Définition Thin Content ou contenu mince

Accueil » Définition » T » Définition Thin Content ou contenu mince
Définitions SEO par ordre alphabétique

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

 Dans le domaine du référencement naturel, le contenu mince est considéré comme un contenu d’une page web qui ne répond pas aux besoins des utilisateurs ou qui n’apporte aucune valeur. On considère généralement les pages qui ne disposent pas assez de texte et aussi dont la qualité des textes laisse à désirer comme des contenus minces. Ainsi, on regroupe dans cette catégorie : Les contenus courts, les contenus d’affiliation,  les contenus en double ou non originaux, etc…

Ces derniers représentent en quelque sorte des obstacles pour le référencement de vos pages web parce que Google n’apprécie pas les contenus minces.

La recherche web a connu une grande expansion au début des années 2000. À cette époque où les algorithmes comme Panda n’existaient pas encore pour recadrer les créateurs de contenu, les choses basculaient dans tous les sens et les pages web de mauvaise qualité se hissaient facilement en haut de page dans les SERP.

Il a fallu que Google pense à l’expérience des utilisateurs en recadrant le secteur avec la mise à jour des algorithmes Panda en 2011 et Phantom en 2015. Ces mises à jour ont été effectuées pour réduire l’autorité des sites avec des contenus de mauvaise qualité et promouvoir les meilleurs.

Depuis les mises à jour, le problème de contenu mince a suivi et beaucoup de sites ont perdu leur position dans les résultats de recherche. 

Dans ce développement, je vais vous faire découvrir ce qu’est un contenu mince et donner quelques directives pour corriger et éviter les contenus minces sur les pages web.

Chapitre 1 : Définition et les différents types de contenus minces

Le contenu mince est devenu un problème majeur qui affecte souvent le référencement des sites web. 

Découvrons dans cette partie ce que signifie l’expression Thin content et comment le reconnaître sur les pages web.

1.1. Qu’est-ce qu’un contenu mince ?

Un contenu qui n’apporte aucune information concrète à l’utilisateur est considéré comme léger ou mince. On peut reconnaître un contenu mince sous deux aspects : l’aspect quantitatif et qualitatif.

En effet, on parle de contenu mince d’une part lorsque la page web ne comporte pas suffisamment de contenu pour satisfaire les besoins des utilisateurs. D’autre part, le contenu mince signifie que les textes disponibles sur une page web sont qualitativement faibles pour apporter une valeur ajoutée à la requête des chercheurs.

Le contenu mince fait partie des pratiques durement combattues par Google. Il représente un problème pour le référencement des sites web et apparaît dans le Google Search Console.

Examples de thin content

Source : Road To Blogging

Par conséquent, si vous remplissez systématiquement certaines de vos pages web avec des contenus minces, Google peut simplement ignorer ses pages sans aucun avertissement. Vous devez donc vous poser des questions si votre site n’est pas classé après une longue période d’optimisation continuelle ou d’actions de référencement SEO.

La présence de contenus minces peut être la raison, qui sait ? Pour en être sûr, vous pouvez faire un audit de site. Pour un référenceur plus expérimenté, il est en réalité plus facile de repérer les pages web qui sont affectées et de corriger le problème. Mais, pour un débutant en SEO, vous aurez certainement du mal à reconnaître le problème exact.

1.2. Les différents types de contenu mince

On peut généralement classer les contenus minces dans  6 catégories différentes. 

La reconnaissance des contenus présentés dans cette session sur vos pages web vous permettra certainement de détecter la pathologie qui affecte le classement de votre site web dans les résultats de recherche et de les corriger.

1.2.1. Les contenus qui manquent d’utilité ou de profondeur

Il est vrai que les contenus volumineux sont généralement favorables au référencement SEO. Mais, notez qu’une page web n’est pas forcément bonne parce qu’elle contient beaucoup de contenu. De la même manière, une page web n’est pas forcément susceptible d’être classée parce qu’elle comporte des informations détaillées. Un contenu de bonne qualité, qui est susceptible d’être indexé et classé parmi les résultats des SERP est un contenu qui apporte des réponses à toutes les questions de l’utilisateur. Retenez donc qu’un contenu qui respecte les règles rédactionnelles et contient des informations qui vont même au-delà des préoccupations de l’internaute ne peut pas être considéré comme mince ou léger.

1.2.2. Les contenus en double

La présence des contenus redondant ou répétitif sur vos pages web révèle la faible qualité de ces pages. On parle souvent de contenu en double lorsque deux ou plusieurs pages web du même site comportent le même contenu.

Si vous disposez par exemple sur deux différentes pages web un article de 1500 mots qui répète pratiquement les mêmes informations, Google considérera ces pages comme étant des contenus minces ou légers.

Google peut décider de bannir l’une d’entre elles ou même les deux parce qu’il ne sait pas laquelle des deux pages est la source originale de l’information. Par ailleurs, si vous publiez un article de 2000 mots qui développe du début à la fin la même information, elle peut être aussi considérée comme légère parce qu’elle n’apporte rien de plus à l’utilisateur malgré son volume.

1.2.3. Les pages remplies avec des contenus plagiés

Le plagiat est une pratique très hostile au référencement naturel. En réalité Google peut être amené à pénaliser ou à désindexer les pages comportant des contenus volés parce qu’il n’y a aucun intérêt à présenter à l’internaute deux différents sites comportant les mêmes contenus.

Copy partiel

Source : Affde

De ce fait Google considère ces pages comme étant des contenus minces et ne les remonte pas dans les résultats de recherche. Par ailleurs, le plagiat est une pratique qui réduit la crédibilité de votre site et vous empêche de vous positionner comme expert dans votre domaine.

C’est une pratique susceptible d’être un obstacle pour votre marketing en ligne à long terme.

1.2.4. Les pages comportant des contenus masqués

Certains référenceurs utilisent des techniques louches comme le cloaking dans le seul but de faire classer ou remonter leur site web dans les résultats de recherche sur Google. Il s’agit en effet, des contenus masqués ou des redirections qui permettent de faire croire aux internautes et aux robots d’indexation qu’il s’agit des contenus de bonne qualité.

Le cloaking par exemple, permet aux référenceurs qui s’y adonnent de montrer qu’une partie plus ou moins bonne du site aux visiteurs et aux moteurs de recherche.

Contenu cache

Source : Ryte

De même, la redirection permet de reconduire carrément les utilisateurs et les moteurs de recherche vers un autre site comme un site d’affiliation et percevoir une commission.

Google considère généralement les contenus de ses pages comme minces et peut simplement les écarter lors du classement des résultats de recherche parce qu’elles sont dans un esprit de manipulation et de tromperie.

1.2.5. Les pages remplies de publicité ou des popups

Les popups sont des publicités intrusives qui sont de nature accablantes pour les  utilisateurs. La présence des popups sur un site web affecte l’expérience utilisateur. Google peut aussi considérer les pages web remplies d’annonces et de publicités popup comme des contenus minces.

En effet, les contenus des annonces ne sont pas toujours utiles pour les utilisateurs sans compter la présence des popups qui  peuvent représenter également un élément bloquant pour Google.

Pages remplies de publicite

Source : Nouvel Obs

Cela peut se manifester par l’unique présence des popups comme contenu principal de la page web et peut représenter un problème pour le classement de cette page.

1.2.6. Les contenus minces présentent sur les pages de balises ou pages d’auteur et de catégorie

Les contenus minces se retrouvent plus couramment sur les pages d’auteurs et les pages de catégories. 

Par exemple, dans un contexte de commerce électronique, au fur et à mesure que le stock de produit  d’une boutique en ligne se vide, le site web pourrait se retrouver avec des pages web de produit spécifique ou de catégorie vide, sans contenus.

Dans le cas des sites web disposant des blogs servant pour la publication des d’invités, il est courant de retrouver des pages contenant des travaux inachevés ou même des pages d’auteurs très légères et insignifiantes. 

De même, pour les sites web qui existent depuis un certain temps, vous pouvez retrouver des pages avec des contenus inachevés ou sans contenus qui deviennent embêtants pour les moteurs de recherche.

Pour mieux contrôler et gérer ces genres de pages, vous devez auditer périodiquement votre site. Le contrôle périodique du site surtout de l’onglet “Couverture” peut vous permettre de détecter des pages minces et les corriger afin qu’elles ne deviennent pas un problème pour le classement de votre site.

1.3. D’où vient le problème de contenu mince ?

Avant la mise à jour de l’algorithme Panda, le classement des résultats de recherche Google était différent de ce qu’on observe aujourd’hui. Les sites web se permettaient de copier et de réutiliser des articles pertinents d’autres sites pour se positionner en haut de page dans les SERP.

Ces contenus en double n’apportent rien de concret ou de nouveau aux utilisateurs et affectent l’expérience des utilisateurs. Dans le but de recadrer ce problème et rendre la recherche web plus pertinente, Google a mis à jour l’algorithme Panda en 2011.

Cette mise à jour vise à supprimer les sites web de mauvaise qualité qui étaient même bien classés dans les résultats de recherche. Ce nettoyage va permettre à Google d’avoir une vue assez claire sur les sites qui font du bon travail et de présenter des résultats pertinents aux utilisateurs.

Les principales cibles de cet algorithme sont les sites constitués de :

  • Pages en double ;
  • Contenus plagiés ou grattés ;
  • Contenus combinés ou bourrés de mots-clés ;
  • Pages remplies de spam généré par les utilisateurs ;
  • Etc.

 

On peut ainsi voir clairement que l’objectif de Google est de limiter ou d’éviter tout simplement la création de pages inutiles ou sans valeurs, avec des contenus minces.

À présent, découvrons des techniques permettant de détecter la présence de contenus minces sur un site web.

1.3. Identification des contenus minces

Le contenu léger peut être identifié de façon manuelle, mais noter que cette méthode vous prendra beaucoup de temps et d’efforts. 

Par ailleurs, il existe des outils qui peuvent vous aider à identifier plus rapidement le contenu mince. Dans cette partie, nous exposerons cinq techniques de détection de contenu mince ou en double sur des sites web.

1.3.1. Utiliser Google Search Console pour analyser les pages minces

Google Search Console vous permet de détecter les contenus légers sur vos différentes pages web. Cet outil représente l’un des meilleurs outils d’identification parce qu’il vous présente non seulement des données exactes et intuitives, mais il vous permet également de visualiser votre site comme Google le voit.

La possibilité que Search Console offre pour permettre aux gérants de site web de voir leur site web exactement comme Google est ce qui impressionne le plus. Dans la pratique, l’une des excellentes manières de procéder est de vérifier le contenu des pages de destination ou de blog auxquelles vous avez consacré beaucoup de temps.

Autrement dit, vous devez contrôler les articles et les pages que vous avez optimisés dans le but de faire classer sur des mots-clés de précision. Normalement, ces pages sont les plus susceptibles d’être classées.

Si vous retrouvez des pages bien référencées, qui devraient normalement être positionnées dans les résultats de recherche et qui ne le sont pas, c’est un signal de présence de contenus mince ou qualitativement inférieur à la normale.

Le Google Search Console vous permet également de vérifier si votre site ne fait pas déjà mention des Actions manuelles d’une manière ou d’une autre. L’exploration de l’onglet “Action manuelle” vous permettra de savoir s’il s’agit des pénalités manuelles infligées par les Quality rater ou des pénalités algorithmiques.

Enfin, le Google Search Console vous permet d’avoir des informations capitales sur la procédure d’indexation de Google. L’onglet “Exclus” de l’outil vous permet de voir toutes les pages web de votre site que Google a banni ou les pages non indexées.

Vous pouvez aussi voir les raisons qui justifient la décision de Google. En gros, Le Google Search Console présente des rapports d’analyse à explorer tels que :

  • Actuellement non indexé ;
  • URL en double et non sélectionnée ;
  • Dupliqué sans canonique sélectionnée par l’utilisateur ;
  • Dupliquer, Google a choisi un canonique différent de celui de l’utilisateur ;
  • Etc.

1.3.2. Contrôler les paramètres d’URL qui provoquent les contenus en double

L’objectif ici est d’obtenir la liste de toutes les URLs valides de votre site déjà explorées par Google suivi d’un horodatage. Pour ce faire, allez dans le Google Search Console et accédez aux différentes options paramètres qui se situent en bas de la barre latérale gauche.

Cliquez sur l’option “ouvrir le rapport” qui est sous le Crawl Stats. Dans les statistiques d’exploration présentées, faites défiler et repérer la “Répartition des demandes d’exploration” et cliquez ensuite sur “OK” qui se trouve juste sous “Pas réponse”.

Après avoir identifié les paramètres d’URL, vous pouvez vous servir de l’outil “Paramètres d’URL” pour les explorer.

Parametres de la propriete

Source : SmartKeyword

Je vous propose de lire l’explication donnée par Google et le Guide de Seer Interactive pour mieux comprendre l’utilisation des paramètres d’URL et comment les configurer.

1.3.3. Utiliser un tracker de classement pour configurer vos principaux mots-clés

À l’aide d’un tracker de classement, vous pouvez suivre de près les différents problèmes qui peuvent devenir une problématique pour le classement de vos pages web.

Vous pouvez donc rapidement détecter la présence de contenus minces ou d’autres problèmes comme la cannibalisation de mots-clés ou des contenus en double. La mise en place d’un tracker est un excellent moyen pour surveiller le classement de vos pages web et aussi pour éviter d’être victime si l’algorithme de Google fait une erreur.

1.3.4. Utiliser des outils d’exploration de site web pour détecter les titres et méta descriptions en double

Vous pouvez rapidement repérer les balises de titres et de méta descriptions en double en utilisant des outils d’explorations de site web comme Screaming Frog. Si vous avez des pages identiques sur votre site, cela peut nuire à l’expérience de l’utilisateur et Google peut aussi ne pas indexer.

Avec Screaming Frog, vous pouvez gérer vos pages web et vous assurer que les titres et les méta descriptions sont uniques et originaux. L’interface de Screaming peut bien sûr sembler compliquée si vous n’avez aucune compréhension technique de son utilisation.

Screaming Frog

Néanmoins, l’outil dispose d’une version gratuite qui vous donne la possibilité de checker environ 500 pages web d’un site. Dans ce cas, l’utilisation de l’outil est simple. Il vous suffit de taper l’URL de votre site et d’attendre la fin de l’examen pour analyser les différents onglets tels que :

  • Titre 1 ;
  • Titre 1 Longueur ;
  • Méta description 1 ;
  • Méta description 1 Longueur ;
  • Etc.

1.3.5. Détecter des contenus minces et en double avec un robot d’exploration

La cinquième et dernière technique de détection de contenus minces que nous vous présentons dans ce document consiste à utiliser un outil susceptible d’évaluer le contenu lui-même. Encore une fois, vous pouvez utiliser l’outil Screaming Frog. Il dispose de beaucoup de fonctionnalités vous permettant de détecter les problèmes liés à votre site et de les résoudre.

Meta Keywords

Source : Agence-web.cubis-helios

Lisez ce Guide de Screaming Frog bien détaillé sur comment vérifier le contenu en double.

Par ailleurs, vous pouvez aussi utiliser des outils plus simples comme un vérificateur de plagiat pour contrôler la présence ou non de contenu en double sur vos pages web. Il s’agit d’une solution alternative et plus simple que l’utilisation de Screaming Frog. Je vous recommande des vérificateurs de plagiat comme DupliChecker, Quetext ou encore Siteliner

1.4. En quoi le contenu mince est-il nocif pour Google et le référencement ?

Généralement, lorsque vous n’offrez aucune valeur ajoutée dans la création de contenu sur vos pages web, vous perdez en crédibilité et en classement.

En effet, les contenus minces peuvent être des contenus en double, de faible quantité ou de qualité douteuse. Ils n’apportent rien de plus aux visiteurs et repoussent ces derniers à aller chercher ailleurs la réponse à leurs besoins.

Plus explicitement, les contenus minces sont nuisibles à la performance de vos pages web et ainsi affectent le référencement de votre site. Un signal de contenu léger sur une page web peut amener Google à désindexer cette page.

Pourquoi votre seo ne fonctionne pas

Source : WebCeo

Le contenu mince affecte également l’autorité et la crédibilité de votre site auprès de vos visiteurs ou consommateurs.

Un utilisateur moins ou pas totalement satisfait lors de sa première expérience n’est plus susceptible de revenir sur le même site. La présence de contenus minces peut donc impacter négativement votre business à court et à long terme.

Dans d’autres cas, les contenus minces peuvent également provoquer le phénomène de la cannibalisation des mots-clés. Ce phénomène se produit lorsque deux ou plusieurs pages du même site ciblent sur les mêmes mots-clés.

La conséquence directe de ce problème est que les pages les plus importantes peuvent être déclassées ou désindexées au profit des pages minces qui chevauchent. 

 Le repérage et la résolution des problèmes de contenus minces peuvent vous permettre d’améliorer votre classement dans les résultats de recherche. La meilleure manière de résoudre ce problème est de supprimer et rediriger les pages sans aucune valeur et de maintenir et corriger les pages qui peuvent encore vous servir.

Chapitre 2 : Comment réparer, réutiliser et éviter les contenus minces ?

Tel que nous l’avons défini depuis le début de ce développement, un contenu mince est un contenu de faible qualité, sans valeur. Si vous décidez de finir avec et d’éviter toutes pénalités liées à la présence de contenu mince, vous devez vous décider à produire des pages de qualités qui vous démarquent positivement auprès des utilisateurs et de Google.

Ainsi, quel que soit le type de contenu que vous proposez, vous devez approfondir vos recherches, développer vos argumentaires, éteignez avec des propos d’experts et surtout illustrer avec des visuels pertinents.

En gros, vous allez utiliser toutes les stratégies nécessaires pour produire des contenus intéressants sur vos pages web non seulement pour vous faire classer, mais aussi pour impressionner vos consommateurs.

Je vous propose dans cette partie douze (12) tactiques pour corriger et éviter à l’avenir des contenus minces.

2.1. Positionnez-vous comme expert dans votre domaine

Il existe dans le lot des entreprises et marques présentent sur Internet beaucoup d’escrocs et de personnes non qualifiées qui n’ont que le seul but de soutirer de l’argent aux gens.

Et ce phénomène, Google en est bien conscient. C’est justement pour lutter contre ces personnes malintentionnées que Google procède aux multiples mises à jour d’algorithmes afin de bannir les spammeurs et les escrocs d’Internet. Face aux différentes formes d’arnaques sur le web, tout le monde est sur le qui-vive et personne ne veut se faire avoir.

C’est pourquoi les internautes recherchent constamment des signaux de confiance sur les sites web et n’hésitent pas à cliquer sur des liens qui leur inspirent confiance. En réalité, vos différentes actions et les contenus que vous publiez sur vos pages web permettent aux visiteurs de décider s’ils doivent vous faire confiance ou pas.

Notez que Google tient beaucoup à l’expérience des utilisateurs et si les visiteurs apprécient un site, ce dernier est susceptible d’être bien positionné. C’est pourquoi votre principal objectif avec votre site devrait être de montrer que vous êtes un expert dans votre domaine et que vous dirigez une entreprise réelle.

Pour le faire, vous pouvez afficher les informations de votre entreprise sur le site dans le menu “À propos” et surtout en décrivant une partie de votre travail. Il serait aussi opportun de faire mention ou d’être cités par d’autres médias bien reconnus. Cela représente une preuve de votre expertise.

2.2. Assurez-vous d’avoir un site bien conçu, propre, utilisable et moderne

Dans le domaine du marketing, l’expérience utilisateur est une grande priorité si vous voulez vraiment fidéliser les clients et vendre. Mais retenez qu’il ne s’agit pas seulement de proposer des produits et services de qualité pour prétendre offrir une meilleure expérience aux utilisateurs.

Beaucoup de vos concurrents disposent également de services de meilleure qualité. Par ailleurs, il existe d’autres petits détails qui peuvent facilement vous aider à ajouter de la valeur à vos contenus. Il s’agit par exemple du :

  • Design de votre site ;
  • Les couleurs que vous utilisez dans votre communication ;
  • Le ton ;
  • Etc.

Ces éléments ont un effet direct sur la psychologie de vos consommateurs. Il existe certaines couleurs qui provoquent généralement chez les visiteurs des réactions ou simplement inspirent confiance. Le contraire est également une évidence. En effet, il existe d’autres couleurs qui peuvent faire fuir les visiteurs. Vous devez également éviter les mises en page obsolètes ou non adaptées.

Si vous réussissez à bien utiliser ces effets, vous pouvez gagner la confiance des consommateurs et Google considérera vos pages comme de bonnes ressources.

2.3. Réduire le nombre de liens d’affiliation et des annonces sur votre site

L’une des pratiques qui peut créer le doute chez vos consommateurs est l’excès d’annonces et de liens d’affiliation sur vos pages web. Certes, l’objectif de départ peut être la vente, mais si vous donnez tout le temps l’impression de vouloir vendre sans poser des actions allant dans le sens d’apporter une solution aux utilisateurs, ils vous fuiront.

En plus, le contenu d’affiliation fait partie des contenus minces selon Google, donc susceptibles de vous nuire.

Enfin, si vous chargez trop votre site des scripts publicitaires vous pouvez non seulement agacer vos utilisateurs, mais les annonces peuvent aussi affecter le classement de votre site même si elles ne sont pas considérées comme minces.

2.4. Supprimer et éviter les pratiques Black Hat comme le masquage de contenu ou de liens

Pour gagner la confiance des utilisateurs et de Google surtout, vous devez finir avec les pratiques louches qui ont pour vocation de manipuler et tromper la vigilance. Il s’agit des pratiques comme :

  • Le cloaking ;
  • Le remplissage de mots-clés ;
  • Le masquage de liens
  • Etc.

Retenez que les entreprises ou marques disposant de site transparent et ouvert sont plus susceptibles de gagner la confiance de leurs consommateurs et de bien se faire positionner sur Google.

2.5. Produire des contenus originaux qui apportent une solution aux utilisateurs

Étant donné que vous avez beaucoup de concurrents dans votre domaine qui produisent des contenus sur pratiquement les mêmes sujets que vous, l’une des manières par laquelle vous pouvez vous démarquer est d’être original et d’ajouter une valeur. Il n’est plus à démontrer que le contenu original est mieux perçu par les internautes.

De plus, Google tient compte des avis des utilisateurs et pourra facilement indexer vos pages s’il est impressionné aussi. Pour vous assurez que votre contenu est original, demandez-vous s’il apporte quelque chose de nouveau à la thématique abordée.

L’essentiel est de mieux présenter les informations que les autres et de mieux les relier. Le simple fait de bien détailler et de trouver des nuances entre les données peut donner une touche d’originalité à votre contenu.

Il existe certains sujets qui contiennent assez d’informations sur Internet. Par contre, il y en a d’autres qui sont très peu abordés. C’est une occasion pour vous de repérer les sujets moins développés et de produire des contenus dessus.

En réalité, ces sujets sont une mine d’or pour vous parce que vous êtes presque certains de vite vous positionner avec. À partir d’expérience personnelle, je peux vous confirmer que Google est sensible aux contenus originaux et est susceptible de classer rapidement votre site web.

2.6. Approfondir vos articles pour qu’ils soient de bonne qualité

Lorsque vous créez des contenus, vous devez vous mettre à la place des utilisateurs et prédire les probables questions qu’ils pourront se poser pour retrouver ce que vous écrivez. Les internautes effectuent des recherches dans le but de lire et de comprendre, alors vous devez bien expliquer et approfondir le sujet que vous abordez. Soyez logique dans votre développement et évitez surtout d’ennuyer le lecteur. Pour ce faire, vous pouvez procéder comme dans les séries de Netflix où chaque épisode laisse le suspense pour inciter les téléspectateurs à continuer. Les différents chapitres de votre texte doivent amener le lecteur à continuer et découvrir le mystère que cache le chapitre suivant.

2.7. Éviter le plagiat

Généralement les sites web ont tendance à réutiliser les articles d’un autre site web. Vous pouvez vous inspirer ou même paraphraser des articles d’autres sites. Mais éviter surtout le plagiat parce que cette pratique est contraire aux exigences de Google. Pire, Google est capable de reconnaître et détecter le contenu plagié sur les sites web.

Votre site peut donc faire objet de pénalité si le moteur de recherche détecte du plagiat sur ses pages web. Il n’y a pas un pourcentage fixe de plagiat qui soit en règle, néanmoins, je vous conseille de rester en dessous de 3% qui incluent les citations que vous ne pouvez pas paraphraser.

Mais pour éviter tout problème, vous pouvez décomposer le texte d’une autre page et l’expliquer mieux au lieu de plagier. En faisant cela, vous pouvez facilement vous classer en haut des SERP surtout si vous essayez d’ajouter une touche d’originalité à votre article.

2.8. Émettre des liens externes vers la source d’origine

Lorsque vous utilisez les contenus d’autres sites web, une manière de donner de bonne impression à Google est de mettre des liens qui vont conduire les internautes et Google vers la source d’origine. 

Google adore les liens externes parce qu’ils représentent une preuve de ce que vous dites. Les Backlinks montrent que votre contenu n’est pas une invention et qu’il existe bien une source.

Par exemple, imaginez que vous rédigez un article sur “l’importance du référencement naturel” et que vous mettez l’accent sur des données statistiques.

Dans votre développement, vous devez inclure beaucoup de chiffres pour montrer que cette stratégie vaut la peine. Mais pour éteigner les données que vous avancez, vous devez mentionner chaque fois vos sources ainsi que des liens qui redirigent directement vers les contenus originaux.

2.9. Rédigez des articles volumineux d’au moins 1000 mots

D’abord il est important de préciser que la longueur du contenu n’est pas un critère de classement chez Google. En effet, le moteur de recherche n’a jamais donné un nombre de mots fixe que vous devez rédiger dans vos articles pour espérer être classé ou pour éviter d’être considéré comme contenu mince.

Cependant, on peut toutefois établir la relation selon laquelle un contenu volumineux est un contenu bien détaillé et approfondi, donc susceptible d’être classé. Le meilleur moyen de vous classer et de maintenir votre position à long terme est de créer des contenus de page spécifiques, bien détaillés et approfondis.

Lorsque vous vous positionnez avec des contenus spécifiques, il sera difficile pour vos concurrents de vous surpasser même à long terme. Je vous recommande donc de rédiger des articles ayant un volume correct entre 1500 et 2500 mots ou plus.

La solution pour rester logique dans votre développement lorsque vous écrivez de longs textes est de faire beaucoup de recherches. Vous pouvez recueillir beaucoup d’informations et c’est à vous maintenant de les analyser et trier celles qui sont importantes pour votre angle.

2.10. Rédiger des contenus de 700 mots au moins sur les pages de destination

Assurez-vous de produire suffisamment de contenu détaillé sur vos pages de destination pour éviter d’avoir des contenus minces. Vous pouvez ajouter sur ces pages des contenus  qui peuvent aider les utilisateurs dans le processus de prise de décision. Pour ce faire, vous pouvez diversifier et planifier les contenus comme :

  • Les vidéos de démonstration de produit ;
  • Un tableau de comparaison ;
  • Un texte original qui répertorie les différentes fonctionnalités ;
  • Etc.

Lorsqu’un nouveau produit est impliqué, la concurrence augmente et vous devez produire des contenus à la hauteur des recherches des internautes afin de les attirer. Un contenu insuffisant et moins pertinent implique un contenu mince.

2.11. Rediriger les pages moins pertinentes et les pages contenant des contenus en doubles

Si vous avez des doutes de présence de contenus minces sur votre site, vous devez faire un audit de site pour analyser les différentes pages de votre site. À la fin de l’évaluation, vous aurez sûrement une liste de pages que vous allez devoir supprimer et rediriger d’une part ou de corriger le problème et les maintenir d’autre part.

Lorsque vous retrouvez dans lot des pages qui ciblent des mots-clés importants, il serait nécessaire de corriger le contenu et les adapter aux différentes techniques précitées. Cependant, si vous identifiez des pages qui n’ont pratiquement aucune valeur et qui ne servent à rien, vous pouvez les supprimer et y ajouter une redirection 301 qui va rediriger les utilisateurs et les moteurs de recherche vers une autre page plus pertinente.

En y ajoutant une redirection 301, vous indiquez à Google et les internautes que la page demandée n’est plus disponible et qu’elle est remplacée. Vous pourrez également éviter d’afficher à Google une URL cassée ou de pages d’erreurs 404.

Google a tendance à promouvoir les sites bien entretenus. Si vous avez beaucoup de pages présentant des erreurs 404 sur votre site, Google peut ne pas promouvoir votre site.

2.12. Supprimer les paramètres d’URL qui provoquent les doublons

Google est un moteur de recherche assez intelligent  pour comprendre la structure d’un site web. Néanmoins, la présence de certaines choses peut tromper le moteur de recherche. 

La présence de certaines URL peuvent donner l’impression que certaines pages existent alors qu’elles n’existent pas en réalité. Il s’agit par exemple des paramètres d’URL  que vous utilisez généralement pour le suivi des contenus de vos pages. 

Google peut considérer ces URL comme des URL de pages existantes. Elles seront donc considérées comme des pages minces.

Pour que la disposition de ses paramètres ne représente pas un problème pour vous, vous pouvez indiquer à Google d’ignorer ces URL dans la chaîne. Vous pouvez le faire dans le Google Search Console. Mais avant de le faire, veuillez consulter d’abord les conseils de Google pour ne pas supprimer les pages importantes de leur index.

Résumé

Le thin content ou contenu mince est un problème qui gangrène la recherche sur le web depuis un certain temps. Et avec la pluralité des sites web et la concurrence de plus en plus accrue, Google a mis à jour ses algorithmes dans le but de recadrer la recherche d’informations sur le web. 

Les pénalités infligées aux sites disposant de contenus minces ont essentiellement pour but de supprimer les sites incompétents et d’offrir de bonnes expériences aux utilisateurs de Google.

Par conséquent, si vous respectez les points développés dans cet article, vous serez à mesure d’éviter les contenus minces et de classer votre site comme il le faut.

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire