de vitrines physiques annule également les coûts de propriétés, gardant les actifs d’une entreprise plus liquides et augmentant considérablement la facilité avec laquelle l’entreprise change et se développe. 

Nous ne pouvons pas parler de la notion BtoC sans la comparer au BtoB qui semble être le modèle le plus proche d’elle.

Chapitre 2 : B2C et B2B – Comparaison

Si les entreprises B2C et B2B partagent certains points communs, elles sont tout de même très différentes sur plusieurs points.

Commençons par aborder les différences sur ces deux modèles d’entreprise.

2.1. Quelles sont les différences entre les modèles B2C et B2B ?

Les entreprises B2C et B2B sont différentes sur plusieurs critères. Nous avons : 

2.1.1. Les objectifs

Les entreprises BtoC visent un marché plus large et un groupe de consommateurs finaux. Contrairement au B2B, le ciblage du groupe de consommateurs est sans limites. 

Ces entreprises business to consumer doivent s’étendre aussi largement que possible sur les canaux de communication afin d’attirer le plus grand nombre d’acheteurs.

Dans le domaine B2B par contre, un tel positionnement global n’apportera pas les avantages requis. L’objectif dans ce domaine est d’attirer les entreprises clientes via le réseau cible.

2.1.2. La méthode de communication 

Les entreprises BtoC doivent adapter leurs méthodes de communication à celles des consommateurs finaux en fonction de leurs propres connaissances. 

Autrement dit, pour cause de leur manque d’expertise, vous devez éviter les jargons et tenir un langage facile à comprendre.

Mais en tant qu’entreprise B2B, le langage peut être beaucoup plus soutenu. Cela dit, les fondamentaux ne changent pas et vos contenus doivent toujours délivrer des informations pertinentes pour vos cibles.

2.1.3. La durée de la relation client 

Dans le modèle B2C, l’établissement de relations à long terme entre vendeur et consommateur est extrêmement rare, car les achats sont souvent effectués sans contact préalable et sans relation continue entre le vendeur et le client.

De plus, pour faire un achat, ces consommateurs finaux n’ont généralement pas besoin de trop enquêter sur l’entreprise vendeuse.

Cela est rarement vrai dans les ventes B2B, où chaque action menée et chaque décision prise ont pour but de mettre en place la confiance nécessaire à l’établissement de relations commerciales pérennes entre les deux parties.

2.1.4. Les produits et services 

La plupart du temps dans le modèle BtoC, les produits et les services proposés au client sont créés en série et sont surtout destinés à une utilisation privée. 

En B2B par contre, les produits ou des services sont adaptés aux besoins individuels des clients. Cela conduit à une forte demande de suggestions et de descriptions fonctionnelles.

2.1.5. Le niveau de prix

Généralement, les ventes BtoC nécessitent un prix plus bas. Cela est dû aux achats en détail des consommateurs finaux. 

C’est le contraire dans les ventes B2B. Les entreprises clientes ont l’habitude de faire des commandes en gros, ce qui nécessite le paiement d’un fond relativement élevé.

2.1.6. La décision d’achat 

En B2C, la décision d’achat est prise par une seule personne, tandis qu’en B2B, plusieurs employés de l’entreprise participent généralement au processus d’achat, ce qui complique un peu ce processus. 

En BtoC, l’influence émotionnelle du consommateur est considérée comme un atout important de vente. En B2B par contre, ce sont généralement les données et les faits sur le produit ou service qui importent.

Par exemple : La décision d’achat d’un produit sur un marché par un consommateur est pour la plupart du temps prise sur place. La probabilité qu’ils se rappellent dans un mois est faible. Pendant ce temps, les ventes des entreprises B2B sont planifiées et évaluées à long terme.

2.2. Récapitulatif de la comparaison des caractéristiques B2C à celles de B2B

Voici un tableau qui vous permet d’avoir une vue globale des différentes caractéristiques des marchés B2C et B2B :

comparaison b2b et b2c

2.3. Quelques similitudes présentées par les modèles B2C et B2B

Bien que la façon d’aborder les clients des deux modèles reste différente, BtoC et BtoB présentent également des similitudes telles que :

  • Une stratégie bien définie 

La génération de leads dans les ventes B2B peut prendre plus de temps et impliquer plus de soins, mais sans une stratégie claire et des tactiques établies, les deux approches (B2C et B2B) risquent l’échec et la perte de clients.

  • Un bon marketing

Si vos messages marketing en ligne et hors ligne (pour les deux modèles) ne correspondent pas bien aux communications commerciales, les clients potentiels (particuliers ou entreprises) hésiteront à traiter avec vous.

  • Un excellent service client

Une fois la vente terminée, la capacité du client à contacter votre équipe d’assistance et à obtenir des services utiles est liée à la fidélisation et aux taux de désabonnement. Cela s’applique pour les ventes B2C et B2B.

2.4. Transition entre les deux modèles de ventes 

Pour les vendeurs, la transition entre les ventes BtoC et BtoB (ou vice-versa) peut être délicate.

Les professionnels de la vente B2C sont habitués à un cycle d’achat relativement court et à un lien un peu plus large avec le marketing et le commerce électronique.

Le passage au monde B2B aurait tendance à frustrer la plupart des vendeurs B2C en raison de la stratégie à plus long terme et des efforts importants requis pour l’établissement de relations avec les clients entreprises.

De l’autre côté, le passage d’un environnement B2B à un environnement de vente au détail (BtoC) peut s’avérer trop intense pour le professionnel de la vente B2B, en raison des ventes en gros et des transactions à des prix élevés auxquelles il est déjà habitué.

Chapitre 3 : Le marketing B2C : De quoi s’agit-il ?

Dans ce chapitre, j’aborderai la notion du marketing B2C, de son fonctionnement et de quelques exemples de stratégies pour vous inspirer.

3.1. Définition 

Le marketing business to consumer est une forme de marketing qui aide les entreprises à communiquer plus efficacement et de manière convaincante avec les consommateurs. Les publicités télévisées pour les produits de consommation sont un exemple de marketing B2C.

Cependant, les produits physiques ne sont pas les seuls produits potentiels en matière de marketing BtoC. On retrouve également les produits d’informations.

Néanmoins, les techniques de communication utilisées pour ces produits ne sont pas très différentes de celles d’un propriétaire de magasin physique.

La principale différence est que la communication se fera principalement en ligne. Cela passe par votre capacité à informer votre client potentiel sur la manière dont votre produit d’information améliorera sa vie.

Les produits d’informations apportent des avantages personnels à chacun des clients. Ces derniers achètent vos produits ou services dans le but :

  • De résoudre un certain nombre de problèmes ;
  • D’acquérir de nouvelles compétences dans un secteur ;
  • De répondre à d’autres besoins.

Cela fait du marketing business to consumer un processus extrêmement personnel. Que ce soit en ligne ou hors ligne, votre objectif est de créer des relations avec vos clients potentiels afin qu’ils se sentent à l’aise d’acheter chez vous, et pas une seule fois, mais encore et encore.

Un bon marketing BtoC peut accélérer et améliorer le processus d’acquisition des clients, mais les fidéliser également. Plus votre marketing s’améliore, plus vous allez vendre vos produits ou services.

3.2. Le marketing B2C : Comment ça fonctionne ? 

Bien sûr que vous ne pouvez pas vous lancer dans une stratégie marketing sans comprendre pleinement comment cela fonctionne exactement. 

Toutes les campagnes de marketing BtoC se reposent sur un objectif : Convaincre un consommateur à acheter des produits et le fidéliser pour toujours. 

Cependant, de nombreuses variables entrent en jeu avant que la transaction finale ne se produise réellement.

Supposons par exemple que vous vendez des cours en ligne sur la cuisine. Il vous sera moins compliqué d’influencer votre marché cible (les cuisiniers) si votre support marketing prend en compte les éléments suivants :

  • Les pratiques indispensables d’un bon cuisinier ;
  • Les meilleures astuces pour une bonne cuisine ;
  • Les informations sur les erreurs que font la plupart du temps certains cuisiniers ;
  • Les promesses liées à la sortie de nouvelles recettes ;
  • Etc.

En d’autre terme, vous devez déterminer les besoins du client et comment présenter le produit afin de le satisfaire.

Le principe de fonctionnement du marketing B2C passe par les trois étapes suivantes :

  • Présenter votre entreprise aux consommateurs ;
  • Encourager les consommateurs à interagir avec votre marque ;
  • Les amener à effectuer des achats. 

Pour réussir son marketing BtoC, la mise en place de certaines stratégies reste indispensable.

3.3. Quelques exemples de stratégies marketing B2C pour vous inspirer

Les stratégies de marketing BtoC vous aident à :

  • Préparer les ventes ; 
  • Anticiper les réponses ;
  • Suivre les progrès. 

Ces trois facteurs peuvent rendre vos campagnes marketing plus fructueuses.

Un mauvais marketing peut avoir un impact négatif sur votre entreprise et sa réputation pour les années à venir. C’est pourquoi il est conseillé d’exploiter autant de stratégies de marketing B2C que possible. 

POURQUOI VOTRE STRATÉGIE MARKETING ÉCHOUE ET COMMENT L’ÉVITER

Rappelez-vous également que certaines stratégies marketing s’adaptent mieux pour une entreprise que pour une autre. Ce n’est pas parce qu’un autre entrepreneur a eu beaucoup de succès avec une stratégie particulière que cela fonctionnera pour vous aussi.

Testez toujours tout. C’est le seul moyen de savoir quelles stratégies de marketing B2C rapporteront une réponse positive auprès de votre public cible.

Examinons 10 des stratégies de marketing BtoC les plus efficaces. 

3.3.1. Connectez-vous avec les prospects à un niveau humain dans la création de vos contenus 

Commençons par le marketing de contenu. Si vous vous concentrez sur l’établissement de relations avec vos prospects, vous devez les traiter comme des êtres humains et pas comme des distributeurs automatiques de billets, qui sortiront de l’argent pour vos produits.

Que vous publiiez sur les blogs ou les réseaux sociaux, la création d’un contenu authentique pour votre marque est capitale. 

Communiquez avec les utilisateurs à un niveau humain en partageant avec eux votre propre histoire afin de les aider à comprendre leurs frustrations.

L’idée ici est de vous présenter, ainsi que votre entreprise, comme une solution aux problèmes que vos clients éprouvent personnellement.

3.3.2. La stratégie de marketing d’email

L’envoi régulier de newsletters aux clients permet aux entreprises B2C d’établir un lien solide et direct avec eux. Cette stratégie de marketing permet également aux entreprises BtoC d’attirer de nouveaux clients et de vendre plus facilement des produits ou des services.

Pour récupérer les e-mails des prospects, vous devez personnaliser votre newsletter en leur offrant un cadeau spécial.

Les raisons qui poussent les consommateurs à s’abonner à une newsletter sont nombreuses. Certains clients s’abonnent juste pour se divertir ou se tenir informer. D’autres par contre, portent une attention particulière aux informations éducatives et aux nouvelles offres. 

Comme mentionné plus haut, l’émotion est généralement la clé d’une communication réussie avec les clients BtoC. Ces derniers doivent être remis en question, se sentir choisis et capables de s’identifier à votre marque.

3.3.3. Organisez des concours créatifs et attrayants

Tout le monde aime les concours. L’idée de gagner quelque chose gratuitement est presque trop attrayante pour être laissée de côté.

Vous pouvez lancer un concours sur votre site, sur les réseaux sociaux ou d’autres endroits que vous jugez appropriés. De nombreux entrepreneurs utilisent des webinaires pour organiser des concours. 

Ces concours augmentent les participations à votre webinaire et vous permettent de gagner en visibilité en même temps. Lors des concours, il est également important de donner quelque chose que votre public cible jugera précieux.

Certains professionnels peuvent être tentés de donner aux prospects gagnants quelque chose de cher, mais qui n’a rien à voir avec leur entreprise. 

Bien sûr, beaucoup de gens aimeraient un nouveau téléviseur à écran plat, mais si votre niche n’a rien à voir avec la télévision, le concours n’aura pas le résultat souhaité. Donc il est évident de choisir un cadeau en rapport avec ce que vous faites.

3.3.4. Ajoutez une offre gratuite à chaque achat

Une offre gratuite lors de chaque achat ajoute encore plus de valeur au produit que vous vendez. En d’autres termes, cela permet aux gens de savoir qu’ils reçoivent quelque chose de plus sans avoir besoin de faire sortir plus d’argent.

C’est une victoire pour toutes les deux parties : Vous êtes payé pour votre produit et le client reçoit un cadeau bonus en retour. 

Le choix de l’offre gratuite dépend de ce que vous désirez offrir. Cela peut être un mini-cours lié à votre activité principale. Il peut aussi s’agir d’un livre électronique ou d’un classeur qui aidera vos clients à mieux utiliser vos cours en ligne.

3.3.5. Donner la priorité à l’intention du chercheur pour le référencement

De nombreux entrepreneurs ne tiennent pas compte de l’intention du chercheur lorsqu’ils optimisent leur contenu pour le référencement. Par exemple, certains supposent que toutes les recherches Google sont identiques, ce qui n’est pourtant pas le cas. 

L’intention du chercheur fait référence à la raison pour laquelle il effectue une recherche Google. 

Par exemple, si un internaute résidant à Paris désire manger quelque chose, il peut chercher sur Google « restaurants Paris à proximité« . S’il est intéressé par la cuisine, il peut chercher « recettes parisiennes pour les débutants ».

Le type de recherche indique son intention. Après la recherche, les consommateurs effectuent les actions telles que :

  • La collecte des informations ;
  • La comparaison des options ; 
  • Le passage à l’achat. 

Vous devez donc porter une attention particulière à l’intention du consommateur lors de la création de vos contenus.

3.3.6. Exécutez des programmes de reciblage publicitaire

Le reciblage publicitaire semble être un concept difficile, mais assez simple en fait. Il s’agit de renouer avec les consommateurs qui se sont connectés à votre entreprise par le passé. C’est particulièrement pertinent pour le marketing B2C.

En tant que forme de publicité payante, le reciblage peut peser sur votre budget. Cependant, si vous l’utilisez correctement, le retour sur investissement peut en valoir la peine.

Lorsqu’un consommateur entre en contact pour la première fois avec votre entreprise, une séquence se déclenche. La prochaine fois que le client visitera Facebook, par exemple, il verra une annonce pour votre entreprise.

Ce client peut ne pas cliquer immédiatement sur l’annonce ou acheter chez vous. Cependant, voir l’annonce une nouvelle fois renforce votre image de marque et aide le consommateur à se souvenir de votre entreprise à l’avenir.

3.3.7. Créer des programmes d’adhésion

Aussi appelé programme de fidélité, un programme d’adhésion allie compétitivité et récompenses. Il encourage les consommateurs à interagir avec votre entreprise afin d’augmenter leurs niveaux d’adhésion.

Au fur et à mesure que les consommateurs progressent dans les niveaux d’adhésion, ils auront accès à davantage de récompenses, ce qui améliore leur relation avec votre entreprise.

Voici un exemple de trois niveaux d’adhésion que vous pouvez créer pour votre entreprise :

  • Bronze : Les clients de niveau bronze bénéficient de remises gratuites sur vos produits numériques chaque trimestre.
  • Argent : Ceux qui atteignent le niveau argent reçoivent un actif spécial téléchargeable deux fois par an en plus des réductions.
  • Or : Au plus haut niveau, les consommateurs reçoivent des récompenses bronze et argent ainsi qu’une consultation téléphonique gratuite de 15 minutes chaque année.

Évidemment, vous pouvez nommer les niveaux comme vous le souhaitez et choisir les récompenses comme bon vous semble. 

3.3.8. Utiliser les médias sociaux

De nombreuses marques ont obtenu un succès incroyable en utilisant les réseaux sociaux. Certains d’entre eux investissent dans la publicité payante, tandis que d’autres adoptent une approche organique.

Si vous n’avez pas un budget suffisant à investir dans la publicité sociale, concentrez-vous sur le développement de votre audience grâce au marketing B2C stratégique. 

Il existe de nombreuses stratégies à prendre en compte pour amener les utilisateurs à s’intéresser organiquement à votre marque sur les réseaux sociaux.

3.3.9. Établir des relations avec les micro-influenceurs

Les micro-influenceurs sont des personnalités des réseaux sociaux dans un créneau très spécifique. Ils sont souvent suivis par une communauté restreinte, mais fidèle qui prend généralement des décisions d’achat en fonction des opinions de ces influenceurs.

Le partenariat avec ces micro-influenceurs pour la promotion de votre produit ou service peut être une aubaine pour votre entreprise. Néanmoins, assurez-vous de choisir un influenceur spécialisé dans la même niche que vous. 

Cette promotion peut nécessiter le paiement d’un prix. Néanmoins, cela en vaut vraiment la peine, puisque le retour sur investissement est tout à fait considérable lorsque le choix d’influenceur est bien fait.

3.3.10. Investissez dans le marketing mobile bien avant tout

Le monde évolue dans une direction orientée vers le mobile. 

Beaucoup d’utilisateurs ne possèdent plus d’ordinateurs portables ou de bureau. Ils se servent des tablettes, des téléphones et même des montres pour réaliser toutes leurs tâches informatiques.

C’est pourquoi il est essentiel pour les spécialistes du marketing B2C d’adopter une stratégie axée sur le mobile. Déterminez comment votre contenu plaira le mieux à votre public sur les appareils mobiles.

Cela commence par un site Web réactif. Si vous créez votre site Web avec un thème bien responsive, vous aurez automatiquement une mise en page réactive qui aura fière allure sur tous les appareils. 

De plus, si vous souhaitez que vos articles aient fière allure sur mobile, en partant de votre blog à vos réseaux sociaux, n’hésitez pas à consulter cet article.

En résumé

Le B2C est un modèle assez simple. Si une entreprise s’adresse directement aux consommateurs finaux (ou à des fins personnelles), elle fait donc partie du marché BtoC.

À présent, j’espère que vous avez une meilleure connaissance  de la notion BtoC, des meilleures stratégies marketing à adopter dans ce domaine et comment éviter de la confondre au modèle B2B.

Vous disposez désormais de toutes les informations nécessaires pour lancer une marque sur ce marché. J’espère que cet article vous aidera et apportera toutes les solutions à vos problèmes. 

À bientôt !

Laisser un commentaire