Définition Camel Case

Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

Le terme anglais Camel Case, << Casse de Chameau >> ou << Majuscule Incorporée >> en français, est une notation qui consiste à écrire des suites de mots avec la première lettre de chacun des mots en majuscule. Mais la première lettre du premier mot peut parfois être minuscule en fonction du type de Camel Case. Ces différents mots peuvent être collés les uns aux autres ou séparés par un espace. L’objectif est de rendre les mots composés plus lisibles. En SEO, sa fonction principale est de rendre plus visible les titres des pages web dans les SERPs.

De nombreux termes anglais sont utilisés pour désigner les techniques d’optimisation de la visibilité des contenus sur le web. Au nombre de ceux-ci, figure l’expression « Camel Case ».

Dénommé « Casse de chameau » en français, cette expression désigne une manière particulière d’aligner un ensemble de mots qui commencent tous par une lettre majuscule, sauf le premier mot qui varie. On l’utilise souvent comme stratégie SEO pour accroître la visibilité des titres de pages web.

Afin de mieux saisir ce thème, nous allons le traiter sous 4 principaux angles à savoir :

  • Ses variations ;
  • Son utilisation dans le langage humain ;
  • Son usage moderne et technique ;
  • Son utilisation comme stratégie SEO/SEA et Marketing.

Allons- y donc !

Chapitre 1 : Les variations du terme Camel Case

À l’origine, cette pratique était appelée « medial capital ». On utilise également plusieurs termes moins connus pour la désigner, à savoir : 

  • Bi capitalization ;
  • Camel humped word ;
  • Mixed case ;
  • Camel back ;
  • Nerd caps ;
  • Bumpy caps ;
  • Word mixing ;
  • Inter caps.
UpperCamelCase

C’est dans l’un des écrits de Newton Love qu’on retrouve pour la première fois en 1995 ce terme.

Voici quelques-unes de ses variations :

1.1. L’UpperCamelCase

Il s’agit d’une déclinaison du Camel Case avec la particularité de mise en relief de toutes les premières lettres de l’ensemble des mots constituant un mot composé. 

Comme exemple d’utilisation de l’UpperCamelCase, nous avons : « YouTube », « AdWords » ou « AirPod ».

1.2. Le lowerCamelCase

Il s’agit également d’une déclinaison du Camel Case avec la particularité de mise en relief de toutes les premières lettres de l’ensemble des mots constituant un mot composé, excepté le premier mot. 

Cette pratique aboutit à des mots tels que : « newString » et « myOneMethod ».

Chapitre 2 : Utilisation du Camel Case dans le langage humain

Dans le langage naturel, le Camel Case s’utilise dans de bien différents cas.

2.1. Usage linguistique du Camel Case dans l’agencement des mots

Il est rare d’utiliser des majuscules médiales comme règle générale d’écriture des mots courants. Cependant, on constate que face à des difficultés particulières qui se posent lorsque deux mots sont agencés, de nombreuses langues utilisent le Camel Case.

À titre illustratif, en Italien on peut utiliser les pronoms pour les verbes en suffixe. Dès lors, on peut obtenir une phrase comme celle-ci : « non ho trovato il tempo di risponder Le ». 

Dans l’expression italienne, « Le » désigne « Vous » et doit être écrit avec une lettre majuscule en début du mot et à l’intérieur de la phrase, car il s’agit de la forme d’usage des pronoms pour exprimer de la considération envers une personne. 

En Allemand, pour dire « étudiants de sexe male », on utilise le mot « StudentInnen ». Bien que l’usage de la forme majuscule médiale soit à l’encontre des règles de l’orthographe allemande, il n’est pas rare de tomber sur cette forme d’écriture de ce mot. 

Source : Ytimg  

De nombreuses autres langues comme l’irlandais font également recours au Camel Case, soit en collant les mots soit en les liant d’un trait d’union. Ainsi, nous avons des mots comme tAlbanach ou t-Albannach.

2.2. Usage du Camel Case dans la translittération

On utilise le Camel Case pour transcrire lettre par lettre, le graphème d’un système d’orthographe dans un autre qui lui correspond. 

A titre illustratif, la translittération de l’hébreux b’Yerushalayim veut dire « à Jérusalem ». Il en est de même pour de nombreuses autres langues, notamment pour les noms propres tibétains.

2.3. Usage du Camel Case dans les abréviations

On fait généralement recours au Camel Case dans les abréviations. L’objectif ici, est de donner un aperçu de l’orthographe des mots lorsqu’ils seront entièrement écrits.

Par exemple, dans le milieu universitaire, on utilise les abréviations PhD ou BSc pour désigner des titres universitaires. De même dans une langue comme l’allemand, on fait recours aux majuscules incorporées afin d’abréger les noms des statuts. 

Aussi, a-t-on le StGB pour désigner le Code Pénal, le GmbH pour désigner une « société à responsabilité limitée ».  

Bien souvent, on tombe sur des abréviations avec plus de deux lettres capitales (majuscules). Ainsi, toujours en allemand, on a TzBfG pour désigner dans cette langue, la loi relative aux emplois à temps partiel et à durée limitée. 

Pendant un temps bref en France, la Casse de Chameau a été utilisée comme alternative aux initialismes. Ainsi, il y a eu des abréviations comme OuLiPo : Ouvroir de Littérature Potentielle. 

Source : Prezi 

Chapitre 3 : Utilisation moderne et technique du Camel Case

Dans les secteurs d’activités modernes et techniques, l’usage des majuscules médianes est très fréquent.

3.1. Usage de Camel Case dans les formules chimiques

Comme tous ceux qui ont une expérience scolaire, vous avez déjà rencontré des formules chimiques écrites avec des lettres majuscules et minuscules alternées. 

Cet usage à but technique, fut inventé en 1813 par Jacob Berzelius. Ce chimiste suédois voulait remplacer les nombreuses conventions de nomenclature et de symbole, que jusqu’à son époque, ses confrères utilisaient. 

Grâce à cet usage du Camel Case dans les formules chimiques, il a été désormais possible d’écrire de nombreuses formules sans espacement, mais surtout de pouvoir les analyser sans équivoque. 

Comme exemple de formule chimique célèbre écrite avec des Majuscules incorporées, il y a le NaCl qui symbolise le Chlorure de Sodium.

Cette technique inventée par le suédois, continue aujourd’hui d’être utilisée. 

Elle a néanmoins connu des évolutions ainsi que des améliorations toujours dans le but de réduire les ambigüités dans le domaine de la chimie en générale et de la chimie organique en particulier. 

3.2. Usage du Camel Case par les marques

À partir du début du XXème siècle, de nombreuses entreprises et marques avaient des noms dont les écritures comportaient des majuscules incorporées. 

Ainsi, on a connu les noms de sociétés comme DryIce Corporation créée en 1925, ChemGrass créée en 1965, MasterCraft créée en 1968, MasterCard créée en 1979, etc.

3.3. Usage du Camel Case dans la programmation informatique

Entre 1970 et 1980, dans plusieurs langages de programmation informatique, on a eu recours à des majuscules incorporées. 

L’objectif était de ratifier une convention de dénomination standard ou de substitution pour les identificateurs multi-mot. On ignore l’origine véritable de cette convention.

Pour désigner le système de Speedcoding d’IBM, on utilisait le terme « SpeedCo ». Dans l’un de ses articles en 1965, Christopher Strachey révélait un programme comportant des identificateurs de majuscules incorporées notamment « NextCh » et « WriteSymbol ».

L’adoption en 1960 des ASCII a rendu universelle, la disponibilité des lettres minuscules ainsi que des caractères de soulignement “_”. De nombreux langages de programmation, dont C, n’ont pas tardé à recourir aux traits de soulignement en guise de séparateurs de mots. 

Il en est de même pour les langages nés après C et qui ont subi l’influence de ce dernier. Comme langages influencés par C, nous avons Perl et Python.

Bien que le trait de soulignement soit une solution levant l’équivoque des analyses, certains programmeurs, se sont abstenus de l’utiliser. 

Le fait est qu’ils craignaient de confondre les traits de soulignement avec des espaces. A la place des traits de soulignement, ces programmeurs pratiquent la technique du Camel Case.  

3.4. Utilisation du Camel Case par les entreprises informatiques

Dès les années 1970, de nombreuses entreprises informatiques portent des noms avec des majuscules incorporées ou ont recouru au Camel Case pour créer des marques de produits. Cette manière de faire dans le secteur de l’informatique, perdure à ce jour. Il y a par exemple : 

  • LaserJet ;
  • NetWare ;
  • WordStar ;
  • PageMaker ;
  • iMac ;
  • PostScript ;
  • PowerPoint ;
  • eBox ;
  • YouTube ; 
  • Etc.

3.5. Utilisation du Camel Case dans le domaine de nom informatique

L’arrivée et le succès du PC dans les années 1980, a popularisé l’utilisation du Camel Case dans tous les domaines d’activité. Cette pratique est devenue très courante. 

Elle est souvent utilisée dans la constitution des noms commerciaux. Comme exemple, nous avons : 

  • EchoStar ; 
  • EastEnders ;
  • SeaTac ;
  • Etc.

Elle est également utilisée pour donner des noms à des quartiers. Comme exemple, nous avons :

  • New York ;
  • SoMa ;
  • TriBeCa à San Francisco ;
  • Etc.

Toutefois, l’usage orthographique du Camel Case pour écrire les noms de ces quartiers, se perd progressivement. Par exemple, nous avons Tribeca au lieu de TriBeCa.

Chapitre 4 : Utilisation du Camel Case comme stratégie SEO/SEA et Marketing

Du fait des avantages qu’il comporte, le Camel Case est très utilisé en SEO, notamment pour la balise title

Plus utilisé dans le monde anglophone que francophone, cette technique également appelée ‘’majuscule incorporée’’, permet d’améliorer l’affichage d’une page web dans les SERPs (pages de résultats des moteurs de recherche).

Ainsi, les contenus de ces pages sont rapidement remarqués par les internautes qui manqueront difficilement d’aller les consulter. Une utilisation du lowerCamelCase en SEO, donne par exemple : « dansLePanier » ou « fruitDansLePanier ».

Néanmoins, l’usage du Camel Case en SEO n’améliore pas le classement d’une page web dans les moteurs de recherche. 

Pour que l’intégration de lettres capitales dans le titre aboutisse à des résultats escomptés, il faut d’abord que la page web ait déjà un bon classement dans les moteurs de recherche. L’idéal est que cette page apparaisse sur la première page de résultats de recherche. 

Tout ce que cette pratique permet d’obtenir, c’est l’optimisation de la visibilité de la balise title

Agence seo twaino referencement naturel et croissance

En vous servant de la Casse de Chameau, vous augmentez la probabilité que l’internaute clique sur le lien conduisant à votre page web. D’abord, le mot-clé contenu dans le titre de votre page (ou article) doit être pertinent. 

Ensuite, faudra que vous y incorporez des majuscules  qui améliorent l’aspect des caractères de ce mot-clé. L’effet optique que génère cette façon d’orthographier les mots est ce qui accroît la visibilité du mot-clé et par conséquent, le taux de clic (CTR).

Dans la pratique du référencement organique, le recours aux majuscules médianes, se fait plus souvent au niveau des balises title. 

Chapitre 5 : Autres questions posées sur Camel Case 

5.1. Qu’est-ce que Camel Case ?

Il s’agit d’une pratique qui consiste à aligner des mots qui commence par une lettre majuscule. Mais selon le type de Camel Case, la première lettre du premier mot peut être minuscule. Ces variantes de mots peuvent être collées ou séparées par un espace.

En SEO, il permet d’augmenter la visibilité de la balise title dans les SERPs.

Les développeurs de logiciels l’utilisent aussi souvent lors de l’écriture du code source.

5.2. Qu’est-ce que UpperCamelCase ?

C’est un type de CamelCase dans lequel la première lettre de tous les mots composés, du premier au dernier, sont en majuscule. 

Exemple : PowerPoint, PowerBank, YouTube, etc.

5.3. Qu’est-ce que lowerCamelCase ?

Les mots commençant par une lettre minuscule suivie d’une majuscule (par exemple, iPhone) sont considérés comme des mots de type lowerCamelCase. 

Exemple : eBay, eBook, gLinux, iCloud, iGoogle, iMac, iOS, iMovie, iPad, iPhone, iTel, iTunes, iWallet, macOS, reCAPTCHA, etc.

5.4. Quelle est la différence entre camelCase et PascalCase ?

Avec PascalCase, la première lettre de chacun des mots composés est en majuscule. Avec camelCase, la première lettre du premier mot de l’identifiant est en minuscule, tandis que la première lettre de chaque mot suivant est en majuscule.

5.5. Qu’est-ce que Snake Case et Camel Case ?

Snake Case est également une autre convention de mot similaire à CamelCase. Cela implique d’écrire des phrases ou des mots composés dans lesquels les mots sont séparés à l’aide d’un symbole de soulignement (_) au lieu d’un espace.

En résumé

Le Camel Case est une pratique très répandue dans le monde anglophone et qui progressivement s’adopte dans le monde francophone. Il permet d’optimiser la visibilité d’un mot, surtout lorsque ce dernier est pertinent. 

Bien qu’il n’améliore pas le classement d’une page web dans les moteurs, il est très utilisé comme une bonne pratique SEO/SEA. 

Marketeurs, bloggeurs et professionnels du web, si jusqu’à présent vous n’avez pas intégré cette pratique dans la manière de formuler vos annonces, balises tile et métas, c’est le moment de le faire. 

A bientôt !

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire