Définition – Google PageSpeed Insights

Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

Google PageSpeed ​​Insights (PSI) est un outil qui mesure et établit des rapports sur les performances d’une page Web sur les ordinateurs de bureau ainsi que les appareils mobiles à l’aide d’une combinaison de mesures d’optimisation. Ensuite, l’outil fournit des suggestions utiles sur la façon dont la page Web ou l’article de blog peut être amélioré.

Google PageSpeed Insights (2)

Selon une étude de Google, 53% des utilisateurs ne resteront pas sur une page Web mobile si elle prend plus de trois secondes pour se charger. Pour cette raison, disposer d’un site Web rapide, réactif et optimisé est indispensable.

Cela amène les visiteurs à rester sur le site Web, à consulter plus de pages, effectuer plus de conversions et si possible plus d’achats. De plus, une bonne vitesse de chargement équivaut à un meilleur classement dans les SERPs et à plus de revenus.

Il existe de nombreux outils qui peuvent vous aider, mais dans cet article je vais me concentrer uniquement sur PageSpeed ​​Insights (PSI) de Google.

Alexandre Marotel | Twaino | Agence SEO

Alexandre MAROTEL

CEO à Twaino | Agence SEO

Voilà ce que j'offre à mes nouveaux membres

1. Liste : 144+ blogs pour publier des articles invités
2. Un Calculateur de compétition SEO
3. Vidéo exclusive : Comment passer de 0 à 1000 visiteurs ?
4. Outil : Audit SEO immédiat

Alors :

  • C’est quoi Google PageSpeed Insights ?
  • Quel est le but de cet outil ?
  • Comment l’utiliser ?

Quel que soit votre niveau de connaissances, ce guide vous aidera à comprendre ce qu’implique l’optimisation de la vitesse et des performances d’un site Web. 

Je vais également vous montrer des moyens d’améliorer suffisamment votre site pour réussir le test exigeant de Google.
Allons-y donc !

Chapitre 1 : Que faut-il comprendre à propos de l’outil Google PageSpeed Insights ?

Dans ce premier chapitre, je vais donner un peu plus d’explication sur l’outil PSI de Google, comment l’utiliser et pourquoi il est important.

1.1. Qu’est-ce que Google PageSpeed ​​Insights ?

PageSpeed ​​Insights a été introduit par Google en 2010, et a pour but de propulser l’optimisation de performances des sites Web. 

Curieusement, la même année, Google a également lancé la mise à jour de l’algorithme qui a fait, de la vitesse de site Web, un facteur de classement direct pour les recherches sur ordinateur. 

Depuis fin 2018, PageSpeed ​​Insights est alimenté par Lighthouse, ce qui signifie qu’il génère des données basées sur l’API Lighthouse. 

En bref, le but simple de PageSpeed ​​Insights (PSI) est d’analyser les performances des pages de votre site Web sur les appareils mobiles et de bureau, puis de fournir des suggestions (exploitables) sur la façon de les rendre plus rapides. 

Ces suggestions ou recommandations sont les informations les plus précieuses fournies par Google dans cet outil. Elles sont plus significatives que le score de temps de chargement.

Pour comprendre précisément ce qu’elles sont, comment elles s’appliquent et comment les mettre en œuvre, il est important de bien comprendre la différence entre les deux ensembles de données par lesquels les métriques sont traitées :

  • Les données de laboratoire 
  • Les données de terrain

Les données de terrain (également connues sous le nom de RUM ou Real User Monitoring) utilisent des données de chargement de page réelles et sont donc très efficaces pour capturer et identifier les obstacles liés à l’expérience utilisateur.

Donnees de terrain

Cependant, en raison du nombre limité de métriques qu’elles peuvent analyser sur un site Web, son potentiel de déblocage est considérablement réduit.  

Il est important de noter que les données de terrain sont collectées auprès d’utilisateurs Web réels qui utilisent le navigateur Chrome de Google, et non d’autres navigateurs populaires tels que Safari ou FireFox. 

Contrairement aux données de terrain, les données de laboratoire sont basées sur l’analyse des performances de Lighthouse

Donnees de laboratoire

Cela le rend naturellement efficace pour le déblocage des problèmes de performances. Cependant, l’inconvénient des données de laboratoire est qu’elles peuvent ne pas reconnaître les problèmes réels liés à l’expérience utilisateur.

1.2. Comment utiliser Google PageSpeed ​​Insights ?

Le test des pages Web est assez simple et direct avec l’outil Google PageSpeed. Tout ce que vous avez à faire est de copier l’URL de n’importe quelle page ou article de blog sur votre site Web et de la coller dans l’outil. 

Ameliorez la vitesse de chargement de vos pages sur tous les appareils

Après avoir collé l’URL du site Web, cliquez sur le bouton ‘’Analyser‘’ et après quelques instants, Google fournira votre score PageSpeed ​​Insights, y compris une ventilation détaillée de la mesure de chaque métrique Web.

Lorsque Google analyse l’URL du site Web, il fournit un score mesuré sur 100. 

Analyse url site web twaino

Ce score est basé sur les meilleures pratiques d’optimisation de performance qui sont connues pour offrir la meilleure expérience utilisateur.

Comme précisé plus haut, vous recevrez en plus de votre score PageSpeed quelques recommandations de Google sur la façon d’améliorer la vitesse et les performances de la page. Cela peut inclure des suggestions telles que :

  • La suppression du CSS inutilisé 
  • La réduction du temps d’exécution de JavaScript 
  • Le report des images hors écran 
  • Etc.

Ces scores de vitesse sont calculés via l’outil open source de Google appelé Lighthouse. Ce dernier est conçu pour analyser et aider à améliorer la qualité globale de toutes les pages Web.

Lighthouse peut même aider à évaluer des facteurs tels que l’accessibilité, les applications Web progressives et diverses autres mesures de performance.

L’utilisation de l’outil PageSpeed ​​Insights de Google vous permettra d’obtenir une évaluation détaillée de ce que Lighthouse pense de votre page Web. 

1.3. Pourquoi la vitesse est-elle importante ?

En ce qui concerne le Web, on s’attend à ce que l’ensemble du Web soit rapide. Google considère même que PageSpeed ​​Insights affecte les facteurs de classement sur d’autres moteurs de recherche. 

Si vous avez un site lent, vous aurez absolument du mal à apparaître sur les premières pages de résultats de recherche.

La vitesse moyenne des sites les mieux classes est moins de 2 secondes

La vitesse fait partie des plus de 200 facteurs de classement sur lesquels Google se penche lorsqu’il s’agit d’analyser votre position sur les moteurs de recherche. C’est surtout ce qui fait d’elle, l’un des éléments les plus importants pour lesquels optimiser votre site.

A présent, voyons quelques recommandations que vous pourriez recevoir lors du test de votre site sur cet outil.

Chapitre 2 : Quelles sont les recommandations courantes de Google PageSpeed Insights ?

Pour améliorer le score de vitesse et les performances de votre site, Google PageSpeed vous fournira dans la section Opportunité et Diagnostic, les recommandations que vous devez suivre. 

 Opportunite

Diagnostic

Dans ce chapitre, je vais expliquer quelques-uns :

2.1. Choisissez le meilleur cadre ou thème

La sélection d’un thème WordPress est une affaire délicate. En raison du nombre important de thèmes WordPress gratuits et premium disponibles, vous pouvez facilement vous perdre sur celui à choisir pour votre site. 

Cependant, s’il existe une règle empirique lors de la sélection d’un thème. D’abord, vous devez vous concentrer sur la simplicité et la rapidité du thème.

Certains thèmes fournissent de nombreuses fonctions intégrées, mais vous ne pouvez pas les utiliser toutes. Vous n’avez donc pas besoin d’un thème riche en fonctionnalités.

En choisissant un thème simple, vous pouvez ajouter les plugins que vous jugez nécessaires pour votre site. 

Le choix d’un thème chargé de plusieurs fonctions ne vous laissera que des fonctionnalités inutiles qui prendront plus de place dans votre hébergement et ne feront que ralentir la vitesse de votre site.

Voici deux exemples de thème avec lesquels vous ne pouvez pas vous tromper :

Genesis Framework

Thesis

Les deux sont des cadres minimalistes faciles à utiliser et à personnaliser pour obtenir le design que vous souhaitez pour votre site. Mieux encore, les deux sont connus pour leur vitesse de chargement ultra-rapide en raison de leur code propre.

Pour Genesis, vous pouvez choisir parmi une multitude de thèmes que vous pouvez utiliser en plus du framework pour suralimenter votre site. Pour Thesis, vous pouvez également choisir parmi différents thèmes pour le même but.

2.2. Limitez l’utilisation des plugins WordPress

Si vous utilisez WordPress, l’une des meilleures fonctionnalités est la possibilité de télécharger d’excellents plugins pour alimenter votre site. Quels que soient les objectifs que vous avez définis pour votre site, vous trouverez un plugin à cet effet.

Cependant, certaines personnes exagèrent et installent trop de plugins sur leur site Web. En vous appuyant trop sur les plugins, vous risquez de ralentir votre site à cause du codage et des scripts de chacun d’eux. 

Pour cela, vous devez essayer de limiter le nombre de plugins que vous utilisez sur votre blog. 

Si possible, si vous voulez mettre en œuvre quelque chose sur votre site, recherchez d’abord des méthodes alternatives sur la façon de le faire au lieu de vous tourner immédiatement vers des plugins. 

De plus, il y a certains plugins qui font pratiquement le même travail. Pour cela, assurez-vous que chacun de vos plugins ont des tâches spécifiques.

2.3. Optimisez votre base de données WordPress

Lors de la modification de publications et de pages sur votre site, WordPress stockera la version précédente afin que vous puissiez revenir à ces versions en quelques clics sur un bouton.

Cependant, si vous continuez à modifier vos articles et vos pages plusieurs fois, ces révisions s’accumulent dans votre base de données. 

Par conséquent, votre base de données contiendra des versions précédentes de votre contenu dont vous n’avez pas besoin en utilisant vos ressources d’hébergement.

Pour garder votre base de données WordPress allégée, vous devez la nettoyer en maintenant le moins de révision possible.

Vous pouvez le faire en téléchargeant le plugin Disable Post Revision.  

Disable Post Revision

Cela permettra de supprimer automatiquement les révisions en fonction des différents filtres que vous définirez à l’aide du plugin.

2.4. Optimiser les images

Le contenu visuel joue un rôle important dans le paysage actuel du marketing numérique.

Comme il est beaucoup plus facile de traiter les informations à partir d’infographies et d’images par opposition à un mur de texte, de plus en plus d’éditeurs comptent sur la puissance de ces types de contenu pour interagir avec leur public.

Cependant, la mise en garde de l’utilisation du contenu visuel pour alimenter votre marketing est leur taille de fichier généralement grande. Certaines infographies peuvent atteindre 3 Mo en raison de leur longueur et de leurs détails. 

Avoir une charge de fichiers aussi importante sur votre site ralentira la vitesse de votre site et entraînera potentiellement la sortie de vos visiteurs de votre page, car le chargement prend trop de temps.

Par conséquent, avant de publier votre article, vous devez optimiser les images en minimisant leur taille de fichier sans compromettre leur qualité. De cette façon, vous pouvez afficher les images sur la page souhaitée et les rendre plus rapides que d’habitude.

Il y a plusieurs façons de le faire. 

Manuellement, vous pouvez télécharger un éditeur de fichiers comme IrfanView  et enregistrer des images en réduisant leur qualité de résolution.

IrfanView

Vous verrez souvent une fenêtre apparaître chaque fois que vous enregistrez une image. Sur la partie supérieure, la qualité d’enregistrement par défaut pour toutes les images est définie sur 80, ce qui est un chiffre suffisamment bon pour équilibrer la résolution de l’image et la taille du fichier. 

Cependant, si vous souhaitez réduire la taille du fichier, vous pouvez réduire la qualité d’enregistrement à un nombre avec lequel vous êtes à l’aise. Mais, gardez à l’esprit que la qualité diminue à mesure que le nombre diminue.

En outre, vous devez être conscient de la colonne de contenu de votre site et redimensionner vos images en fonction de la taille maximale autorisée par votre colonne. Cela doit être fait manuellement pour optimiser la vitesse de chargement de vos pages. 

Par exemple, si votre colonne de contenu a une largeur de 600px, assurez-vous que toutes les images de votre contenu aient ce chiffre comme largeur.

Si vous souhaitez optimiser les images avant de les télécharger sur WordPress, vous pouvez utiliser un outil Web comme Optimizilla qui vous permet de télécharger et d’optimiser jusqu’à 20 images. 

Optimizilla

Optimizilla compressera automatiquement le fichier image à la taille optimale afin que les navigateurs puissent le charger plus rapidement sur votre site.

Cependant, si vous souhaitez optimiser les images déjà dans votre base de données multimédia WordPress, vous pouvez simplement télécharger et installer le WP Smush

WP Smush

Même si vous n’avez pas optimisé les images de votre base de données, le plugin fera automatiquement le travail pour vous. Il fera également de même pour toutes les images que vous téléchargerez une fois le plugin installé.

L’utilisation de WP Smush vous évite le travail manuel d’optimisation des images. Cela vous permet de vous concentrer sur la création d’un meilleur contenu pour votre site.

2.5. Utiliser des plugins Lazy Load

Si vos publications et pages contiennent des images de haut en bas, vous devez savoir que les navigateurs chargent normalement tous les éléments de la page avant que les utilisateurs ne commencent à les voir. 

Par conséquent, il faudra probablement du temps avant que votre page remplie d’images ne se charge sur les navigateurs des utilisateurs. Les visiteurs peuvent être fatigués d’attendre le chargement, ce qui entraînera leur rebond.

Pour éviter que cela ne se produise, vous devez installer un plugin de chargement différé sur votre site. Une fois installés, les images et les fichiers multimédias visibles du côté de l’utilisateur se chargeront. 

Une fois que l’utilisateur fait défiler la page, les images se chargeront une par une comme elles sont affichées à l’écran. Ce plugin rend le chargement de votre site plus gérable car il ne charge pas tout le contenu en même temps.

A3 Lazy load est un plugin populaire pour le chargement paresseux d’images, d’iframes, de vidéos et d’autres éléments sur votre site.

A3 Lazy load

Il comporte de nombreux paramètres afin que vous puissiez personnaliser la façon dont vous souhaitez que les éléments de votre site soient chargés.

Il est également testé pour être compatible à 100% avec les plugins populaires tels que WooCommerce, Advanced Custom Fields et une variété de CDN.

Cependant, si vous utilisez des vidéos au lieu d’images pour remplir vos pages et vos publications, alors Lazy Load for Videos est fait pour vous. 

Lazy Load for Videos

Ce plugin contribue à l’amélioration du temps de chargement de vos pages et à l’augmentation de votre score Google PageSpeed. Il fonctionne avec oEmbed et remplace les vidéos YouTube et Vimeo intégrées par une image d’aperçu cliquable.

En chargeant les vidéos uniquement lorsque l’utilisateur clique sur l’image d’aperçu, aucun JavaScript inutile n’est chargé. Cela contribuera à une bonne expérience utilisateur surtout sur les sites avec de nombreuses vidéos intégrées. 

2.6. Minifier JavaScript et CSS

C’est l’une des recommandations les plus courantes que Google vous donnera. Cette recommandation fait référence aux scripts Javascript et CSS qui peuvent nuire à la vitesse de votre site. 

Étant donné que le navigateur de l’utilisateur doit télécharger tous ces processus avant d’afficher votre page, un trop grand nombre d’entre eux peut entraver le temps de chargement de la page.

En effet, lors de la personnalisation de votre site WordPress, vous vous retrouverez à ajouter du code Javascript avant la balise </head> ou à modifier son fichier CSS pour obtenir un look de conception particulier. 

Bien qu’il s’agisse de procédures normales que la plupart des propriétaires de sites doivent suivre, les deux éléments de page peuvent contribuer à ralentir votre site. Ils nécessitent une requête HTTP pour récupérer les informations d’un tiers et les charger sur votre site.

Par conséquent, si vous chargez beaucoup de codes Javascript ou appliquez des modifications CSS sur votre site, vous pouvez vous retrouver avec un site lent.

En supposant que vous ne pouvez tout simplement pas supprimer le Javascript et le CSS, vous pouvez télécharger un plugin qui vous permet de réduire les deux éléments de la page.

En minimisant votre site, vous supprimez les caractères et les espaces inutiles dans votre Javascript et votre CSS tels que 

  • Les espaces blancs
  • Les délimiteurs de bloc 
  • Les commentaires
  • Et d’autres caractères qui ne sont pas nécessaires pour charger la page

En vous débarrassant de ces caractères, vous pouvez alléger les deux éléments de la page, rendant ainsi votre site plus rapide à charger.

Pour commencer, vous pouvez choisir entre ces deux plugins : 

Better WordPress Minify

Autoptimize

Ce sont deux plugins légers qui remplissent une fonction principale et le font bien : Minimiser Javascript et CSS

En comparant les deux plugins, Autoptimize semble être parfait pour les débutants car il est facile à utiliser et ne nécessite que peu ou pas de modifications des paramètres par défaut.

Cependant, si vous avez un peu d’expérience déjà, Better WordPress Minify semble être le meilleur choix.

2.7. Choisissez un hébergement Web fiable

Il est important de considérer les fondations sur lesquelles repose votre site WordPress. L’un des nombreux piliers sur lesquels repose votre site est votre hébergement Web

Avant de choisir un hébergement Web, vous devez prendre en compte le volume du trafic que vous allez attirer. 

Souvent, le problème avec le choix du mauvais hébergement Web est la réduction du temps de réponse du serveur. Ce problème se produit si vous avez plus qu’assez de visiteurs naviguant sur votre site en même temps. 

Un fournisseur d’hébergement Web et un plan particulier ne peuvent accueillir qu’un certain nombre de visiteurs sur une période donnée. Si ce nombre de visiteurs dépasse la limite fixée, le serveur d’hébergement Web en cours d’exécution sera affecté.

En conséquence, le serveur sera surchargé de travail pour s’engager sur plusieurs requêtes HTTP provenant de centaines et de milliers de navigateurs du monde entier.

Pour éviter que cela ne se produise, vous pouvez simplement appliquer les conseils mentionnés ci-dessus pour améliorer les performances de votre site, ce qui décharge une partie du fardeau du serveur d’hébergement Web.

Cependant, si vous avez suivi tous les conseils ci-dessus et que le serveur répond toujours plus lentement que d’habitude, il est probablement temps de mettre à niveau votre plan d’hébergement, sinon de changer complètement de fournisseur.

Internet hote web vpn cloud serveur

Par exemple, si vous êtes abonné à un hébergement partagé, vous devriez envisager de mettre à niveau votre plan vers un VPN ou un plan d’hébergement WordPress dédié afin de pouvoir résister à la montée en flèche du trafic sans compromettre la vitesse. 

Hebergement web dedie

Pour en savoir plus sur les différents types d’hébergement Web parmi lesquels choisir, cliquez ici.

Si vous voulez changer de fournisseur d’hébergement, vous devez envisager de passer en revue les services d’hébergement les plus performants du marché. Pour commencer, vous pouvez lire plus de 60 avis de fournisseurs d’hébergement Web dans cet article.

2.8. Utiliser un réseau de distribution de contenu (CDN)

Bien que le choix du meilleur hébergement Web pour votre site vous permettra de gérer les requêtes HTTP des visiteurs, cela met néanmoins la pression sur les serveurs de votre hébergement. 

reseau-de-CDN

Ce que vous voulez, c’est décharger votre hébergement d’une charge de demandes multiples provenant de différents navigateurs.

Un réseau de diffusion de contenu (CDN) fera exactement cela : Réduire la charge de vos serveurs d’hébergement en distribuant les requêtes à son réseau de serveurs en activité à divers endroits. 

Le CDN trouvera le serveur le plus proche de l’utilisateur pour livrer les fichiers (scripts, CSS, images) et enverra la date à l’utilisateur pour un chargement plus rapide du site.

Il existe de nombreux CDN sur le marché. Cependant, s’il existe un CDN que vous devriez utiliser, assurez-vous qu’il est compatible avec le plugin de mise en cache que vous utilisez actuellement. 

Vous trouverez ci-dessous des guides sur les CDN et les plugins de mise en cache qui fonctionnent bien ensemble et les ajustements que vous devez apporter pour les deux :

Suivez simplement les instructions sur chaque article pour configurer votre plugin de mise en cache et CDN afin que vos visiteurs puissent profiter d’un site de chargement plus rapide.

2.9. Réduisez les temps de réponse du serveur

Time to First Byte (TTFB) mesure le temps dont un navigateur a besoin pour recevoir le premier octet de données de votre serveur après avoir fait une demande. 

Fonctionnement-du-serveur-dhébergement

Le TTFB ne doit pas être confondu avec la vitesse globale du site car il mesure simplement la vitesse à laquelle le processus de chargement commence. Cependant, pour les performances de votre site, un TTFB faible est important.

En réduisant les temps de réponse du serveur, vous pouvez considérablement améliorer votre rapport Google PageSpeed. 

Voici quelques facteurs, dont certains déjà cités plus haut, qui peuvent influencer votre TTFB :

  • Sélection d’un fournisseur DNS (Domain Name System) réputé
  • Sélection d’un fournisseur d’hébergement Web de haute qualité
  • Utilisez des thèmes et des plugins légers
  • Mettre en œuvre la mise en cache du navigateur
  • Utilisez un plugin d’optimisation WordPress spécialisé
  • Réduisez le nombre de plug-ins installés sur votre site Web
  • Servez-vous d’un réseau de diffusion de contenu (CDN)

2.10. Fournir des images dans des formats de nouvelle génération

Certains formats de fichiers images se chargent plus rapidement que d’autres, mais ils ne sont pas aussi populaires que les formats JPEG ou PNG

De nombreux plugins d’optimisation WordPress incluent désormais la possibilité de servir des images dans le nouveau format WebP de Google, ce qui réduit encore la taille du fichier et augmente le temps de chargement initial. 

Le format de fichier WebP devient rapidement le nouveau standard Web et le rapport Google recommandera de l’utiliser pour améliorer les performances et le temps de chargement de votre site.

2.11. Utiliser des vidéos pour le contenu animé

L’utilisation de GIF peut être un moyen attrayant d’afficher du contenu animé, mais utiliser trop de GIF vous coûtera quelques points de performance.

Au lieu de cela, vous pouvez convertir ces fichiers dans des formats tels que MP4 ou WebM. Ces formats n’auront aucun impact sur la vitesse de la page et aideront à rendre votre site plus rapide que l’utilisation de GIF.

Vous pouvez également envisager d’utiliser des animations HTML5 ou CSS / SVG dans la conception de votre interface utilisateur si cela a plus de sens que l’animation vidéo traditionnelle.

2.12. Rendre le texte visible pendant le chargement de la police Web

Les polices sont des fichiers plus volumineux qui peuvent affecter négativement le temps de chargement de votre page. 

Comment intégrer des polices sur wordpress blog

Parfois, le navigateur masquera votre texte jusqu’à ce que la police soit chargée totalement. Cela entraîne des indicateurs de performance et des suggestions de Google pour améliorer votre score. 

Google vous indiquera de résoudre le problème en appliquant une directive d’échange de l’API Front Display qui correspond à votre style de police. Vous devrez modifier votre feuille de style CSS pour résoudre ce problème.

2.13. Activer la compression de texte

Lorsque cette recommandation apparaît dans Google PageSpeed, elle fait référence à l’utilisation de la compression GZIP. Dans certains cas, la compression de texte sera activée sur le serveur que vous utilisez automatiquement. 

Sinon, votre première option est d’installer un plug-in qui fournit compression GZIP. Vous pouvez également décider de compresser votre texte manuellement, ce qui implique de modifier votre fichier .htaccess.

2.14. Réduisez le nombre de demandes et limitez les tailles de transfert

Plus le navigateur d’un utilisateur doit faire de demandes pour charger les pages de votre site, plus les ressources renvoyées par votre serveur seront énormes. Cela conduit alors à un temps de chargement du site Web plus long.

L impact du temps de chargement des pages sur le site

Cette recommandation dans Google PageSpeed n’entraîne ni réussite ni échec dans votre rapport. Un nombre qui indique le volume de demandes de votre page ainsi que leurs tailles associées vous sera présenté.

En fait, il n’y a aucune exigence de tailles maximales ou de demandes à garder à l’esprit. Plutôt que de fixer un nombre idéal, Google vous recommandera de créer vous-même ces normes en créant et en mettant en œuvre un budget de performance.

Vous pouvez définir votre objectif en fonction d’aspects tels que :

  • La taille des scripts ainsi que des frameworks
  • Les tailles d’image maximales
  • Le nombre de ressources externes que vous appelez 
  • Et le nombre de polices Web utilisées

Ce budget de performance vous aidera à vous responsabiliser et à optimiser votre site.

A présent, voyons un dernier chapitre dans lequel je vais répondre à deux petites qui reviennent souvent.

Chapitre 3 : Foire aux questions sur Google PageSpeed Insights

3.1. Comment obtenir un score 100/100 sur l’outil Google PageSpeed ​​Insights ?

Il existe de nombreux développeurs Web et propriétaires de sites qui deviennent rapidement obsédés par l’idée d’atteindre un score parfait de 100 sur 100 sur Google PageSpeed ​​Insights. 

PageSpeed Insights Score 100

Source : Medium

En toute honnêteté, cela est presque impossible, et pas si important non plus. Essayer d’obtenir un tel score obligera de nombreux propriétaires de sites Web à fermer les yeux sur divers autres aspects d’optimisation. 

Les informations les plus précieuses obtenues lors de la gestion de votre site Web via l’outil Google PageSpeed ​​Insights sont les recommandations d’optimisation. 

Ces recommandations doivent être utilisées comme des lignes directrices pour améliorer votre score PageSpeed, mais ne doivent pas être considérées comme un évangile. 

Obtenir un score parfait sur Google PageSpeed ​​Insights, n’est pas aussi important que de fournir une expérience utilisateur exceptionnelle. 

Experience-utilisateur

Cela signifie que les concepteurs et les propriétaires de sites Web doivent trouver un équilibre entre :

  • La conception
  • La fonction 
  • Les performances

La plate-forme PageSpeed ​​Insights n’est pas non plus le test final de la vitesse du site Web et des performances de chargement des pages. 

Je suggère toujours de gérer un site Web via diverses plateformes d’optimisation de la vitesse de site Web. Cela vous permettra d’obtenir une image plus complète et des commentaires plus diversifiés pour prendre les décisions claires. 

Chaque plate-forme évaluera votre site Web un peu différemment et vous fournira une réponse et des commentaires différents sur la façon d’améliorer la vitesse de votre site.

Certains sites Web ont une vitesse de chargement de 500 millisecondes, mais ils ne reçoivent pas un score parfait sur Google PageSpeed ​​Insights, car ils ne répondent pas à toutes les normes celui-ci.

Les propriétaires de sites Web doivent veiller à se concentrer sur l’«expérience» des utilisateurs et en faire une priorité lorsqu’ils tentent d’envisager des optimisations. Pourquoi ? Parce que cette mesure est ce qui compte réellement chez les visiteurs humains. 

Les visiteurs d’un site Web ne chercheront pas à connaître son score Google PageSpeed ​​Insights, mais veulent simplement voir le contenu affiché le plus rapidement possible. 

C’est la seule raison fondamentale pour laquelle vous devez utiliser cet outil et d’autres similaires pour identifier les problèmes d’optimisation potentiels sur votre site Web.

Une fois les vrais problèmes d’optimisation détectés, vous devez travailler pour les résoudre afin d’augmenter la vitesse du site Web et donc améliorer l’expérience utilisateur.

3.2. Comment Google utilise-t-il PageSpeed ​​Insights ?

En plus de l’expérience utilisateur (UX), la vitesse des pages joue également un rôle important dans le classement d’un site Web par les moteurs de recherche. 

Vitesse des pages web

Source : Super 310

La plateforme PageSpeed ​​Insights est développée par le plus grand moteur de recherche au monde. Par conséquent, il est normal de juger que votre score PageSpeed ​​Insights affectera dans une certaine mesure votre position dans les SERP de Google.

La réalité de la situation est que Google utilise cette plate-forme pour déterminer son classement. 

Ainsi, lorsque vous analysez votre site avec l’outil Google Page Speed ​​Insights pour identifier la vitesse, vous devez vous attendre à des commentaires et des recommandations pertinents et précis qui feront la différence dans vos performances de référencement.

Google prend en compte de nombreux facteurs pour déterminer la position d’un site Web dans les résultats de recherche et ne classe pas un site Web uniquement sur le temps de chargement. 

En d’autres termes, atteindre un score parfait 100 sur 100 avec l’outil PageSpeed Insights ​​ne vous garantira pas une première place sur le SERPs des moteurs de recherche.

Le score de vitesse de page est conçu pour aider à améliorer le référencement et les performances de votre site sur mobile et bureau.

Pour cela, Google sépare à la fois le score de performance mobile de celui de bureau pour vous aider à affiner votre site Web pour chaque environnement.

Score de perfomance mobile et ordinateur

En résumé :

En plus de vérifier votre score de vitesse, vous devez également vous concentrer sur la mise en œuvre des recommandations de la plate-forme afin d’identifier les domaines à améliorer sur votre site.

Sans aucun doute, Google PageSpeed ​​Insights est un outil utile pour les développeurs, les webmasters et les propriétaires de sites. J’espère que cet article vous éclairera sur son fonctionnement et vous permettra de l’utiliser à votre avantage.

Mais pour certains, il peut être facile de se tromper à cause des termes techniques et d’avoir une mauvaise interprétation des résultats. Si vous êtes dans l’une de ces situations, faites appel à l’expertise d’une agence de référencement

Armées des compétences et de l’expérience nécessaires, elles peuvent faire le gros du travail pour vous aider à améliorer les performances de votre site Web et à offrir une meilleure expérience utilisateur.

J’espère qu’à travers ce guide, vous en savez désormais plus sur l’outil Google PageSpeed Insights.

À bientôt !

 

Laisser un commentaire