Comment bien écrire pour vos lecteurs et pour Google ?

Si vous lisez cet article, je suis sûr que vous êtes du genre à porter une attention particulière à la rédaction de vos contenus sur votre site internet.

C’est tout à fait normal quand on connaît le potentiel de la rédaction web et ce qu’elle peut apporter à votre activité.

Cependant, gardez bien en tête que rédiger c’est bien, rédiger correctement c’est encore mieux.

Ecrire_pour_google_et_vos_lecteurs_2

Il serait en effet contre-productif pour vous de mettre tous vos efforts dans vos rédactions, sans que cela ne soit fait selon les bonnes pratiques de rédaction web.

Cet article est justement là pour vous apporter des éléments de réponses afin de parfaire encore plus vos écrits et j’espère qu’il vous sera le plus profitable possible.

Ces recommandations que vous allez découvrir ici vous permettront de les mettre directement en application, mais dans le cas où le besoin s’en fait sentir, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel du web. 

Un grand principe à mettre en application en rédaction web 

Lorsqu’on écrit pour le web, il est important de ne pas se lancer tête baissée sans respecter certaines bonnes pratiques.

Un grand principe que je vous recommande de toujours garder en tête est de rédiger pour vos lecteurs ET également pour Google.

La subtilité qui a toute son importance ici est que vous devez essayer de mettre ces deux grandes lignes directrices en application en même temps tout en restant dans un juste milieu et en évitant les suroptimisations.

Mais pourquoi devez-vous impérativement appliquer ce grand principe que nous venons de voir me direz-vous ?

La réponse est en fait simple.

Il est logique que votre contenu présent sur votre site internet doive plaire à vos lecteurs sinon vous risquez de ne pas pouvoir les garder très longtemps. 

Que ce contenu soit également optimisé en référencement naturel SEO est donc qu’il plaise à Google fait probablement partie de vos objectifs pour que vos lecteurs puissent le trouver sur le web.

Cependant, se focaliser que sur l’une de ces deux lignes directrices peut conduire votre contenu à tomber sur deux extrêmes :

  • Un contenu uniquement rédigé pour les lecteurs et donc qui ne prend pas en compte les optimisations SEO ni ne saisit les opportunités d’être référencé à travers ce contenu
  • Un contenu uniquement rédigé pour Google et qui est désagréable à lire, car trop optimisé en SEO (bourrage de mots-clés, sans valeur ajoutée, etc.)

L’objectif de cet article est donc de vous donner les clés pour rédiger tout en gardant un équilibre et un juste milieu.

Votre contenu ne pourra que mieux se porter tout en plaisant à ces deux cibles majeures : vos lecteurs et Google.

Les recommandations pour plaire à vos visiteurs ET à Google

Je vous propose désormais de passer en revue quelques recommandations que vous pourrez appliquer dès à présent pour la rédaction de vos contenus.

Votre apparence sur les SERPs

Un élément capital à soigner particulièrement est la façon dont vous apparaissez sur les SERPs.

Vous vous demandez ce qui se cache derrière cet acronyme mystérieux ?

Rien de méchant, ne vous inquiétez pas.

Vous en voyez tous les jours, SERP vient de l’anglais et veut dire « Search Engine Result Page ».

Ce sont, si vous l’avez compris, les résultats qui apparaissent au sein des moteurs de recherche tels que Google.

Recherche SERP

Cette organisation des résultats que vous connaissez très bien comporte deux éléments fondamentaux que vous devez absolument optimiser :

  1. La balise « Title »
  2. L’attribut « méta description »

Ces termes ne vous disent rien ?

C’est tout à fait normal si vous n’êtes pas webmaster ou développeur web, car ils viennent du langage de code HTML.

La balise « Title » est tout simplement le lien bleu cliquable au sein des résultats et la « méta description » est le texte présent juste en dessous du lien bleu.

Affichage Balise title

En réalité, vous n’avez pas forcément besoin de savoir comment les prévoir et les ajouter, car de nos jours beaucoup d’outils vous proposent de les intégrer pour vous.

Si vous êtes sur WordPress, les extensions telles que Yoast SEO, SEO Press ou encore Rank Math peuvent vous aider à définir la balise « Title » et l’attribut « méta description » sans que vous n’ayez besoin de toucher au code.

Chaque URL de votre site (pages, articles, produits, etc.) est susceptible d’apparaître au sein des résultats des moteurs de recherche, c’est l’indexation.

Chaque URL indexée doit donc posséder une balise « Title » et un attribut « méta description ».

Je dis bien doit, car si vous ne les définissez pas, c’est Google qui attribue automatiquement un contenu à ces éléments.

Mieux vaut donc que ce soit vous qui vous en occupiez.

Ce que je vous conseille de travailler dans ces éléments afin d’améliorer votre taux de clic :

  • Opter pour un titre accrocheur ;
  • Opter pour une méta description que va décrire en quelques mots ce que l’on va trouver sur la page de destination et donner envie de s’y rendre.

Côté SEO vous devez impérativement intégrer de manière exacte votre mot-clé (expression clé) au sein de votre balise « Title » et de préférence au début de celle-ci.

Le mot-clé est celui pour lequel vous souhaitez vous positionner et vous référencer au mieux au sein des résultats.

Vous devez en choisir un pour chaque page de votre site où vous avez un objectif SEO dessus et il doit être analysé en amont (concurrence, volume de recherche, etc.).

Par souci de simplification pour cet article, je vais considérer que les termes « expression clé », « requête clé » ont la même signification que le terme « mot-clé » que je vais retenir.

Pensez également à prévoir votre mot-clé ou des synonymes proches au sein de votre méta description.

Faites cependant attention à ne pas faire du bourrage de mot-clé, ce n’est pas l’objectif et vous risquez d’être pénalisé.

Vos textes doivent paraître les plus naturels possibles, agréables à lire tout en étant optimisés SEO.

Cette charte rédactionnelle à adopter est également valable pour toutes les autres recommandations que nous allons voir dans cet article.

L’optimisation de l’URL de votre page

Comme nous l’avons vu, chaque page, article ou encore produit est une URL.

En SEO, il est possible de l’optimiser en veillant à ce qu’elle reflète le contenu de la page en question.

En réalité, c’est le permalien qu’il faut travailler, il est situé juste après votre nom de domaine au sein de l’URL (qui comprend les deux).

Permalien

Vous pouvez également prévoir l’ajout de votre mot-clé au sein du permalien, c’est une pratique courante qui se fait en optimisations SEO.

Les URL de type : https://www.mon-nom-de-domaine.com/?p=123 avec un permalien qui ne reflète pas le sujet de la page sont donc à éviter.

Si vous êtes sous WordPress, vous pouvez définir ce paramétrage directement depuis votre interface d’administration.

Je vous conseille cependant et vivement de procéder à ce paramétrage dès le début de la création de votre contenu, car changer des permaliens sur un contenu, mis en ligne et indexé par Google peut avoir des conséquences néfastes pour votre référencement si cela n’est pas fait correctement (avec de la mise en place de redirections 301 notamment). 

Les titres de page

Une fois que vous avez bien travaillé votre apparence au sein des SERPs, je vous invite désormais à nous pencher sur ce qu’il est possible de réaliser au sein même de votre page.

Cela commence tout naturellement par votre titre principal (à ne pas confondre avec la balise « title » que nous avons vue).

Ce titre principal est également appelé titre H1.

C’est celui qui a le plus de poids au sein de votre page et vous devez particulièrement le soigner.

Voici quelques recommandations concernant la rédaction de ce titre H1 :

  • Il doit se différencier de la balise « Title »
  • Il doit refléter de manière très concise l’objectif de la page
  • Il doit être accrocheur et inciter à découvrir la page
  • Il doit inclure votre mot-clé (ou synonyme proche)

Comme nous l’avons vu, le titre h1 est certes très important, il est unique dans la page, mais ce n’est pas le seul titre que vous devez prévoir.

Des titres H2, H3, H4, H5, H6 peuvent également être insérés, mais notez que les niveaux 4, 5 et 6 sont moins utilisés.

Plus vous développez et détaillez votre contenu, plus il est judicieux pour vous d’insérer des titres avec des niveaux de plus en plus bas.

Ces titres doivent servir notamment à :

  • Mieux structurer votre contenu
  • Faciliter l’accès à l’information désirée par le lecteur
  • Aérer votre mise en page

Ces titres peuvent tout à fait être optimisés en SEO avec l’intégration de mot-clé comme pour le H1, mais comme d’habitude, faites attention de ne pas en faire trop non plus.

Optimiser-les-balises-titres-pour-le-SEO

Également, vous devez opter pour une hiérarchisation de vos titres en allant du plus important au moins important.

Vous ne devez donc pas sauter des niveaux en passant par exemple du niveau H1 au niveau H3 sans prévoir de niveau H2 entre les deux.

Contrairement au H1, vous pouvez avoir plusieurs H2, H3, etc.

Vous l’aurez compris, vos titres les plus importants doivent donc contenir les sujets principaux de votre contenu et plus vous rentrez dans le détail, plus vous pourrez être précis dans les titres de bas niveau.

Les zones de texte

Comme vu ensemble, les titres sont là pour structurer vos pages afin de répartir l’information au mieux.

Entre les différents titres, il y a bien évidemment les zones de texte auxquelles il faut accorder beaucoup d’importance.

En considérant que vous avez un objectif SEO sur vos pages, je vous conseille d’être assez bavard sur votre contenu textuel.

Vous devez prévoir au grand minimum 300 mots par page, mais c’est vraiment un minimum et sur un format article de blog je conseille même d’aller bien au-delà (1000 mots minimum).

En parlant de 300 mots, essayez de faire en sorte que votre contenu textuel ne dépasse pas ce nombre entre deux titres pour bien aérer vos écrits et les séparer en divers sujets.

Comprenez bien que plus vous donnez du contenu neuf, fraîchement créé et en quantité à Google bot, plus il est content.

Je vous conseille également de vous pencher sur un contenu qui apporte une véritable valeur ajoutée à vos lecteurs et vous pouvez par exemple pour cela prévoir en plus de vos textes l’intégration de :

  • Listes à puce, numérotée
  • Images pour illustrer des propos
  • Infographies
  • Tableaux
  • Citations
  • Sources
  • Maillage interne (liens internes vers d’autres contenus de votre site)
  • Liens externes vers des sites de qualité

La liste peut être longue, mais vous l’aurez compris, l’important est d’apporter le maximum de valeur à vos lecteurs et surtout qu’ils peuvent vous trouver à travers votre contenu la réponse à leur besoin.

C’est d’ailleurs comme cela que fonctionne Google : mettre le bon contenu en face de la bonne personne.

Solutionnez des problématiques et Google devrait en toute logique vous le rendre en trafic sur votre site.

L’enrichissement du contenu

Enfin pour terminer sur les zones de texte, parlons de l’enrichissement de votre contenu.

Ce que je veux dire par enrichir votre contenu textuel c’est d’effectuer une analyse de mots qui sont dans le même champ sémantique que celui de votre mot-clé principal.

Si par exemple votre mot-clé est « auto-école Paris », vous pouvez intégrer au sein de votre contenu (en plus de votre mot-clé principal donc) des termes comme : conduite, code de la route, conduire à paris, examen de conduite, permis B, etc.

En procédant de cette manière vous allez proposer un contenu riche, varié à vos lecteurs et cela sans bourrage de mot-clé.

Ainsi, vous aidez beaucoup plus Google bot à comprendre de quoi parle votre page, car il ne faut pas l’oublier, il reste un robot.

La lisibilité de votre contenu

Vous pourrez écrire le meilleur contenu du monde, mais s’il n’est pas lisible vous risquez de faire fuir vos visiteurs.

Le type de caractere affecte la lisibilite.png (1)

Pour rendre vos écrits lisibles et agréables, ces quelques petits conseils pourront vous aider :

  • Privilégiez des phrases courtes et si possible moins de 20 mots
  • Privilégiez les paragraphes courts
  • Faites ressortir en gras ou même d’une autre façon les points clés que vous souhaitez mettre en évidence
  • Optez pour la voix passive
  • Pensez à intégrer des mots de transition

Vous êtes convaincus à moitié et vous vous demandez qu’est-ce que ces conseils pourront vous apporter pour votre SEO ?

La réponse est très simple, si votre contenu est agréable à lire, vous améliorez l’expérience utilisateur de vos visiteurs et donc ils resteront plus longtemps sur votre site.

Des visiteurs qui restent longtemps sur votre site, c’est un signal positif pour Google, car cela signifie que votre site est probablement intéressant, l’inverse est également valable.

Rédigez une charte éditoriale

Appliquer toutes les règles que nous venons de voir ici dans cet article peut être assez laborieux et encore nous n’avons pas pu voir toutes les bonnes pratiques à mettre en place.

Vous avez ici un aperçu et quelques pistes pour bien commencer à rédiger et je vous conseille d’opter pour la mise en place d’une charte éditoriale pour votre site si vous misez beaucoup sur les contenus que vous publiez.

Cela peut être sous la forme d’un simple petit fichier où vous venez inscrire les grandes lignes à respecter pour vos rédactions.

En procédant ainsi vous conservez une uniformité au sein des différents contenus de votre site et en plus vous ne risquez pas d’oublier d’appliquer certaines règles de votre charte.

Conclusion sur ces recommandations

Lorsque vous rédigez sur le web, connaître les bonnes pratiques de base est essentiel pour vous.

Vous devez toujours garder en tête que pour atteindre vos objectifs vous ne pouvez pas produire du contenu sans suivre de ligne directrice et vous devez faire en sorte de produire le meilleur contenu possible.

Cela passe notamment par l’ajout d’une forte valeur ajoutée à vos contenus, une différenciation de ce que font vos concurrents sur Google, etc.

C’est en procédant ainsi que vous pouvez espérer faire la différence et vous pourrez contenter aussi bien vos visiteurs qui aimeront se rendre sur votre site et Google qui privilégiera votre positionnement grâce à votre contenu de qualité.

Je vous encourage à investir vos efforts dans votre stratégie de création de contenu et surtout de perdurer sur le long terme pour voir les fruits de votre travail.

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire