Définition Autocomplétion ou suggestion automatique

🌱 Accueil » Définition » A » Définition Autocomplétion ou suggestion automatique
Définitions SEO par ordre alphabétique

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

L’autocomplétion , encore appelée “suggestion  automatique”  ou “saisie semi-automatique” est une fonctionnalité de recherche qui fournit automatiquement des suggestions pour compléter au fur et à mesure le mot ou la phrase qu’un utilisateur saisit dans une zone de texte. Elle est généralement associée aux moteurs de recherche, bien qu’elle puisse être aussi utilisée dans d’autres contextes. Google utilise particulièrement cette fonctionnalité à travers ses services Google Suggest et Google Instant pour permettre aux internautes de limiter le temps de saisie de leurs requêtes. 

Lorsque vous tapez les premières lettres de vos requêtes, Google vous propose au fur et à mesure des suggestions dans l’intention de vous simplifier la tâche.  Cela dit, il suffit de faire un peu attention et vous allez constater que cette fonctionnalité n’est pas spécifique qu’au moteur de recherche.  En effet, la fonctionnalité de complétion automatique est présente sur plusieurs logiciels et présente de nombreux avantages.  L’une des questions qui revient souvent est de savoir l’origine de ces suggestions automatiques et en quoi sont-elles importantes pour le SEO ? Découvrez dans cet article  une réponse claire pour une meilleure compréhension de l’autocomplétion et son fonctionnement.  

Chapitre 1 : Qu’est-ce que l’autocomplétion et comment fonctionne-t-elle ?

1.1. Qu’est-ce que l’autocomplétion ?

Vous avez probablement déjà remarqué les suggestions que présentent les moteurs de recherche lorsque vous entamez la saisie d’un mot ou d’une expression. Ces suggestions de compléments de mots, d’expressions ou de phrases sont appelées autocomplétion ou complétion automatique. C’est une fonctionnalité informatique programmée pour proposer un complément d’information susceptible de correspondre à la chaîne de caractère que saisit l’utilisateur. L’autocomplétion a pour principale fonction de permettre à l’utilisateur de limiter le nombre de caractères à saisir avec son clavier avant de lancer sa recherche.  Elle est intégrée aujourd’hui dans la plupart des logiciels et essentiellement utilisée par :
  • Les logiciels de traitement de texte Comme Microsoft, LibreOffice ;
  • Les navigateurs web tels que Chrome, Firefox, etc ;
  • Les moteurs de recherche comme Google (Suggest, Instant), Bing, etc.
  • Les interpréteurs de commande ;
  • Les éditeurs de commande ;
  • Les logiciels de programmation (Eclipse, Emacs) ;
  • Les saisies intuitives intégrées dans les smartphones ;
  • Etc.
Editeurs de commande En effet, la complétion automatique se sert des données et informations ayant rapport avec l’utilisateur.  Elle commande le logiciel dédié d’avancer des prédictions ou de proposer le mot ou l’expression avec une forte probabilité d’être tapée par l’utilisateur avant que ce dernier n’arrive à l’écrire en entièreté.  Pour faire la suggestion, l’autocomplétion peut prendre en compte ;
  • Les mots ou phrases saisis précédemment par l’utilisateur dans le même document ou au cours d’une édition de document précédente ;
  • Un ensemble de mots ou expressions, ou même un dictionnaire personnel pré-établi par l’utilisateur avec le même logiciel ;
  • Les caractéristiques de l’application ou du logiciel comme les signets ou marques-pages d’un navigateur web, les bases de données, les fichiers d’un dossier, etc.

1.2. 03 différentes formes de suggestion automatique 

Généralement, on remarque 3 variétés d’autocomplétion : 

1.2.1. Les suggestions automatiques basiques 

Il s’agit d’une forme basique d’autocomplétion qu’on peut retrouver sur des applications qui fournissent une liste finie d’éléments tels qu’un annuaire de contact ou une liste de régions.  Recherche new Cette forme de suggestion automatique est surtout utile sur les petits écrans où la saisie sur les claviers est un peu plus difficile. Et il faut dire qu’avec plus de la moitié du trafic du Net qui se déroule sur les smartphones, l’autocomplétion est devenue une commodité très attendue. 

1.2.2. Les suggestions de saisie semi-automatique 

Cette forme d’autocomplétion va encore plus loin que la précédente. Ici, non seulement les suggestions proposées anticipent l’intention de recherche de l’utilisateur, mais elles l’aident également à trouver d’autres termes de recherche utiles auxquels il n’avait pas songé avant.   Il ne s’agit plus seulement de suggérer des chaînes de caractères, mais d’ajouter également de nouvelles idées pertinentes qui pourraient intéresser l’utilisateur.  Cette forme d’autosuggestion est surtout rencontrée pour les types de recherche assez générique telle que « UX » par exemple :  Recherche UX

1.2.3. Les résultats instantanés 

Dès fois, l’autocomplétion peut se présenter sous la forme d’une liste déroulante de propositions de recherche redirigeant vers l’information correspondante directement depuis la saisie semi-automatique.  Recherche ip Cette forme de suggestion automatique est surtout utile pour les éléments de recherche que l’utilisateur connaît déjà, comme rechercher un produit spécifique sur une plateforme de e-commerce par exemple.  L’autocomplétion sous forme de résultats instantanés peut être encore plus utile lorsque des vignettes sont proposées pour accompagner chaque élément de réponse.

1.2. Quels sont les avantages de l’autocomplétion ?

L’utilisation de la fonctionnalité autocomplete peut se révéler avantageuse dans plusieurs contextes. En présentant des suggestions de complément de mot, expression ou de phrase qui pourrait correspondre à la suite des caractères que l’utilisateur à commencer par saisir, l’autocomplétion aide à :
  • Faire gagner du temps à l’utilisateur en augmentant le rythme de la saisie ;
  • Éviter les erreurs de frappes en proposant des suites de caractère sans intervention humaine ;
  • Faire gagner du temps à l’utilisateur en lui évitant un retour de correction de fautes dans son document ;
  • Aider les personnes victimes d’un handicap à faire facilement la saisie ;
  • Orienter les utilisateurs à découvrir l’étendue de vos offres telles qu’afficher les catégories de produits ou des contenus pouvant intéresser les utilisateurs ;
  • Améliorer l’expérience utilisateur en proposant rapidement et facilement à l’utilisateur ce qu’il recherche ;
  • Etc.
En gros, l’autocomplétion facilite l’interaction avec les programmes d’un ordinateur, ou les applications d’un téléphone mobile en accélérant la saisie. Cette fonctionnalité permet également d’éviter les erreurs de frappe en suggérant des caractères qui respectent les règles de la grammaire, de l’orthographe et de la conjugaison.  On remarque souvent cette dernière qualité lors de la saisie des mots un peu longs, ou des phrases.

1.4. Les inconvénients de l’autocomplétion

Bien que la suggestion automatique garantit une meilleure expérience aux utilisateurs, elle ne manque pas de traîner son lot d’inconvénients : 
  • Peut dérouter l’utilisateur au point de l’amener parfois à abandonner sa session : Lorsque l’autocomplétion est mal configurée et ne fournit pas les propositions auxquelles s’attendait l’utilisateur, il peut se sentir dérouter et décider de quitter la page ; 
  • Peut occasionner le vol de données sensibles en cas d’attaques informatiques : Lorsqu’un pirate accède par exemple au navigateur habituel de l’utilisateur, il pourra se connecter facilement à tous ses comptes puisque l’autocomplétion lui fournira les identifiants et les mots de passe. Pire encore, des informations bancaires peuvent être stockées dans le navigateur. 
C’est d’ailleurs pourquoi des organisations comme Owasp.org conseillent aux internautes de désactiver la saisie automatique pour empêcher les navigateurs web de stocker en cache des données sensibles du côté client. 

1.5. Comment fonctionne la complétion automatique ?

1.5.1 Autocomplétion par mots-clés

Cette méthode consiste à suggérer des options en tenant compte des recherches précédentes sauvegardées par le moteur de recherche dans une base de données définie par profil de personne.  L’autocomplétion par mots-clés peut se faire également en considérant la répétition du même mot dans un texte ou un document. Si par exemple vous avez l’habitude de taper dans la barre de recherche d’un moteur “Twaino”, la prochaine fois que vous allez vouloir écrire “Tw”, le navigateur vous proposera “Twaino” comme option probable d’autocomplétion.  Il faut aussi noter que le contexte d’affichage des mots est également un facteur qui peut influencer les suggestions automatiques. Les propositions  de la chaîne de caractères de la complétion automatique par mots-clés sont souvent très approximatives à la requête de l’utilisateur. Cependant, cette méthode se heurte souvent à la gestion des nouveaux mots utilisés par l’utilisateur dans le texte.  De plus, il manque souvent des informations sémantiques qui puissent permettre à la fonctionnalité de comprendre l’intention de l’utilisateur afin de proposer des options. L’autocompletion par recherche de mots-clés se limite la plupart du temps à ces deux cas de figure.

1.5.2. Autocomplétion par reconnaissance sémantique

L’autocomplétion par la méthode sémantique diffère de la première méthode en ce sens qu’elle prend en compte le sens des mots ou expressions utilisés par l’internaute.  En effet, pour proposer des  compléments, cette méthode considère premièrement la reconnaissance des mots-clés utilisés précédemment dans la recherche ou dans la saisie d’un document. En plus, elle se sert d’une analyse sémantique, d’une interprétation de sens entre les mots saisis par l’utilisateur et les mots qu’elle s’apprête à suggérer.  Par exemple, la méthode de complétion automatique par reconnaissance sémantique prend en compte de nombreuses dimensions de synonymie et peut faire la différence entre les verbes “modifier” et “changer”.  Avec la méthode sémantique, les différentes formulations de phrases et d’expressions peuvent être comprises et traitées pour enfin proposer des options qui respectent l’intention de l’internaute ou de l’utilisateur. 

Chapitre 2 : Qu’est-ce que Google Suggest ? 

Apparues depuis 2004, les prédictions d’autocomplétion de Google sont devenues aujourd’hui inévitables lors des requêtes.  Cette fonctionnalité suggère des requêtes aux internautes et devient ainsi un moyen ou un outil performant de visibilité pour les entreprises et mises en avant par Google lors des propositions.

2.1. Google Suggest : Définition

Google Suggest est une fonctionnalité de saisie semi-automatique de Google. Il permet à Google de proposer des requêtes aux utilisateurs lorsque ces derniers commencent par saisir des mots dans sa barre de recherche.  En effet, Google suggest propose systématiquement des options de complément aux mots ou expressions déjà saisies par l’internaute. L’objectif est de permettre aux utilisateurs de limiter la durée de la saisie et d’avoir un accès plus rapide aux informations recherchées. 

2.2. Les facteurs qui influencent les propositions de Google Suggest 

Les propositions de Google suggest proviennent d’une analyse basée sur les différentes recherches sur Google. Généralement, les options suggérées par Google Suggest lorsqu’un internaute entame sa requête sont influencées par :

2.2.1. Les données géographiques et la langue utilisées par l’utilisateur

Pour proposer des prédictions assez pertinentes et adaptées à la recherche de chaque internaute, Google se sert de la langue dans laquelle la requête est saisie.  La localisation géographique est aussi un facteur qui influence les prédictions.  Elle permet à Google de situer l’utilisateur et d’interpréter ses besoins. Lorsque nous prenons l’exemple de deux internautes, l’un situé en France et l’autre dans l’Ontario au Canada, vous pouvez constater que les prédictions suggérées par Google suite à la requête “driving test” sont carrément différentes.

2.2.2. Les requêtes liées aux tendances de l’actualité (Google trends) 

Les événements récents sont également des facteurs qui jouent sur les prédictions Google.  Dès que les systèmes de mises à jour automatiques de Google rencontrent une information ou un sujet d’actualité ayant un fort intérêt pour la plupart des internautes, Google affichera ce sujet en prédiction même quand elle n’est pas forcément liée aux besoins de l’utilisateur. Les passionnées du Football par exemple font souvent des recherches qui incluent le nom de leur équipe préférée ou plutôt d’un match spécifique. Cependant, le jour où votre équipe remportera un match très polémique, Google prendra en compte la fraîcheur de l’actualité sur ce match pour afficher les prédictions dès que vous commencerez par taper des mots ayant rapport avec l’équipe.  Recherche Paris

2.2.3. L’historique de navigation et de recherche de l’internaute sauvegardé dans une base de données.

Les recherches quotidiennes que nous faisons sur les moteurs de recherche sont sauvegardées dans des bases de données. Google utilise aussi l’historique de ces recherches pour afficher des prédictions.  Si vous avez par exemple l’habitude de rechercher sur Google des “Statistiques sur le marketing par publicité Google Ads”, la prochaine fois quand vous allez taper “Statistique”, Google vous proposera des prédictions liées aux statistiques de marketing publicitaire. Recherche Stat

2.2.4. Les mots et expressions les plus utilisés par les internautes lors de leurs requêtes.

L’utilisation fréquente d’un mot ou une expression peut être également un facteur pris en compte par Google Suggest pour afficher des prédictions.  En effet, si vous avez tendance à utiliser de façon répétée certains termes précis dans vos différentes recherches, Google vous présentera la prochaine fois des prédictions ayant rapport avec les sujets de vos précédentes recherches avec ce même terme. Certains utilisateurs écrivent dans la barre de recherche de Google de longues phrases de recherche. Pour fournir des suggestions assez pertinentes et adaptées à la logique de l’utilisateur, Google ne prend pas en compte toute la phrase.  Les systèmes de prédictions de Google analysent juste une partie de la phrase, la partie où se trouve l’idée générale, afin d’afficher les suggestions.

2.3. Les enjeux de Google suggest pour les marques sur Internet

L’idée de voir les coordonnées de sa marque figurer parmi les prédictions de Google Suggest est une grande opportunité pour toutes les entreprises. En effet, les prédictions Google Suggest permettent non seulement de travailler la réputation en ligne de la marque, mais elles peuvent être également un avantage de visibilité et de conversion.

2.2.1. Affecter ou améliorer la réputation en ligne de votre marque

La fonctionnalité d’autocomplétion de Google Suggest peut agir sur la réputation en ligne d’une marque de différentes manières. D’abord, elle peut être nuisible à la réputation de la marque si cette dernière gère mal sa communication ou si elle fait l’objet d’une polémique louche. En effet, l’un des facteurs sur lesquels Google Suggest se base pour faire les prédictions est l’actualité. Du moment où le nom de votre marque est associé à des termes ou des faits moins valorisants, Google peut suggérer aux internautes l’actualité qui tourne autour de vous.  Recherche Christiano refus Il existe plusieurs manières de résoudre ce problème. Si les prédictions peu flatteuses à l’encontre de votre marque sont vraies, il est nécessaire de résoudre le problème.  Certes, la résolution du problème ne pourra pas empêcher les propositions de complément de Google. Mais les internautes oublieront et cesseront de faire des recherches sur ce problème avec le temps.  Au fur et à mesure que les requêtes concernant ce même problème cesseront, les prédictions disparaîtront également. Néanmoins, vous pouvez influencer les prédictions de Google suggest pour permettre à votre marque d’être associée à des termes positifs et de garder une bonne image en ligne.  Vous pouvez aider les internautes à rapidement oublier le problème passé en créant un nouveau buzz positif sur lequel ils peuvent baser leur recherche. Cette nouvelle histoire positive que vous créez autour de votre marque va intéresser votre public et fera remonter des prédictions positives lors des recherches sur Google.  Google suggest permet donc de faire une meilleure veille d’e-réputation en favorisant la remontée des mots et expressions valorisant la marque.

2.2.2. Augmenter vos ventes ou vos demandes de prestations de service

La fonctionnalité d’autocomplétion de Google peut permettre à une marque 
  • d’augmenter le trafic sur son site web ou sur sa boutique en ligne et faire des conversions. 
En effet, plus qu’un outil de contrôle de veille d’e-réputation, les prédictions de Google suggest peuvent contribuer à l’augmentation de la vente d’une marque. Pour ce faire, la marque doit optimiser les suggestions en remontant des termes de requêtes transactionnels ayant rapport avec elle et ses produits. Elle peut suggérer directement des produits phares, les plus appréciés ou même des arguments commerciaux. D’autre part, vous avez également la possibilité d’afficher votre marque parmi les prédictions de recherches génériques transactionnelles. Lorsque les internautes lancent des recherches génériques, Google Suggest établit le lien entre la marque et les produits et services pour faire ses prédictions aux utilisateurs. L’optimisation de Google Suggest contribue aussi dans ce cas à générer beaucoup de trafic.

Chapitre 3 : L’autocomplétion, un outil SEO à exploiter 

C’est déjà une évidence que Google Suggest simplifie la tâche lors de l’utilisation du moteur de recherche. Néanmoins, les avantages SEO de cette fonctionnalité de complétion automatique ne sont souvent pas considérés par les spécialistes du marketing digital.

3.1. Comment utiliser la complétion automatique de Google pour le référencement ?

Avant de commencer l’analyse des suggestions de complément de Google pour le SEO, je vous invite à respecter d’abord les trois points suivant :
  • Assurez-vous que votre historique de recherche n’influence pas les prédictions en vous déconnectant de Google. Vous pouvez aussi utiliser le mode de navigation privée ;
  • Pour voir les prédictions selon l’emplacement de votre public cible, utilisez un VPN si vous vous trouvez à un emplacement différent de celui de votre public cible. Si vous êtes en France par exemple, et que vous voulez vous concentrer sur des personnes qui résident aux Etats Unis, le VPN va donner l’impression que vous êtes aussi aux Etats Unis ;
  • Réglez vos paramètres de langue afin qu’ils correspondent aux langues utilisées par les internautes susceptibles d’être vos clients.
Ces trois points vous permettront  de recevoir des prédictions similaires à celles proposées à vos clients potentiels. Recherche Twaino seo

3.2. La recherche de mots clés

Voici comment vous pouvez vous servir de la complétion automatique de Google pour rechercher et sélectionner des mots clés à utiliser pour votre référencement naturel.
  • Saisissez un mot-clé et regardez les prédictions
Écrivez simplement un mot clé pertinent ayant rapport avec votre business et regardez les prédictions proposées par Google. C’est une  stratégie que vous pouvez utiliser pour découvrir des mots clés de longue traîne Utilisez ensuite un outil en ligne de référencement tel que Ubersuggest, Ahrefs, ou encore Moz Pro pour analyser la pertinence de ces mots clés et sélectionner ceux qui valent la peine d’être utilisés.
  • Parcourez chaque lettre de l’alphabet
Dans le cas où vous ne voulez utiliser aucun des mots clés obtenus lors de la stratégie précédente, je vous conseille de saisir votre mot clé de départ et de parcourir toutes les lettres de l’alphabet afin de voir les prédictions qui se présentent. Cette technique est particulièrement utilisée lorsque vous êtes complètement à bout et que vous avez besoin d’inspiration.
  • Utilisez le trait de soulignement (_) et laissez Google remplir les blancs
Une autre stratégie d’utilisation de la complétion automatique est de se servir du caractère (_) au début d’une phrase et de laisser Google compléter le reste. La position du trait de soulignement peut également vous aider à voir de nouvelles propositions de complément semi-automatique de Google. 
  • Utilisez des mots-clés à la fois au singulier et au pluriel
Quand vous utilisez le singulier et le pluriel des mots-clés, Google vous présentera différentes prédictions selon le cas. Il est donc important d’essayer les deux pour avoir différents mots clés à analyser.

3.3. Comment rendre un site e-commerce convivial avec l’utilisation de l’autocomplétion

L’autocomplétion de Google est certes une fonctionnalité assez simple, mais elle est très puissante et peut être utile au-delà de ce qu’on pense.  En plus de la recherche de mots clés, de la maîtrise de l’e-réputation, ces prédictions complètes peuvent dynamiser vos efforts en référencement naturel.
E commerce penetration
Le commerce électronique est répandu et est devenu un grand marché dans le monde. Oberlo affirme que plus de 2 milliards de personnes font des achats dans des boutiques en ligne chaque année.  Ce développement du commerce en ligne a occasionné ces dernières années la création de multiples boutiques en ligne d’où toute cette concurrence qu’on peut noter dans le secteur.  Avec la fonctionnalité d’autocomplétion de Google Suggest, vous pouvez rechercher des termes clés, fonctionnels et originaux à cibler pour installer votre boutique électronique. Par exemple, vous vendez dans votre boutique en ligne des vêtements, des chaussures, et d’autres accessoires.  Votre principal objectif est d’aider les potentiels clients à facilement trouver ce qu’ils veulent acheter. La complétion automatique de Google peut vous aider à :
  • Mettre en avant les catégories de vos produits les plus populaires. Si un utilisateur recherche par exemple “chaussures pour femme”, Google Suggest lui proposera des prédictions comme “chaussures pour femme pointure 12”, “chaussures pour femme près de moi”, etc. Ces prédictions signifient que vos clients recherchent souvent des chaussures pour femme près d’eux et en pointure. Pour augmenter vos chances de vendre, vous devez donc inclure ces catégories dans votre boutique en ligne.
  • Découvrir les marques les plus populaires. Lorsque vous recherchez, “chaussures de sport pour femmes”, Google Suggest peut vous donner des prédictions comme “chaussures de sport Adidas pour femme”, “chaussures de sport Nike pour femme”.
Recherche chaussures de sport pour femmes Cela suppose que c’est les marques de chaussure de sport les plus utilisées et les plus susceptibles d’intéresser vos clients. Il serait donc profitable d’avoir dans votre boutique en ligne des catégories de chaussures Nike ou Adidas.
  • Etc.

3.4. Trouver des sujets de contenu pour votre SEO

Google Suggest propose souvent les requêtes régulièrement effectuées par les internautes. Si vous voulez avoir du trafic sur votre site web, vous pouvez cibler l’une de ses requêtes et proposer de bon contenu dessus.  Pour y arriver, voici quelques propositions d’idées : Astuce 1 : Saisissez votre mot-clé primaire dans la barre de recherche de Google accompagné des mots interrogatifs comme quoi, qui, comment, pourquoi, etc. Essayez de respecter la sémantique et voyez les prédictions que Google vous suggère. A partir de ces prédictions, vous pouvez avoir l’inspiration pour choisir vos sujets de contenus pour votre site web. Astuce 2 : Trouvez des angles créatifs pour vos prochains articles en associant le sujet à développer avec un verbe d’action dans la barre de recherche. Google pourra vous donner des compléments aussi intéressant et original. Vous pouvez utiliser comme exemple de verbe d’action :
  • Être ;
  • Construire ;
  • Remplacer ;
  • Etc. 
Astuce 3 : Si vous recherchez des sujets connexes, vous pouvez utiliser dans la barre de recherche votre terme clé accompagné du déterminant “et”. La complétion automatique de Google Suggest vous donnera comme prédictions les termes que les internautes associent souvent à votre mot clé. Par exemple, lorsque vous écrivez sur Google “Stratégie de marketing de contenu et…”, Google peut vous suggérer des compléments comme :
  • Stratégie de marketing de contenu et le SEO ;
  • L’augmentation du trafic ;
  • La conversion ;
  • Etc.”. 
L’autocomplétion de Google représente ainsi une source d’inspiration pour trouver des sujets, et des angles de contenus susceptibles d’intéresser votre public cible.

Chapitre 4 : Questions fréquemment posées 

4.1. Comment utiliser l’autocomplétion de Google ? 

L’utilisation de la saisie semi-automatique de Google reste très facile à utiliser. Vous commencez à taper un mot-clé dans la barre de recherche et le moteur se chargera aussitôt de fournir une liste de propositions de termes déjà recherchés par d’autres internautes.  

4.2. Comment activer l’autocomplétion de Google ? 

La saisie semi-automatique est une fonctionnalité intégrée de Google, vous n’avez donc pas besoin de l’activer avant de l’utiliser. 

4.3. D’où Google tire-t-il les termes suggérés lors de la saisie semi-automatique ? 

Les mots-clés proposés lors de la saisie semi-automatique de Google sont tirés des expressions les plus recherchées par les internautes et qui contiennent votre terme de recherche. 

4.4. En quoi l’autocomplétion de Google peut-elle être utile en SEO ? 

La suggestion automatique de Google peut-être en SEO, notamment pour la recherche de mots-clés à longue traîne. 

Conclusion

En résumé, la complétion automatique ou autocomplétion est une prouesse de la  technologie et également une fonctionnalité d’assistance de recherche très pratique. C’est un outil qui permet de rendre plus appréciable l’expérience utilisateur. En tant que spécialiste du marketing digital, il est nécessaire d’explorer tous les paramètres pour faire booster vos différentes actions de marketing. La fonctionnalité d’autocomplétion est l’un de ses paramètres à ne pas négliger. J’espère que ce contenu vous a permis d’avoir une idée claire sur l’autocomplétion et son fonctionnement.  Si vous avez des questions ou un avis à partager, n’hésitez pas à laisser un commentaire.  Merci et à bientôt !

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire