Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

Retranscription vidéo

Salut, c’est Alex.

Aujourd’hui, je vais vous montrer mon compteur de mots qui est à la fois gratuit et en ligne.

Donc si vous allez sur mon site Twaino.com et que vous tapez “compteur-de-mots” avec un s, vous allez tomber sur cette page qui est mon compteur de mots.

Mon compteur de mots, au niveau du fonctionnement, c’est assez simple. Il y aura deux onglets.

Alexandre Marotel | Twaino | Agence SEO

Alexandre MAROTEL

CEO à Twaino | Agence SEO

Voilà ce que j'offre à mes nouveaux membres

1. Liste : 144+ blogs pour publier des articles invités
2. Un Calculateur de compétition SEO
3. Vidéo exclusive : Comment passer de 0 à 1000 visiteurs ?
4. Outil : Audit SEO immédiat

Il y aura d’un côté, compteur de mots et caractères, et de l’autre, compteur de pages.

Sur la partie compteur de mots et de caractères, l’objectif, va être assez simple.

Vous allez prendre votre texte par exemple. On va dire celui-ci. Je vais venir le copier et dans cette boîte ici, je vais coller le texte. Et vous voyez, j’ai le nombre de mots et le nombre de caractères qui vont s’afficher automatiquement.

Donc dans la mesure où c’est l’information la plus importante, elle est à la fois ici, elle sera aussi en bas et elle va être aussi là.

Dans “Détails”, on va aussi retrouver d’autres informations, notamment le nombre de phrases, le nombre de paragraphes, le temps de lecture et le temps de parole. Donc ça, ça peut être des éléments qui peuvent être intéressants notamment à rajouter.

Si vous avez un blog, le temps de lecture, c’est quelque chose que les lecteurs aiment bien voir potentiellement.

Autre élément, la densité au niveau des mots-clés.

Effectivement, si vous faites du SEO, ou même si vous faites de la rédaction de manière générale, ça peut être intéressant de se concentrer sur certains mots-clés. Grâce à cette petite boîte ici, vous allez pouvoir voir les mots qui reviennent le plus souvent. Et donc, ça va aussi vous éviter de faire de la sur-optimisation ou de la sous-optimisation de mots-clés.

Donc la densité, c’est quelque chose qui est assez intéressant finalement à utiliser.

Là, c’est la première façon d’utiliser l’outil. C’est extrêmement simple. On prend son texte, on copie et ensuite on le colle directement dans l’outil. Puis on a une réponse rapide.

Deuxième façon de procéder, c’est le compteur de pages web.

En fait, l’autre façon de faire, c’est de prendre un URL et de venir le coller ici, puis d’appuyer sur “compter”.

Par exemple, l’on va aller sur mon blog, donc Twaino.com/blog, et l’on va prendre cet article ici par exemple. “Comment lancer son site web sans budget ?”.

On va le lancer…

Donc là vous voyez, on va avoir mon article, avec les différents éléments.

Alors bien évidemment, je pourrais copier l’ensemble et venir le coller dans l’outil. Le seul truc c’est que finalement, c’est quand même beaucoup plus simple de venir prendre l’URL ici, venir copier cet URL et ensuite venir le coller là, puis appuiyer sur “compter”.

Et donc là vous voyez, automatiquement, l’ensemble du texte, donc qui est présent ici, va être reporté dans cette boîte.

Ok.

Donc si on ouvre un peu plus vous voyez, on a tout le texte qui est ici. Et donc, on a le nombre de mots, le nombre de caractères qui vont être affichés, avec bien évidemment comme auparavant, les mêmes types d’informations au niveau des paragraphes, du temps lecture, le temps de parole, hum… la densité encore une fois, avec les mots-clés.

Par exemple, on voit qu’ici, le terme “site” et “site web” en général reviennent vraiment souvent. Le terme “contenu” également.

Donc voilà, ça peut me permettre aussi d’avoir une vision intéressante au niveau de la densité des mots-clés.

Autre élément, c’est le fait que, vous voyez, lorsqu’on utilise l’URL, ça va vraiment prendre l’ensemble du texte, et notamment le texte qui va être par exemple ici dans le menu, ou le sous menu.

Donc moi, ce que je vous recommande vraiment, lorsque vous utilisez l’URL, c’est extrêmement pratique à partir du moment où vous voulez avoir une vision rapide mais peu précise finalement. Parce que vous voyez ici, on a des informations, donc téléphone… là tout ça, c’est mon menu. Donc, on peut avoir quelques marges d’erreurs en fonction du menu des différents sites web.

Donc c’est pourquoi, moi c e que je vous conseille vraiment, c’est, de faire ça vraiment si vous voulez avoir une vision rapide mais pas forcément précise, au mot près disons.

D’accord ?

En dessous, alors j’ai eu l’occasion de rentrer un peu plus dans le détail sur le fonctionnement de l’outil, avec les différentes modalités que vous pouvez utiliser.

J’ai aussi eu l’occasion… Bah là vous voyez, c’est un menu où il y a différents éléments.

“Quels sont les attentes par rapport au nombre de mots, en fonction des différents types de supports, par exemple Facebook ?”

“Quelles sont les règles par rapport à Facebook, par rapport à Twitter, par rapport à Linkedin,par rapport au nombre de mots ?”

Euh…bref.

J’ai eu l’occasion aussi, de vous indiquer les différents autres outils qui peuvent être utilisés pour compter le nombre de mots.

Par exemple, Microsoft Word ou Google Docs.

Donc en ligne, l’outil est intéressant.

Par contre effectivement, ça peut arriver qu’on souhaite compter le nombre de mots sur d’autres types de plateformes. Et donc dans cette partie là, je vous indiquerai comment faire.

Donc voilà, j’en ai terminé pour cette vidéo.

J’espère que ça vous aura intéressé. Et n’hésitez-pas donc à vous rendre sur mon ultime site Twaino.com. L’URL va être compteur-de-mots ( avec un s ).

Allez, à bientôt pour la suite !