DÉFINITION Top Heavy

Définitions SEO par ordre alphabétique

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Le terme ‘’Top heavy’’ désigne la mise à jour de l’algorithme de mise en page adopté par Google. Elle visait principalement à pénaliser le classement des sites qui affichaient de nombreuses publicités au-dessus du contenu principal.

Google met constamment et avec ténacité à jour son algorithme qui continue de changer la façon dont les concepteurs et les producteurs de contenu abordent leurs métiers respectifs.

L’une des modifications les plus remarquables apportées par Google est la mise à jour ‘’Top Heavy’’ qui pénalise les sites qui rendent leur contenu plus difficilement accessible.

Le but est de faciliter la consommation de l’information au visiteur en lui fournissant le contenu pertinent immédiatement en haut de la page.

Nous allons principalement parler dans cet article de :

  • Ce qu’est la mise à jour Top Heavy ;
  • Et les bonnes manières de présenter le contenu pertinent au-dessus de la ligne de flottaison.

Suivez donc !

Chapitre 1 : Que signifie Top heavy ?

Dans ce chapitre, nous allons nous contenter de répondre à un tas de questions pour vous permettre de comprendre le fond de ce changement.

1.1. Comment définit-on ‘’Top Heavy’’ ?

La mise à jour Top Heavy se concentre spécifiquement sur l’expérience utilisateur affectée par de lourdes publicités au-dessus du contenu principal d’une page.

Dans son article posté sur son blog Inside Search, Google informe son public au sujet de la mise à jour :

‘’Nous avons entendu des plaintes d’utilisateurs selon lesquelles s’ils cliquent sur un résultat et qu’il est difficile de trouver le contenu réel, ils ne sont pas satisfaits de l’expérience. Plutôt que de faire défiler la page au-delà d’une multitude d’annonces, les utilisateurs veulent voir le contenu immédiatement.’’

Cela voudrait dire que les sites devraient commencer par apporter de la valeur à l’utilisateur à partir du haut de la ligne de flottaison. 

C’est-à-dire, cela ne fait pas une bonne expérience si le dessus du pli reste vide ou encombré d’autres choses qui n’ont aucun rapport avec ce qui a amené le lecteur.

Mais pour être plus précis, Google publie un autre article sur son blog Google Webmaster Central pour signaler que :

‘’Les sites utilisant des pop-up, des pop-under ou des publicités en superposition ne sont pas concernés par cela. Cela ne s’applique qu’aux annonces statiques dans des positions fixes sur les pages elles-mêmes, m’a dit Google.’’

Comme d’autres mises à jour du géant du web, la mise à jour ‘’Top Heavy’’ a impacté beaucoup de sites web en ligne. 

1.2. Comment fonctionne la mise à jour ‘’Top heavy’’ ?

Si vous avez un site, il est très naturel de diffuser des annonces pour un petit revenu supplémentaire.

La publicité

D’ailleurs, Google dispose d’une plateforme, AdSense, qui diffuse sur votre site des annonces ciblées pour votre public spécifique. 

Parce que les publicités se trouvent juste en haut de votre page, les visiteurs peuvent les voir, cliquer dessus et vous serez récompensé.

Cela est devenu une pratique très récurrente et abusive pour la plupart des propriétaires de site web.

Étant donné que Google tient fortement à offrir une expérience de haut niveau, il a initié la mise à jour Top heavy pour pénaliser ces comportements.

TOP HEAVY ALGORITHME (2)

D’après les chiffres, la mise à jour Top Heavy n’avait affecté que moins de 1%  de toutes les recherches mondiales à son introduction.

Le but est de faciliter l’accès des utilisateurs au contenu qu’ils recherchent pour être conduit sur votre site web.

Que vous utilisiez AdSense ou une autre plateforme, vous devez vous assurer que vos annonces ne sont pas si concentrées en haut de vos pages qu’elles empêchent les utilisateurs de voir facilement votre contenu.

1.3. Quelle est la chronologie de la mise à jour Top Heavy ?

Comme tout autre filtre, l’algorithme Top Heavy a connu plusieurs mises à jour après son initiation. Voici une chronologie :

Lancement de l’algorithme de mise en page le 19 janvier 2012 : C’est le changement d’algorithme le plus lourd qui ciblait les publicités exagérées placées au-dessus de la ligne de flottaison. Elle est également connue sous le nom de mise à jour de ‘’l’algorithme au-dessus de la ligne de flottaison’’ ou ‘’Top heavy’’ qui a été mise en œuvre pour amener les sites à se soucier plus de la mise en page de leur site. Toutefois, ce premier déploiement n’a affecté que moins de 1% de toutes les recherches.

Mise à jour de l’algorithme de mise en page le 9 octobre 2012 : L’objectif de cette mise à jour était d’ajuster l’algorithme et de permettre aux sites touchés par la première mise à jour de se récupérer s’ils ont éventuellement procédé aux corrections.

Tweet Matt Cutts 1

Source : mediastreet 

On note que cette mise à jour a affecté seulement 0.7% de toutes les recherches anglaises.

Actualisation de l’algorithme de mise en page le 6 février 2014 : A cette date, Google a fait une actualisation de l’algorithme de mise en page. Cela a permis à l’algorithme de Google de mettre à jour son index.

Tweet Matt Cutts

Source : mediastreet 

Mais, les chiffres n’ont pas été connus du public après cette actualisation. C’est le top Heavy 3.

Algorithme automatisé de mise en page le 1er novembre 2016 : Grâce à cette automatisation, Google a pris en compte les modifications apportées par le site web pour obtenir le classement. 

Dans une vidéo de quelques dizaines de minutes, John Mueller de Google reste précis sur cette actualisation :

‘’C’est à peu près automatique dans le sens où ce n’est probablement pas en direct, en tête-à-tête. Nous voudrions simplement le rappeler, par conséquent, nous savons exactement à quoi cela ressemble. Mais c’est quelque chose qui est mis à jour automatiquement. Et c’est quelque chose où lorsque vous modifiez ces pages, vous n’avez pas besoin d’attendre une mise à jour manuelle de notre côté pour que cela soit pris en compte.’’

Ainsi, on peut comprendre que Google a commencé par prendre en compte les modifications apportées aux sites pour ajuster de façon automatique les classements après avoir exploré un site.

Chapitre 2 : Quelles sont les meilleures pratiques à adopter ?

Dans ce chapitre, voyons comment vous pouvez entretenir votre site web pour éviter les pénalités de Google Top Heavy.

2.1. Gardez un bon équilibre entre les pubs et le contenu

Le dessus du pli assez chargé de publicités peut être un signal de négligence et de manque de pertinence aux yeux des utilisateurs.

Lorsqu’ils voient cela, ils ne continueront probablement pas vers le bas pour trouver le contenu principal, ils partiront.

Il est donc essentiel de veiller à l’équilibre entre le contenu de la page et les annonces placées à son dessus.

Ainsi, le lecteur n’aura pas à défiler beaucoup trop pour découvrir le contenu pour lequel il est arrivé sur le site.

2.2. Vérifiez votre ratio annonce/contenu

Avec des outils comme Google Analytics, vous pouvez déterminer si vous avez suffisamment de contenu pertinent au-dessus de la ligne de flottaison pour engager les visiteurs. 

Cela vous permet également de vérifier les nombres de vues pour savoir les publicités que vous devez supprimer si nécessaire.

2.3. Suivez les recommandations de Google sur le placement des annonces

Disposant d’une plateforme de publicité appelée Adsense, Google est censé fournir des directives qui encadrent la façon dont les webmarketeurs doivent passer des annonces sur leurs sites en gardant toujours une expérience utilisateur meilleure.

De façon générale, voici en quelques points les pratiques à adopter :

  • Google a fourni une liste de règles pour les webmasters de façon globale dans son ‘’guide pour les webmasters’’ et spécifiquement pour les annonces dans son ‘’programme Adsense’’. Pour éviter d’être impacté par la mise à jour top heavy, c’est un must de respecter ces règles ;
  • Évitez les pratiques de triche comme cliquer sur votre propre publicité et demander aux proches de faire la même chose pour avoir un taux de clic important. Une autre de ces pratiques consiste à se servir des programmes pour acquérir plus de trafic sur les pages de publicité. Les éviter aidera votre site à éviter les pénalités de Google ;
  • Publier du contenu pertinent pour votre public cible. De toutes les façons, vous allez vous faire de l’argent si votre contenu plait aux lecteurs, car il  incitera à l’action ;
  • Il est impérativement recommandé d’optimiser votre site web pour le référencement naturel et fournir du contenu informatif afin d’attirer plus de prospects, car c’est le moyen le plus honnête et le moins coûteux ;
  • Rendez votre site web ou blog assez réactif. La réactivité de votre site web signifie que vous allez couvrir un grand nombre d’utilisateurs, car il peut s’adapter aux appareils mobiles qui sont les moyens les plus utilisés pour accéder à l’internet. De plus, un site réactif peut permettre à vos utilisateurs de pouvoir consulter votre publicité dans sa taille normale sur tous les appareils ;
  • Il ne suffit pas aussi de placer vos annonces pour attirer les gens, mais il faut savoir où les placer. Pour cela, il est conseillé de procéder à un test d’emplacement pour voir l’endroit qui vous a permis de générer plus de clics. Il serait encore bien de tester d’abord les tailles standard (300 × 250, 728 × 90 et 160 × 600) dans la section ‘’Above the fold’’ ;
  • Augmentez vos chances en plaçant les annonces dans les principaux emplacements. Par exemple, les annonces placées dans la section ‘’Above the Fold’’ sont plus visibles aux visiteurs sans qu’ils défilent vers le bas. Par ailleurs, les annonces dans votre tableau des leaders sous votre en-tête/logo sont encore plus susceptibles de rapporter des clics, car c’est tout en haut de la page. Et les publicités dans vos contenus sont aussi souvent gagnantes, car elle est exposée aux lecteurs lors de la lecture du contenu pour lequel ils sont sur la page ;
  • Mesurez vos performances. Google met à la disposition de ses utilisateurs des outils gratuits pour suivre l’évolution des campagnes sur leurs sites web. Vous devez les mettre à profit pour savoir si vos stratégies fonctionnent ;
  • Une dernière chose à laquelle vous devez vous tenir est la consultation des messages mail de Google. Ces messages contiennent souvent des suggestions ou des avertissements sur certaines situations.

2.4. Optimisez le contenu au dessus de la ligne de flottaison

C’est une bonne idée d’avoir du contenu rapidement consommable au-dessus de la ligne de flottaison, mais c’est encore plus idéal s’il est optimisé.

Sur ce, voici quelques points d’orientation :

  • Conservez le pli supérieur uniquement pour les informations vitales et prioritaires qui apportent vraiment de la valeur aux visiteurs ;
  • Il faut vraiment donner l’impression aux visiteurs qu’ils sont au-dessus de la ligne de flottaison en plaçant des informations qui méritent d’y être. Les lecteurs doivent retrouver des informations qui attendent à voir au pied de page immédiatement de début dans la section above the fold ;
  • Réduisez le coût d’interaction du visiteur, c’est-à-dire l’effort mental et physique requis pour interagir avec votre contenu. Les informations facilement visibles auront un faible coût d’interaction. Les informations cachées ont un coût d’interaction plus élevé, à la fois l’effort mental pour déterminer s’il y a plus d’informations à consommer et l’effort physique pour y accéder. 

En gardant cela à l’esprit, voici les éléments de contenu au-dessus de la ligne de flottaison que vous devez prioriser :

  • Proposition de vente unique (USP) : C’est en fait ce qui leur indiquera clairement ce que vous proposez et comment ils en bénéficieront ;
  • Copie principale : Ce bref paragraphe d’introduction s’appuie sur l’USP et explique ce que fait le produit que vous proposez aux clients. Cela convaint le visiteur de faire défiler jusqu’à la copie secondaire sous le pli ;
  • L’image de marque : L’image de marque est généralement la meilleure opportunité de vous démarquer avec vos éléments de marque tels que le logo, la police et les couleurs de la marque ;
  • La navigation : Cela leur offre la possibilité d’explorer davantage le site à travers des points de contact pertinents qui sont simples et facilement visibles ;
  • Vos coordonnées : Cela renforce la confiance dans l’esprit des visiteurs et leur montre que vous êtes une entreprise crédible ;
  • Un appel à l’action : Étant donné que votre contenu au-dessus de la ligne de flottaison n’est pas toujours axé sur la conversion, vous pouvez choisir d’ajouter ou non un CTA en fonction de votre public et de votre objectif.

Conclusion

Comme on peut le noter, la mise à jour ‘’Top Heavy’’ est aussi, comme d’autres, un filtre qui met l’accent sur l’expérience des utilisateurs.

Cette mise à jour appelle les webmarketeurs à réduire les annonces au-dessus de la ligne de flottaison et à fournir de bon contenu immédiatement consommable aux utilisateurs dans cette section.

Nous avons détaillé dans cet article le concept de Top Heavy et les bonnes manières d’éviter les pénalités de Google.

Fondateur de l'agence SEO Twaino, Alexandre Marotel est passionné par le SEO et la génération de trafic sur internet. Il est l'auteur de nombreuses publications, et détient une chaine Youtube qui a pour but d'aider les entrepreneurs à créer leurs sites web et à être mieux référencés dans Google.

Laisser un commentaire