Définition Uniform Resource Locator (URL)

Pas envie de lire ? Lancez l'audio pour écouter l'article !
Voiced by Amazon Polly

L’URL désigne en anglais Uniform Resource Locator qui n’est rien d’autre qu’un lien ou une adresse permettant à tout internaute d’accéder à une page web, un fichier ou un contenu précis sur le Net.

Avec l’avancée ou le développement du Net, nombreux sont ceux qui utilisent la toile pour gagner de l’argent, travailler, effectuer des recherches…

Cette démocratisation de l’internet a profondément modifié notre mode de vie tant dans le monde du travail que dans la sphère individuelle sans que nous n’ayons une maîtrise totale de ses rouages.

Il en est de même pour l’URL qui reste une énigme pour de nombreux utilisateurs du web. Alors :

  • Qu’est-ce qu’une URL ?
  • Comment est structurée l’URL ?
  • Que nous permet-elle de faire dans le référencement ?

Eh bien, on en parle dans cet article. 

Chapitre 1 : Que signifie réellement URL ?

Dans ce chapitre, je vous expose ce qu’est une URL ainsi que sa structure et son importance dans le référencement ou la visibilité d’un site sur le net.

URL (2)

1.1. URL : Ce que vous devez savoir

Apparu à la fin des années 80, l’URL encore appelée le localisateur de ressources uniformes, est un ensemble de mots et de caractères qui réfèrent à une ressource unique.

Autrement dit, elle est l’adresse ou l’identifiant d’une page spécifique et unique parmi toutes les autres présentes sur le net.

Ces liens peuvent se référer à : 

  • Un fichier ; 
  • Une image ;
  • Une vidéo ;
  • Un document HTML ;
  • Une page d’un site web ; 
  • Etc. 

Pour chaque page d’un site ou fichier, seul le propriétaire de ce site définit l’URL de ses fichiers.

1.2. À quoi ressemble une URL ?

Une URL ressemble à ceci : 

https://twaino.com 

https://www.journaldunet.fr/business

La structure classique d’un site web se présente comme ceci : 

En général, une URL est composée de trois grandes parties à savoir :

  • Une première partie appelée protocole suivie de “:” et “//” ;
  • Une deuxième partie représentant le nom de domaine composé en son sein d’un ensemble de caractères ou mots et d’une extension ;
  • Une troisième partie appelée ‘‘Chemin d’accès au fichier » constitué du  ou Répertoire et/ou du Nom de fichier.

En décomposant les URL ci-dessus, nous obtenons le résultat suivant :

Decomposition URL

Voyons en détail les différentes parties :

1.2.1. Les protocoles                                        

Le protocole ou le schéma d’une URL est un ensemble de normes régissant des échanges d’informations d’un ou plusieurs ordinateurs en réseau connecté. Il est toujours précédé de deux points et deux barres obliques « :// ». 

Il faut retenir aussi qu’il existe plusieurs protocoles et chacun d’eux a une fonction spécifique ou unique, puisqu’il permet à l’utilisateur d’accéder à une page différente selon le protocole utilisé lors de la création du site. 

Parmi les protocoles les plus utilisés, on peut citer :

  • HTTPS ou HTTP ;
  • File ;
  • Mailto ;
  • Etc….
1.2.1.1. HTTPS ou HTTP

Https:// ou http:// qui désignent respectivement en anglais HyperText Transfert Protocol Secure et HyperText Transfert Protocol, sont ce qu’on appelle les protocoles ou schémas de base du Web et constituent les premières parties d’une URL. 

Ils permettent de recevoir et d’envoyer des informations au serveur d’un site web distant. Autrement dit, ils assurent une communication ou un échange de données entre les internautes et le site internet. 

Pour assurer la protection des données transférées par les utilisateurs vers le serveur, le protocole HTTPS a vu le jour. En réalité, il représente la version cryptée et sécurisée du HTTP.

Notons aussi que le HTTPS est le protocole le plus intéressant que préfèrent Google et de nombreux navigateurs de nos jours. Alors, si vous utilisez toujours le protocole HTTP pour la création de votre site web, pensez en même temps à l’immigrer vers HTTPS

Le HTTPS authentifie le serveur auquel vous vous connectez, en dehors du fait de jouer le rôle de protecteur des différentes informations transmises entre le serveur et le client.

1.2.1.2. File

Parmi les protocoles cités ci-dessus, nous avons aussi le File Transfer Protocol, communément appelé FTP. Ce type de protocole est utilisé pour le transfert de fichiers textes entre internautes/serveurs sur le Net. 

Elle permet la modification, la copie ou la suppression des fichiers d’un ordinateur à un autre. Elle est généralement utilisée dans les cas où le site web est hébergé chez un tiers et qu’on souhaite ajouter du contenu.

1.2.1.3.  Mailto

Le Mailto est aussi un protocole parmi tant d’autres. Vous pouvez le rencontrer lors d’une recherche ou le remarquer dans l’URL d’une page web sur le net. Il permet l’envoi des courriers électroniques.

Mail to

Source : Social 

1.2.1.4. Telnet

Le Telnet, quant à lui, est aussi un protocole qui assure la connexion distante à un serveur. 

À la suite du protocole, nous avons le ‘‘World Wide Web’’ plus connu sous le nom de www utilisé pour rendre distinct le contenu d’un site internet. Autrefois, une norme à insérer pour la création d’un site web, il porte le nom de sous-domaine. 

Prenons un exemple pour conceptualiser : Nous avons une entreprise avec un directeur, un chargé du personnel et un comptable, etc.. Inconnu de cette entreprise, vous devez vous rendre à l’accueil afin que le chemin à suivre vous soit indiqué.

Les prochaines fois, vous n’aurez plus besoin ou envie de passer à l’accueil avant d’atteindre votre but. Vous y allez directement. C’est ainsi que de nos jours, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, certains sites sur le net ne portent plus le “www” dans l’URL.

En d’autres mots, avec simplement ‘’https://twaino.com“, vous serez toujours redirigés vers le site web de Twaino.

NB : Notons que le sous-domaine peut être optionnel dans la construction d’une URL.

1.2.2. Le nom de domaine

Le nom de domaine est une chaîne de mots et ponctuations suivie de l’extension du domaine répondant aux services que vous proposez aux visiteurs. Le nom de domaine est l’un des éléments reflétant le nom ou l’identité d’un site web.

Url page accueil twaino

Prenons par exemple twaino, dans l’URL suivante ‘‘www.twaino.com’’, le nom de l’entreprise dont vous consultez la page web est ‘‘twaino’’. 

  Agense seo Twaino

Il s’agit en effet de l’identité ou nom du site web, celui que vous consultez. C’est grâce à ce dernier que les navigateurs arrivent à retrouver une ressource sur le net. 

Le nom de domaine est traduit en adresse IP

Source : Yesyouweb

Le nom de domaine peut être aussi un produit de votre entreprise, voire des mots-clés qui réfèrent aux activités que vous envisagez de mener sur le site web. 

Il est important de vous rappeler que pour l’obtention d’un domaine, il faut une réservation ou un abonnement chez un hébergeur. Aussi cette réservation sera disponible pour une période donnée en fonction de votre demande.

Plusieurs organismes internationaux sont utilisés pour la réservation du nom de domaine de votre site sur un serveur. Cela dit, il est primordial lors de la création de votre entreprise de vérifier la disponibilité du nom de domaine que vous souhaiterez avoir avant de vous l’approprier. 

Saisir ce nom de domaine dans la barre de recherche d’un moteur ne constitue pas un moyen de vérification fiable. Un nom de domaine peut être toutefois réservé sans être mis encore en ligne ou présent sur le net. 

La méthode idéale que je vous propose pour vérifier si un domaine est disponible ou non est l’utilisation d’un outil de vérification. Parmi ces outils, nous avons :

Pour l’enregistrement d’un nom de domaine, la longueur de ce dernier ne doit pas aller au-delà de 63 caractères sans l’extension. Évitez aussi de commencer ou finir le nom de domaine par “-”.

Voyons maintenant le nom de domaine tout simplement comme un élément clé de votre site web pouvant aider les internautes à savoir de quoi ce dernier parle en général.   

Dans l’exemple donné un peu plus haut, notre extension est  ».com ». L’extension encore nommée TLD existe sous plusieurs formes dont les plus utilisées de nos jours par les internautes sont : 

  • .fr ;
  • .com ; 
  • .net ; 
  • Etc.

Elle fait parfois référence au type ou l’emplacement du site Web. En d’autres termes, il s’agit de la catégorie de domaine sous lequel est enregistré votre site sur le web. 

Le plus rencontré est l’extension “.com” qui correspond au domaine utilisé par la plupart des webmasters pour la création de leurs sites. D’autres extensions servent d’élément pour connaître le type de site et parmi ceux-ci, nous avons :

  • gouv.fr pour les sites gouvernementaux ;
  • co.uk lié aux sites anglais ;
  • .net fait référence au network pour représenter les activités liées à internet ;
  • .org destiné aux organisations menant des activités non lucratives ;
  • .info pour information ;
  • .fr donne une certaine proximité avec le public français.

Ils existent aussi des extensions spécifiques à certains pays tels que :

  • .be pour la Belgique ;
  • .ch pour la Suisse ;
  • .es pour l’Espagne ;
  • .eu pour l’Europe ;
  • .de pour l’Allemagne.

Le choix de l’extension d’un nom de domaine doit prendre en compte le type de site ou d’activités effectuées par la société. De plus, la réservation du nom de domaine est toujours suivie de l’extension, qu’il faut au préalable effectuer son achat. 

1.2.3. Chemin d’accès au fichier ou répertoire 

Le chemin est l’ensemble de tout mot, de caractères dans l’URL qui vient après le nom de domaine, souvent après un slash « / ».

Vous pouvez aussi avoir un point d’interrogation ou le caractère # toujours après le nom de domaine qui ajoute d’autres informations ayant rapport au contenu de cette URL. 

Le chemin peut être le nom du fichier présent sur la page du site ou des mots-clés liés au contenu. Prenons par exemple, l’URL suivante :

https://www.twaino.com/services/audit-seo

HTTPS est le protocole utilisé pour accéder au contenu “Audit SEO” présent sur le site twaino.com dans le répertoire “services”. 

Pendant une visite sur certains sites web, vous pouvez noter l’utilisation des caractères comme slash « / », la virgule « , » le point-virgule « ; » dans une URL séparant des mots dans la structure. Ne soyez pas effrayés, ces caractères indiquent la présence de mots-clés dans l’URL.

1.3. Quels sont les différents types d’URL ?

Bien que les internautes utilisent fréquemment les URL, ils ignorent qu’il  existe sous deux formes. Il s’agit de l’URL absolue et l’URL relative.

Examples

Source : slideplayer

En quoi ces deux formes d’URL sont-elles différentes ?

Notons d’abord que l’URL absolue réfère à un chemin complet d’une ressource web dans un navigateur. C’est le type d’URL qu’on rencontre le plus souvent sur internet. Par exemple, l’adresse https://www.yahoo.fr est une URL absolue.

On remarque que l’adresse ci-dessus est un lien internet complet qui renvoie directement l’internaute au répertoire ou au fichier d’un site web. Ce type d’URL débute toujours par le protocole http:// ou https:// suivie du nom de domaine.

Une URL relative quant à lui, est une arborescence, par exemple <a href= page2/ a>. L’URL relative n’utilise pas l’adresse Web complète et ne contient que l’emplacement suivant le domaine. 

Il suppose que le lien que vous ajoutez se trouve sur le même site et fait partie du même domaine racine. 

Le chemin relatif commence par une barre oblique et amène le navigateur à rester dans le site actuel.

L’URL relative ne débute jamais par le protocole HTTP://.

Les URL relatives sont généralement utilisées dans le contexte des liens internes et représentent une adresse ou un lien qui fait référence à un fichier ou une image suivant l’emplacement du domaine racine. 

L’URL relative débute par le caractère slash “/”. Avec l’URL relative, vous remontez directement à l’emplacement racine  pour ensuite préciser le chemin complet du fichier ou de l’image.

Chapitre 2 : L’ importance de l’URL pour le référencement et quelques bonnes pratiques à suivre  

2.1. La place de l’URL d’une page dans le référencement

Le référencement (SEO) permet le positionnement ou la visibilité d’une page dans les premiers résultats affichés sur votre écran par un moteur de recherche suite à une requête lancée.

Pour trouver ces pages dans son index, il prend en compte les mots saisis par l’internaute dans sa barre de recherche afin de lui sortir des pages, documents, images dont les contenus ont rapport avec la requête.

Autrement dit, pour faire le repérage et la collecte de ces pages, il faut un chemin d’accès ou une route à emprunter qui n’est rien d’autre que l’URL.

L’URL ou l’adresse constitue alors un facteur de positionnement important pour les moteurs de recherche. Sans elle, pas de possibilité pour les moteurs de recherche d’explorer le web, d’indexer les contenus et par conséquent de présenter des pages web dans les SERP.

Vu son importance, il existe un certain nombre de bonnes pratiques qu’il est important de suivre pour avoir des adresses qui plaisent à Google.

2.2. Quelques astuces pour bien structurer votre URL afin d’améliorer le référencement du site

Il existe plusieurs facteurs à prendre en compte pour améliorer son positionnement ou sa visibilité par les robots des moteurs de recherche. Parmi ces règles, nous avons :

2.2.1. Le respect d’une bonne structure d’URL

Il est important de privilégier l’expérience utilisateur en adoptant une structure d’URL qui soit facile à comprendre aussi bien aux internautes que les moteurs de recherche.

Les URL qui sont composées exclusivement de chiffres et de caractères peuvent être lues et comprises par les moteurs de recherche, mais ce n’est pas le cas avec les internautes. Or, il s’agit d’un élément qui apparaît dans les SERP :

 Resultat recherche google Articles twaino

C’est pourquoi il faut faire en sorte qu’il soit user-friendly pour susciter les internautes à cliquer sur vos pages.

2.2.2. Veillez à avoir la bonne longueur de votre URL

Votre URL doit respecter un certain nombre de caractères puisque plus ce nombre augmente, plus votre positionnement peut être affecté : 

Pour pages web, il faut ainsi essayer de garder la longueur de leur URL la plus courte possible.

2.2.3. Utilisez le protocole HTTPS 

Si vous êtes toujours sous le protocole HTTP, vous avez certainement constaté que les navigateurs mettent “Non sécurisé” lorsque vous accédez à votre site web. Il s’agit d’un élément qui vous fait perdre des visiteurs et le potentiel de classement de votre site dans SERP. 

Après tout, qui voudrait prendre le risque de rester sur un site web qui n’est pas sécurisé ? Alors, passez désormais au HTTPS pour offrir une excellente performance à vos visiteurs.

2.2.4. Utilisez les mots-clés pertinents dans vos URL

Les mots-clés permettent aux robots des moteurs de recherche d’avoir une idée sur le contenu de votre site. Et il est important de noter qu’il s’agit d’un facteur de classement, même s’il s’agit d’un petit comme l’estime John Mueller de Google.

2.2.5. Utilisez des tirets dans vos URL

Je vous laisse le meilleur format entre ces deux URL : 

https://twaino.com/referencementnaturelparis 

https://twaino.com/referencement-naturel-paris  

À mon niveau, je choisis le second format parce qu’il est beaucoup plus explicite que le premier qui exige plus d’effort pour être déchiffré. L’ajout de tiret vous permet d’améliorer la lisibilité de vos différentes URL, sachant que c’est le format que Google préfère.

Si vos adresses sont bien structurées, claires, concises et comportent des mots-clés pouvant aider les robots du moteur de recherche à vous retrouver très rapidement, vous augmentez le potentiel de classement de vos pages.

En résumé

L’URL n’est qu’une adresse ou un lien pointant vers un contenu unique parmi les milliers qu’héberge le Net. Nous avons eu l’occasion de parcourir de long en large le concept de l’URL et vous avez probablement tous les éléments qu’il vous faut pour les optimiser correctement. 

J’espère que ce guide vous aidera prochainement à revoir la construction de vos URL pour une meilleure visibilité sur le net.

À bientôt !

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire