Définition Quality rater

Accueil » Définition » Q » Définition Quality rater
Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

 On appelle Quality Raters une catégorie d’employés de Google dont le rôle est d’évaluer la qualité des résultats de recherche. Les Quality raters, encore appelé Google Search Quality Raters sont des personnes qui vérifient la qualité des pages de site web remontées dans les résultats de recherche souvent sous forme de test A/B.
Ils n’influencent pas directement les résultats de recherche, mais ils donnent leur avis à travers des notes qu’ils attribuent à chaque site. Les Quality Raters sont aussi utilisés pour tester manuellement l’efficacité des mises à jour de l’algorithme de Google en donnant des avis aux ingénieurs.

Avec plus de 90% de part du marché d’utilisation des moteurs de recherche dans le monde, Google ne cesse d’innover. Chaque année, il procède à des centaines de milliers de tests pour vérifier l’apport des nouvelles mises à jour sur la recherche et l’expérience des utilisateurs.

Pour mieux s’assurer de l’utilité de ses ajouts, Google recrute de vraies personnes qui sont chargées de vérifier la qualité des résultats de recherche de façon manuelle. 

Cette catégorie d’employés de Google appelée Search Quality Rater existe depuis des années et couvre plus de 10 000 personnes dans le monde.
Bien que le titre de ce métier semble être simple, ces personnes font un travail assez rigoureux au sein du géant moteur de recherche californien. Découvrons dans cet article l’univers des Quality Raters.

Chapitre 1 : Que signifie Quality rater et quels sont leurs modes de fonctionnement ?

Comme l’indique leur nom, les Quality raters sont employés pour juger de la qualité des résultats de recherche. Dans cette partie, nous allons expliquer ce qu’est un Quality rater, son histoire et ses missions au sein de Google.

Quality Rater (1)

1.1. Qu’est-ce que Quality Raters ? 

Beaucoup de personnes continuent de confondre la mission des Quality Raters.
En effet, les Quality raters ne sont pas des employés de Google qui ont le rôle d’infliger une pénalité aux sites web qui essaient de manipuler l’algorithme pour se faire positionner dans les SERP.

Ce sont plutôt des employés qui ont la mission de juger la qualité des résultats de recherche sur Google. Bien que les Quality raters soient aux services de Google, ils ne sont pas directement employés par le grand moteur de recherche californien.
Généralement, ils travaillent en tant que sous-traitants d’autres agences comme Lionbridge, Leapforce, Butler Hill, etc. Ils travaillent donc pour le compte de Google par l’intermédiaire de ces agences tierces et fonctionnent pour la plupart du temps depuis leur domicile.
Ils reçoivent de la part de Google des exemples de résultats de recherche sous forme de test A/B. Le travail du Quality Rater n’est pas un travail à plein temps. Ils travaillent souvent entre 10 à 20h par semaine et gagnent entre 12 et 15 dollars par heure.
Leur mission est d’apprécier et de noter globalement ou de manière spécifique les résultats de recherche sur Google. Leur appréciation sera ensuite envoyée aux ingénieurs de Google afin qu’ils puissent mieux améliorer les algorithmes.

Pour faire ce travail, il existe des principes sur lesquels les Quality Raters doivent se baser pour noter les résultats. L’ensemble de ses règles est résumé dans un guide PDF qui est d’ailleurs en ligne et accessible à tous.
La lecture de ce guide est importante pour tous les marketeurs ou les webmasters. Il vous permettra de comprendre la notion de contenu de qualité et les règles sur lesquelles Google se base pour noter les sites web.

1.2. Quelles sont les missions des Quality Raters ?

Google modifie constamment son algorithme pour mieux peaufiner les résultats de recherche et améliorer l’expérience utilisateur. En plus, Google dispose des annexes à travers le monde avec des cultures de langue différentes.
Pour s’assurer que les résultats de recherche qu’il remonte aux internautes correspondent réellement à leur requête, Google recrute les Quality raters, qui sont des personnes réelles pouvant analyser avec toutes les facultés humaines.

Introduction to Search Quality Rating

Source : Searchengineland

Le poste de Quality rater nécessite une bonne culture locale et la maîtrise des multiples langues locales. Parfois, qualifiés d’évaluateur des recherches sur Internet, les Quality raters sont associés à Google et ont pour mission principale l’évaluation des faits humains pour l’algorithme de Google et la vérification de la formule mathématique qui indique la concordance des résultats de recherche.
Ils font des recherches réelles sur Google et examinent ensuite les résultats en fonction de la position qu’occupe chaque page qui apparaît dans les premiers résultats. L’examen de la qualité des résultats n’inclut pas la modification de ses derniers.
Un Quality rater n’a pas la compétence de modifier les résultats de recherche et même lorsqu’il qualifie une page de mauvaise qualité, cela ne signifie pas que cette page sera sanctionnée ou déclassée des résultats de recherche.

Il faut noter que les Quality raters interviennent également dans l’étude des demandes de réexamen qui fait suite à une action manuelle infligée par Google à un site web.

1.3. Les tâches et les outils d’un Quality rater

Le travail du Quality rater exige un certain nombre de tâches à savoir :

  • Accéder à l’internet via une connexion haut débit ;
  • Examiner les résultats de recherche grâce à l’outil d’analyse en ligne de Google (raterhub) ;
  • Évaluer le contenu en ligne en tenant compte des pages web, des textes, des images, etc.
  • Analyser la concordance des résultats de recherche remontés par Google ;
  • Se familiariser avec les publicités Google et connaître les régions et les cultures ciblées ;
  • Savoir-faire des rapports d’analyse avec l’outil en ligne de Google ;
  • Etc.

Le travail consiste à évaluer les textes, les images, les pages web ainsi que d’autres données contenues dans les résultats de recherche. Les Quality raters se connectent à un outil d’analyse de Google en ligne depuis leurs profils personnels afin de sélectionner les missions à effectuer.

L’évaluation et la notation des résultats se font en matière de pertinence. Certains résultats peuvent être qualifiés de “vitals”, “utiles”, “pertinents”, “légèrement pertinents” et même “hors sujet”. D’autres résultats peuvent également être qualifiés de “Spam” par les Quality raters.

Certes, le processus d’évaluation des résultats de recherche par les Quality raters est plus subjectif que le travail de l’algorithme. Mais pour mieux cadrer ce travail, Google met à la disposition des Quality raters toutes les directives à suivre pour qualifier un résultat.

1.3. Quelles sont les compétences d’un Quality rater ?

En plus des compétences que Google exige en ce qui concerne la notation des résultats de recherche et la maîtrise de l’outil d’analyse en ligne, on distingue d’autres compétences primordiales qui peuvent contribuer au bon déroulement des activités d’un Quality rater. 

Il s’agit de :

  • Être multilingue : Google s’est étendu dans le monde entier et dispose des annexes un peu partout. Les recherches sur Google se font dans diverses langues selon la situation géographique de l’internaute.
    Il serait donc un atout pour les Quality raters de comprendre et de parler couramment plus d’une langue. Bien qu’il soit possible aux monolingues d’exercer ce métier, il est néanmoins recommandé aux Quality rater d’apprendre plusieurs langues et de connaître suffisamment de culture afin de reconnaître les références locales des résultats de recherche surtout les publicités ciblées.
  • L’Autodiscipline : Le travail à domicile nécessite une certaine rigueur et de la discipline personnelle. La capacité de se fixer des objectifs et de mettre assez de rigueur pour l’atteindre est une qualité recherchée chez les Quality raters.
    D’ailleurs, toute personne qui travaille à domicile doit pouvoir s’auto discipliner pour éviter que les distractions potentielles prennent le dessus sur le travail afin de respecter les horaires.
  • Avoir une pensée critique : La mission principale du Quality rater est d’analyser les résultats de recherche Google et de qualifier leur pertinence. Pour faire ce travail, le Quality rater doit être animé d’un esprit critique afin de pouvoir évaluer objectivement les résultats et attribuer une notation.
  • Web-savvy : La maîtrise du web et la facilité de faire des recherches pour trouver des informations pertinentes représentent une qualité propre à toute personne qui travaille en tant qu’évaluateur de qualité des résultats de recherche Google.

1.4. Comment fonctionnent les Quality Raters ?

Pour vérifier la qualité des résultats de recherche, les SQR (Search Quality Rater) doivent se poser premièrement la question de savoir si le site web dont Google a remonté la page dans les SERP est digne de confiance et possède des contenus de haute qualité. 

C’est sur cette base qu’ils examinent toutes les pages web du site et la page de destination en occurrence.

Evaluation de la qualite d une page web

Source : Webrankinfo

Lors de l’évaluation des pages remontées dans les résultats de recherche, les Quality raters ont le choix entre cinq types de classement différents. Il s’agit :

  • Des pages de haute qualité qui remplissent toute leur fonction et répondent aux attentes des utilisateurs ;
  • Des pages de haute qualité qui couvrent extrêmement bien leur objectif ainsi que les attentes des utilisateurs ;
  • Des pages de qualité moyenne qui n’ont rien de spécial, mais qui ne comportent aucune erreur aux yeux des Quality raters ;
  • Des pages de faible qualité qui ne remplissent pas suffisamment leur objectif et qui offrent une expérience utilisateur inadéquate ;
  • Des pages de qualité qui n’existent que pour générer de l’argent. Ces pages n’ont aucun avantage pour les internautes, bien au contraire, ils déçoivent les visiteurs et nuisent l’expérience utilisateur.

Pour arriver à un examen de qualité d’un site web digne du nom, les Quality raters doivent évaluer les sites web en fonction de divers critères à savoir :

1.4.1. L’analyse et le classement des contenus

  • Le contenu principal : Il s’agit d’une zone comportant tous les éléments de contenu du site. On classe généralement dans cette zone les textes, les images, ou même les vidéos qui représentent l’objet du site web.
  • Le contenu supplémentaire : Ce type de contenu est rédigé dans l’intention de soigner l’expérience utilisateur et de répondre aux attentes des visiteurs.
  • La publicité : Les Quality raters analysent un site web en tenant compte de la relation entre l’objectif principal du site et la publicité qu’il affiche à l’écran.

1.4.2. La revue de navigation et les mentions légales du site

Dans le guide comportant les directives à suivre pour évaluer les sites web, les Quality raters sont conviés à rechercher toutes les informations concernant l’auteur ou le dirigeant du site.

Ils prennent également en compte les aspects de navigation comme la durée de chargement des pages, la facilité de revenir à la page d’accueil, ou même l’accès à des catégories individuelles. La facilité de rentrer en contact avec les exploitants du site web est aussi un aspect de l’évaluation.

1.4.3. La conception du site, la maintenance et les mises à jour

Dans cette partie, l’analyse consiste à vérifier si le site est bien entretenu. Il s’agit pour les Quality raters d’examiner les liens et les contenus du site pour voir s’ils sont fonctionnels et régulièrement mises à jour. Ils analysent également la fonctionnalité de la création du site et contrôlent sa compatibilité avec les nouveaux navigateurs web.

1.4.4. La réputation du site

L’examen de la réputation du site web ne concerne pas uniquement le site lui-même. Cette partie prend en compte des analyses externes et crédibles du site dans son domaine.
Les Quality raters recherchent à ce stade des empreintes de mentions et d’autres avis externes sur le site web. 

Pour mieux réussir leur examen, Google prodigue à ses employés beaucoup de conseils sur les manières de rechercher des informations sur la réputation des sites et la façon d’analyser ses informations.

1.4.5. L’échelle de notation

Il existe cinq différentes étapes d’évaluation des sites web avec des augmentations intermédiaires possibles. L’échelle de notation comporte les gradations suivantes : 

  • Plus faible ;
  • Faible ;
  • Moyenne ;
  • Elevée ;
  • Plus élevée.

1.4.6. La notation par la formule EAT

La formule EAT est l’une des plus importantes règles d’évaluation des résultats de recherche par les Quality raters. Elle est composée de trois directives clés permettant aux Quality raters d’évaluer les sites web. Il s’agit de :

  • L’expertise ;
  • L’autorité ;
  • La fiabilité.

En résumé, la formule EAT stipule que tous les auteurs de site web doivent maîtriser leurs domaines respectifs et être capables de transmettre leurs savoirs à travers des contenus de haute qualité. Ensuite, ils doivent être très populaire et apprécié par leurs confrères ou partenaires du domaine compte tenu de leurs capacité à fournir des contenus dignes de confiance.

1.5. Les Quality raters et Google EAT

Google évalue la qualité des pages web pour s’assurer de l’atteinte de l’objectif de la page. Une page de destination est créée pour être utile à des fins différentes. Pour évaluer les résultats de recherche, Google recommande aux Quality raters d’explorer le site en entier au-delà de la page de destination remontée dans les résultats.
Ils doivent identifier l’auteur ainsi que l’opérateur du site. Les évaluations de la qualité des pages PQ prennent en compte l’état du site.
C’est-à-dire, le fonctionnement des liens, la mise à jour du site ou même le chargement des images disponibles sur les différentes pages web en l’occurrence la page de destination.

Beaucoup de critères d’analyse sont appliqués aux différentes catégories de pages de destination ainsi que les autres pages ou zones du site à savoir les forums et portails de questions-réponses, etc.

Pour mieux outiller les Quality raters, Google a introduit en 2018 la terminologie EAT (Expertise-Authoritativeness-Trustworthiness). L’EAT traduit littéralement en français donne (Expertise-Autorité-Fiabilité) et représente l’ensemble des normes à suivre par les Quality raters lors de l’évaluation des résultats de recherche.

L’évaluation des pages web d’un site grâce au côté EAT est la manière choisie par Google pour protéger les internautes et les épargner des contenus de mauvaise qualité susceptible de nuire à leur expérience.
Google a créé cette règle pour permettre à ses utilisateurs d’avoir la meilleure expérience en mettant en avant les sites web de qualité supérieure. Le respect des différentes directives de Google EAT permet au moteur de recherche de faire confiance et de promouvoir certains sites web.
Les Google Search Quality rater aident généralement le moteur de recherche à mesurer la qualité des résultats de recherche en tenant compte des trois directives de EAT que sont :

  • Expertise : Les contenus disponibles sur les pages de destination et sur l’ensemble du site web doivent être des contenus de qualité.
    Les créateurs de contenus doivent faire preuve d’expertise et aborder le sujet de façon explicite. Ils doivent créer des contenus pertinents et répondant aux exigences du domaine concerné sans diffuser de fausses informations. Les contenus doivent apporter des réponses à des questions précises tout en démontrant les connaissances.
  • Autorité : Google fait confiance aux sites web qui sont reconnus comme compétents par les autres acteurs du même secteur d’activité et les internautes.
    Pour que Google reconnaisse un site web comme autoritaire, les citations à l’endroit de ce site doivent être nombreuses et provenir des autres sites ou organisations considérées comme autoritaires.
    Google veut que les sites considérés comme faisant autorité soient associés à des publications d’autres sites qui bénéficient de la confiance du moteur de recherche.
  • Fiabilité : La pertinence et l’originalité des contenus ainsi que les autres facteurs de référencement d’un site sont un facteur qui peut favoriser la confiance entre Google et ce site. Il s’agit ici de toutes les actions susceptibles de produire un sentiment de sécurité et qui donnent la certitude qu’il représente bien ce qu’il prétend être.

Chapitre 2 : Comment se conformer aux attentes des Quality Raters ?

Contrairement aux robots qui sont programmés, les Quality raters sont des humains et leurs différentes actions peuvent s’adapter en fonction des situations. 

Néanmoins, vous pouvez suivre les (04) conseils suivants qui résultent des exigences de Google et les directives d’évaluation des sites web par les Quality raters.

2.1. Soyez proactif et rendez utiles vos pages web pour les visiteurs

Assurez-vous que les pages web de votre site comportent des contenus pouvant intéresser les visiteurs et donner une première bonne impression. 

Vous devez commencer par définir clairement l’objectif de chaque page web et ensuite créer des contenus qui répondent à ses objectifs.

Vous pouvez également vous auto évaluer en procédant comme les Quality raters. Pour ce faire, considérez-vous comme un consommateur, une personne normale et jugez vous-même la qualité des contenus de vos pages web. Soyez objectif et jugez chaque page de votre site web comme vous le feriez sur un autre site que vous visitez.

2.2. Mettez la formule EAT au coeur de vos actions

Le respect des trois directives de la formule EAT est très important pour anticiper sur l’évaluation des pages de votre site web par les Quality raters. Cette formule s’avère nécessaire surtout lorsque votre site est de type YMYL (Your Money, Your Life).

Les directives (Expertise-Autorité-Fiabilité) doivent être au centre de vos préoccupations si votre site aborde des sujets qui peuvent affecter la santé, la sécurité ou les finances des utilisateurs. Google exige que les auteurs des sites soient une autorité dans leur domaine et qu’ils soient dignes de confiance. 

2.3. Veiller à la qualité et la précision de vos contenus 

Le contenu principal doit être bien travailler, de haute qualité afin de donner une bonne impression et répondre aux besoins des utilisateurs. Vous devez étendre les actions sur les autres pages web afin d’avoir des contenus de qualité supérieure sur l’ensemble de votre site. 

Un autre élément très important pour l’évaluation de la qualité de votre site est sa réputation ainsi que celle de son auteur. Soyez donc le meilleur dans votre domaine. 

Comment utiliser eat pour surclasser vos competiteurs

Source : Spiralytic 

Selon l’Agence90 Google modifie régulièrement le guide qui instruit les Quality raters sur la façon dont ils doivent procéder à l’examen des sites web. Il est donc important d’être attentif aux mises à jour pour vite anticiper et vous mettre au pas. 

Résumé

Retenez que les Quality raters sont des employés de Google, chargés d’examiner manuellement les pages web de destination remontées dans les résultats de recherche. Ils fonctionnent sur la base des guidelines mis à leur disposition par le moteur de recherche afin de noter objectivement les sites web.
Les résultats issus de la vérification de la qualité des sites web par les Quality raters seront ensuite utilisés par les ingénieurs de Google pour améliorer les mises à jour sur l’algorithme.
C’est pourquoi la connaissance du guide de fonctionnement des Quality raters serait un atout pour tous les marketeurs.

Je suis convaincu que si vous respectez les conseils pour se conformer aux attentes des Quality raters, votre site aura une bonne mention lorsqu’ils vous visiteront. Toutefois, ces astuces ne représentent qu’une partie parmi tant d’autres.

Alors, laissez-nous en commentaire vos techniques pour faire bonne impression chez les Quality Raters !

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire